AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714493335
Éditeur : Belfond (13/02/2020)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Il existe au cœur du cœur de la forêt un endroit où vivent les sapins les plus anciens, protégés du vent comme de l’exposition au soleil, de la pluie, de la neige. Protégés aussi du regard des hommes. Une combe lointaine et tempérée qui fut un jour une frontière infranchissable devant laquelle l’enfant s’était dit « Quand je serai grand, je vivrai là. »

Dans ces bois du fin fond de la Corrèze, un jeune garçon trouve refuge en 1918, en compagnie de son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
gruz
  27 janvier 2020
Le devoir de mémoire. Un sujet plus complexe qu'il n'y paraît, jusqu'où peut-on aller pour creuser les tréfonds de l'Histoire.
1918, 1944, 2020. Un passé pas si lointain, quelques rares témoins encore présents d'une époque, la seconde, dont les liens sont indéfectiblement liés au début du siècle et au siècle nouveau. Les traces sont là, il faut arriver à les suivre.
Mon coeur restera de glace n'est pourtant pas un livre de guerre, pas au sens premier. L'histoire se déroule en trois temps, mais les scènes durant les deux conflits sont davantage des instantanés qui mettent en avant des individus ordinaires, que le sang va lier à travers le temps. Jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un témoin, du côté allemand, dont on attend qu'il raconte. La grandeur de l'Histoire n'est en fait que la combinaison de petites histoires.
Voilà un récit court mais percutant, sombre mais strié de rais de lumières (qui font tout aussi mal, à leur manière), brutal mais d'une vraie beauté stylistique.
Ce roman est une arme à deux coups. Métaphoriquement, le premier vous frappe au coeur à travers un récit qui ne peut laisser insensible. le second vous touche à la tête, tant l'écriture est ciselée, travaillée. Émotions et réflexions.
Voilà un livre qui n'est pas facile à appréhender. Pas le genre qu'on peut lire en pensant à autre chose. Il mérite investissement et attention pour apprivoiser cette écriture subtile et parfois violente.
Eric Cherrière est écrivain, réalisateur et scénariste (Grand Prix du festival de Cognac pour le film « Cruel »). Un talent protéiforme, très personnel, original. Une approche poétique dans la manière de donner de la force aux émotions par le pouvoir de mots choisis, par le soin apporté au style.
Et c'est bien cette écriture si travaillée qui rend ce roman inclassable. L'histoire est forte (certaines scènes sont vraiment dures), les personnages tout autant, et c'est cette plume ambitieuse qui rend la lecture singulière.
On pourrait croire, avant de le lire, que le roman est bien court. Mais au final il est très bien ainsi. La puissance de ces mots n'a pas besoin de davantage d'espace, et la profondeur de la forêt où se déroule une partie du récit vous happe en quelques pages. Ambiance.
Il est question de transmission, de ceux qui gardent une part d'humanité ou au contraire retournent vers leur animalité, quel que soit le camp.
Si vous êtes à la recherche d'un roman à l'écriture soignée et à la construction atypique, mises au service d'âpres émotions, votre coeur ne devrait pas rester de glace à la lecture du nouveau livre d'Eric Cherrière.
Lien : https://gruznamur.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
Waterlyly
  10 février 2020
Corrèze, 1918. Un jeune garçon s'engouffre dans les bois de ce département, en compagnie de son frère, revenu de la guerre et qui est maintenant « une gueule cassée ». En 1944, ce sont des soldats allemands qui parcourent ces mêmes bois à la recherche de leur unité. Ce seront exactement ces bois, avec les mêmes arbres et les mêmes feuilles que l'on retrouvera dessinés dans une chambre d'hôpital en 2020, par un vieil homme qui cache bien des secrets. Que s'est-il donc passé au sein de la Corrèze, à cette époque ?
Il est parfois de ces romans qui nous laissent sans mots, sans amorce pour débuter la rédaction d'un avis. Celui-ci en fait partie et vous aurez donc compris que c'est un coup de coeur. Je ressors totalement chamboulée, bouleversée et avec les émotions à fleur de peau suite à la lecture de ce court récit, intense, noir et terriblement dramatique.
L'auteur propose une intrigue qui se déroulera sur trois époques differentes, même s'il faut bien le dire, celle de 1918 est à peine abordée. Ici, c'est plutôt 1944 et 2020 qui sont en corrélation, le tout au travers des yeux d'un vieillard qui semble cacher des vérités indicibles sur les faits qui se sont produits lors de la seconde guerre mondiale.
