AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.96 /5 (sur 1804 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Sacred Heart (Oklahoma) , le 26 /05/i 1925
Mort(e) à : Albuquerque (Nouveau Mexique) , le 26/10/2008
Biographie :

Fils d'un farmer il est le dernier de trois enfants.

Il fait ses études dans une école de filles en raison d'une mesure exceptionnelle envers les enfants de farmer. Il finit ses études secondaires en 1942 et rejoins l'armée en 1943 pour combattre durant la Seconde Guerre Mondiale. Blessé il est décoré de la silver cross et du purple heart. Il est démobilisé en 1945.

Il rejoint l'université d'Oklahoma dont il sort diplômé en 1948. La même année il se marie. Le couple aura six enfants.

Il travaille comme journaliste de 1948 à 1962 pour différents journaux. Il obtient ensuite, une maîtrise en journalisme. Il deviendra enseignant dans cette matière de 1966 à 1987 à l'université d'Albuquerque .

Son premier roman paraît en 1970. Ses romans se déroulent presque tous en territoire Navajo.

Il est décédé d'un cancer.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Présentation des trois nouveaux ouvrages de la collection Rivages/Casterman/Noir Découvrez la séance dédicace des auteurs Romain Renard, Christian de Metter et Will Argunas à l'espace passion BD du magasin Fnac Forum des halles. Leurs nouveaux ouvrages respectifs sont parus dans la collection Rivages/Casterman/Noir, qui s'étoffe de nouvelles perles mois après mois, pour notre plus grand plaisir. L'Homme Squelette de Will Argunas : Les enquêtes de la célèbre police tribale navajo de Tony Hillerman enfin en bande dessinée. Une narration coup-de-poing qui ne laissera aucun lecteur indifférent. Scarface de Christian de Metter : Inspirée en partie par le personnage d'Al Capone, plusieurs fois transposée au cinéma, voici l'histoire de l'une des plus célèbres figures du polar, revisitée avec maîtrise et talent à partir du roman-culte d'Armitage Trail. Un hiver de glace de Romain Renard : Un grand roman américain de Daniel Woodrell mis en images avec une rare intensité. Enregistré le 13 avril 2011.
+ Lire la suite
Citations et extraits (186) Voir plus Ajouter une citation
jeranjou   11 mai 2013
Coyote attend de Tony Hillerman
- Si tu aimes les serpents, voici l'exemple parfait du genre d'endroit où tu peux venir les chercher.



- Je ne les aime pas. Je connais toutes ces imbécillités sur les Navajos et les serpents qui sont amis, mais je ne les aime pas. Ils me font peur.



- Nous ne sommes pas censés être amis. De la façon dont la légende présente les chose, Premier Homme et Grand Serpent ont appris à se respecter mutuellement.

On y parvient en ne mettant pas sa main, son pied ou quelque autre partie de sa personne à un endroit où l'on peut pas regarder. De cette manière, on ne marche pas sur son petit frère, on ne s'assoit pas sur lui ou on lui plante pas le doigt dans l’œil. Et en retour, il déclenche sa sonnette pour te prévenir si tu t'aventures sur un territoire dangereux... Ça fonctionne très bien.



- Je ne les aime quand même pas.
Commenter  J’apprécie          2511
tamara29   31 juillet 2016
Là où dansent les morts de Tony Hillerman
- Mais peut-être que les Navajos ne se suicident pas.

