AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.68/5 (sur 1337 notes)

Nationalité : Japon
Né(e) à : Tokyo , le 01/04/1958
Biographie :

Hiromi Kawakami est une romancière, critique littéraire et essayiste japonaise. Elle sort diplômée de biologie de l'université pour femmes d'Ochanomizu en 1980.

Sa première nouvelle, "Kamisama" (littéralement : Dieu), est publiée en 1994. Deux ans plus tard, elle reçoit le Prix Akutagawa pour "Hebi wo fumu" (littéralement : Marcher sur un serpent).

Depuis ses débuts en 1994, elle est devenue l'un des écrivains les plus populaires au Japon, et l'un de ceux qui parviennent à être publiés et reconnus en Occident .

En 1999, Kamisama obtient le prix des Deux Magots et le premier prix Pascal des jeunes auteurs de nouvelles, en 2000 Oboreru reçut le prix de littérature féminine.

En 2000, sa nouvelle Sensei no kaban (Les Années Douces, littéralement : La sacoche du professeur) est récompensée par le prix Tanizaki. Hiromi Kawakami y raconte l' histoire entre une jeune femme trentenaire, Tsukiko, et l'un de ses anciens professeurs de littérature, septuagénaire, rencontré dans un café. Ce roman a été adapté en manga par Jirô Taniguchi et publié en japonais en 2008 et traduit en français en 2010.

Hiromi a su s’imposer dans le monde littéraire japonais par la tonalité très particulière de son style, à la fois simple et subtil dont les thèmes privilégiés sont le charme de la métamorphose, l’amour et la sexualité.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Hiromi Kawakami   (15)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

MPAGE-20130329-1825_0.mp4 Payot - Marque Page - Hiromi Kawakami - Les dix amours de Nishino.


Citations et extraits (299) Voir plus Ajouter une citation
" J'ai tant voyagé que ma robe est tout usée
Ma robe que le froid pénètre
Loin si loin de chez moi
le ciel est clair ce soir mais
Comme mon cœur souffre"

Irako Seihaku
Commenter  J’apprécie          700
Quand on a pleuré, on a plus froid que d'habitude.
Commenter  J’apprécie          570
Un défaut n'est jamais que l'envers d'une qualité, disait toujours ma mère.
Commenter  J’apprécie          550
Le temps de Kojima Takashi s'est écoulé selon la moyenne, son corps et son esprit se sont développés selon la moyenne.
Moi, au contraire, je ne suis sans doute toujours pas une " grande personne " digne de ce nom. Quand j'étais à l'école primaire, j'étais très mûre pour mon âge. Mais au fur et à mesure que le temps passait, devenue collégienne, puis lycéenne, j'ai cessé au contraire d'être adulte. Avec les années, j'ai fini par devenir parfaitement puérile. Je suis peut-être d'une nature à ne pas faire bon ménage avec le temps.
Commenter  J’apprécie          410
- Vous pouvez lire cette écriture ?
- Eh bien, pour être honnête, je n'y arrive pas vraiment ! a-t-il répondu en riant, avant d'ajouter : " Mais c'est une écriture magnifique, ça ne fait aucun doute ! "
- Ah bon ?
- Enfin, Tsukiko, si vous voyez un homme séduisant, même si vous n'échangez aucune parole, je suis certain qu'il vous arrive de vous dire, drôlement bien, celui-là ! Non ? L'écriture, c'est exactement la même chose !

( Devant une vitrine, en contemplant lettres et calligraphies )
Commenter  J’apprécie          390
Si c'était un grand amour, il était primordial d'en prendre soin, comme d'une plante à qui on donne de l'engrais ou qu'on protège de la neige. S'il s'agissait d'une autre espèce d'amour, inutile de s'inquiéter, il suffisait de le négliger en attendant qu'il se déssèche. C'est ce que ma grand-tante se plaisait à dire, comme elle aurait énoncé une évidence.
Commenter  J’apprécie          380
Hiromi Kawakami
Quand on se trouve en tête à tête avec soi-même, on remue toutes sortes de pensées.
Commenter  J’apprécie          380
La douleur physique est une chose qui engendre le désarroi de la façon la plus terrible.
Commenter  J’apprécie          370
Quand on tombe amoureux, l'âge, les tics, le caractère, tout ça n'a plus d'importance.
Commenter  J’apprécie          371
Ce n'est pas avec mon moi visible que je converse, c'est avec celui qui reste invisible, celui qui flotte dans la pièce, semblable à des parcelles qui me donnent mon moi à pressentir.
Commenter  J’apprécie          310

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Hiromi Kawakami (1431)Voir plus

Quiz Voir plus

Portrait chinois (3)

S’il (elle) était un nombre , il (elle) serait ..............

2
6
10
25
80

9 questions
43 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , portraits , écrivain , écrivain femme , écrivain homme , indicesCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..