AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.72 /5 (sur 162 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Montréal , le 27/01/1931
Mort(e) à : Montréal , le 03/07/2001
Biographie :

Mordecai Richler était un auteur et un scénariste canadien.

Né le 27 janvier 1931 sur la rue Saint-Urbain au cœur du « ghetto » juif de Montréal bordé par la Main à l'est et l'avenue du Parc à l'ouest, Mordecai Richler est le fils d'un marchand de ferraille et petit-fils de rabbin du côté maternel. Les parents de Mordecai Richler divorcent alors qu'il est âgé de 13 ans. Afin de subvenir aux besoins de la famille, sa mère gère de petites maisons de pension d'été à Sainte-Agathe-des-Monts.

Mordecai Richler s'exile en Europe à l'âge de 19 ans, d'abord en France et en Espagne, puis en Angleterre où il demeurera de 1954 à 1972. C'est à Londres qu'il publie son premier roman, The Acrobats (1954), puis son œuvre la plus célèbre, L'apprentissage de Duddy Kravitz (1959) dont l'action se déroule à Montréal et dans les Laurentides.

De retour au pays en 1972, il s'installe dans les Cantons-de-l'Est avec sa femme Florence et ses cinq enfants. Il collabore à divers journaux et enseigne à Toronto.

Comme dans l'œuvre de Gabrielle Roy ou de Michel Tremblay, les rues de Montréal deviennent des lieux littéraires inoubliables dans les romans de Mordecai Richler.

Il fut l'auteur de dix romans ; parmi lesquels Barney's Version (Le Monde de Barney) (1997), Solomon Gursky Was Here (1989), Cocksure (1968), de nombreux scénarios, des essais, des livres pour enfants comme la collection des « Jacob Two-Two », et plusieurs ouvrages d’histoires non fictionnelles. Son livre le plus récent fut On Snooker.

Un choix d’essais, de dépêches de la vie sportive Sporting Life, qui furent achevés avant sa mort, furent publiés en juin 2002.

Gagnant des auteurs professionnels du Commonwealth, il fut fait compagnon de l'Ordre du Canada en 2001, seulement quelques mois avant sa mort.
+ Voir plus
Source : archives.radio-canada.ca
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Mordecai Richler - L'apprentissage de Duddy Kravitz .
Adrien Bosc vous présente l'ouvrage de Mordecai Richler "L'apprentissage de Duddy Kravitz" aux Editions du sous-sol. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/1933751/mordecai-richler-l-apprentissage-de-duddy-kravitz-un-roman Notes de Musique : Latché Swing - Swing 39 Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Podcasts (1)

Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
le_Bison   26 juin 2019
Le monde de Barney (ou) Le monde selon Barney de Mordecai Richler
Nous autres, Panofsky, avons la poésie dans le sang. Prenez mon père, par exemple. C’est en état de grâce que l’inspecteur-détective Panofsky a quitté cette vallée de larmes. Il y a trente-six ans aujourd’hui, il est mort d’une crise cardiaque sur la table d’un salon de massage du nord de Montréal, tout de suite après avoir éjaculé. Sommé de venir récupérer sa dépouille, j’ai été entraîné à l’écart par une jeune Haïtienne, visiblement ébranlée. Elle n’avait pas de dernières paroles à me transmettre, mais elle tenait à souligner qu’Izzy avait quitté ce monde sans signer son bordereau de carte de crédit. En bon fils, j’ai payé l’ultime giclée de passion de mon père, ajouté un généreux pourboire et présenté mes excuses à la maison pour le dérangement. Et cet après-midi, pour souligner l’anniversaire du décès de mon père, j’ai fait mon pèlerinage annuel au cimetière Chevra Kadisha et accompli le rite usuel : j’ai vidé une bouteille de rye Crown Royal sur sa tombe et, en lieu et place d’un caillou, j’ai déposé un smoked meat moyennement gras sur pain de seigle avec un cornichon au vinaigre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
le_Bison   15 juin 2019
Le monde de Barney (ou) Le monde selon Barney de Mordecai Richler
Justement, la nuit dernière, au moment de sombrer enfin dans le sommeil, j'ai été incapable de me souvenir du nom du truc qu'on utilise pour égoutter les spaghettis. Imaginez. Je m'en suis servi des milliers de fois. Je le voyais dans ma tête, ce foutu bidule, mais le mot m'échappait. Et je ne voulais pas me lever pour consulter un des livres de recettes que Miriam a laissé ici, parce que je me rappellerais alors que c'est à cause de moi qu'elle est partie. De toute manière, j'allais devoir me lever à trois heures du matin pour pisser. Rien à voir avec le torrent impétueux de l'époque de la Rive Gauche, non, monsieur. Désormais, c'est goutte à goutte, ploc ploc ploc, et j'ai beau secouer mon engin avec la dernière énergie, il y a toujours un filet d'urine qui finit par tacher la jambe de mon pyjama.
Commenter  J’apprécie          132
le_Bison   01 juillet 2019
Le monde de Barney (ou) Le monde selon Barney de Mordecai Richler
Des années plus tard, au lit avec Miriam, après avoir lapé le verre de cognac que je venais de verser sur ses seins, j’ai dit : « Si, le soir de mes noces, tu avais vraiment, vraiment chercher à me prendre au piège, ô diablesse, tu te serais aspergée d’Essence de smoked meat au lieu d’un soupçon de Joy. Un aphrodisiaque irrésistible, fait à partir d’épices vendues chez Schwartz. Je ne sais pas ce qui me retient de l’appeler Nectar de Judée et de faire homologuer le nom.
Commenter  J’apprécie          113
le_Bison   31 mai 2019
Le monde de Barney (ou) Le monde selon Barney de Mordecai Richler
Une fois de plus, Mike m'a proposé de séjourner au fond de leur jardin. Une résidence privée. Avec sa propre entrée. En plus, ses enfants, qui avaient adoré Vendredi 13, prendraient un plaisir effroyable à faire plus ample connaissance avec leur grand-père. Sauf que je déteste être grand-père. C'est indécent. Dans ma tête, j'ai encore vingt-cinq ans. Trente-trois grand maximum. Sûrement pas soixante-sept, âge qui pue le délabrement et les espoirs déçus. Aïe, mon haleine aigre. Mes membres qui ont grand besoin d'être lubrifiés. Maintenant qu'on m'a fait cadeau d'une prothèse de hanche en plastique, je ne suis même plus biodégradable. Les écologistes protesteront vertement contre mon inhumation.
Commenter  J’apprécie          100
belette2911   04 août 2016
Solomon Gursky de Mordecai Richler
Le directeur convoquait les élèves pour faire leur éducation sexuelle. La masturbation, les prévenait-il, détruisait le corps et conduisait le pécheur tout droit à l’asile.



Malgré tout, certains garçons parmi les plus observateurs avaient peut-être remarqué le petit tube qui pendait entre leurs jambes, celui qui se terminait par un coquet petit capuchon. Il était très flexible. Dans la baignoire, par exemple, il avait tendance à se ratatiner ou à se rétracter.



Mais, selon les penchants de chacun, il durcissait et s’allongeait en réaction à certains stimuli, ce qui se révélait gênant.
Commenter  J’apprécie          100
le_Bison   10 juin 2019
Le monde de Barney (ou) Le monde selon Barney de Mordecai Richler
Ma dame aux listes avait fait des recherches, épluché des manuels d'éducation sexuelle qu'on ne trouvait pas à la bibliothèque publique juive, pris des notes et tracé des diagrammes sur des fiches cartonnées. A ma grande stupeur, elle n'ignorait rien de la 'feuille de rose', du 'gamahuchage', du 'pompoir', du 'postillonage', du 'soixante-neuf', du 'saxonus' ni même de la position de l'huître viennoise, et chaque soir je devais trouver le moyen d'échapper à une nouvelle expérimentation.
Commenter  J’apprécie          109
le_Bison   06 juin 2019
Le monde de Barney (ou) Le monde selon Barney de Mordecai Richler
Clara, qui flirtait et prononçait des obscénités à tout bout de champ, s'est révélée aussi prude - avec moi, en tout cas - que la mère qu'elle prétendait abhorrer, me refusant à répétition ce qu'elle appelait avec mépris mes "trente secondes de friction". Ou elle les endurait à contrecœur. Ou encore elle se débrouillait pour étouffer dans l’œuf la joie que nous aurions pu tirer de nos accouplements de plus en plus rares et frustrants. Aujourd'hui, les seuls souvenirs que je garde de ces moments sont ses ordres : "Commence par la frotter avec de l'eau et du savon, et ne t'avise surtout pas d'éjaculer en moi !"

