AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.89 /5 (sur 55 notes)

Nationalité : Russie
Né(e) à : Moscou , 1986
Biographie :

Svetlana Kirilina a assisté à l’effondrement de l’Union Soviétique et à l’émergence de la Russie.

L’année de ses dix ans, elle a quitté la Russie pour la France. Elle s'est alors mis en tête d'apprivoiser la langue par l'écriture.

Un jour, elle a découvert Internet et ses communautés d'auteurs. Elle en a essayé quelques unes et a fini par se construire un nid douillet sur la Plume d'Argent.

Elle a expérimenté avec les genres et les supports, les narrations et les personnages. Et puis, elle a aussi publié quelques romans, édités ou indépendants.

sites :
http://www.champidents.fr/
https://svetlana-kirilina.iggybook.com/fr/


Source : amazon
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
DragonAPlumes   11 janvier 2015
Quand la mousse pousse de Svetlana Kirilina
— Et qui ferait ça, hein ? Qui serait assez con pour faire volontairement pousser de la mousse jaune sur des murs ?

— J’ai entendu parler d’un culte qui s’était formé dans les collines. Les Protecteurs Psychopathes de la Petite Mousse qui Pousse.

— Tu parles d’un nom.

— C’est eux, j’te dis !

— Admettons. Sauf qu’il y a rien dans l’intitulé de leur poste qui dit que c’est bien la jaune qu’ils protègent.

— Ils protègent la mousse en général. Qu’elle soit jaune, bleue ou arc-en-ciel, ça change pas grand-chose.

— Donc, dans les montagnes, il y a des mecs qui font pousser de la mousse de toutes les couleurs dans le seul but de venir en tapisser les murs des gens quand ils ont le malheur de les nettoyer ?

— C’est ça.

— Jamais entendu un truc aussi con.
Commenter  J’apprécie          70
Jupsychokiller   03 janvier 2015
Quand la mousse pousse de Svetlana Kirilina
- Dis-moi...

- Oui ?

- T'y tiens à ta jambe ?

- Quoi, c'est si terrible ?

- Disons que je me renseigne avant d'annoncer la nouvelle.

- La nouvelle ? T'es pas en train de me dire qu'il faudra amputer ?

- Amputer, peut-être pas, mais raccourcir un peu, c'est pas exclu.
Commenter  J’apprécie          80
Liliatigre   11 septembre 2014
Quatorze minutes de Svetlana Kirilina
Là, autour de moi, c'était l'automne dans toute sa splendeur. L'or du feuillage se reflétait sur la moindre gouttelette abandonnée par la pluie. Le soleil faisait miroiter l'asphalte et ses flaques dans lesquelles les oiseaux piaillaient joyeusement en se baignant.
Commenter  J’apprécie          40
StephanieMarcos   04 janvier 2017
Les pâtes froides de Svetlana Kirilina
Restez vigilants, chers auditeurs de notre radio apocalyptique ! N'écoutez pas ceux qui nous accusent de colporter les théories farfelues. Nous, on sait qu'on veut nous faire passer pour des marginaux. Mais regardez dehors. Elle est bien là, cette fin de monde contre laquelle on tentait de vous mettre en garde. Elle est là !

Je rends l'antenne et vous laisse en compagnie du premier ministre Chavron. Il semble prêt à nous en dire un peu plus.

Faites bien gaffe à vous !
Commenter  J’apprécie          30
StephanieMarcos   04 janvier 2017
Les pâtes froides de Svetlana Kirilina
Salut la compagnie ! Il est midi et vous écoutez la dernière radio avant la fin du monde. Aujourd'hui, les choses ne vont pas super bien. Dingue, hein ? Eh oui, il faut dire que depuis le tremblement de terre de vendredi dernier, ce n'est pas la joie. Quelques immeubles se sont effondrés les uns sur les autres, de grosses crevasses parcourent la ville. Mais pas de panique ! On va s'en sortir. En tout cas, les auditeurs de notre radio apocalyptiques ont une chance !
Commenter  J’apprécie          20
SophiaLaurent   18 septembre 2015
Point de fuite de Svetlana Kirilina
Le printemps venait tout juste de s’inviter dans les

rues. Les branches des arbres se gonflaient de sève, les fleurs tentaient une

timide percée et le vent n’avait plus ce fond gelé propre à la saison froide.

Margot aimait le printemps. Tout du moins, elle le préférait à l’hiver. En

hiver, il était tellement facile de glisser sur une plaque de verglas.



