AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.54 /5 (sur 445 notes)

Nationalité : Irlande
Né(e) à : Limerick , le 09/05/1977
Biographie :

Paul Lynch est un écrivain irlandais.

Il a été journaliste et critique de cinéma à Sunday Tribune de 2007 à 2011 et a écrit régulièrement dans le Sunday Times. Il est actuellement écrivain à temps plein.

"Un ciel rouge, le matin" (Red Sky in Morning, 2013) est son premier roman, salué comme une révélation par la presse anglo-saxonne.

"La neige noire" (The Black Snow, 2014), son second roman, a obtenu le Prix Libr’à Nous - Catégorie littérature étrangère en 2016. "Grace" (2017) est son troisième roman.

Paul Lynch vit à Dublin avec sa femme et sa fille.

site officiel : https://paullynchwriter.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/paullynchwriter

Ajouter des informations
Bibliographie de Paul Lynch   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

« Muets de saisissement, Hector et lui regardent le monde se recomposer dans une magnificence de couleurs. Comme s'ils étaient les premiers à contempler des ciels pareils. Chacun commence à entrevoir la vérité de l'autre, à deviner qu'ils sont tous les deux pareillement démunis au coeur de la vérité des choses. Et qu'au sein d'une telle immensité, ce qu'un homme porte en son coeur n'a plus guère de poids. » Malgré l'annonce d'une tempête, Bolivar, un pêcheur sud-américain, convainc le jeune Hector de prendre la mer avec lui. Tous deux se retrouvent vite à la merci des éléments, prisonniers de l'immensité de l'océan Pacifique. Unis par cette terrifiante intimité forcée et sans issue, ils se heurtent aux limites de la foi et de l'espoir, à l'essence de la vie et de la mort, à leur propre conscience. Dans ce face-à-face d'une intensité spectaculaire, Paul Lynch explore la condition humaine avec une force digne d'Hemingway ou de Camus, et s'impose définitivement comme un virtuose des lettres irlandaises. Activez la cloche pour être informé des nouvelles vidéos et abonnez vous : https://fanlink.to/AlbinMichel-YT Nous suivre sur les réseaux sociaux : Instagram : https://www.instagram.com/editionsalbinmichel Facebook : https://www.facebook.com/editionsAlbinMichel Twitter : https://twitter.com/AlbinMichel Linkedin : https://www.linkedin.com/company/albinmichel

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (149) Voir plus Ajouter une citation
Paul Lynch
nameless   01 novembre 2019
Paul Lynch
Il y a tant de choses que l'on ignore. L'origine de la pluie, par exemple. Maman prétend que c'est la tristesse de Dieu contemplant notre monde, mais elle a aussi entendu dire que c'était lié à la rencontre de l'air marin et des montagnes. C'est peut-être la vérité après tout.
Commenter  J’apprécie          535
marina53   26 novembre 2015
La neige noire de Paul Lynch
Si seulement on pouvait s'asseoir et écouter les pierres. On apprendrait tant de choses.
Commenter  J’apprécie          482
marina53   26 novembre 2015
La neige noire de Paul Lynch
La terre est généreuse à celui qui n'exige rien.
Commenter  J’apprécie          470
nadejda   18 octobre 2015
La neige noire de Paul Lynch
Il se dirige vers la partie en pente où l’eau s’est accumulée, inspecte le système d’écoulement. La surface argentée de la flaque réfléchit si fidèlement le monde qu’on dirait un lambeau de ciel arraché. S’y reflètent le satin blanc du ciel et les branches des arbres, stérile beauté qui évoque un appel des morts déployant leurs ossements. Quand Barnabas est rentré dans le Donegal, ces arbres-là l’ont frappé. Il pouvait passer la journée à admirer la variété de leurs formes. Aucun n’incarnant à la perfection l’idée d’arbre, mais chacun étrangement unique. Certains étaient immenses, étoffés d’un lierre vipérin à l’étreinte étouffante, leur couronne se libérant de sa prison pour happer un peu d’air. D’autres s’enlaçaient comme de vieux couples. Les hautains et sveltes mélèzes ; les lointains sapins,verdis d’une épaisse toison ; les antiques sycomores que le temps n’atteint pas. Un chêne qu’il croisait tous les jours au fond d’un champ, nu et mort, pareil à une pieuvre renversée. p 174

Commenter  J’apprécie          370
nadejda   16 octobre 2015
La neige noire de Paul Lynch
Il s’enveloppe de ses propres ténèbres sous un ciel nocturne sans nuages, illuminé par la lointaine beauté des étoiles qui lui révèlent une échelle de temps inaccessible à son intelligence. S’échapper. Se glisser hors du présent pour se diluer dans la fraîcheur de l’obscurité, atteindre un lieu où les bruits s’estompent en un vague tintement. p 105

Commenter  J’apprécie          320
nadejda   17 octobre 2015
La neige noire de Paul Lynch
Il y a quelque chose d'ineffable dans les émotions que ces jacinthes des bois éveillent en elle, comme une emprise indéfinissable de la nature sur une région de son être. Peut-être la conscience du temps qui passe, de son existence fugitive traversant encore une fin de printemps, ou tout simplement la commotion que provoque tant de beauté, la pensée qu'une chose aussi simple puisse percer son coeur d'un éclair si vif. p 223
Commenter  J’apprécie          290
Bazart   02 juillet 2016
La neige noire de Paul Lynch
« Le problème avec vous tous, c’est que vous accordez trop de place aux souvenirs. Vous vivez uniquement dans le passé. C’est la règle, par ici. Vous vivez en compagnie de fantômes, en vous apitoyant sur votre sort. Le regard constamment tourné en arrière. Incapables d’envisager l’avenir, de faire progresser ce pays. »
Commenter  J’apprécie          270
Myriam3   19 février 2016
La neige noire de Paul Lynch
A la crête des noires collines désolées, l'ombre des nuages fait naître dans l'esprit de Barnabas l'image d'une chose colossale, inhérente à la nature elle-même, et qui voyagerait là-haut, signe de l'invisible présence d'une source de violence démesurée.
Commenter  J’apprécie          220
nameless   01 novembre 2019
Grace de Paul Lynch
Le chagrin s'abat sur elle. Le regret de ce qui n'est plus. La douleur de ce qui vient à la place.
Commenter  J’apprécie          200
tynn   15 mai 2014
Un ciel rouge, le matin de Paul Lynch
...ils parviennent en vue de la tourbière, les molles ondulations des collines sombres masquent à demi la ligne d'horizon. Le sol est tapissé de mousse. La surface de la tourbière a des tons de jaune et de brun, chinée du blanc de quelques moutons épars. On a laissé pourrir une brouette de tourbe qui penche vers une mare. Ils foulent des étendues de lande pelée, les blocs de tourbe au flan echancré par la pelle évoquent des falaises miniatures levées face à un océan de mousse ondoyant sous le vent.
Commenter  J’apprécie          180

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La Princesse De Clèves

Qui était la femme du roi dit « Roi Pétard » Henri II ?

Marie Medusexe
Marie Stuart
Catherine de Médicis
Franklin

5 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : La Princesse de Clèves de Madame de La FayetteCréer un quiz sur cet auteur

.. ..