AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.4 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : Chili
Né(e) à : San Fabián de Alico , le 05/09/1914
Mort(e) à : Las Cruces , le 23/01/2018
Biographie :

Nicanor Parra Sandoval est un poète, mathématicien et physicien chilien.

Il se forme à l'Institut Pédagogique de l'Université du Chili, où il a étudié les Mathématiques et la Physique. Il a financé ses études à l'université en exerçant le métier d'inspecteur à l'Internado Nacional Barris Arana où il a commencé à publier la revue "Revista Nueva" en 1935, où apparaît son premier anti-conte : "Gato en el camino" (Le chat sur le chemin).

Plus tard, il devient professeur dans son université de formation où il devient Directeur du département de Physiques, responsabilité à laquelle il renonce en 1968.

Le premier livre qu'il a publié était "Cancionero sin nombre" (Recueil de poésies sans nom) en 1935.

En 1946 il intègre à l'Université de Chili comme professeur titulaire de Mécanique Rationnelle. En 1948, il est nommé Directeur interne de l'École d'Ingénierie de cette institution d'enseignement. En 1951, et se marie avec une suédoise Inga Palmen.

En 1954 est publié "Poemas y antipoemas" (Poèmes et Antipoèmes), son second livre. À partir de la décennie des années 60, la production de Parra devient prolifique. L'influence de sa proposition esthétique sur la culture national et l'impact provoqué par son livre "Obra Gruesa" qui est publié en 1969, lui a permis d'obtenir le Prix national de Littérature l'année 1969.

Le 1er décembre 2011, il a été récompensé par le Prix Cervantes, la plus haute distinction des lettres de langue espagnole.

Il est le frère aîné de la chanteuse Violeta Parra (1917), suicidée en 1967.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Nicanor Parra   (3)Voir plus

étiquettes
Podcast (1)


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Nicanor Parra
Piatka   18 mai 2018
Nicanor Parra
LE DERNIER TOAST



Que nous le voulions ou non


Nous n’avons seulement que trois alternatives :


Le « hier », le « maintenant » et le « demain ».



Et même pas trois


Parce que comme le dit le philosophe


Hier c’est hier


Il ne nous appartient que dans le souvenir


À la rose déjà effeuillée


Il n’est plus possible de lui retirer un autre pétale.



Les cartes à jouer


ne sont plus que deux :


Le présent et le lendemain.



Et même pas deux


Parce qu’il est un fait bien établi


Que le présent n’existe pas


Sauf dans la mesure où ce qui est passé


est déjà passé…
comme la jeunesse.



En peu de mots


Seulement nous reste-t-il le lendemain :


Je lève mon verre


à ce jour qui ne vient jamais


Mais qui est le seul


dont réellement nous disposions.
Commenter  J’apprécie          291
Bookycooky   26 janvier 2018
Poèmes et antipoèmes : Anthologie 1937-2014 de Nicanor Parra
Test



Qu'est-ce qu'un antipoète :


Un négociant en urnes et cercueils ?


Un prêtre qui ne croit en rien ?


Un général qui doute de lui-même ?


Un vagabond qui se moque de tout
 Vieillesse et mort comprises ?


Un interlocuteur de mauvais caractère ?


Un danseur au bord de l'abîme ?


Un narcisse qui aime tout le monde ?


Un plaisantin sanglant
Délibérément misérable ?


Un poète qui dort sur une chaise ?


Un alchimiste des temps modernes ?


Un révolutionnaire de poche ?


Un petit-bourgeois ?


Un charlatan ?
     

         un dieu ?
                            

un innocent ?


Un villageois de Santiago du Chili ?




Soulignez la phrase qui vous semble correcte.





Qu'est-ce que l'antipoésie :


Une tempête dans une tasse de thé ? 


Une tache de neige sur un rocher ? 


Un plateau plein d'excréments humains 
Comme le croit le père Salvatierra ? 


Un miroir qui dit la vérité ?


Une gifle au visage 
Du Président de la Société des Écrivains ?
(Que Dieu l'ait en son saint royaume)
Un avertissement aux jeunes poètes ?


Un cercueil à réaction ?


Un cercueil à force centrifuge ?


Un cercueil à gaz de paraffine ?


Une chapelle ardente sans défunt ?





Marquez d'une croix
 La définition qui vous semble correcte.



