AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions de la Martinière

Les éditions de la Martinière sont une maison d`édition fondée en 1992 par Hervé de la Martinière qui appartient à La Martinière Groupe. La maison d`édition est connue pour publier des beaux livres.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Editions de la Martinière



Dernières parutions chez Editions de la Martinière


Dernières critiques
Chachoumou
  18 décembre 2018
On est foutu, on pense trop ! : Comment se libérer de Pensouillard le hamster de Serge Marquis
Un petit livre très intéressant sur le développement personnel, c'est comme cela que je qualifierais Pensouillard le hamster. Rien que la métaphore est ingénieuse : ce petit hamster qui roule dans notre tête et qui nous pourrit la vie, c'est très bien pensé !

Des conseils et des explications sur la psychologie, tout est réuni pour donner envie de changer nos habitudes, nous libérer de ce satané hamster !

J'ai été tout à fait conquise par ce livre qui m'a fait prendre conscience de pas mal de choses me concernant. Et c'est tant mieux, j'ai envie de dire.
Commenter  J’apprécie          10
campionmonique
  18 décembre 2018
Sótt de Ragnar Jónasson
Très bien écrit et très bons personnages que nous retrouvons avec plaisir
Commenter  J’apprécie          00
Fronton2nde2
  18 décembre 2018
Douée pour le silence de Sarah Cohen-Scali
Tout au long de ce livre, j'ai à de nombreuses reprises, plusieurs avis en contradiction.

Tout d'abord, l'histoire m'a tout de suite plu, grâce à la facilité avec laquelle j'ai réussi à lire ce livre. La manière dont est écrite l’œuvre est très compréhensible, et on se met rapidement, à quelques moments à la place de cette pré-adolescente qui n'est pas bien dans son corps. Ou bien lorsqu'elle dit "le réveil est la pire sensation au monde". Ce livre parle également de choses graves comme la discrimination envers les Juifs ou l’exhibitionnisme. Seulement, au fil de ma lecture, j'ai remarqué que cette pré-adolescente se plaint tout le temps. Elle n'est jamais heureuse. A chaque page ouverte, un déluge de mots péjoratifs sur sa propre image surgit. Ce qui est agaçant au bout de la 40eme page." Ma laideur","incapable de parler". Elle se plaint également d'avoir de bonnes notes et de se plaindre ne pas réussir à rater ses contrôles afin de pouvoir intégrer une école de théâtre, car ses parents ne veulent pas qu'une élève aussi brillante arrête ses études.

Ce n'est qu'à partir des dernières pages, lorsqu'elle a pu enfin aller à son école "d'art dramatique", qu'elle s'est acceptée comme elle est et qu'elle a pris confiance en elle que j'ai de nouveau apprécié ce livre.

Mais la globalité de l'histoire ne m'a pas plus. C'est très décevant car le résumé m'avait beaucoup plu.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12