AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.06 /5 (sur 595 notes)

Nationalité : Chine
Né(e) à : Hangzhou, Zhejiang , le 03/04/1960
Biographie :

Yu Hua est un écrivain chinois.

Son père est médecin, envoyé à Haiyan pour lutter contre une épidémie. Yu Hua avait six ans au début de la Révolution culturelle : cette expérience l’a marqué, et il en a fait le sujet de la plupart de ses nouvelles et romans.

Après avoir exercé comme dentiste pendant 5 ans, Yu Hua choisit de se consacrer à la littérature et commence à écrire en 1983. Les nouvelles que Yu Hua publia alors dans divers magazines n’eurent guère de succès, jusqu’en 1986. Une nouvelle intitulée "Parti loin de chez moi à dix-huit ans" lui valut soudain une certaine notoriété.

Peu de temps après, son court roman "1986" - relatant les conséquences psychologiques de la révolution culturelle – est un succès. En 1988, il réussit à partir à Pékin suivre des cours de littérature à l’institut Lu Xun.

Son second roman "Vivre!" (1993) marque le début d’une reconnaissance internationale avec l’adaptation cinématographique de Zhang Yimou, qui a reçu le Grand Prix du jury au festival de Cannes en 1994.

Avec "Le vendeur de sang" (1995), il devient un auteur incontournable. Il se distingue par des trames simple dans lesquelles évoluent des personnages modestes qui doivent se battre pour survivre.

Après un long silence, Yu Hua publie les deux opus de "Brothers" en 2005 et 2006. En 2010, Yu Hua a publié un nouveau livre intitulé "La Chine en dix mots" qui apparaît comme la synthèse des œuvres antérieures, faisant le lien entre la Chine de Mao et la Chine d’aujourd’hui.

En 2013, après sept ans de gestation, il a publié un nouveau roman : "Le septième jour" qui a été l’objet de vives controverses en Chine, et traduit aussitôt en français.
+ Voir plus
Source : www.papiersdechine.ch
Ajouter des informations
Bibliographie de Yu Hua   (13)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

- "Bothers", Yu Hua, Actes Sud (babel) - https://www.librest.com/livres/brothers-hua-yu_0-1987514_9782330026615.html?ctx=22b2f0161ff7dc0ae21df216d9ba8778 - https://www.lalibrairie.com/livres/brothers_0-1987514_9782330026615.html?ctx=22b2f0161ff7dc0ae21df216d9ba8778


Citations et extraits (90) Voir plus Ajouter une citation
HordeduContrevent   02 avril 2022
Le septième jour de Yu Hua
Par un épais brouillard, je suis sorti de la maison que je louais, et j'ai divagué dans la ville irréelle et chaotique. Je devais me rendre dans cet endroit qu'on appelle le funérarium, et qu'on appelait jadis le crématorium. On m'y avait convoqué, avec obligation de me présenter là-bas avant 9 heures du matin, ma crémation était prévue pour 9h30.

(incipit)
Commenter  J’apprécie          4612
HordeduContrevent   03 avril 2022
Le septième jour de Yu Hua
Une petite fille en anorak rouge était assise toute seule sur une plaque de béton, des deux côtés de laquelle dépassaient des barres d'armature tordues. Son cartable appuyé contre ses genoux, son manuel et son cahier d'exercices ouverts sur ses jambes, tête baissée, elle écrivait quelque chose. Elle avait quitté la maison le matin pour se rendre à l'école, et quand elle était rentrée l'après-midi, la maison avait disparu. Comme elle n'avait retrouvé ni sa maison, ni ses parents, elle s'était assise sur les gravats en attendant que ces derniers reviennent, et elle faisait ses devoirs en frissonnant dans la bise aigre.

(...)

J'ai regardé cette petite fille en anorak rouge. Avec elle assise au milieu, cet amas de blocs de béton paraissait soudain plein de douceur.
Commenter  J’apprécie          4528
HordeduContrevent   04 avril 2022
Le septième jour de Yu Hua
Ça se voit qu'il vient d'arriver, dit le squelette de droite, il a encore toute sa chair.
Commenter  J’apprécie          4712
Sachenka   28 septembre 2016
Le vendeur de sang de Yu Hua
C'est dans l'urgence que les situations se débloquent. L'homme ne trouve des solutions que le dos au mur. Avant cela, il n'en trouve pas, ou s'il en trouve il ne sait pas les mettre à exécution.
Commenter  J’apprécie          290
Sachenka   30 septembre 2016
Le vendeur de sang de Yu Hua
- La force, dit Xu Sanguin, ce n'est pas comme l'argent. L'argent, plus on s'en sert, plus il est rare. La force, plus on l'utilise, plus elle abonde.
Commenter  J’apprécie          280
Sachenka   18 août 2016
Vivre ! de Yu Hua
- Il y a quatre principes dans la vie qu'un homme ne doit jamais oublier : ne pas dire de bêtises, ne pas se tromper de lit, ne pas se tromper de porte et ne pas mettre la main dans la poche d'autrui.
Commenter  J’apprécie          270
patrick75   07 janvier 2014
Vivre ! de Yu Hua
Plus tard, nous nous retrouvâmes de nouveau assis à l'ombre des arbres. Je lui demandai de continuer son récit. Emu, il me regarda comme si je lui faisait le plus beau des cadeaux. Que sa vie soit prise en considération par quelqu'un d'autre lui remplissait le coeur de joie.
Commenter  J’apprécie          210
Sachenka   05 mars 2017
Sur la route à dix-huit ans de Yu Hua
Le père avait-il pleuré en repêchant son fils? Je n'en sais rien. Peut-être en avait-il beaucoup d'autres, et que, en perdre un, ça lui était égal. Les montagnards sont très prolifiques.
Commenter  J’apprécie          200
traversay   12 octobre 2014
Le septième jour de Yu Hua
Les feuilles s'agitent vers vous, les pierres vous sourient, la rivière vous accueille. Ici il n'y a pas de pauvre, pas de riche, pas de douleur, pas de souffrance ... Tout le monde est égal devant la mort.
Commenter  J’apprécie          180
Osmanthe   17 août 2018
Vivre ! de Yu Hua
Lorsque Youqin eut six mois, Jiazhen rentra à la maison. Elle n'avait pas pris le palanquin. Elle avait marché une dizaine de lis, son fils ficelé comme un paquet sur son dos. Youqin, les yeux fermés, balançait sa petite tête sur l'épaule de sa mère.

Jiazhen était très belle ce jour-là avec sa robe chinoise couleur cerise et son balluchon, à fleurs blanches sur fond bleu, au bras. Dans les champs, le long de la route, le colza doré était en fleur et les abeilles bourdonnaient dans un va-et-vient incessant. En arrivant devant la maison, Jiazhen resta un instant à la porte et sourit à ma mère.
Commenter  J’apprécie          160

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

100% Balzac

Quelle oeuvre de la Comédie humaine a été la première à être publiée ?

Les illusions perdues
Le lys dans la vallée
Les chouans
Eugénie Grandet

10 questions
201 lecteurs ont répondu
Thème : Honoré de BalzacCréer un quiz sur cet auteur