P.s.En hommage au grand poète chilien qui vient de mourir à 103 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Pirouette0001   31 juillet 2019
Poèmes et antipoèmes de Nicanor Parra
Cartas a una desconocida



Cuando pasen los años, cuando pasen

Los años y el aire haya cavas un foso

Entre tu alma y la mía; cuando pasen los años

Y yo sólo sea un hombre que amó,

Un ser que se detuvo un instante frente a tus labios,

Un pobre hombre cansado de andar por los jardines,

¿Dónde estarás ? ¡Dónde

Estarás, oh hija de mis besos!





Lettres à une inconnue



Quand auront passé les années, quand auront passé

Les années, quand l'air aura creusé un fossé

Entre ton âme et la mienne ; quand auront passé les années

Et que je ne serai plus qu'un homme qui a aimé,

Un être qui s'est arrêté un instant face à tes lèvres,

Un pauvre homme lassé d'arpenter les jardins,

Où seras-tu, toi ? Où

Seras-tu, ô fille de mes baisers !
Commenter  J’apprécie          90
PhilippeSAINTMARTIN   27 septembre 2020
Poèmes et antipoèmes de Nicanor Parra
Puisque la vie d’un homme n’est qu’une action à distance,

Un peu d’écume qui brille à l’intérieur d’un verre;

Puisque les arbres ne sont rien que des meubles qui bougent:

Rien que des tables, des chaises en mouvement perpétuel;

Puisque nous-mêmes nous ne sommes plus que des êtres

(Comme le dieu lui-même n’est pas autre chose que dieu);

Puisque nous ne parlons plus pour être écoutés

Mais pour que les autres parlent

Et que l’écho est antérieur aux voix qui le produisent;

Puisque nous n’avons même pas la consolation d’un chaos

Dans le jardin qui bâille et qui se remplit d’air,

Un casse-tête qu’il faut résoudre avant de mourir

Pour pouvoir ensuite tranquillement ressusciter

Quand on a usé de la femme à l’excès;

Puisqu’il y a aussi un ciel en enfer,

Permettez que je fasse moi aussi deux trois choses :



Je veux faire du bruit avec les pieds

Et je veux que mon âme trouve son corps.
Commenter  J’apprécie          70
PhilippeSAINTMARTIN   27 septembre 2020
Poèmes et antipoèmes de Nicanor Parra
Je suis l’Individu.

J’ai regardé par un trou de serrure,

Si, j’ai regardé, je le dis, regardé,

Pour sortir du doute, j’ai, regardé,

Derrière des rideaux,

Je suis l’Individu.

Bien.

Peut-être vaut-il mieux que je retourne à cette vallée,

Á ce rocher qui m’a servi de foyer,

Et que je recommence à graver,

En marche arrière graver

Le monde à l’envers.

Mais non: la vie n’a pas de sens.
Commenter  J’apprécie          70
coco4649   18 mai 2019
Poèmes et antipoèmes de Nicanor Parra
poèmes et antipoèmes (1937-1954)





      I



Défense de l'arbre

Pourquoi tu te livres à cette pierre

Enfant aux yeux d'amande

Dans l'impure pensée

De la lancer contre l'arbre.

Qui ne fait jamais de mal à personne

Ne mérite pas d'être si maltraité.

Que ce soit un saule pensif

Un mélancolique oranger

Il doit toujours être par l'homme

Bien distingué et respecté :

L'enfant pervers qui le blesse

C'est son père, son frère qu'il blesse.

Franchement, je ne comprends pas

Comment il se peut qu'un gamin

Ait un geste indigne à ce point

Alors qu'il est si blond et délicat.



p.19





//Traduction de l'espagnol (Chili) par Bernard Pautrat.
Commenter  J’apprécie          60
coco4649   18 mai 2019
Poèmes et antipoèmes de Nicanor Parra
poèmes et antipoèmes (1937-1954)

      I





Symphonie-berceuse

Extrait 1



Un jour en ballade

Dans un parc anglais

Je suis tombé sur

Un angelorum.



Bonjour, il a dit,

Je lui ai répondu,

Lui en castillan,

Mais moi en français.



Dites-moi, don ange,

Comment va monsieur.



Il m'a donné la main,

Je lui ai pris le pied :

Il faut voir, messieurs,

Comme un ange est fait !



