AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.66 /5 (sur 138 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Louvain , le 22/07/1910
Mort(e) à : Bruxelles , le 02/03/2002
Biographie :

Thomas Owen de son vrai nom Gérald Bertot est un écrivain belge francophone contemporain.

Ses études de droit terminées en 1933, il entre en 1937 dans une meunerie, le Moulin des Trois Fontaines, à Vilvorde, dont il sera le directeur pendant 43 ans. Attiré par le surréalisme, il devient également critique d'art sous le pseudonyme de Stéphane Rey.

Mobilisé en 1939, il échappe à la déportation qui suit la capitulation.

Sa rencontre avec Stanislas-André Steeman sert de déclencheur à sa carrière d'écrivain. Ce dernier l'encourage à écrire des romans policiers, genre peu disponible à l'époque. Il publie de 1941 à 1943 plusieurs nouvelles et romans policiers d'"un humour assez féroce" qui attirèrent sur lui l'attention de la critique.

Il se tourne ensuite vers la littérature fantastique avec la parution de "Les Chemins étranges" (1943). C'est de ce genre particulier, contes et récits d'épouvante, que lui viendra la reconnaissance du grand public.

Ami de Jean Ray, qu'il met en scène avec lui dans une de ses nouvelles (Au cimetière de Bernkastel), il écrira plusieurs articles sur lui, notamment dans la revue "Bizarre" (octobre 1955).
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Fantastique Thomas Owen (teaser)


Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
KrisPy   28 décembre 2016
La truie et autres histoires secrètes de Thomas Owen
D'abord tout est simple, anodin, tranquille... Une auberge paisible au bord d'une route, une boule noire sur le parquet, une vieille assise dans un jardin public... Et puis quelque chose s'insinue dans la banalité quoitidienne et, petit à petit, les formes changent, les objets basculent, les visages se transforment : tout devient trouble, sournois, inquiétant. Et soudain, s'ouvrent les portes du néant.

C'est alors que surgit la Peur...



(4ème de couverture édition originale 1972 Marabout Fantastique)
Commenter  J’apprécie          100
KrisPy   31 décembre 2016
Le rat Kavar et autres histoires de vie et de mort de Thomas Owen
Elle demeure là, hébétée, devant ce corps à présent immobile. Tandis que le sang fait une tache grandissante sur la carpette en haute laine blanche, sa raison peu à peu l'abandonne. Elle se retourne vers le lit et sanglote longuement, le visage dans l'oreiller.

Puis elle se lève, téléphone à la police. Elle donne son nom et son adresse. Elle dit :

- Venez vite, il y a un petit garçon tout nu qui est mort dans ma chambre.
Commenter  J’apprécie          70
gill   11 mai 2014
Cérémonial nocturne de Thomas Owen
Owen arrive en pente douce à la peur, il prend le lecteur par le bras pour une promenade innocente, dans l'intention perverse de lui fausser compagnie une fois face à l'épouvante.

Jean Ray.
Commenter  J’apprécie          60
Thomas Owen
gyselinck_dominique   13 novembre 2019
Thomas Owen
Un des Maîtres qui m'a fait découvrir l'unviers Fantastique étant ado.

Un style que j'ai par la suite toujours privilégié, et des univvers toujours plus ... intéressants les uns que les autres tant les déclinaisons sont infinies.



Un tout grand merci donc à Thomas Owen d'avoir largement contribuéà mbien remplir a bibliothèque dans un premier temps, et dans l'amour de la lecture dans un second !
Commenter  J’apprécie          50
latina   05 septembre 2011
Pitié pour les ombres de Thomas Owen
Triste, angoissante, pénible nuit ! La campagne, à certaines heures, sait être tragique et poignante. Dans le ciel, très bas, très lourd, passaient d'énormes nuages aux formes extraordinaires, étirés, déchiquetés, traînant à leur suite des lambeaux d'eux-mêmes au travers desquels on pouvait entrevoir par instant une lune blafarde, malsaine comme un ventre de poisson mort.

Le vent soufflait par à-coups, avec de brusques colères. Un vent tiède, humide et sournois, qui arrachait des feuilles aux peupliers geignants, secouait méchamment les haies, faisait courir sur la rivière noire des rides désordonnées qui se poursuivaient, se croisaient, allaient mourir ensemble dans les roseaux bruissants.

