AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.21 /5 (sur 240 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Hauts-de-Seine , le 24/08/1971
Biographie :

Nick Gardel est le pseudonyme de Nicolas Juan, un écrivain et un enseignant.

Après avoir exercé différents petits boulots, dont vendeur de disques d'occasion, d'informatique grand public, il intègre l’Éducation nationale.

Il s’y occupe d'adolescents les plus en marge du système scolaire voire de la société. Professeur des écoles, il travaille auprès d’enfants déficients.

Nicolas Juan s’est offert le pseudonyme de Nick Gardel pour laisser libre cours à sa passion de la phrase bien tournée et du mot bien placé.

Plus habitué au polar humoristique à la verve cynique et aux rebondissements foutraques, pour la première fois avec "Ceux qui boivent pour oublier sont priés de payer d’avance" (2021), il durcit le ton et soulève un peu le voile pudique sur son quotidien.

Depuis 2009, il a publié la plupart de ses recueils de nouvelles et polars en auto-édition.

Marié et père d'un enfant, il vit à Colmar.

son site : http://nickgardel.e-monsite.com

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Nick Gardel   (22)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Pour des lectures qui donnent envie de lire https://www.youtube.com/channel/UCvimI9Xs0cyuucGNE0pDVFg


Citations et extraits (102) Voir plus Ajouter une citation
Nick Gardel
chevalierortega33   15 septembre 2021
Nick Gardel
— Et la connophobie ? J’ai droit à la peur des cons ?

Il n’en fallait pas moins au capitaine Jean Davis pour monter dans les tours.

— Parce que des cons, l’époque en génère des palanquées. Ras la gueule ! Jusqu’à l’indigestion.

La grande universalité ! Et puis des cons, y en a de tous les modèles. Du local et de l’importé, du à voile et à vapeur, du con anorexique et du connard gargantuesque, du grand con ou de la miniature, de la conne et du poilu. Comme s’il suffisait d’appartenir à une catégorie pour y échapper. Et surtout ne viens pas me chercher avec l’étiquette du macho. Parce que, tout compte fait, mes couilles m’ont rapporté au mieux des emmerdements et je n’ai jamais piétiné les ovaires de quiconque pour parvenir où j’en suis. C’est-à-dire nulle part. Soit dit en passant, dans l’histoire, j’ai un peu l’impression d’être le bon petit soldat qui fait où on lui dit de faire. Si possible en ne tirant pas trop sur sa laisse…

— J’aime bien quand tu râles. Je me revois à ton âge…

— Dans ma liste, c’est vrai que j’avais oublié les vieux cons…

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
vero95270   28 décembre 2019
Morts chroniques de Nick Gardel
- Ça c’est sa PAL. Pile à lire, avant que tu ne demandes. Elle classait directement les titres à leur place mais elle prenait soin de les mettre en évidence.

- Attends, à la louche il y a plus de cent titres dans cet état ! Qui achète des bouquins alors qu’il a déjà autant de choses à lire ?

- Tu t’attaques à l’un des mystères les mieux gardés de l’univers mon pauvre Miguel, répond en riant Eliane
Commenter  J’apprécie          70
chevalierortega33   28 décembre 2015
Fourbi étourdi de Nick Gardel
– Les gens pour qui je bosse, si tu les enfumes de deux cent