C'est fat comme un cygne

Et froid comme un rail,

Gras comme une dinde,

Et laid comme vous.





p.15



//Traduction de l'espagnol (Chili) par Bernard Pautrat.
Commenter  J’apprécie          30
coco4649   18 mai 2019
Poèmes et antipoèmes de Nicanor Parra
poèmes et antipoèmes (1937-1954)

      I





Symphonie-berceuse

Extrait 2



J'ai eu un peu peur de lui,

Mais j'ai pas filé.



J'ai cherché ses plumes,

Des plumes j'ai trouvé,

Dures comme la dure

Coque d'un poisson.



Une vaine que ça n'ait pas

Été Lucifer !



Fâché contre moi,

De son épée d'or

Il m'a fait un revers

Mais je me suis baissé.



Ange plus absurde

Jamais je ne reverrai.



Et moi mort de rire

J'ai dit goodbye, sir,

Poursuivez votre chemin

Et portez-vous bien madame,

Que la voiture vous écrase,

Que le train vous tue.



L'histoire s'arrête là,

Un, deux, trois.



p.17



//Traduction de l'espagnol (Chili) par Bernard Pautrat.
Commenter  J’apprécie          20
Partemps   24 octobre 2020
Poèmes et antipoèmes : Anthologie 1937-2014 de Nicanor Parra
Manifeste



Mesdames et messieurs

C'est notre dernier mot.

-Notre premier et dernier mot-

Les poètes sont descendus de l'Olympe.



Pour nos aînés, la

poésie était un objet de luxe

Mais pour nous, c'est

une nécessité fondamentale:

nous ne pouvons pas vivre sans poésie.



Contrairement à nos aînés

- Et je dis cela avec tout le respect -

Nous soutenons

que le poète n'est pas un alchimiste

Le poète est un homme comme tout le

monde Un maçon qui construit son mur:

Un constructeur de portes et de fenêtres.



Nous conversons

dans le langage de tous les jours

Nous ne croyons pas aux signes kabbalistiques.



Une chose aussi:

le poète est là

pour que l'arbre ne pousse pas de travers.



Tel est notre message.

Nous dénonçons le poète démiurge

Le poète Barata

Le poète Bibliothèque Souris.

Tous ces messieurs

-Et je dis cela avec beaucoup de respect-

Ils doivent être poursuivis et jugés

Pour avoir construit des châteaux dans les airs

Pour perdre du temps et de l'espace

Ecrire des sonnets sur la lune

Pour grouper des mots au hasard à

la dernière mode à Paris.

Pas pour nous: la

pensée ne naît pas dans la bouche,

elle naît au cœur du cœur.



On répudie

La poésie des lunettes noires

La poésie du swashbuckling

La poésie du chapeau alón.

Au lieu de cela, nous promouvons

la

poésie des yeux nus Poésie à poitrine ouverte

Poésie à tête nue.



Nous ne croyons pas aux nymphes ou aux tritons.

La poésie doit être la suivante:

une fille entourée de pointes

Ou être absolument rien.



Maintenant, sur le plan politique,

Eux, nos grands-parents immédiats,

Nos bons grands-parents immédiats!

Ils se sont rétractés et se sont dispersés en

passant à travers le prisme de verre.

Quelques-uns sont devenus communistes.

Je ne sais pas s'ils l'étaient vraiment.

Supposons qu'ils fussent communistes,

ce que je sais, c'est une chose:

ce n'étaient pas des poètes populaires,

c'étaient des poètes bourgeois.



Il faut dire les choses telles qu'elles sont:

un seul qu'un autre a

su atteindre le cœur de la ville.

Chaque fois qu'ils le pouvaient, ils se

déclaraient en paroles et en fait

Contre la poésie dirigée

Contre la poésie du présent

Contre la poésie prolétarienne.



Admettons qu'ils étaient communistes

Mais la poésie était un désastre

Surréalisme de seconde

main

Décadentisme de troisième main , vieilles planches retournées par la mer. Poésie

adjective

Poésie nasale et gutturale

Poésie arbitraire

Poésie copiée de livres

Poésie basée

sur la révolution de la parole

Dans des circonstances qui doivent être basées

sur la révolution des idées.

Poésie du cercle vicieux

Pour une demi-douzaine d'élus:

«Liberté d'expression absolue».

Aujourd'hui on se croise en se demandant pour

quoi ils écriraient ces choses

Pour faire peur aux petits bourgeois?

Temps perdu misérablement!

Le petit bourgeois ne réagit

que lorsqu'il s'agit de l'estomac.



Qu'allez-vous effrayer avec la poésie!



