AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.42 /5 (sur 103 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lyon , le 11/05/1959
Biographie :

Paul Ariès est un politologue et écrivain.

Après des études en droit public et en économie et gestion et un DEA de sociologie, il a soutenu sa thèse de doctorat en sciences politiques à l'Université Lyon 2 en 1987. Il fut durant sa jeunesse l'un des dirigeants de l'Union nationale des comités d'action lycéens (UNCAL) puis de l'UNEF - Renouveau, il a participé à des actions de soutien aux dissidents des pays de l'Est notamment par le transfert clandestin de matériels militants pour l'opposition tchécoslovaque et d'Allemagne de l'Est.

Pendant treize ans, il est l'un des acteurs de la lutte anti-sectes, cherchant en particulier des liens entre celles-ci et la mondialisation capitaliste mais aussi avec l'extrême droite.
Ancien membre du Centre de Politologie Historique (CNRS), de l'Association de recherche pour l'existence et la santé (Université Lyon II / Lyon III), du Groupe de recherches en épistémologie politique et juridique, de l'Association française de recherche sur l'histoire du cinéma (AFRHC), il est rédacteur en chef de plusieurs journaux et revues.

Après avoir enseigné l'économie-gestion à l'Université Jean-Moulin-Lyon-III, il enseigne ensuite le droit public, le droit comparé à l'Université Lumière, puis entre au sein de l'Institut du travail (ITFS) en tant que responsable de la formation des syndicalistes. Paul Ariès centrera ensuite son travail sur l'histoire et la sociologie politique de l'alimentation.

Paul Ariès enseigne la science politique et l'histoire et la sociologie de l'alimentation (prix littéraire de l'Académie nationale de cuisine). Il a été membre du jury international de l'association Slow Food. Il enseigne également la stratégie et le management dans une école de commerce spécialisée dans l'hôtellerie et la restauration à Lyon.

Paul Ariès est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages concernant les "méfaits de la mondialisation" et l'un des acteurs des grands mouvements sociaux de ces quinze dernières années : lutte contre la "malbouffe" et la "McDonaldisation", lutte contre le harcèlement au travail, lutte contre l'"agression publicitaire", lutte contre la Disneylandisation, lutte contre la TV-réalité, lutte pour l'objection de croissance.

site officiel : http://paularies.canalblog.com/
Twitter : https://twitter.com/paularies7
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les Matins de France Culture reçoivent Brigitte Gothière, co-fondatrice de l?association de défense des animaux L214 et co-auteure de ?La face cachée de nos assiettes?, et Paul Ariès, politologue spécialiste de l'alimentation qui a écrit "Lettre ouverte aux mangeurs de viandes qui souhaitent le rester sans culpabiliser". Pour en savoir plus : https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/peut-continuer-de-manger-les-animaux Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture/

+ Lire la suite

Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
Ziliz   05 août 2015
Démarque-toi ! Petit manuel anti-pub de Paul Ariès
Pub Honda : « Les montagnes, les forêts, les campagnes et même nos villes sont de vastes terrains de jeux (…) Alors faites un geste pour cette nature si généreuse et variée, roulez. »

La nature un terrain de jeu ? On ne jouera plus très longtemps.

(p. 111)

Commenter  J’apprécie          200
Ziliz   08 août 2015
Démarque-toi ! Petit manuel anti-pub de Paul Ariès
Les écoles américaines récoltent, certes, 750 millions de dollars par an via la pub. Mais à quel prix ?

Nous donnerons quelques exemples :

- Les élèves ont l'obligation de regarder des spots de publicité à l'école en échange de gros paquets de dollars pour leur établissement. Cette première chaîne commerciale éducative, Channel One, existe depuis 1990 dans tous les Etats, sauf ceux de New-York et de Californie. Elle est diffusée dans 12 000 établissements. La société Primedia installe gratuitement télévisions, magnétoscopes et antennes satellites et, en contrepartie, les élèves de 11 à 17 ans doivent regarder, pendant au moins 90% des jours scolaires, un journal télévisé de 10 minutes comprenant 2 minutes de pub. L'impact est tellement fort que le spot de 30 secondes est commercialisé 150 000 dollars. Cette expérience concerne déjà plus de 40% des lycées et collèges. Les lycéens qui se sont révoltés ont été sanctionnés voire conduits au poste de police pour... non-respect du règlement intérieur ;

- Des marques obtiennent, en échange de leur sponsoring, le droit de faire figurer leur logo sur les murs des lycées, dans les cours de récréation, sur le sol des gymnases (vêtements de sport) ou sur les rideaux des réfectoires (producteurs d'aliments ou de boissons) ;

[...]

