AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.85/5 (sur 55 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Myriam Bellecour est une écrivaine française.

Elle exerce une profession juridique et aime depuis toujours inventer des histoires. Elle écrit par passion et sous un angle humoristique des livres inspirés de son quotidien, destinés à faire passer à chaque lecteur un moment de détente.

Son premier roman "Vite, ma retraite !" a été publié aux éditions Gaïa en 2017. Il a été suivi de "Tout ça pour des bonbons" (2018).

En 2020, elle a publié "Marguerite Pivoine" sur Librinova, un conte de fées moderne, facétieux et optimiste. En 2021, elle a publié "Cent ans à deux", le récit d'un duo de femmes drôle et léger puis "Une fois n'est pas toujours", un roman rempli de tendresse et d'humour sur le thème de la filiation et des phobies.

"La Constellation du Caméléon" (2023) est son septième roman et suit "Tous les poissons du ciel", paru en 2022, dans lequel elle a mis à l'honneur les livres et la nature.

Elle a également écrit des nouvelles, une pièce de théâtre et un conte pour enfants..

page Facebook : https://www.facebook.com/people/Myriam-Bellecour/100008495074177
+ Voir plus
Source : www.librinova.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Myriam Bellecour   (9)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
- Ah pardon, mais un Pékinois blond aux yeux bleus, vous avouerez que ce n'est pas la première chose à laquelle on pense. Vous allez me dire que votre mère est suédoise peut-être ? !
Commenter  J’apprécie          120
Il y a un club secret des enfants sans parents. Ils ont fermé les vannes des émotions pour survivre et ils n’en parlent jamais. Grandir sans mère ou sans père est une blessure invisible qui ne cicatrise pas. On devient adulte un jour mais un adulte estropié.
Commenter  J’apprécie          80
Léon s’éloigne, il traverse sans se retourner et entre dans l’immeuble où se trouve son Cabinet. Iris reste encore un moment à ruminer ses dernier mots : pas très disponible avec mes canaris... ça restera une phrase d’anthologie. Quel homme resterait intéressé après une tirade pareille ? Peu importe, elle ne recherche rien en ce moment, elle est heureuse d’avoir dépassé les déversements de sentiments. À choisir, elle préfère les bouffées de chaleur éphémères plutôt que des heures de cogitations à décortiquer les moindres paroles ou gestes de Roberto. Donc Léon... Pas de plan sur la comète, d’autant que rien ne dit qu’il se manifestera.

page 127
Commenter  J’apprécie          70
J'interroge Charlotte et Liliane sur leur tenue. Robe ou pantalon, compensées ou plates, notre discussion pourrait être la même si nous étions encore au lycée en train de nous préparer pour une soirée.
Les femmes et leur tenue sont un sujet intemporel.
Les vêtements sont différents mais l'esprit est identique puisque nous concluons que... nous n'avons rien à nous mettre.
Commenter  J’apprécie          20
A partir de quel âge vit-on par procuration ou à travers ses souvenirs au lieu de vivre tout court ?
Commenter  J’apprécie          10
:- Je vous croyais rationnel, dis-je en souriant.
-Je suis rationnellement supertitieuse!" p93-94
Commenter  J’apprécie          10
"Mon volcan est peut-être en train de s'éteindre petit à petit. Je vis dans l'instant présent, ce qui ne m'arrive jamais habituellement moi qui suis toujours dans la rumination ou l'antisipation." p101
Commenter  J’apprécie          00
"Ils seront les seniors 2.0 de la résidence." p139
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Myriam Bellecour (56)Voir plus

¤¤

{* *}