AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Buchet-Chastel

Buchet-Chastel est une maison d`édition française créée en 1936. Elle publie des ouvrages de diiferentes sortes comme de la littérature française ou étrangère, des documents et essais, des biographies, ou encore des livres portant sur la musique ou l`écologie. La maison d`édition fait partie du groupe Libella.

Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Buchet-Chastel


Dernières critiques
Alexmotamots
  22 janvier 2019
Les amochés de Nan Aurousseau
De l’auteur, j’avais beaucoup aimé lire l’été dernier Des coccinelles dans des noyaux de cerise.



Je retrouve donc avec plaisir la plume de l’auteur.



Nous suivons dans ce roman Abdel Ramdankétif, la soixantaine, exilé dans la montagne profonde près de M. avec pour seuls voisins les Jackys. Quand la neige tombe en abondance, Jacky dispose d’une moto-neige.



Le récit débute un matin où Abdel se lève, découvre un oiseau mort et s’aperçoit que de tous les miroirs coule de l’eau.



Tout le monde a disparu, sauf le garçon de café qui pu des pieds et deux jumelles.



Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse vous embarquer dans ce roman qui défie les lois de la logique tout en jetant un oeil critique sur notre mode de vie actuel.



L’image que je retiendrai :



Abdel a une passion érotique pour les sacs à main. Ne cherchez pas pourquoi.
Lien : https://alexmotamots.fr/les-..
Commenter  J’apprécie          20
GauthierSaelen
  21 janvier 2019
La cicatrice de Bruce Lowery
Je donnerais “La Cicatrice” un score de 7/10. Une partie est mieux écrite que l’autre. Personnellement je trouvais le début plutôt ennuyeux, avec beaucoup de mots rares. L’introduction n’était pas si fascinante. Une fois l’histoire commencée elle était plus amusante à lire. Le texte et les mots utilisés étaient plus simples ce qui rendait l’histoire plus chouette à lire. Il y avait certains moments qui étaient fassiles à prédire. J’aurais préféré que la fin soit mieux racontée et aussi plus élaborée. Le frère de Jeff est tombé d’un escalier, amené à l'hôpital et plus tard décédé. Tout cela était décrit sur une seule page. Ceci aurait pu être écrit d’une façon beaucoup plus captivante. Ce que j’ai apprècié à la fin du livre, ce sont les plottwists incorporés.
Commenter  J’apprécie          00
siouxie
  21 janvier 2019
On dirait que je suis morte de Jen Beagin
Un peu déroutée par le titre et surtout la couverture racoleuse, (qui dessert l’ouvrage à mon sens), je ne savais pas à quoi m’attendre. On suit donc Mona, 24 ans, qui s’est retrouvée femme de ménage après des débuts difficiles dans la vie. Ce n’est pas sa seule activité car elle distribue aussi des seringues à des toxicos le soir au début du livre, adeptes elle-même d’anxiolytique mais pris chez ses clients. Elle fait donc la rencontre d’un drogué, M. Dégoûtant, elle ne sera pourtant pas dégoûtée tant que ça par lui. Leur idylle, si l’on peut dire vu le style du livre, va tourner court. Je ne voudrais pas déflorer le livre donc j’en viens à la suite. Mona quitte le Massachusetts où elle habite pour se retrouver au Nouveau Mexique. Et là s’enchaînent des rencontres très drôles et salaces avec ses voisins, (Les Yokos sont très caricaturaux en hippie zen), et ses clients, Henry, qu’elle soupçonne d’inceste, puis Betty la medium névrosée en mal d’amour pour laquelle elle va se muer en agent secret. Ces rencontres sont amusantes ponctuées de remarques très sarcastiques de Mona notamment quand elle assiste aux séances de spiritisme de Betty dans sa caravane, cour des miracles, assise sur son trône.

Je ne me suis pas ennuyée regrettant que le livre s’arrête un peu brutalement on aurait bien accompagné Mona un peu plus loin dans ses aventures crues et drolatiques. Le ton est alerte et Mona dans ses déprimes, son travail (raconté par le menu, on apprend même des choses sur le ménage !!!), dans son regard lucide sur les autres est un personnage très attachant.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10