- La soupe Campbell distribue un cours de sciences physiques qui permet de calculer la consistance de sa sauce Prego. Le kit pédagogique comprend un bocal, une louche et un poster expliquant pourquoi sa sauce est plus épaisse que sa concurrente. 14 000 enseignants ont passé commande de ce programme d'initiation.

- General Mills propose de distribuer des bonbons pétillants de sa marque pour expliquer aux élèves le phénomène des sources géothermiques ;

- Plus de 200 écoles maternelles américaines sont équipées d'une méthode d'apprentissage de lecture publicitaire sous prétexte que les petits savent identifier les logos des entreprises dès l'âge de deux ans. Les enfants apprennent à lire avec des messages du type "J'aime manger chez McDonalds", "J'aime acheter Pepsi" ;

[...]

- Des établissements imposent le port de tee-shirt avec le nom ou le logo d'une marque, certaines écoles les imposent aux enseignants avec au devant le nom de l'école et au dos celui d'une boisson ;

- Des écoles ont remplacé les bonnes vieilles images et bons points par des bons d'achat ou de réduction offerts par les marques.

[...]

- Domino Pizza distribue gratuitement des manuels scolaires dans les écoles mais proportionnellement au nombre de pizzas commandées à la cantine.

[...]

- "Journée Coca Cola" ("Coke Day") : des établissements organisent des journées à la gloire de la marque. Mike Cameron, étudiant de Greenbrier High School à Evans au Colorado a été suspendu car il portait un polo Pepsi le jour du "Coke Day", "ruinant" ainsi une photographie à la gloire de Coca sur laquelle les élèves habillés en rouge et blanc formaient le mot "Coke". Cette journée devait rapporter 10 000 dollars à l'établissement.

- Organisation de simulations d'entretiens d'embauche avec des représentants de sociétés : un élève ayant expliqué à un manager McDo qu'il ne comptait pas travailler dans une entreprise "qui ment aux consommateurs et ravage la forêt amazonienne" a dû présenter publiquement des excuses.

[...]

- Voitures d'instituteurs couvertes d'autocollants publicitaires pour des céréales (General Mills versait 250 dollars par instituteur).

(p. 152 à 157)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
Anatemnein   28 juillet 2013
Satanisme et vampirisme : Le livre noir de Paul Ariès
L'église d'Euthanasia compte plusieurs milliers d'adeptes dont des mineurs. Les parents sont admis à condition qu'ils s'engagent à ne plus jamais enfanter sous peine d'excommunication.
Commenter  J’apprécie          140
Ziliz   05 août 2015
Démarque-toi ! Petit manuel anti-pub de Paul Ariès
La publicité voudrait faire croire qu'elle est nécessaire à la satisfaction des besoins humains alors qu'elle est l'esclave des plus grandes sociétés transnationales. Le terme même de globalisation a été inventé par Theodore Levitt, l'un des grands gourous américains du marketing. Sa thèse est simple : "Les différences de cultures, de goûts nationaux, d'environnement institutionnel des affaires sont des vestiges du passé."

On a vite compris : plus une tête ne doit dépasser. La globalisation c'est la pensée unique mise au carré. Les partisans de la globalisation rêvent de réaliser tout ce qu'on accusait les communistes de vouloir faire. La globalisation, c'est un véritable communisme à la Ubu. Ils ne rêvent que de publicités "globales" pour des produits "globaux" type McDo, Nike ou Disney imposés à des consommateurs tout aussi "globaux".

(p. 23-24)
Commenter  J’apprécie          110
Ziliz   05 août 2015
Démarque-toi ! Petit manuel anti-pub de Paul Ariès
La pub est inséparable de la dictature des marques. Le terme de "marque" est la traduction du mot américain "brand" venant de "brandon" qui désignait l'outil employé par les cow-boys pour marquer le bétail au fer rouge. Le mot "marque" désignait en français la trace (flétrissure) apposée sur l'épaule d'un condamné. (p. 45)
Commenter  J’apprécie          80
Ziliz   06 août 2015
Démarque-toi ! Petit manuel anti-pub de Paul Ariès
La publicité [...] est une idéologie donc une prise de pouvoir. Elle n'a de cesse de bousculer et de détruire les repères (cultures traditionnelles) et de propager des contre-valeurs (sexisme, oubli des autres, toute-puissance). Elle utilise pour cela une double stratégie. D'un côté, elle dramatise notre existence : notre peau va mal, notre bagnole vieillit ou est dépassée par celle du voisin. D'un autre, elle euphorise les miracles de la technique, le bonheur de vivre à cette belle époque. Elle vend la solution finale à chaque problème. Chaque nouveau produit est un miracle provisoire et nous sauve en attendant qu'un nouvel article déclasse l'ancien.