Une nuit de mauvais présage. Une nuit de poète maudit ou de sorcière.
Commenter  J’apprécie          40
latina   05 septembre 2011
Pitié pour les ombres de Thomas Owen
Elle est blonde, un peu rousse, avec des cheveux très beaux, très riches, lourds d'une sensualité inexplicable. Avec ça des yeux rieurs, subitement tristes parfois, quand elle ne se croit pas observée. Une bouche - ah! pour ce qui est de la bouche, je ne vous dis que ça! - à mordre dedans en pleine église. Des épaules rondes.

Le reste aussi. Taille moyenne. Pas grande, pas petite. Un drôle de petit derrière qui a l'air de vous faire des clins d'oeil lorsqu'elle marche. Et des jambes ! Belles comme des larmes.
Commenter  J’apprécie          40
KrisPy   16 septembre 2015
Les maisons suspectes et autres contes fantastiques de Thomas Owen
Elle sentait quelque chose de mauvais monter du plus profond de son âme et la confirmer dans sa résolution. Ce serait aujourd'hui ou jamais.

Le petit homme était tout près d'elle . Il ne la dépassait pas de beaucoup par la taille. Il sentait l'eau de Cologne. Il riait un peu sottement.

- Ma petite belle ! dit-il en tendant doucement la main vers son visage, comme tes yeux sont noirs et méchants !

Il y eut, dans cet instant où Sabine réfléchissait une dernière fois, je ne sais quoi qui n'a pas de nom, mais qui rend tout possible.

Oui, vraiment. Ce serait aujourd'hui...

Elle fit à deux reprises le geste avec une promptitude de petit fauve et le vieil homme porta vivement les mains à son ventre. Il contint un gémissement et se plia en deux. Son visage avait pris, une expression poignante d'étonnement et de réprobation.

Sabine en fut toute remuée. Elle tenait toujours son arme à la main. A la lumière intermittente de la lampe, elle regardait le sang qui noircissait la lame, qui souillait sa main, qui avait coulé sur son poignet. Elle voyait le vieillard touché à mort se recroqueviller littéralement et se laisser sur le sol, résigné aurait-on dit, comme si tel avait été depuis toujours son destin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
krzysvanco   27 août 2014
La truie et autres histoires secrètes de Thomas Owen
- Vous jouez avec nous ?

- D'accord. Mais en quoi consiste le jeu ?

- C'est un secret

- Mais encore ?

- Le gagnant emporte le droit d'aller voir la truie.

- Qu'est ce que c'est ?

- on le sait si on gagne.

La mise était modique. Arthur Crowley tenté. Il joua, gagna et fut ovationné.
Commenter  J’apprécie          40
latina   05 septembre 2011
Pitié pour les ombres de Thomas Owen
"C'est une bien vilaine maison", pensa-t-elle.

Une maison peu engageante, presque hostile. Etroite et haute. La porte avait été peinte en vert, il y a très longtemps. La pierre du seuil était noire, incurvée par l'usure. Au ras du sol, une fenêtre obscurcie d'un grillage serré. Plus haut, hors de portée de la main, une autre fenêtre, puis deux autres encore, une à chaque étage, garnies de pauvres rideaux défraîchis.

"Une vraie maison pour ça...", pensa Donatienne.

Une maison grise et noire.

Une maison cariée. Une maison lépreuse, pourrie, malodorante. A l'intérieur, cela devait sentir l'eau de vaisselle, la graisse froide et l'égout.
Commenter  J’apprécie          30
latina   05 septembre 2011
Pitié pour les ombres de Thomas Owen
Des fantômes...Vous trouvez étrange leur tenue, comme la mienne? Pourquoi donc? Le spectre de blanc vêtu n'a jamais existé que dans les livres. Il n'y faut point croire. Les chaînes, les gémissements? Théâtre d'outre-Manche ! Moi qui vous parle, j'ai étudié sérieusement la question. Depuis que j'ai rejoint nos amis, il y a dix ans exactement, j'ai eu l'occasion d'écouter et d'observer. Pourquoi les fantômes se ridiculiseraient-ils en portant l'uniforme de leur état? Les assassins ont-ils un costume d'assassin? Les escrocs ont-ils un costume d'escroc?
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le quiz Stephen King !

Quel est le premier livre de King a avoir été publié ?

Shining
Dead Zone
Carrie
Le dôme

10 questions
1301 lecteurs ont répondu
Thème : Stephen KingCréer un quiz sur cet auteur

.. ..