mille, on retrouve tes meilleurs morceaux dans les chenils du

coin et le reste sur des broches à Kebab...
Commenter  J’apprécie          70
collectifpolar   02 septembre 2019
Morts chroniques de Nick Gardel
« Moi je vous parle de l’autre frustrée de Lilolivres. Encore une engeance, tiens ! La version féminine du pitbull. Plus adhésive qu’une teigne ! Sincèrement, ça valait ce tombereau de menaces ? Qu’est-ce que j’avais fait en définitive ? J’avais remis à sa place une analphabète incapable de distinguer un participe passé d’un infinitif ! Tout juste capable de produire laborieusement une fiche de lecture digne d’un CE2 sur l’autre guignol qui écrit ses romans à l’emporte-pièce et est obligé de foutre en couverture des photos de chatons avec des bonnets péruviens pour vendre sa soupe fade. »
Commenter  J’apprécie          50
NicolaK   08 juin 2021
Ceux qui boivent pour oublier sont priés de payer d'avance de Nick Gardel
La connerie se pratique en bande, elle y trouve une justification. Le pluriel cher à Brassens n’est pas un concept de misanthrope, il est la pierre angulaire de la paresse intellectuelle. À plusieurs on ne multiplie pas la puissance de réflexion, on soustrait juste les filtres qui vous empêchent de dire des absurdités. Suffit de consulter les réseaux sociaux ou les meetings politiques pour s’en persuader.
Commenter  J’apprécie          50
chevalierortega33   14 juin 2021
Ceux qui boivent pour oublier sont priés de payer d'avance de Nick Gardel
— Mais quels délires ? On pense, sans rire, que c’est sans doute l’alcool qui a créé l’humanité.

— L’humanité ? Tu n’y vas pas un peu fort ?

— Pas une seconde ! Les grands singes frugivores qui devaient descendre des arbres parce que la nourriture se raréfiait ont dû se contenter de fruits tombés. Ceux-ci avaient commencé bien souvent une fermentation… Véridique ! Seuls nos ancêtres porteurs d’une mutation génétique capable de dégrader l’alcool éthylique rapidement ont survécu. Et non seulement ils ont résisté à cette nouvelle ivresse, mais en plus ils ont prospéré. Parce que l’alcool aide la digestion, il favorise le stockage des graisses, il ralentit le métabolisme. Rien que des bienfaits quand il s’agit de survivre dans l’hostilité du milieu et la raréfaction de l’apport calorique.

— L’Homme initié par la picole… La loi Évin va en prendre un coup.
Commenter  J’apprécie          40
Ariane84   27 juin 2017
Droit dans le mur de Nick Gardel
Comment font les gens qui n'ont que ça comme horizon ? Sans cesse un truc à démonter, plâtrer, poncer, enduire, tailler, remonter. Un festival d'infinitif pour une sinécure qui ne s'arrêtait jamais. L'infinitif à l'infini.
Commenter  J’apprécie          50
LisLou   10 septembre 2019
Le bruit dans ma tête (ne vous dérange pas ?) de Nick Gardel
p.14 (...) De base le vieux ne croit rien ni personne, c'est maladif chez lui. Un handicapé de la confiance. Dès qu'il a une minute, il part à noïa c'est sa destination préférée. (...)
Commenter  J’apprécie          50
Cigale17   14 octobre 2019
Laisse tomber de Nick Gardel
La patience n’est pas une vertu première de l’âge. Peut-être un réel sentiment d’urgence qui vous fait percevoir le temps qui passe comme du temps qui reste. (p. 41)
Commenter  J’apprécie          50
collectifpolar   23 août 2019
Morts chroniques de Nick Gardel
Un forain la prend dans ses bras tatoués, pour apaiser ses tremblements. Elle s’effondre en larmes contre son épaule. À moins d’un mètre, l’énorme réchaud ronronne encore. Il aurait fallu l’éteindre. Encore que ça n’aurait pas changé grand-chose.

La foule a convergé entre les baraques et les attractions. Habituée au sensationnel, elle hésite entre la surprise et le dégoût. Dans le chaudron, dans l’odeur du sucre cuit, le caramel rouge qui bout mollement à grosses bulles pâteuses a englué un corps. Plongé tête la première dans le sirop épais jusqu’à la poitrine. Seules deux jambes dépassent de la masse poisseuse, la peau brûlée contre le cuivre bouillant du chaudron.

Des jambes de femme.

D’une femme qui, plus jamais, ne s’amusera à se faire peur.

Plus jamais.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

🇶-🇺-🇮-z ... Épisodes CINQ et SIX 🐠

En mai au cinéma.

milou
bill
pollux

2 questions
36 lecteurs ont répondu
Thèmes : serie , attente , Personnages fictifs , bande dessinée , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur