AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.01 /5 (sur 376 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 28/02/1968
Biographie :

Natacha Henry, née en 1968, est une essayiste, historienne et journaliste franco-britannique.
Diplômée de la London School of Economics et de Paris IV Sorbonne, elle travaille sur le sexisme dans la culture populaire. Natacha Henry a publié six livres dont deux essais, deux enquêtes et deux biographies. C'est elle qui a mis au point le fameux concept de "paternalisme lubrique".
Elle intervient régulièrement auprès des associations, des institutions nationales et internationales: conférences, formations, colloques.... Ainsi qu'au sein du Diplôme inter-universitaire Égalité femmes/hommes, dans les collèges et lycées. Par ailleurs, elle forme régulièrement des journalistes en France et à l'étranger à l'amélioration du traitement hommes/femmes dans la presse.
Ancienne présidente de l'Association des femmes journalistes (1997-99), Natacha Henry a fondé en 2005, l'association Gender Company, qui a pour objet d'analyser les inégalités et préjugés sexistes dans la culture populaire, les médias et la société.
Août 2011: "Les mecs lourds ou le paternalisme lubrique", édition mise à jour, chez Gender Company.

Paru en novembre 2010: Frapper n'est pas aimer, enquête sur les violences conjugales en France aux éditions Denoël.

Son livre "Les Sœurs savantes, Marie Curie et Bronia Dluska" est lauréat du Prix Marie Curie 2017, du Prix Marianne 2016 et finaliste du Prix Simone Veil 2015. Elle est lauréate du Salon des femmes de lettres, Paris.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Natacha Henry   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

DEBAT LES FEMMES ET LE MACHISME ORDINAIRE avec Shoukria HAÏDAR, Ghada HATEM-GANTZER, Inès ORCHANI, Sarah DIFFALAH, Salima TENFICHE, Natacha HENRY


Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
alapagedesuzie   14 novembre 2017
Marie et Bronia : Le pacte des soeurs de Natacha Henry
C'est ainsi qu'en grandissant avec un père favorable à l'égalité des sexes, à l'éducation de tous les enfants et à la culture générale, les enfants de Wladyslaw acquirent un trésor; la confiance en soi. Le plus beau cadeau que l'on puisse espérer.
Commenter  J’apprécie          140
Alais   04 septembre 2017
Marie et Bronia : Le pacte des soeurs de Natacha Henry
Partager, cela est essentiel. Plus les enfants seront nombreux à recevoir un bon enseignement, mieux cela sera. Ce n'est qu'ainsi que l'on fera avancer la société.

[...]

L'éducation, insista Marie, c'est le progrès. Elle te permet de te forger tes propres idées, d'apprendre à réfléchir par toi-même. Tu peux t'ouvrir sur le monde, comprendre ton époque, t'enrichir.
Commenter  J’apprécie          120
Pat0212   10 mai 2021
L'affaire des fées de Cottingley de Natacha Henry
Elle ressemblait à un croisement entre un hérisson et un épouvantail.
Commenter  J’apprécie          130
Ileauxtresors   12 décembre 2020
Rosa Bonheur, l'audacieuse de Natacha Henry
Peintre animalière ? Pas question ! Qui achèterait le portrait d’une vache ou d’un cochon ? Non, non, tu ferais mieux de t’atteler à la peinture d’histoire. Des rois et des reines, des saintes et des saints, des dieux romains et des déesses grecques.
Commenter  J’apprécie          105
NunaKneazlle   13 septembre 2017
Marie et Bronia : Le pacte des soeurs de Natacha Henry
- Que dois-je faire ? demanda Pierre.

- Tout dépend de ce que tu veux, analysa son frère.

- Marie est la meilleure chimiste que je connaisse.

- C'est tout ? Ne me dis pas qu'il n'y a rien d'autre entre vous. Tu ne serais pas dans un tel état.

- C'est vrai.

- Tu dois la convaincre de rester en France à tout prix, Pierre. Évidemment, ce serait plus simple si elle était française. Elle pourrait enseigner dans un lycée ou une école supérieure de jeunes filles.

- Tu as raison.

- Mais elle pourrait le devenir, ajouta Jacques, un sourire dans la voix.

- Quoi ?

- Française.

- Comment ?

- Épouse-la !
Commenter  J’apprécie          90
coca   03 avril 2022
Marie et Bronia : Le pacte des soeurs de Natacha Henry
- Ne rougissez pas. Soyez fière, au contraire. Si vous saviez comme nous avons lutté pour que les femmes aient le droit d'aller à la Sorbonne ! Ça n'a pas été facile. Les députés, les sénateurs, les conservateurs de l'université, les journalistes... Ils étaient tous contre. L'égalité, je ne sais pas pourquoi, ça les énerve. Ils ne veulent même pas nous accorder le droit de vote.
Commenter  J’apprécie          60
Ileauxtresors   12 décembre 2020
Rosa Bonheur, l'audacieuse de Natacha Henry
Raimond Bonheur leur enseigna aussi que les couleurs transparentes, associées à de l’huile grasse, formaient un glacis. Qu’il fallait toujours placer les tons sombres, les ombres, avant les teintes claires. Que la patience était mère de sûreté aussi, que respecter le temps de s’échange était absolument primordial. Et ce temps, justement, dépendait des couleurs. Certaines séchaient en deux jours ; à d’autres, comme la laque de garance, il fallait près d’une semaine. Ensuite seulement, viendrait la couche de vernis.

Rêveuse, Rosa guignait les flacons de pigments en poudre. Leurs étiquettes étaient si prometteuses ! Bleu de cobalt, rouge d’Inde, terre de Sienne, vermillon de Chine, jaune de cadmium, noir d’ivoire…
Commenter  J’apprécie          52
de   17 février 2012
Les mecs lourds ou le paternalisme lubrique de Natacha Henry
Tant que les femmes ne pourront pas se promener ou travailler en étant traitées avec respect, sans penser sans cesse à défendre, même en secret, leur espace intime, mental ou physique, il faudra condamner ces pratiques, ces sifflements, ces remarques inappropriées.
Commenter  J’apprécie          60
coca   28 mars 2022
Marie et Bronia : Le pacte des soeurs de Natacha Henry
Tout au long du XIXe siècle, une grande partie de la Pologne fut occupée par l'armée russe. Sur une carte du monde, ce pays avait été tout simplement effacé : rattachée à l'empire du tsar, la Pologne n'existait plus. Et pour casser toute tentative de révolte, les soldats russes arpentaient les rues, d'un air féroce. Ils vérifiaient que les habitants ne parlaient pas le polonais, leur langue natale, mais le russe, et qu'ils n'étaient pas occupés à fomenter on ne sait quel complot pour conquérir leur indépendance.
Commenter  J’apprécie          50
Natacha Henry
Hekahm   16 janvier 2018
Natacha Henry
"Une fille trop libre" : voilà un concept philosophique sans équivalent masculin. Peut-on être trop libre ? Je ne le crois pas. Mais nous sommes toujours le monstre de quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Marie et Bronia: le pacte des sœurs

Dans quel pays se déroule l'histoire ?

Pologne
Russie
Roumanie

11 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Marie et Bronia : Le pacte des soeurs de Natacha HenryCréer un quiz sur cet auteur