AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.74 /5 (sur 191 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lille , le 12/04/1972
Biographie :

Virginie Carton est une romancière française.

Son premier roman "Des amours dérisoires" est paru en 2012.

Son deuxième roman "La blancheur qu'on croyait éternelle" est paru en 2014.
Il a reçu le prix du roman français Confidentielles 2014.

Son troisième roman "La veillée" est paru en 2016.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
Nadael   19 mars 2014
La blancheur qu'on croyait éternelle de Virginie Carton
« On porte en soi des images de film, des chansons qui surgissent à des moments inattendus de nos vies, qui font de nous quelqu'un ayant appartenu à une époque. Il nous reste des empreintes de ces histoires qui nous ont marquées de ce temps où nos vies étaient vierges et où l'on croyait la blancheur éternelle. On voulait que notre vie ressemble à ce moment-là, à ce plan parfait. »
Commenter  J’apprécie          210
Annette55   26 décembre 2014
La blancheur qu'on croyait éternelle de Virginie Carton
"Lucien se persuadait qu'il était different des autres. Contrairement à la plupart des gens qui venaient en touristes, lui avait choisi la saison morte. Aucune cabine de plage n'hébergeait plus de jeune fille lisant face à la mer. Les cafés désertés paraissaient tristes et gris, plus une ombre ne se devinait derrière les vitres assombries et nues de toute publicité. Les volets des maisons normandes, grands ouverts l'été, s'étaient refermés pour l'hiver, et un vilain crachin balayait désormais la digue esseulée, mouillant les traces de neige."
Commenter  J’apprécie          170
Nadael   19 mars 2014
La blancheur qu'on croyait éternelle de Virginie Carton
« On croit nos blessures enterrées, mais elles ne sont bien souvent que terrées. Un souffle les réveille. Un rien les ravive. »
Commenter  J’apprécie          150
Nadael   10 mai 2016
La veillée de Virginie Carton
« Après quelques minutes, ils retrouvèrent un souffle régulier. Ils avaient cligné des yeux plusieurs fois, respiré, bougé un bras, une main, croisé les jambes, les avaient décroisées, constaté que rien ne s'était passé. Alors, petit à petit, ils s'étaient décrispés, avaient échangé deux ou trois sourires tristes, tourné la tête, regardé autour d'eux, commençant par se dégourdir le cou à défaut du reste. Ils admettaient progressivement que la vie avait bel et bien quitté le corps allongé. Le mort n'entendait plus, ne parlait plus, ne réagissait pas. Par quelle absurdité – nul ne le sait – avaient-ils ressenti, durant ces premières, longues et étranges minutes, le besoin de le vérifier ? »
Commenter  J’apprécie          120
Nadael   14 mai 2012
Des amours dérisoires de Virginie Carton
On ne devrait jamais formuler ses envies. Elles sont trop souvent éphémères. Et lorsqu'elles se dissipent aussi volatiles que les particules d'une fumée, il ne reste plus d'elles que le jugement des autres. Les autres qui attendent de vous la suite que vous donnez à ces envies. Qui vous rendent prisonnier, en position de vous justifier. Vincent avait eu envie d'une relation durable, mais Vincent était un être en perpétuelle évolution. Et ses envies étaient naturellement changeantes. Pour son malheur, deux de ses qualités lui seraient fatales. Vincent était gentil et Vincent était délicat. Il avait aussi un défaut redoutable : il manquait de courage. 
Commenter  J’apprécie          121
sld09   09 février 2018
Des amours dérisoires de Virginie Carton
Il faut être vraiment débutant en amour pour ne pas savoir qu'il est imprudent de montrer de l'emballement alors qu'une histoire n'a même pas débuté. Il est d'ordinaire bon ton de feindre une certaine résistance, de marquer un temps, laisser en l'autre un léger doute s'installer et le désir monter.
Commenter  J’apprécie          110
Nadael   10 mai 2016
La veillée de Virginie Carton
« Garder un secret, ce n'est pas mentir, ce n'est pas vraiment cacher des choses. Il n'y a pas nécessairement une volonté de nuire à l'autre dans le fait de garder un secret. Garder un secret, c'est aussi, parfois, ne pas vouloir abîmer un souvenir. »
Commenter  J’apprécie          110
denisarnoud   17 mars 2016
La veillée de Virginie Carton
Je connais tes parents comme tu connais les miens. On a si souvent parlé d’eux ensemble ! J’ai parfois eu l’impression qu’on avait quatre parents ! Ce que je voulais te dire, c’est que je crois que personne ne ne peut rien savoir du bonheur des autres. Au fond c’est peut-être cela que tu crains : de découvrir que ton père pourrait avoir été plus heureux sans toi. C’est possible. Et alors ? Ton père te montrait le visage d’un homme qui a réussi sa vie, d’un père épanoui. Mais aurait-il pu faire autrement ? Personne ne sait rien de la vérité du bonheur d’un autre que soi. Même si cet autre est notre parent, qu’il nous a donné la vie…
Commenter  J’apprécie          100
Nadael   10 mai 2016
La veillée de Virginie Carton
« Les frustrations des morts sont de loin les plus encombrantes. Rien ne pourra plus les combler. Elles pèsent à jamais sur nos consciences. »

Commenter  J’apprécie          110
LuMM   14 janvier 2017
La blancheur qu'on croyait éternelle de Virginie Carton
On n'imagine pas l'épreuve que représente pour un ignare la pudique envie de fréquenter l'élite. Combien de barrières à soi-même faut-il abolir, de combien d'audace faut-il s'armer pour aller là où tout semble mieux que soi?
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Enigme [5] (actualité brûlante)

En 1985, les éditions Bernard Barrault publiaient "37,2° le matin" de Philippe Djian. L'auteur y dénonçait avec clairvoyance (et 35 ans d'avance !) les méfaits du réchauffement climatique.

c'est vrai
c'est faux
et vous trouvez ça drôle ?
Depuis, Djian est mon auteur de SF préféré !

1 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , humourCréer un quiz sur cet auteur

.. ..