La situation est la suivante:

Alors qu'ils étaient

Pour une poésie du crépuscule

Pour une poésie de la nuit

Nous prônons

La poésie de l'aube.

Tel est notre message,

La splendeur de la poésie

doit atteindre tout le monde également. La

poésie atteint tout le monde.



Rien d'autre, camarades

Nous condamnons

-Et je le dis avec respect-

La poésie d'un petit dieu

La poésie de la vache sacrée

La poésie du taureau furieux.



Contre la poésie des nuages

Nous nous opposons

La poésie du continent

- Tête froide, cœur chaleureux

Nous sommes déterminés Tierrafirmistas -

Contre la poésie du café

La poésie de la nature

Contre la poésie du salon

La poésie de la place publique

La poésie de la contestation sociale .

Les poètes sont descendus de l'Olympe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Partemps   24 octobre 2020
Poèmes et antipoèmes : Anthologie 1937-2014 de Nicanor Parra
Il y a un jour heureux



Cet après-midi je me suis consacré à marcher

Les rues solitaires de mon village

Accompagné par le bon crépuscule

C'est le seul ami qui me reste.

Tout est comme alors, l'automne

Et son feu de brouillard diffus,

Seulement ce temps a tout envahi

Avec son pâle manteau de tristesse.

Je n'ai jamais pensé, croyez-moi, un instant

revoir cette terre bien-aimée,

mais maintenant que je suis rentré je

ne comprends pas comment j'ai pu m'éloigner de sa porte.

Rien n'a changé, ni ses maisons blanches

ni ses anciennes portes en bois.

Tout est à sa place; les hirondelles

Dans la plus haute tour de l'église;

L'escargot dans le jardin et la mousse

Dans les mains humides des pierres.

Il n'y a pas de doute, c'est le royaume

Du ciel bleu et des feuilles sèches

Où tout et tout a

Sa légende singulière et placide:

Même dans ma propre ombre je reconnais

le regard céleste de ma grand-mère.

Ce sont les événements mémorables dont

ma première jeunesse a été témoin,

Le courrier au coin de la place

Et l'humidité sur les vieux murs.

Bonne chose, mon Dieu!;

On ne sait jamais apprécier le vrai bonheur,

quand on l'imagine le plus loin

C'est précisément quand il est le plus proche.

Malheur à moi, malheur à moi! Quelque chose me dit

que la vie n'est qu'une chimère;

Une illusion, un rêve sans rivages,

Un petit nuage qui passe.

On y va par parties, je ne sais pas ce que je dis,

l'émotion me monte à la tête.

Comme c'était déjà l'heure du silence.

Quand j'entrepris mon entreprise singulière,

L'un après l'autre, en vagues silencieuses,

les moutons retournèrent à l'étable.

Je les ai tous salués personnellement

Et quand j'étais devant le bosquet

Qui nourrit l'oreille du voyageur

Avec sa musique secrète ineffable,

je me suis souvenu de la mer et j'ai énuméré les feuilles

En hommage à mes sœurs mortes.

Parfaitement bien. J'ai continué mon voyage

Comme quelqu'un qui n'attend rien de la vie.

Je suis passé devant la roue du moulin,

je me suis arrêté devant une boutique:

L'odeur du café est toujours la même,

Toujours la même lune dans ma tête;

Entre le fleuve d'alors et celui d'aujourd'hui,

je ne distingue aucune différence.

Je le reconnais bien, c'est l'arbre

que mon père a planté devant la porte

(Illustre père qui dans ses bons jours valait

mieux qu'une fenêtre ouverte).

J'ose affirmer que son comportement

était une transcription fidèle du Moyen Âge

Quand le chien dormait doucement

sous l'angle droit d'une étoile.

A ce stade, je sens que la

délicate odeur de violette m'entoure

Que ma mère aimante a cultivée

Pour guérir la toux et la tristesse.

Depuis combien de temps

Je ne pourrais pas dire avec certitude;

Tout est pareil, sûrement,

Le vin et le rossignol sur la table,

Mes jeunes frères en ce moment

Ils doivent rentrer de l'école:

Seulement ce temps a tout effacé

Comme une tempête de sable blanc!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

l'enfant de noé

Dans quelle pays se deroule le livre

Belgique
Allemagne
Espagne

6 questions
65 lecteurs ont répondu
Thème : L'Enfant de Noé de Eric-Emmanuel SchmittCréer un quiz sur cet auteur

.. ..