AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Buchet-Chastel

Buchet-Chastel est une maison d`édition française créée en 1936. Elle publie des ouvrages de diiferentes sortes comme de la littérature française ou étrangère, des documents et essais, des biographies, ou encore des livres portant sur la musique ou l`écologie. La maison d`édition fait partie du groupe Libella.

Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Buchet-Chastel


Dernières critiques
Cathy81
  18 septembre 2020
Joseph de Marie-Hélène Lafon
Dans ce court roman, nous découvrons la vie de joseph, ouvrier agricole dans le Cantal. Joseph est doux, calme et plutôt du genre "taiseux' et surtout il sait rester à sa "place". Mais quelle est sa place dans un monde qu'il ne maîtrise pas et ne comprend pas ? J'ai beaucoup aimé ce roman, Marie-Hélène Lafon a l'art de pénétrer au fil des pages dans l'âme de ses personnages, sous son apparence docile, joseph cache bien des failles : rupture sentimentale, alcoolisme qu'il a réussi à maîtriser... Un très beau portrait poignant à l'opposé de l'affichage voyeur sur les réseaux sociaux, écrit d'une belle plume ! Le lecteur garde un petit bout de Joseph dans son cœur!
Commenter  J’apprécie          30
Tricape
  17 septembre 2020
L'annonce de Lafon Marie-Helene
Il y a toujours plaisir à remonter dans le œuvres d'un auteur apprécié, passer de ses ouvrages récents à ceux qui le précédèrent, de l'estuaire à la source. Ainsi en fut-il pour moi en lisant "L'annonce" de Marie-Hélène Lafon dont j'ai lu, à chaque fois avec un grand plaisir, trois autres romans postérieurs ("Joseph", "Nos vies" et "Les pays").

La concision de l'écriture, l'économie des effets et le large flux de longues phrases sobres en ponctuation sont au service d'une histoire d'amour racontée sans coloration à l'eau de rose ; racontée ? non : décrite. On pourrait craindre dès lors trop de froideur, trop de distance entre l'auteure et ses personnages. Mais, c'est au contraire tout l'art de Marie-Hélène Lafon que de nous immiscer par petites touches et réflexions dans les caractères qui, sans qu'un seul dialogue soit rapporté sous la forme classique, sont plus vivants que si on avait eu un accès direct au contenu des conversations.

Nous sommes à la campagne ; on y parle peu. C'est précisément parce qu'on y parle peu, que l'on devine et l'on pressent les sentiments de ceux avec lesquels on vit. La terre est lourde, les silences pesants, mais le charme de la lecture provient de la légèreté des phrases qui, malgré leur longueur, nous entraînent et qui, avec l'usage fréquent du pronom impersonnel, estompent magistralement la limite entre les personnages et le lecteur. Exemple : " On ne gratterait pas les vieilles plaies de solitude et de peur, on n'était pas armé pour ça, pas équipé ; on s'arrangerait autrement".

Roman de la pudeur, roman du non-dit. Beau roman !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DOMS
  17 septembre 2020
Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon
Voici André, le fils de Gabrielle, élevé par Hélène la sœur de cette dernière et son époux, à la campagne du côté de Figeac, dans cette famille aimante, au milieu de ses cousines. Une vie heureuse, même si c’est aussi une vie de manque, celui cruel d’être né sans père, celui de l’absence de la mère, de son silence. André se construit sur ce silence pesant, ce gouffre qu’il porte à jamais en lui, en orphelin de père biologique, mais fort de tout l’amour de sa famille de cœur, lui le fils, le frère, qu’ils n’avaient pas eu. La nature, la force des relations, la joie de vivre dans cette province protégée et solidaire feront le reste.



A Paris, Gabrielle est infirmière. Elle vit de façon légère, heureuse, enfin, ça c’est du moins ce qu’elle montre à tous chaque fois qu’elle vient voir son fils lorsqu’elle passe noël ou les étés en famille, du côté du Lot.



Lorsque André se marie, une part du mystère s’effondre, mais que faire de cette révélation ? Est-ce le bon moment, et n’est-ce pas plutôt un cadeau empoisonné ? Comme ces paquets au joli ruban dont on craint de découvrir ce qu’ils cachent à l’intérieur. André époux comblé, père heureux, fils à jamais meurtri par l’absence.



Les chapitres courts alternent différentes époques sans aucune chronologie. Un léger doute prend le lecteur au début. Chanterelle, Figeac ? Qui ? Quand ? Deux lignées se mélangent, le fils ? Le père ? Puis les fils se délient, et peu à peu l’intrigue s’installe, les personnages prennent corps, les vies s’étoffent, les sentiments affleurent, bouleversants, émouvants, complexes.



Chronique complète à lire sur le blog Domi C Lire https://domiclire.wordpress.com/2020/09/17/histoire-du-fils-marie-helene-lafon/
Lien : https://domiclire.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30