- C'est rare. Sauf avec la bouteille. C'est un peu moins rapide qu'avec une arme à feu.
Commenter  J’apprécie          240
dolly31   23 mars 2018
Le voleur de temps de Tony Hillerman
A cet instant précis elle entendit à nouveau le sifflement. Juste derrière elle. Pas un oiseau de nuit. Pas une variété de reptile. C'était une mélodie que les Beatles avaient rendue célèbre. «  Hey, Jude », en étaient les premières paroles. Mais Eleanor ne la reconnut pas. Elle était trop terrifiée par la silhouette bossue qui sortait du clair de lune pour pénétrer dans cette poche des ténèbres.
Commenter  J’apprécie          190
HORUSFONCK   16 janvier 2018
La Mouche sur le mur de Tony Hillerman
Cotton sortit la feuille de la machine, fit glisser le carbone et laissa tomber les deux exemplaires sur la table. Janey en prit un sans rien dire. Cotton coinça à nouveau le carbone entre deux feuilles et introduisit le tout dans la machine. (Comment s'appelait-il? ce célèbre écrivain auquel on demandait s'il avait des conseils à donner à un auteur débutant et qui avait répondu: "Ne jamais oublier que le côté brillant du papier carbone doit se trouver face à soi." ce matin, il ne trouvait pas ça amusant.)
Commenter  J’apprécie          140
Erik35   27 novembre 2019
Le Peuple de l'ombre de Tony Hillerman
Ces réponses, il les connaissait déjà. La première, c'est que personne ne prêterait attention à un Navajo qui réclamait des comptes. La seconde, c'est qu'on s'en tiendrait à l'explication fantaisiste qu'un sorcier s'était envolé avec le cadavre. Chee n'en éprouva pas moins de la colère devant cette façon désinvolte de traiter les gens de son Peuple.
Commenter  J’apprécie          140
caryatide   23 avril 2014
La voie de l'ennemi de Tony Hillerman
C'était un enchevêtrement fantastique de formations géologiques érodées, éclairé à ce moment là par le soleil couchant. L'homme blanc y voit la désolation et appelle ça un désert, pensa McKee, mais le nom que lui donnent les Navajos signifie "Vallée Magnifique".
Commenter  J’apprécie          130
gean25   31 décembre 2012
Un homme est tombé de Tony Hillerman
_ Etes-vous disposée à en gérer un de plus ?

_ Un secret de plus ?

L'expression de madame Rivera devint avide. Elle acquiesça de la tête.

Et donc, le lieutenant à la retraite Joe Leaphorn joua cartes sur table. Plus ou moins. C'était une tactique qu'il utilisait depuis des années, fondée sur une théorie personnelle selon laquelle la majorité des êtres humains préfèrent troquer des renseignements plutôt que de les donner gratuitement.
Commenter  J’apprécie          120
Derfuchs   20 novembre 2019
Le Vent qui gémit de Tony Hillerman
Si l'on devient riche, c'est que l'on a pris des choses qui appartiennent à d'autres. Prononcer les mots "Navajo riche" revient à dire "eau sèche".
Commenter  J’apprécie          130
gean25   30 décembre 2012
Un homme est tombé de Tony Hillerman
La première chose que remarqua Joe Leaphorn en franchissant le seuil fut que sa vaisselle du petit déjeuner attendait dans l'évier qu'il s'en occupe. C'était une mauvaise habitude qui demandait à être corrigée. Plus question de se laisser aller comme ça à ces travers de veuf négligé. Puis il remarqua le voyant rouge qui clignotait sur son répondeur téléphonique.
Commenter  J’apprécie          120
Philippe-rodolphe   28 août 2012
Le Vent qui gémit de Tony Hillerman
Le vent qui gémit, de Tony Hillerman, s'accompagne d'un glossaire navajo.



La richesse y est ainsi définie : le désir de posséder est, chez les Navajos, le pire des maux, pouvant même s'apparenter à la sorcellerie.



Citons Alex Etcitty, un Navajo, ami de l'auteur : « On m'a appris que c'était une chose juste de posséder ce que l'on a. Mais si on commence à avoir trop, cela montre que l'on ne se préoccupe pas des siens comme on le devrait. Si l'on devient riche, c'est que l'on a pris des choses qui appartiennent à d'autres. Prononcer les mots "Navajo riche" revient à dire "eau sèche".»
Commenter  J’apprécie          110
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..