AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.29 /5 (sur 317 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1966
Biographie :

Journaliste pendant plusieurs années puis concepteur de jeux vidéo, Régis Descott a publié son premier roman L’Empire des illusions chez Denoël en 1998, roman initiatique autour de la retraite de Russie et de la Berezina.

Après Pavillon 38 (Lattès, 2005), (en cours d'adaptation au cinéma) et Caïn & Adèle, thrillers contemporains mettant en scène une psychiatre aux prises avec des fous dangereux, Régis Descott remonte aux origines de la psychiatrie, au temps de Charcot et des aliénistes. Une époque qui ne connaissait pas encore les psychotropes, et où l’on avait surtout recours à la psychologie pour soigner les patients.

Son roman Obscura est né de longs mois de recherches sur la médecine à la fin du XIXe siècle et sur le thème de la dégénérescence, au cœur de l’œuvre de Zola, de Huysmans ou encore de Lorrain.Passionné par la peinture et la photographie, l'auteur a étudié les rapports parfois étroits entre création artistique et folie et bâti son intrigue autour de ce thème central.

Il sort en 2015 "Les variations fantômes", et en 2016, "Vacher l'éventreur".
+ Voir plus
Source : www.editions-jclattes.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! : Obscura de Régis Descott aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/15117-poche-obscura.html http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/ #soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. Gerard collard? Jean-Edgar Casel #soutenezpartagezcommentezlgn #librairie #livres #livre #lecture #culture #passiondulivre #lirepourleplaisir #lirerendheureux #bookstagram #livrestagram #instaculture #instalecture #instalire #romans #roman #bd #bandedessinée #gérardpartenlive #émission
+ Lire la suite
Citations et extraits (79) Voir plus Ajouter une citation
Ziliz   12 mai 2020
Pavillon 38 de Régis Descott
[ une psychiatre ]

- [Les insectes] sont apparus sur Terre il y a plus de 300 millions d'années. Il en existe plus de 5 millions d'espèces. Ils n'ont pas cette masse composite de cellules grises qui nous fait douter et évoluer, mais ils semblent capables de s'adapter à tout. Parfois, on envierait cette simplicité. Chacun à sa place, à oeuvrer pour le bien de la communauté. Enfin là, je parle des insectes sociaux, fourmis, abeilles, termites... En ce qui concerne les solitaires, c'est différent. Sais-tu qu'il n'existe pas de comportement maternel chez eux ? Je suppose que ça leur évite bien des névroses.

(p. 344)
Commenter  J’apprécie          160
Ziliz   10 mai 2020
Pavillon 38 de Régis Descott
« (...) Vous comprenez, ce qui leur manque à ce genre de gars, c'est de pas avoir fait l'armée. On n'a encore rien inventé de mieux pour vous former un homme. »

Steiner a envie de lui parler de l'adjudant Chanal. Il préfère le laisser continuer.
Commenter  J’apprécie          150
Ziliz   09 mai 2020
Pavillon 38 de Régis Descott
Botticelli du bistouri, comme certains l'avaient surnommé, capable de changer une mère maquerelle en lolita. Mais lolita condamnée à repasser entre ses mains. Ça vous avait un côté Cendrillon : passé tel délai, la bimbo redeviendra mamie. Manière de capter sa clientèle qui lui faisait une rente.

(p. 26)
Commenter  J’apprécie          140
nameless   14 juin 2016
Pavillon 38 de Régis Descott
Dans un ouvrage intitulé La folie devant les tribunaux, Henri Legrand du Saulle le déclarait de façon plus élégante : "L'image de la folie exalte les privilèges de la raison, et l'exemple du crime élève l'homme de bien".



Page 13
Commenter  J’apprécie          130
Ziliz   10 mai 2020
Pavillon 38 de Régis Descott
Ainsi va l'existence, les gens suivent leur chemin comme ils peuvent, à date fixe des municipalités tentent de conjurer l'hiver avec des décorations de Noël, et derrière les murs de l'UMD, ses malades tentent de se refaire pour retrouver ce quotidien auquel leur folie leur a permis d'échapper, pour trouver pire.

