AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.01 /5 (sur 40 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Anvers , le 16/11/1941
Biographie :

Werner Lambersy est un poète belge né à Anvers le 16 novembre 1941. Auteur d'une quarantaine d'ouvrages, il est considéré comme une voix majeure de la littérature francophone. Il a reçu de nombreux prix.

Il vit à Paris.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
DC 10, Werner Lambersy dit par Werner Lambersy
Podcasts (8) Voir tous

Citations et extraits (123) Voir plus Ajouter une citation
Werner Lambersy
coco4649   31 décembre 2018
Werner Lambersy
Et c’est de vivre qu’il s’agit…





Et c’est de vivre

qu’il s’agit



De s’agiter sans hâte



Rythmes et cadences

sans rien casser de l’onde



D’être vitesse exacte

avec le son qui va

d’être en mesure

de la lumière magnifique
Commenter  J’apprécie          300
Werner Lambersy
Walktapus   17 octobre 2015
Werner Lambersy
la beauté

est le dernier obstacle à opposer aux dictatures



elle est irréductible

aux lois en cela que sa loi

se réduit au besoin qu'on en ressent



la liberté

est l'espace qu'elle exige pour son ambassade



l'espérance

aussi amère soit-elle

en demeure la forme initiale et primitive



l'amour

aussi désespéré soit-il

en reste le fondement principal



la beauté

n'a pas de visage et peut

les prendre tous

sans rien changer à sa nature



son mystère est fraternel

son énergie originelle et fondatrice
Commenter  J’apprécie          240
karamzin   31 mai 2020
Pina Bausch de Werner Lambersy
« Dansez, dansez, sinon nous sommes perdus » ― Pina Bausch

...



Pina Bausch

Danse d’abord avec la

Paume



La carte muette

Des lignes à ciel ouvert



L’élégant cou de cygne

De son poignet à

La renverse



Le roseau d’un geste

Sur l’ombre courbe

De l’horizon



Avec ses doigts

Le long de l’amiante

Échevelée



D’éruptions solaires

Cherchant

Les aurores boréales



Et l’étoile filante

Du désordre d’aimer



Avec l’ombre

Du catalpa à l’empan

Large de sa main



La longue

Palme blanche du bras

Ramenée



Sur sa poitrine osseuse

Et nue de bréchet

Neigeux



Sur les pétales

D’un souffle accastillé

De magnolias



Qu’emporte la brume

Blême et l’haleine

Sous le poids



De la rosée du silence



Et la charge

Des beautés qu’on ne

Peut retenir [...]
Commenter  J’apprécie          41
Werner Lambersy
sabine59   30 décembre 2018
Werner Lambersy


Et c'est de vivre

qu'il s'agit



De s'agiter sans hâte



Rythmes et cadences

sans rien casser de l'onde



D'être vitesse exacte

avec le son qui va

d'être en mesure

de la lumière magnifique
Commenter  J’apprécie          220
coco4649   03 juin 2016
La perte du temps : Suivi de On ne peut pas dépenser des centimes de Werner Lambersy
À L'HÔTEL DE





La Porte qui Claque



j'ai pris

ta brosse à dents

c'est tout ce qui reste



pour retrouver le goût

de ta bouche dans

la mienne



j'ai payé

la note du bar

c'est tout ce qui reste



je suis sorti

les yeux dans les yeux

vides du ciel



la pluie n'avait pas de

paupières



p.30

Commenter  J’apprécie          180
coco4649   09 juin 2016
In angulo cum libro de Werner Lambersy
le sel

est dans les plis

de la peau du marin

le charbon

est dans les plis

de la peau du mineur

le poème

est dans les plis

du lin de la momie

dont ma peau

est le livre fragile



p.9

Commenter  J’apprécie          180
coco4649   21 mai 2016
La perte du temps : Suivi de On ne peut pas dépenser des centimes de Werner Lambersy
LE VENT N'A PAS D'OMBRE





les chiens

n'en connaissent

que les traces qu'il porte



le vent n'a pas d'ombre



mais soutient les oiseaux

la colère la caresse

et le chant



il dort dans les arbres

fait l'amour dans l'herbe



mais on peut lire son âme

sur l'eau



ce qu'il dit le laisse libre

de parler fort ou

de se taire



p.26

Commenter  J’apprécie          170
coco4649   15 juin 2016
L'horloge de Linné de Werner Lambersy
Qu’un mystère sans réponse

emplisse et imprègne

ton chant



Qu’il soit un vêtement chaud

dans la sueur de ceux

qui longtemps l’ont porté



et qu’il parle du temps mais

pas plus que les genêts



dont les cosses s’éparpillent

au soleil comme

des pétards de fête.

Commenter  J’apprécie          140
Werner Lambersy
sabine59   29 mars 2019
Werner Lambersy
Seul

dans le vol dispersé des mouettes

maître des miettes

de mon cri



déjà

de l'autre côté

la nuit s'enfièvre nue

le noeud coulant de l'horizon

serré sur le soleil



et je n'aurai toujours rien dit
Commenter  J’apprécie          130
coco4649   16 juin 2016
L'horloge de Linné de Werner Lambersy
Il y a un cri

on ne l’entend pas



Mais il y a un cri

poussé par les morts

dans la mort



Un cri si long

que ceux qui le poussent

n’ont plus besoin

de remuer les lèvres ou

de fermer la bouche



Alors on le confond

comme une étoile

derrière une autre plus

proche



Avec le grand silence

d’avant

Commenter  J’apprécie          110
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Werner Lambersy (49)Voir plus


Quiz Voir plus

Sale temps !

Poème de Pierre Corneille

Orage, Oh désespoir !
Orage et désespoir !
Ô rage ! ô désespoir !

12 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , fables , littérature , films , chanson françaiseCréer un quiz sur cet auteur
.. ..