Ce jour était un lundi et trois heures venaient tout

juste de sonner à l’église. Ce jour était aussi celui où Margot passait à

l’épicerie à la sortie du travail. Le lundi, elle finissait toujours plus tôt

et pouvait ainsi éviter la foule des week-ends. Dans la foule, elle savait que

tellement de choses pouvaient mal tourner. Elle poussa la porte du petit

magasin et ne fut pas mécontente de le trouver quasiment désert. Les courses

aussi suivaient un rituel bien défini. Les produits mis dans le caddie étaient

toujours les mêmes, elle savait ce qu’il lui fallait pour la semaine. Bien

évidemment, il ne fallait pas oublier de vérifier les dates de

péremption ; se retrouver aux urgences à cause de yaourts passés, ça,

c’était une expérience qu’elle ne souhaitait pas renouveler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SophiaLaurent   15 septembre 2015
Comment j'ai tué sept personnes avec une agrafeuse de Svetlana Kirilina
— Dites-moi au moins combien il y a de cadavres !



— À vue de nez, une petite septaine.



— Sept cadavres ?!



— C’est ça. Franchement, ce n’était pas un spectacle des plus

ragoûtants.



— Mais… attendez, on reprend.



— Vous n’êtes pas très rapide, quand même. Pas étonnant que vous soyez

à l’accueil.



— C’est un choix.



— Oui, oui. Répétez-vous ça si ça vous fait plaisir.



— Mais enfin, je suis très content de rester à l’accueil.



— Donc quoi, vous n’avez jamais rêvé d’être un détective ?



— Bon, peut-être une fois ou deux. Mais les détectives finissent tous

dépressifs et seuls. Je préfère autant éviter, voyez ?



— Très bien. Je pense de toute façon que vous n’avez pas une tête de

détective. Pas le regard assez torturé. Vous, on aurait plutôt envie de vous

faire confiance aveuglément. À la réflexion, ça pourrait être une bonne qualité

pour un détective.



— Vous croyez ? Parce qu’il y a un concours en interne et… ne

changez pas de sujet ! Qui avez-vous tué ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
StephanieMarcos   04 janvier 2017
Les pâtes froides de Svetlana Kirilina
Çà fait dix jours que Julia n'a pas mis les pieds dehors. Comme à peu près tout le monde, en fait. Juste après le début des pluies, on est venus les chercher pour les emmener dans des bunkers. Julia ne savait même pas que chaque quartier en était équipé. Apparemment, ils en savaient quelque chose, de ce qui allait arriver.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   22 janvier 2016
Quatorze minutes de Svetlana Kirilina
L’été avait toujours été une période difficile pour maman. C’était généralement à cette époque de l’année qu’elle retombait un peu plus dans la dépression. Et, ce jour-là, j’avais soudain senti sur moi son regard. Je veux dire vraiment son regard, pas juste son ombre.

Je m’étais figée, presque intimidée par ces deux pupilles qui me fixaient. Un moment, j’avais eu envie de dire quelque chose. Mais je m’étais contentée de l’observer en silence. Et puis, son regard avait changé, l’expression de son visage s’était métamorphosée.

J’y lus beaucoup de choses. Du mépris. Des reproches. Beaucoup de reproches. Et puis, je sentis une boule se former dans ma gorge, mes yeux me piquer. Mais le pire, c’est que je n’eus même pas la force de détourner le regard. C’est elle qui regarda ailleurs. C’est elle qui se détourna de moi, une fois de plus.
Commenter  J’apprécie          10
Ygg   10 mai 2015
Point de fuite de Svetlana Kirilina
Après avoir absolument apprécié « Quatorze Minutes » et « Quand la mousse pousse » de cet auteure, c'est avec un plaisir particulier qu'on se laisse prendre par la lecture de « Point de fuite ». Le style de Svetlana Kirilina est toujours aussi fluide et percutant, l'intrigue est bien travaillée, et le tout nous emmène dans une histoire mêlant romance, thriller et humour.

Depuis son plus jeune âge, Margot traine la poisse comme un fardeau. Mais pas une petite poisse. De celles qui vous gâchent la vie… Comme si ça ne suffisait pas elle se fait kidnapper en faisant ses courses…je ne suis pas douée pour parler romance, sur ce point, j'avoue que mon esprit est parti sur plein de théories !! 

Si vous voulez passer un bon et agréable moment de lecture, c’est le livre qu’il vous faut !

Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les coiffeurs sont nos amis. ✂️ 👩

Gonflé :

isa'tif
chambre à hair

12 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeux de mots , Salons de coiffure , humour , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..