AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gallimard Jeunesse

Maison d'édition spécialisée dans la littérature jeunesse, Gallimard Jeunesse est une filiale des éditions Gallimard. En 1972 Pierre Marchand et Jean-Olivier Héron créée la maison d'édition avec le lancement de la collection 1000 Soleils regroupant des classiques de la littérature destinés à la jeunesse. Par la suite la maison de développera au court des créations de différentes collections comme la collection Folio Junior en 1977. Son catalogue compte plus de 3500 titres, 1200 auteurs et une centaine de collections.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Gallimard Jeunesse



Dernières parutions chez Gallimard Jeunesse


Dernières critiques
fresi340
25 mai 2017
Demain n'est pas un autre jour de Robyn Schneider
Ce livre est une vrai perle il y a beaucoup de détail et je trouve que les fait de voir le point de vue des deux personnages principaux est superbe
Commenter  J’apprécie          00
Sanguine
25 mai 2017
A comme Association, Tome 4 : Le subtil parfum du soufre de Pierre Bottero
Je suis toujours en train de lire la saga A comme Association, toujours un tome par mois. Sauf que je suis en retard pour tout : pour lire les bouquins mais aussi pour les chroniquer. Je ne sais pas comment je me débrouille en ce moment mais je me laisse submerger par tout un tas de truc et je délaisse la lecture et le blog. Bon, ça arrive et ça n'est pas grave mais quand même ... Je n'aime pas accumuler du retard comme ça !



Lors d’une mission particulièrement éprouvante, Ombe sauve la vie d’un loup-garou. Elle ne l’aurait peut-être pas secouru si elle avait su qu’elle en tomberait amoureuse … Car son corps a beau être incassable, son coeur, lui, ne l’est pas.



Dans ce tome, on retrouve le personnage féminin principal de notre Association favorite : Ombe. Je n'étais pas spécialement impatiente de la retrouver d'ailleurs parce que je préfère Jasper (même si il a tendance à m'agacer parfois). Mais j'avoue avoir été agréablement surprise par ce tome. En effet, il nous permet de découvrir une facette du personnage que nous ne connaissions pas encore. Et ça, j'ai apprécié.



Pierre Bottero savait vraiment se mettre dans la tête et dans le coeur des jeunes filles. Ca m'a toujours impressionnée. Ce livre a une saveur bien particulière en plus puisqu'il s'agit du dernier bouquin que l'auteur a écrit avant son fatal accident de moto. D'ailleurs, sans rien dévoiler de l'intrigue de ce tome, la fin du roman m'a fait un peu dresser les poils de la nuque.



L'écriture est donc parfaite (d'autant que si j'ai bien compris, le livre n'a pas reçu de corrections après le décès de son auteur), c'est fluide, c'est rythmé. C'est un bonbon qui se déguste en très peu de temps. Il se passe toujours quelque chose, je crois qu'il est impossible de s'ennuyer en compagnie de ce tome.



Difficile aussi de ne pas mentionner la note de fin de roman rédigée par Erik L'Homme et que j'ai trouvé très touchante. J'en ai presque eu les larmes aux yeux, je dois être trop bêbête ou trop sensible mais j'ai été très touchée par les mots qu'il adresse à son ami.



A lire, c'est une série jeunesse très efficace !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
saphoo
25 mai 2017
Notre-Dame de Paris de Victor Hugo
Et voilà enfin lu ce classique qui m'attendait bien sagement depuis des lustres. C'est avec beaucoup d'appréhension que je l'ai ouvert, d'une part, je n'aime guère lire un livre dont je connais l'histoire, d'autre part, un classique de plus 500 pages, l'ennui me guette souvent au détour d'un chapitre.

Rien de tout cela, bien que je connaisse comme tout à chacun le récit de Notre-Dame, le lire c'est quand même autre chose, on pénètre dans une autre dimension et le style de Hugo on aime ou pas, mais il faut bien avouer que c'est bien croustillant. J'ai été surprise par le ton teinté d'humour notamment quand notre "poëte" (dans ma version, le poète a encore ses deux petits points sur son e" Gringoire prend la parole, je dois dire qu'il m'a fait rire et je l'ai bien apprécié ce philosophe qui se prend d'amour pour la chèvre.

Certains passages par contre m'ont littéralement ennuyée, mais très peu fort heureusement, j'ai donc lu en diagonale, car d'une façon comme d'une autre, ils ne m'intéressent guère et je les aurai dans tous les cas oubliés à peine le livre fermé. Ils avaient à mon sens peu de poids dans l'histoire de la petite Agnès, si ce n'est le contexte historique et politique du moment.

J'ai par contre apprécié tout le discours de la mort des monuments par l'arrivée de Gutenberg et sa fameuse imprimerie. Très intéressant ce point de vue. Il n'avait pas tort notre Hugo, mais lui a su par son chef d’œuvre, préserver notre belle et grande cathédrale, et elle perdurera dans l'avenir autant que les humains auront le goût de la lecture, et le respect des bâtiments d'une telle ampleur. Gageons que le temps la préserve des mauvais traitements polluants, des farfelus qui détruisent au nom de leur débilité.

Il nous restera au moins ce livre intemporel. Faites vous passeur du passé à vos générations futures , gardons le flambeau vif et vivant afin qu'il ne s'éteigne jamais.

J'ai moi-même reçu ce livre de ma mère une édition qui date de 1968 et je vais remettre ce livre à ma plus jeune de mes filles avec le message qu'elle le lise à l'âge qui lui conviendra mais qu'elle le garde et le transmettre à un plus jeune lecteur qu'elle.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50