AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.97/5 (sur 207 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Brive , le 25/02/1974
Biographie :

Éric Cherrière est réalisateur, scénariste et écrivain.

Il fait des études de philosophie à l’Université de Toulouse Le Mirail puis d’audiovisuel à l’ESAV (École Supérieure de l’Audiovisuel) également au Mirail.

Il est connu en premier lieu pour son travail de scénariste et de réalisateur de documentaires, d’émissions, de magazines pour la télévision.

Il réalise des documentaires sur le cinéma fantastique, sur le western européen, des récits sur le patrimoine vivant et historique historiques… mais aussi des courts métrages d’aventure (pirates, polar, moyen-âge…), et des magazines pour France3 (Toulouse).

Filmographie: "John 32" (2008), "La Main noire" (2004), "John 32" (2004), "La petite fille aux os brisés" (2004 - scénario), "Gweilo" (2000), "Giallo" (1999), "Une prière de plus pour Remington" (1998).

Il coécrit également les livres "La Série B française" (ESAV, 1999) et "Pirates & cinéma" (Seven 7, 2005).

"Je ne vous aime pas" (Éditions Le Cherche-midi, 2010), sélection automnale du Prix SNCF du polar, 11ème édition, est son premier roman. L’ouvrage reçoit le prix de la prison de la Santé.

En 2013, il publie "Mademoiselle Chance" (Éditions Le Cherche-midi) que l’auteur présentera au Salon Toulouse Polars du Sud d’Octobre 2013.

Le roman noir, "Mon cœur restera de glace" (2020), couvre un siècle de guerres fratricides, de 1918 et 1944 à 2020.

Il a également écrit et réalisé deux longs-métrages. Après son premier film, "Cruel" (2017), polar sur la dérive d'un tueur en série, Grand prix du polar de Cognac 2016, Éric Cherrière a tourné "Ni dieux ni maîtres" (2019), film d'aventures médiéval.

Éric Cherrière vit à Toulouse.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Éric Cherrière   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Toucher le noir


Citations et extraits (48) Voir plus Ajouter une citation
La vie, c’est comme la guerre, ma petite Maud, les seuls vainqueurs sont ceux qui survivent.
Commenter  J’apprécie          330
Nous vivons dans ce que les journalistes de centre-ville appellent une zone périurbaine, où les maisons et les vies se ressemblent sans être exactement les mêmes, fabriquées de bric et de broc, agrégats de parpaings, de métal de Placo et de bois, où tout est plus ou moins provisoire, plus ou moins définitif, les maisons comme les existences.
Commenter  J’apprécie          300
Les enfants n’aiment pas entendre leurs parents jurer, gueuler. C’est que quelque part, quelque chose ne va pas.
Commenter  J’apprécie          300
Chaque matin nous déjeunons tous ensemble. Papa et maman préparent des petits déjeuners dont seules les quantités ont varié depuis notre enfance. Ce sont des moments rassurants, ceux où je ressens combien nous sommes une famille. Nos parents commettent des erreurs mais il ne fait aucun doute qu’ils nous aiment plus qu’eux-mêmes. Dire qu’ils seraient prêts à donner leur vie pour nous n’est pas une expression factice, c’est une réalité tangible éprouvée à chaque petit déjeuner.
Commenter  J’apprécie          281
À l’école, je suis un planeur, libre et silencieux, qui va haut, très haut, là où mon père était un sous-marin sans carburant qui allait bas, très bas, ne cessant de sombrer de CAP en CAP, peinant à changer de cap. Échouant.
Commenter  J’apprécie          270
La vie est faite de rencontres, je le sais déjà. Elle n’est même que cela. Je l’apprendrai.
Commenter  J’apprécie          250
"C'est à l'aube que l'enfant pénètre dans les bois, leurs tronc alignés dressent une muraille que peu de villageois franchissent et le coeur de la forêt demeure un refuge ."
Commenter  J’apprécie          220
Une fois que le mal est fait, il est fait. « L’âme n’est pas une ardoise », c’est son père qui le lui a dit sur son lit de mort.
Commenter  J’apprécie          220
Depuis que je gère notre budget, j’ai accès aux comptes de mes parents. Factures à régler en ligne, impôts, emprunts, prélèvements mensuels, procédures de rejet, frais bancaires… Jour après jour, je mesure l’anxiété économique dans laquelle ils sont plongés, la glu sociale, une peine de précarité à perpétuité appliquée par une armée de logiciels au service de l’État ou de grandes entreprises privées. Un logiciel ne s’apitoie pas, il ne déroge pas aux règles. Il dresse des murs de zéros et de un, de oui ou de non, dicte ce qui est possible et ce qui ne l’est pas.
Commenter  J’apprécie          180
A marée basse, tu savais à peine marcher, tu arpentais déjà la plage, fourchette à la main, à la recherche de deux trous concomitants dans le sable. "C'est la plage qui respire" avait dit ta mère, et tu avais ouvert la bouche en grand. Tu n'avais que quatre ans, et pourtant, il y a quelques semaines encore, me le racontant, tu revivais ton ébahissement d'enfant : la plage qui respire...
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Éric Cherrière (390)Voir plus

Quiz Voir plus

Qui suis-je ? Les auteurs en C

Né en Algérie, j'ai publié La Peste et La Chute. J'appartiens au mouvement littéraire de l'Absurde. Qui suis-je ?

Couteline
Char
Céline
Camus

9 questions
2 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..