(p. 72)

____

wiki : Les unités pour malades difficiles (UMD) sont, en France, des services hospitaliers psychiatriques spécialisés dans le traitement des malades mentaux présentant un danger pour eux-mêmes ou pour autrui.
Commenter  J’apprécie          110
LiliGalipette   07 mars 2012
Obscura de Régis Descott
« En mettant en scène un cadavre, c’est l’aspect scandaleux de l’œuvre qu’il vise. Ne pouvant égaler son génie, il recherche à dépasser son scandale. » (p. 210)
Commenter  J’apprécie          120
caro64   27 juin 2010
Obscura de Régis Descott
Ne pouvant égaler le génie de Manet, le tueur voulait le dépasser sur le terrain du scandale. En photographiant des mortes. Des modèles qu'il avait lui-même exécutés.
Commenter  J’apprécie          110
Tatooa   19 août 2017
Les variations fantômes de Régis Descott
Au soir de sa vie, sans descendance depuis la mort de sa fille, le médecin s'était choisi ses "successeurs". Et il avait eu le don pour détecter ses élèves. L'absence de père dans mon cas avait accru l'importance que je lui accordais. Les cinq autres aussi avaient un vide à combler, sur ce point, l'infirmière avait raison. A sa manière, il avait tâché de nous transmettre le flambeau. Fragile héritage auquel il fallait croire pour lui accorder une quelconque valeur.
Commenter  J’apprécie          90
Tatooa   17 août 2017
Les variations fantômes de Régis Descott
- Charmant accueil, n'est-ce pas ? lui demandai-je, impressionné par cette jeune femme qui entretenait un commerce aussi régulier avec les esprits.

- J'ai trouvé cette arrivée très désagréable, confirma-t-elle sans relever la tête. Je n'aime ni le mépris du châtelain, ni l'hostilité de cette femme. On a l'impression d'être considérés comme des trouble-fête.

- On la dérange juste dans ses habitudes, tu ne crois pas ? répliquai-je sans relever que je ne voyais pas très bien où était la fête.

- Et j'aime encore moins l'absence de réaction du Docteur, insista-t-elle en me regardant comme si j'étais un imbécile.
Commenter  J’apprécie          80
caro64   27 juin 2010
Obscura de Régis Descott
Il* était né sous le Second Empire, en 1857, avait connu les rigueurs du siège de Paris en 1870, le passage à la IIIème République et les horreurs de la Commune, les rues jonchées de cadavres dont la vision l'avait si fortement impressionné. Il avait assisté à la modernisation de la ville, au percement de boulevards et d'avenues larges comme des cours d'eau, à la destruction de centaines de maisons, à la construction d'un nouveau type de bâtiments en pierre de taille et aux toits de zinc et d'ardoise. Tous ces chantiers nécessitaient l'apport de matériaux transportés par des barges toujours plus grandes sur le fleuve toujours plus encombré. Il avait été témoin de la modernisation de l'éclairage des rues, avec de nouveau bec de gaz, puis l'électricité; Il assistait encore à l'afflux de populations nouvelles rendu possible par l'essor du chemin de fer, ce peuple grouillant venu des quatre coins du pays et de plus loin encore, d'Espagne et d'Italie par exemple, cherche fortune ou plus raisonnablement gagner sa pitance. La ville en absorbait autant qu'il en arrivait, hommes, femmes, enfants, chacun participant à sa manière au changement de physionomie de la capitale qui réclamait tant de main-d'œuvre, tant de corps de métiers différents. Chaque année aussi elle en rejetait un certain nombre, des malades pour la plupart dont la santé n'avait pas résisté à des conditions de vie trop dures, aux logements surpeuplés, sous-ensoleillés et sous-aérés, à l'alimentation mal équilibrée et à des conditions de travail harassantes. Autant de tragédies anonymes qui n'empêchaient pas la cité de s'étendre, la population de croître et les lumières de briller toujours plus fort.



*Jean Corbel
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..