(p. 100)
Commenter  J’apprécie          70
Eipoca   02 juin 2012
Décroissance ou Récession : Pour une décroissance de gauche de Paul Ariès
Le moment est venu de coupler nos mots-obus (décroissance, anticapitalisme, antiproductivisme, anticonsumérisme) avec des mots-chantiers (le ralentissement contre le culte de la vitesse, la relocalisation contre le mondialisme, la coopération contre l'esprit de compétition, la planification politique contre le "tout marché", le choix d'une vie simple contre le mythe de l'abondance, la gratuité conter la marchandisation et l'insécurité, etc.).
Commenter  J’apprécie          60
Gary   10 septembre 2014
Désobeir et grandir : Vers une société de décroissance de Paul Ariès
Que nous ne soyons pas d'accord sur des concepts ou sur les moyens à mettre en œuvre pour avancer vers une société de décroissance est heureux puisque cela prouve que la décroissance est une pensée vivante. Mais que ces désaccords portent sur des valeurs est autre chose. Comme plus personne ne peut croire, après l’échec du "socialisme réellement existant", à la possibilité de fonder nos engagements sur une science, donc sur une théorie falsifiable, la politique est bien un conflit entre des systèmes de valeurs. On peut en déduire que si les objecteurs de croissance doivent débattre de tout, ils ne peuvent le faire avec n'importe qui, c'est à dire avec des représentants de systèmes de valeurs que nous jugeons inacceptables. Les choses sont d'autant plus complexe que nous vivons une période de totale confusion des valeurs et de perte des repères. Comment pourrait-il d'ailleurs en être autrement puisque nous pensons, nous aussi, dans le cadre de cette société dont l'assèchement intellectuel et poétique est l'une des principales caractéristiques ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Anatemnein   28 juillet 2013
Satanisme et vampirisme : Le livre noir de Paul Ariès
Anton LaVey a fait du 30 avril 1966 l'an I de la nouvelle ère sataniste en créant officiellement l'Eglise de Satan ("Church of satan", CoS). Les documents sataniques sont datés à partir de ce jour fondateur.



[...]



LaVey eut une vie sentimentale assez tumultueuse: il divorce de sa première femme, Nicole, en 1960 pour vivre avec Diane Hegarty âgée de 17 ans. Elle devient, en 1966 administrateur officiel de l'Eglise, fonction qu'elle conservera jusqu'à leur rupture en 1984. LaVey aura deux filles: Karla en 1952 puis Zeena en 1964. Sa seconde fille sera le premer enfant baptisé sataniste en 1967. Elle lui donnera son seul petit-fils, mais se fâchera avec son pére en 1990. Ses deux filles rempliront des fonctions importantes dans mouvement. Le satanisme est ainsi très souvent une banale affaire de famille.
Commenter  J’apprécie          30
Anatemnein   28 juillet 2013
Satanisme et vampirisme : Le livre noir de Paul Ariès
"Ma rencontre avec un loup-garou



Manuel se présente comme un adepte de la Lycanthropie. Il a choisi de résider dans une sombre région de moyenne montagne. Il vit du RMI et habite une veille maison en ruine sans eau ni électricité. Il est le seul loup-garou avec qui j'ai eu l'honneur de dîner. Manuel semblait soucieux de prouver sa culture, mais il avait tendance à mélanger livres de fictions de mauvaise qualité et quelques ouvrages historiques fort connus. Je lui dois cependant d'avoir découvert mon seul ouvrage technique expliquant comment devenir , à coup sûr, un vrai loup-garou. Manuel avait tenu à me mettre en garde dès notre première rencontre: les mythes et légendes sont exagérés et font du tort à la cause. Lui-même n'était pas sûr de parvenir parfaitement à se transformer"
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49997

Avec quel autre musicien John Lennon créa-t-il "W.C.H."?

Paul McCarthney
Bob Dylan
il a fait ça tout seul

8 questions
2 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , chanson , repriseCréer un quiz sur cet auteur

.. ..