Je reste pantoise sur le comment Éric Cherrière a réussi, en si peu de pages, à nous proposer une telle densité dans son récit. C'est très noir, c'est profondément bouleversant et c'est totalement dramatique. Je suis passée par un carrousel d'émotions et j'ai ressenti une tristesse indicible lors des événements tragiques relatés dans ce roman.
Éric Cherrière a su créer une intrigue noire dans un cadre historique. C'est réussi. L'alternance entre les époques est vraiment judicieuse, et peu à peu, le mystère que l'on croyait avoir résolu au début s'épaissit à nouveau pour finalement laisser place à une autre vérité surprenante.
Cependant, ce n'est pas forcément un récit que l'on lit pour ce retournement final, bien au contraire. Ici, ce sont sans aucun doute les personnages qui vont porter cette histoire à bout de bras. Que de densité, de relief et de réalisme chez eux. C'est d'une crédibilité totale et sans aucun manichéisme.
La plume de l'auteur est vraiment parfaite. Tout à la fois poétique, mais également très visuelle, elle offre un énorme contraste lors de la lecture et c'est presque original. C'est un style très cinématographique parfois, et quand je sais que l'auteur est scénariste, je comprends mieux.
Un roman bouleversant qui laissera son lecteur sonné, chamboulé et profondément ému. L'auteur va tisser une intrigue sous trois époques différentes et qui sont étroitement liées, créant ainsi un récit d'une noirceur et d'une densité incroyables en si peu de pages. À découvrir sans hésiter.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Lalitote
  17 février 2020
Un superbe roman qui vogue sur trois temporalités et pas n'importe lesquelles. Chronologiquement l'année 1918 voit le retour d'un grand frère devenu une « gueule cassée », le petit frère prendra soin de lui dans les bois de Corrèze. Puis 1944 arrive, même lieux, d'autres soldats allemands partis à la recherche de leurs unités disparues. Enfin 2020, notre époque où l'on rencontre un des derniers combattants allemands raconter cette forêt et son histoire. Il est toujours passionnant de suivre les aventures des hommes « ordinaires », leur histoire se mêlant à la grande histoire. L'auteur maîtrise parfaitement son sujet et nous conduit dans ces trois époques différentes à imaginer le lien qu'elles recèlent. J'ai lu le bouleversement des existences, des familles secouées par les guerres, souvent avec émotion mais aussi avec un grand intérêt. On devine un secret, un non-dit qui maintient des fils invisibles et pourtant bien présents. Dès la page 74, j'avais vu les choses venir pourtant cela n'a en rien diminué le plaisir de ma lecture. L'écriture de l'auteur est comme l'eau fraiche d'une rivière, on se laisse absorber avec plaisir, couler parfois mais toujours remonter vers le haut vivre la beauté du texte. J'ai apprécié les chemins de sous-bois que nous fait suivre l'auteur, la violence et le destin des hommes face à l'Histoire. Il y a là une profondeur, une sorte de fatalité, qui donne le sentiment de quelque chose de plus fort que soi. Un roman court qui pose dès le début une situation noire et particulièrement tragique. Des personnages forts et la magie d'un lieu. C'est bien écrit, bien imaginé et bien raconté que demander de plus ? Je peux vous assurer qu'à aucun moment mon coeur n'est resté de glace face à tant d'intelligence, c'est pour moi un coup de coeur, un coup au coeur. Bonne lecture.
Lien : http://latelierdelitote.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
cedricbooks
  01 février 2020
J'ai adoré ce roman où on est sur trois époques : 1918.1944 et 2020! La plume de l'auteur est fluide profonde et poétique. Les personnages sont bien interprétés, avec une place plus ou moins marquante! le décor m'a ébloui tellement les descriptions dans les lieux sont détaillées à la perfection! Cette époque de la guerre mondiale me touche beaucoup et ce mélange d'inter génération est bien amené! La fin de l'histoire m'a ému! Bravo l'auteur. Ce roman est cours et assez noir. A lire...
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LalitoteLalitote   17 février 2020
Autrefois généreusement nourri à la graisse de phoque, le manteau en cuir noir dessiné par Hugo Ferdinand Boss n’est plus qu’une armure gelée, lourde et humide, dont Hünger se sépare sans hésitation au pied d’un arbre. Puis il reprend son poste d’éclaireur. Les gouttes ruissellent sur ses tempes, se faufilent dans son cou, glisse le long de l’épine dorsale, réveillant des sensations que sa peau n’a pas oubliées, et Friedrich Hünger croit un instant être retourné dans la Forêt-Noire d’une enfance qu’il n’aurait jamais dû quitter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Éric Cherrière (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Cherrière
Interview Eric Cherrière - FEFFS 2019
autres livres classés : roman noirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1798 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre