AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.77 /5 (sur 341 notes)

Nationalité : Corée du Sud
Né(e) à : Goryeong , le 11/11/1968
Biographie :

Kim Young-ha est un écrivain sud-coréen.

Kim Young-ha est l'un des chefs de file de la nouvelle littérature sud-coréenne. On dit de lui qu'il décrit avec un regard froid et une voix sèche la sensibilité urbaine de sa génération.

Après deux recueils de nouvelles, il publie en 1996 son premier roman "la mort à demi mots", qui lui vaut d'obtenir le prix que la maison d'édition Munhaktongne décerne au meilleur jeune écrivain de l'année. Très branché sur les nouvelles technologies, Kin Young-ha s'est d'abord amusé à publier ses écrits sur Internet, une habitude très répandue en Corée du Sud.

Outre ses activités d'auteur, Kim Young-ha anime une émission de radio consacrée aux écrivains coréens.

NB: KIM est le nom de famille et Young-ha le prénom.
+ Voir plus
Source : www.editions-picquier.fr + Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (149) Voir plus Ajouter une citation
Eric76   08 mars 2018
Ma mémoire assassine de Young-Ha Kim
Je passe une IRM. On m'allonge sur une table pareille à un cercueil blanc et j'entre dans la lumière; ça ressemble à une expérience de mort imminente. J'ai une hallucination, j'ai l'impression de sortir de mon corps et de me regarder d'en haut. La mort est tout près de moi, je la sens, et je vais bientôt quitter ce monde.

Une semaine plus tard, le médecin me soumet à un test neuropsychologique. Il me pose des questions et je lui réponds. Les questions sont simples, malgré tout, j'ai du mal à trouver les réponses. C'est comme plonger la main dans un aquarium et essayer d'attraper des poissons qui vous glissent sans cesse entre les doigts. Qui est l'actuel président de la République ? En quelle année sommes-nous ? Répétez-moi les trois mots que vous venez d'entendre. Combien font dix-sept plus cinq ? Je suis sûr de connaître les réponses, mais elles refusent de surgir dans ma tête. Je les connais et, en même temps, je ne les connais pas. Comment une chose aussi absurde est-elle possible ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
Eric76   05 mars 2018
Ma mémoire assassine de Young-Ha Kim
Les mots disparaissent. Mon cerveau me fait de plus en plus penser à un concombre de mer, gluant et percé de petits trous. Tout s'en échappe. Le matin, je parcours le journal de la première à la dernière page, mais une fois que j'ai terminé, j'ai l'impression d'avoir oublié plus de choses que je n'en ai lu. Malgré tout, je lis, même si déchiffrer une phrase est pour moi aussi ardu que d'essayer de monter un meuble dont il manque les principales pièces.
Commenter  J’apprécie          461
collectifpolar   22 septembre 2020
Ma mémoire assassine de Young-Ha Kim
Quelques jours plus tard, on a livré chez moi deux cents exemplaires de cette publication locale où apparaissaient mes poèmes. Le colis contenait également une carte de félicitations pour mes débuts dans le monde littéraire. J’en ai brûlé cent quatre-vingt-dix-neuf dans le foyer de ma cuisine et n’en ai gardé qu’un. Ils faisaient de belles flammes. Le sol de ma chambre a été agréablement réchauffé par tous ces poèmes.

Depuis, on me considère comme un poète. Après tout entre le sentiment que j’éprouve en écrivant des poèmes que personne ne lit et ce que je ressens en commettant des meurtres dont je ne peux pas parler à personne, il n’y a pas grande différence.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar   22 septembre 2020
Ma mémoire assassine de Young-Ha Kim
Je tiens un journal. J’avais besoin de faire un bilan à tête reposée, ou quelque chose dans ce genre. Je pensais que noter les erreurs commises et les sentiments ressentis dans ces moments-là m’éviterait de les répéter. A la veille des examens, les étudiants se font bien des fiches de révision en mettant l’accent sur les sujets et les questions qui leur posent le plus de problèmes, alors moi aussi j’ai écrit dans le détail toutes les étapes de mes meurtres et ce que j’ai éprouvé en les perpétrant.

Mais au final, à quoi bon ?
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar   22 septembre 2020
Ma mémoire assassine de Young-Ha Kim
Mon dernier meurtre date d’il y a vingt-cinq ans. Ou vingt-six ? En tout cas c’est à peu près ça. Je n’ai pas tué mes proies sous le coup d’une pulsion ou à cause d’une quelconque perversion sexuelle, contrairement à ce que les gens croient en général. J’étais plutôt mû par un sentiment de regret, ou par l’espoir d’éprouver un plaisir toujours plus entier. Chaque fois que j’enterrais une nouvelle victime, je me disais : « Je ferai mieux à la prochaine. » Si j’ai cessé de tuer, c’est parce que cet espoir a disparu.
Commenter  J’apprécie          00
Mimeko   14 mars 2018
Ma mémoire assassine de Young-Ha Kim
J'ai vécu ainsi pendant plus de vingt ans et aujourd'hui, je prépare un nouvel assassinat par obligation et non poussé par une quelconque pulsion. En ce moment, Dieu m'ordonne de rendre moi-même banals, des actes criminels que je considérais jusqu'à maintenant comme sacrés.
Commenter  J’apprécie          170
Mimeko   13 mars 2018
Ma mémoire assassine de Young-Ha Kim
Depuis, on me considère comme un poète. Après tout, entre le sentiment que j'éprouve en écrivant des poèmes que personne ne lit et ce que je ressens en commettant des meurtres dont je ne peux parler à personne, il n'y a pas grande différence.
Commenter  J’apprécie          160
blandine5674   21 septembre 2015
Ma mémoire assassine de Young-Ha Kim
Suite à une coupure d’électricité, un père demande à son fils de lui apporter une bougie. Le fils dit : « Papa, je n’arrive pas à la trouver, il fait trop noir. », ce à quoi le père répond : « Espèce de crétin, tu n’as qu’à allumer pour la chercher. »

Cela résume bien la relation que j’entretiens avec mes médicaments. Il faut les prendre pour améliorer la mémoire, mais justement parce que je perds la mémoire, je ne peux pas les prendre.

Commenter  J’apprécie          140
GODINHO   10 avril 2018
Ma mémoire assassine de Young-Ha Kim
"Les hommes sont prisonniers du temps. Et ceux qui sont atteints d'Alzheimer sont enfermés dans une prison dont les cellules rétrécissent de plus en plus vite. J'étouffe."
Commenter  J’apprécie          140
gavarneur   07 juin 2016
Ma mémoire assassine de Young-Ha Kim
Les mots disparaissent. Mon cerveau me fait de plus en plus penser à un concombre de mer, gluant et percé de petits trous. Tout s'en échappe.
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Est-ce la main de dieu, est-ce la main du diable ...

L'oeuvre ...., la part ... de John Irving

du diable / de dieu
de dieu / du diable

16 questions
2 lecteurs ont répondu
Thèmes : diable , dieu , humour , littérature françaiseCréer un quiz sur cet auteur

.. ..