Une fois, ayant enfin daigné me gratifier d'une fellation, elle a couru vomir dans le lavabo. Humilié, je me suis rhabillé en silence et je suis sorti marcher sur les quais jusqu'à la place de la Bastille.
Commenter  J’apprécie          93
le_Bison   16 juin 2019
Le monde de Barney (ou) Le monde selon Barney de Mordecai Richler
Allongé dans l'obscurité, fou de rage, j'ai récité à haute voix le numéro à composer en cas de crise cardiaque.

"Vous avez joint l'Hôpital général de Montréal. Si vous avez un téléphone à clavier et que vous connaissez le numéro de poste que vous voulez joindre, composez-le maintenant. Sinon, faites le 17 pour être servi dans la langue des maudits Anglais ou le 12 pour le service en français, langue glorieuse de notre collectivité opprimée."

Pour le service des ambulances, c'est le 21.

"Vous avez joint le service des ambulances. Veuillez patienter, une standardiste vous répondra tout de suite après notre partie de strip-poker. Bonne journée."

On me ferai attendre avec le Requiem de Mozart en fond sonore.
Commenter  J’apprécie          92
le_Bison   01 juin 2019
Le monde de Barney (ou) Le monde selon Barney de Mordecai Richler
C'était en 1989. Je passe du coq à l'âne. Je sais, je sais. Mais c'est que la fin de la partie approche à grands pas : assis à mon bureau, avec ma vessie obstruée par une prostate hypertrophiée et ma sciatique qui revient fréquemment me torturer, je me demande quand j'aurais besoin d'une nouvelle prothèse à la hanche, je tire sur un Montecristo n°2, une bouteille de Macallan à portée de main, et je m'efforce de trouver quelque sens à ma vie, d'en démêler l'écheveau.
Commenter  J’apprécie          81
Alice_   17 mai 2018
Solomon Gursky de Mordecai Richler
Ephraim, le premier vieillard que Solomon vit nu, offrait un spectacle saisissant. Une épave, une loque. Les rares dents qui lui restaient, longues et branlantes, avaient pris la couleur de la moutarde. Sa mâchoire fuyait de plus en plus. Ses bras, quoique grêles, leurs muscles fondus, possédaient une force surprenante. Sur sa poitrine étroite, au-dessus de son ventre creux et flasque, s'étalait un tapis de poils gris glacé. Sur une hanche, une bosse de la taille d'une pomme tendait sa peau. "Mon pingo personnel", disait-il. Un réseau de veines rubis défigurait une de ses jambes. Ses testicules, d'une taille déconcertante, pendouillaient dans une bourse plissée ; son pénis inerte dépassait d'un nid couvert de neige. Des cicatrices et des blessures anciennes, des taches violacées, là où on lavait maladroitement recousu. Son dos parcouru de zébrures, de noeuds et de stries.

"Qu'est-ce qui t'est arrivé ? lui demanda Solomon.

- J'étais un sale garnement."
Commenter  J’apprécie          70
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Les armures d'Iron man et de War Machine

Quelle armure a des marteaux piqueurs au bras ?

L'armure Iron Patriot
L'armure Striker
L'armure mk 2 (mark )
Les armures Iron Légion

5 questions
2 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , iron-man , avengers , ArmuresCréer un quiz sur cet auteur
.. ..