AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.87/5 (sur 220 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint Jean d'Angély , le 23 mars 1965
Biographie :

Après des études d'arts plastiques et de philosophie, il devient bibliothécaire jeunesse. Passionné depuis toujours par l'illustration et la bande dessinée, il trouve sa voie en découvrant
la richesse et la profusion des albums pour enfants. Depuis 1994, il travaille à la Bibliothèque Départementale de Prêt de la Haute-Vienne, en secteur Jeunesse.

Dossier PDF de 8 pages sur Yann FASTIER, sur le site de son éditeur : L'Atelier du Poisson Soluble :
http://www.poissonsoluble.com/yann-fastier.pdf

Ajouter des informations
Bibliographie de Yann Fastier   (31)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

157 collégiens; 3 auteurs, 3 romans, 3 intervenants, 3 parcours. Une expérience littéraire de 6 mois faite de lectures, d'échanges et de débat, de rencontres, de questions, de critiques, de lectures à voix haute… Avec les élèves de 4èmeC du collège Pablo Picasso (Bron), les élèves de 3ème5 du collège Théodore Monod (Bron), les élèves de 5ème2 du collège Jean Monnet (Lyon 2), les élèves de 3ème3 du collège Olivier de Serres (Meyzieu), les élèves de 5ème6 du collège Honoré de Balzac (Vénissieux), les élèves 3ème3 du collège Jean Macé (Villeurbanne), et leurs équipes pédagogiques. Avec les auteurs Yann Fastier, Sylvain Pattieu, Marie Sellier, et les intervenants artistiques Raphaële Botte, Raphaël France-Kullmann, Camille Thomine. En partenariat avec la DRAC Auvergne Rhône-Alpes, la Métropole de Lyon, la Ville de Bron, la Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l'Académie de Lyon, et l'Espace Albert Camus / Pôle en Scènes (Bron) Une réalisation Fête du Livre de Bron/Collectif Risette : : :

+ Lire la suite

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
en la voyant revenir avec deux paquets, je comprends : elle est bien en peine pour habiller la "fille-garçon du Capitaine de la foudre" ! Elle commence par étaler devant moi une longue robe multicolore semblable à la sienne, assortie d'une multitude de bracelets, de colifichets, de bijoux. Devant mon air dépité, elle déploie son plan B, une panoplie complète de jeune homme, conquise de haute lutte sur quelque frère ou cousin.
Commenter  J’apprécie          130
Comme elle était devenue belle ! Vêtue en cavalier, chaussée de hautes bottes luisantes et d’un long manteau noir à soutaches, coiffée d’une toque d’astrakan, elle avait toutes les allures d’une reine cosaque, d’une altière princesse barbare que l’on eût mieux vue courir la steppe sur son étalon que stationnant en pleine nuit dans un fiacre au pied d’une maison bourgeoise.
Commenter  J’apprécie          130
J'ignorais alors combien la condition d'une fille seule était précaire et la prédisposait à devenir la proie de quiconque estimait avoir des droits sur elle.
Commenter  J’apprécie          110
- Je ne te l'ai pas dit mais, il y a quelques jours, j'ai eu dix-huit ans. Je suis majeure, maintenant. Je peux régner. Je peux devenir reine et je ne me laisserai pas spolier. Je dois rentrer dans mon pays.
Dotchin se tait. La nuit est tombée. La volte qui nous entoure éclaire la scène d'une lueur irréelle.
- Alors je viens avec toi. Elle ne répond pas. Elle n'a pas entendu ou quoi ?
Un tas de trucs inutiles me défilent dans la tête à toute vitesse. Mon avenir gâché par les technocrates et leurs tuyaux, les yeux langoureux du gandin posés sur Dotchin, un nouveau pays de neige et de steppes. Une autre vie.
- Je viens avec toi.
Elle a entendu. A la lueur de la volte, les dents de ma princesse brillent soudain d'un bel éclat bleu.
Commenter  J’apprécie          90
Une fois de plus, je regrettais mes habits masculins et prenais conscience de la sujétion dans laquelle nous maintenaient nos vêtements, des modernes carcans conçus pour le seul agrément des hommes !
Commenter  J’apprécie          100
Comme disait le grand mathématicien Henri Poincaré : "Douter de tout et tout croire sont deux solutions, également commodes, qui toutes deux, dispensent de réfléchir."
Commenter  J’apprécie          101
Forts des halles, cabocheurs, pétrisseurs de beurre, mireurs d’oeufs… mille petits métiers fleurissaient au service de la Bête, énorme, obèse, vautrée sur Paris comme un cochon dans son auge. Elle avait aussi ses mouches. Toute une population d’oisifs et de malchanceux, guignards professionnels ou d’occasion, barons de la mistoufle en mal de bonne étoile, germination décorative et constamment renouvelée de trimards, de cloches et de biffins qui, jour et nuit, servaient la messe à la Sainte Bouffe tout en guettant la bonne occase – la piécette au bourgeois, le cageot tombé du camion, le truc encore mangeable ramassé dans l’allée. Belle frange de moisissure, en vérité, où l’aristocratie de la poule côtoyait celle de la fête, descendue de son Empyrée la cuite en bandoulière en vue de la noyer dans la soupe à l’oignon. 
Commenter  J’apprécie          70
Ainsi, pour tous ceux qui sont encore persuadés qu'un "autre monde est possible", l'expérience zapatiste reste-elle, envers et contre tout, l'une des plus belles raisons d'espérer.
Commenter  J’apprécie          70
Que dirait-il, lui, le bon chrétien, le catholique pratiquant, si une armée de nègres venait piller ses églises pour orner leurs cases de crucifix, de reliquaires et de ciboires ? Il n'y voit cependant aucun mal et c'est peut-être le plus grave, cette certitude, cette assurance de se trouver dans son bon droit, toujours et partout, quand ce n'est que le droit du plus fort.
Commenter  J’apprécie          50
Quand il [le petit poisson multicolore] rencontre le merlan, il lui dit :
" Bouh ! Qu'est-ce que tu es moche !
Tu es tout gris, alors que moi j'ai plein de jolies couleurs !
Je suis le plus joli petit poisson de l'aquarium. "
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Yann Fastier (316)Voir plus

Quiz Voir plus

Gabriel Garcia Marquez ou Mario Vargas Llosa

Les Funérailles de la Grande Mémé, 1962

Garcia Marquez
Vargas Llosa

12 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaineCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..