AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gallimard Jeunesse

Maison d`édition spécialisée dans la littérature jeunesse, Gallimard Jeunesse est une filiale des éditions Gallimard. En 1972 Pierre Marchand et Jean-Olivier Héron créée la maison d`édition avec le lancement de la collection 1000 Soleils regroupant des classiques de la littérature destinés à la jeunesse. Par la suite la maison de développera au court des créations de différentes collections comme la collection Folio Junior en 1977. Son catalogue compte plus de 3500 titres, 1200 auteurs et une centaine de collections.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Gallimard Jeunesse



Dernières parutions chez Gallimard Jeunesse


Dernières critiques
Eroblin
  13 décembre 2018
Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J-K Rowling
Quand j'ai un léger coup au moral, j'aime me replonger dans des romans que j'ai déjà lus et aimés. C'est le cas pour la saga Harry Potter, c'est la quatrième fois que je relis l'histoire de Harry le sorcier le plus courageux qui a survécu à Vous-savez-qui! Chaque relecture est non seulement un plaisir mais aussi l'occasion de redécouvrir un indice qui vous avait échappé les fois précédentes et de constater à quel point l'imaginaire mis en place par l'auteure fonctionne toujours. Le premier tome qui raconte l'arrivée de Harry dans cette époustouflante école de Poudlard est un plaisir car, même si l'horrible Voldemort apparaît à la fin, l'ambiance reste légère jusqu'à la dernière page. On est Harry découvrant les mystères de la magie, essayant tant bien que mal de faire décoller une plume en criant "Wingardum leviosa", volant sur un balai à la poursuite du vif d'or... Mon sort préféré? "Petrificus totalus" ! Le sort lancé par Hermione à ce pauvre mais courageux Neville qui pense pouvoir les empêcher de sortir de la tour de Gryffondor. Qu'il est dur de revenir à la réalité quand la dernière page du roman se tourne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AliceFee
  13 décembre 2018
Poucette de Hans Christian Andersen
Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Poucette ?

"C'est sur Instagram que j'ai découvert, grâce à une amie, l'existence de cette nouvelle collection de classiques chez Albin Michel. Il en existe trois pour le moment : Poucette, Pinocchio et le Magicien d'Oz. Bien qu'ils soient tous magnifiques, c'est celui-ci, dont je ne connaissais pas l'histoire, qui m'a attirée en premier."



Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

"Poucette est née dans une fleur. Pas plus grande qu'un pouce, ses aventures vont se révéler aussi extraordinaires que périlleuses..."



Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

« Ce livre est une véritable merveille, rien à redire de ce coté-là. Les illustrations sont extrêmement poétiques et j’avoue, avec honte, que je ne me serais pas doutée qu’il s’agissait de l’oeuvre d’un homme. Elles dénotent, en tous cas, une grande sensibilité qui se marie parfaitement avec le conte. J’ai bien aimé également cette petite histoire que j’avais certainement déjà entendu dans mon enfance mais dont je ne gardais aucun souvenir. Enfin, j’ai apprécié que la collection, le conte et l’illustrateur soient présentés à la fin de l’ouvrage. »



Et comment cela s'est-il fini ?

"Je vais essayer de vous expliquer le mélange d'émotions que j'ai ressenti... D'abord, j'ai été déçue, il manque pour moi une conclusion à cette histoire. Ensuite, en lisant les explications présentes, j’ai compris que la fin avait été changée et même si je sais qu’au cours des siècles ce fut le cas à diverses reprises, ça me laisse malgré tout perplexe. En revanche, je suis d’accord avec la direction prise par les auteurs mais ils auraient du selon moi aller jusqu’au bout de leur décision et offrir une vraie fin aux lecteurs, je suis donc frustrée. Si vous vous y retrouvez dans tout ça…"
Lien : http://booksaremywonderland...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jamiK
  13 décembre 2018
Un conte des mille et une nuits, tome 1 : Hâsib et la Reine des serpents de David B.
Je suis totalement ébloui par le chatoiement de couleurs, les inventions de monstres, d’êtres fantastiques, de lieux étranges. Le graphisme s’apparente au style d’enluminures anciennes, et d’arts primitifs, le trait noir est net, en contours, les couleurs en aplat sont très vives très riches, chaque planche m’a procuré un émerveillement. Parfois l’ordre de la lecture s’émancipe des critères de la bande dessinée, déambulation en labyrinthe, en spirale, structure architecturale aplatie… Tout cela s’accorde au récit en forme de poupées gigognes, le premier tome ouvre les poupées, le deuxième les refermera. C’est une histoire extraite des contes des Mille et une nuits. Chaque page tournée, chaque représentation animale, chaque tache de couleur, chaque cime de montagne ou de vague, chaque centimètre carré d’illustration m’ont procuré une énorme émotion de bonheur, d’extase, j’ai encore les yeux qui brillent de mille étincelles. Je ne pense pas avoir vu de meilleure adaptation de ces contes. Cette bande dessinée est un véritable trésor.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70