AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Editions de la Martinière

Les éditions de la Martinière sont une maison d`édition fondée en 1992 par Hervé de la Martinière qui appartient à La Martinière Groupe. La maison d`édition est connue pour publier des beaux livres.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Editions de la Martinière



Dernières parutions chez Editions de la Martinière


Dernières critiques
Annicklecture
  17 mai 2021
Diskø de Mo Malø
Ce titre fait suite à "Qaanaaq", lu en novembre 2018. On rejoint l'inspecteur danois Qaanaaq Adriensen, qui s'est retrouvé sur les terres du Groenland après une première enquête des plus glaciale. Par la même, il essaie de reconquérir ses racines perdues dans ce coin du Groenland. Il est bien sûr recommandé de lire ces romans dans le bon ordre pour comprendre la quête personnel de Qaanaaq Adriensen en dehors des enquêtes criminelles.



Depuis 7 mois, ce dernier s'installe sur ces terres froides et rudes, il devient le chef de la police locale. Dans cette relative tranquillité blanche, l'inspecteur va être mis à mal avec une nouvelle enquête. "Jusqu'au jour où, dans la baie touristique de Diskø, un cadavre est retrouvé, figé dans la glace d'un iceberg."



Il sera touché de très près par l'énigme qui entoure ce premier meurtre, un lien va rapidement se filer avec sa famille… Je ne peux dévoiler l'histoire car pour comprendre certaines intrigues il faut avoir lu le premier récit. Il sera aussi psychologiquement malmené.



Ce qui est certain, c'est que l'on est complètement happé par l'histoire, l'environnement très bien décrit. On a froid, on visualise les scènes, on imagine ces hauts glaciers, cette immensité blanche. Le rythme de l'enquête accélère au fur et à mesure en avançant dans la lecture. C'est avec un grand plaisir que je me suis laissée entrainer dans une écriture fluide et prenante. En suivant je lirais "Nuuk", troisième de cette série, il me semble bien que l'auteur travaille sur un quatrième tome. Alors patience! Une belle série à suivre.


Lien : https://passionlectureannick..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Hapo
  16 mai 2021
La Bible de Jérusalem de Ecole biblique et archéologique française
Ce livre est une merveille et une supercherie, à découvrir et aimer comme une fiction, rien de plus. Je ne l'ai hélas compris que très tard. Et désormais, il m'est impossible de l'aimer tant il me rappelle, à chaque page, que je l'ai pris durant si longtemps pour la Vérité.
Commenter  J’apprécie          00
artemisia02
  16 mai 2021
L'embaumeur de Isabelle Duquesnoy
Quel roman surprenant. Le portrait de Victor Renard, embaumeur de son état, qui nous raconte sa vie lors de son procès. Un procès pour quelle raison ? nous le saurons mais beaucoup, beaucoup plus tard.

Du coup, il en profite pour nous relater sa vie et en particulier ses relations avec les femmes de sa vie et en particulier sa mère.

Dans la série, je n'ai pas de chance dans la vie, Victor est très bien placé, on pourrait même dire que c'est un champion du monde.

Et cela commence par la pire, sa mère, la Pâqueline, elle est digne d'une Folcoche et vu que Victor est son fils unique il est donc le seul objet de sa cruauté. Elle pousse le bouchon en faisant des jeux de mots avec la fin de son prénom, pathétique et magnifique d'imagination de la part de l'auteure, sans compter les tonnes de fèves qu'elle utilise, vous verrez pourquoi. J'ai rarement lu une mère aussi cruelle et odieuse avec son fils, ses paroles vous poignardent, ses actes ne servent qu'à humilier son fils de la pire des façons.

Sa femme, celle qui partage votre vie, qui vous accompagne dans votre réussite et dans vos malheurs, ha ça pour aller jusqu'au bout elle ira. Rien ne sera épargné à notre pauvre Victor.

Sa gentillesse et son manque de confiance en lui, le met dans des situations compliquées et quand la vie s'avère être clémente c'est pour mieux la rendre cruelle.

Comment ne pas s'attacher à ce pauvre homme qui, par son métier, pas des plus joyeux, réussit enfin à s'élever socialement, à devenir aisé, dans cette France de la fin du XVIII siècle.

Je ne m'attendais pas cette fin, j'ai adoré ce livre de bout en bout. Les portraits de femmes sont terriblement odieux, ce qui n'a pas été pour me déplaire bien au contraire.

J'ai vu qu'une suite venait de sortir sur la Pâqueline qui me tente bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210