AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gallimard Jeunesse

Maison d'édition spécialisée dans la littérature jeunesse, Gallimard Jeunesse est une filiale des éditions Gallimard. En 1972 Pierre Marchand et Jean-Olivier Héron créée la maison d'édition avec le lancement de la collection 1000 Soleils regroupant des classiques de la littérature destinés à la jeunesse. Par la suite la maison de développera au court des créations de différentes collections comme la collection Folio Junior en 1977. Son catalogue compte plus de 3500 titres, 1200 auteurs et une centaine de collections.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Gallimard Jeunesse



Dernières parutions chez Gallimard Jeunesse


Dernières critiques
LeManegeDePsylook
25 juillet 2017
La passe-miroir, tome 3 : La mémoire de Babel de Christelle Dabos
On commence le récit avec une ellipse de deux ans et demi. Ophélie est coincée sur Anima, surveillée de près par les Doyennes. Dès les premières pages, j’ai retrouvé l’univers que j’aimais dans les précédents. Cela ne dure cependant pas, ce qui n’est pas plus mal, on aurait pu s’ennuyer autrement. On retrouve donc rapidement Archibald, Gaëlle et Renard avant de les quitter tout aussi vite. Du coup, Ophélie se retrouve vraiment toute seule : elle part à la recherche de Thorn en se basant sur les souvenirs qu’elle a récoltés lors de la lecture du livre de Farouk et partagés avec son fiancé lors de leur union.

On a donc le plaisir de découvrir une nouvelle arche, Babel. Malheureusement, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher avec ce monde et à me plonger dans l’atmosphère parce qu’il a un côté science-fiction que n’avaient pas les autres : les automates, les tramoiseaux, les cartes à catalographier, les salondenvers, etc. Ce n’était pas déplaisant, mais cela cassait complètement l’ambiance instaurée dans les précédents et c’est en partie ce qui m’a perturbée et a freiné dans ma lecture.



Sans compter que j’ai eu la sensation d’avoir fait un gros retour en arrière.

Dans les Disparus du Clairedelune, je trouvais qu’Ophélie avait beaucoup grandi, elle parvenait à se sortir de situations délicates parfois avec de l’aide d’autres fois seule.

Alors que dans la première partie de ce troisième tome, elle stagne ; elle se laisse dépasser par toutes les situations et se laisse martyriser par ses camarades apprentis avant-coureurs.

Avant la seconde partie, elle ne trouve pas en elle-même les ressources nécessaires pour se sortir des ennuis dans lesquels elle se place, un peu comme dans les fiancés de l’hiver.

Il est sûr que sa situation n’aide pas : elle ne connait rien aux coutumes de cette nouvelle arche et surtout, elle ne doit pas attirer l’attention puisqu’elle a un secret à préserver et se sent obligée, par la même occasion, de protéger Thorn. Plein de raisons de rester passive et de ne prendre que quelques décisions qui s’avéreront décisives pour la suite de l’histoire.

Seulement, je n’ai pas réussi à m’en contenter parce que je n’ai pas autant vibré que dans les précédents : à aucun moment, je n’ai eu réellement peur pour sa vie, pas même lors de ses rencontres avec le Sans-Peur-Et-Presque-Sans-Reproche. Je ne me suis pas sentie oppressée, juste en colère qu’elle se laisse malmener.

Ça y est, j’ai enfin réussi à mettre des mots sur mon ressenti. Décidément, écrire cette chronique fut difficile et j’ai dû m’y reprendre à trois fois.



J’ai certes moins aimé ce troisième tome que les précédents, mais j’ai malgré tout adoré retrouver Ophélie et découvrir cette nouvelle arche. Maintenant, plus qu’à attendre le quatrième… ça va être long.
Lien : http://psylook.kimengumi.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesEchos
25 juillet 2017
L'Ile au trésor de Robert-Louis Stevenson
Nous sommes tous des chasseurs de trésor, lecteurs flibustiers avides de l'or caché dans les livres. « L'Ile au trésor » est une malle pleine de rêves précieux.


Lien : https://www.lesechos.fr/week..
Commenter  J’apprécie          00
Josephine2
25 juillet 2017
La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos
Pour une journée, je suis retombée en enfance, pour une journée, je me suis complétement effacée de mon quotidien avec la lecture de « La Passe-Miroir » Tome 1.



J’ai été complètement happée par l’histoire d’Ophélie, jeune fille insignifiante, maladroite, qui néglige son apparence. Elle s’occupe du Musée sur Anima, monde dans lequel vie Ophélie, entourée d’une multitude de parentèle. Et elle est bien Ophélie dans son Musée.



Mais voilà, les Doyennes ont décidé pour elle. Après deux refus de se marier à des cousins, elles ont décidé de la marier à Thor, qui vie dans le Pôle. Elle devra donc quitter son Musée, son monde et tout ce qu’elle aimait sur Anima.



Son fiancé, Thor doit venir la chercher pour l’emmener au Pôle et là tout commence. Ne croyez pas que ce soit un conte de fée. Pas du tout ! Elle va en voir des vertes et des pas mûres la pauvre Ophélie, elle devra vivre caché, prendre une autre identité, vivre parmi la valetaille, ne rien dévoilé de son futur mariage. Et elle sera vraiment malmenée. Heureusement, elle pourra compter sur Bérenilde, la tante de Thor, qui la protégera à ses dépens, mais aussi sur Gaëlle, sur Renard, et sa tante Roseline, qui l’a accompagnée sur Anima. Et sur Thor qui n’est pas très tendre non plus et plutôt mystérieux.



Voilà, si vous voulez connaître la suite, alors laissez-vous porter par cette histoire. J’ai passé une nuit blanche parce que je voulais aller jusqu’au bout du livre.



Maintenant, j’attends impatiemment l’heure d’ouverture de ma librairie, car bien entendu, je n’ai pas pris les 2 autres volumes qui sont sortis avant d’être certaine que cela me plaise !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160