AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Flammarion

Depuis 1876 et leur création par Ernest Flammarion, les éditions Flammarion perpétuent la démarche de leur fondateur en proposant un catalogue varié, axé sur la littérature sous toutes ses formes et l'univers du savoir. Flammarion est également le premier éditeur de livres d’art en France, et offre chaque année au public français plus de 500 nouveautés dans les domaines de la Littérature générale, du Savoir, des Beaux Livres, du Pratique et de la Médecine.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Flammarion



Dernières parutions chez Flammarion


Dernières critiques
LauraLi
  20 juillet 2018
Jane Eyre de Charlotte Brontë
Un incontournable de la littérature.

Une orpheline courageuse qui deviendra, au fil des pages, une jeune femme indépendante, dotée d'un caractère sans pareil ainsi que d'un charme étonnant. La volonté dont fait preuve l'héroïne pour surmonter les épreuves tumultueuses de la vie et exprimer ses convictions est inspirante.

Enfin, étant moi-même orpheline par le passé, cette histoire m'a beaucoup émue.
Commenter  J’apprécie          20
Pasoa
  19 juillet 2018
Le Misanthrope de Molière
Interprétée pour la première fois au Palais-Royal en 1666, le Misanthrope, comédie de Molière, commence par une des plus belles scènes d'introduction qui soit du répertoire classique : "(...) Moi, je veux me fâcher, et ne veux point entendre" (v. 5) assure Alceste à son ami Philinte, avant de préciser (v. 8-12) :

"Moi, votre ami ? Rayez cela de vos papiers.

J'ai fait jusques ici profession de l'être;

Mais après ce qu'en vous je viens de voir paraître,

Je vous déclare net que je ne le suis plus,

Et ne veux nulle place en des coeurs corrompus."



Paroles très peu amènes d'Alceste envers son ami Philinte mais qui servent d'emblée à cerner tout du personnage et de la pièce du Misanthrope : Alceste est un être mélancolique et atrabilaire, souvent il s'emporte, chapitre ses amis, désapprouve leur nature hypocrite et lâche, les faux semblants de la politesse, les mondanités mensongères dont ils usent.

C'est aussi un personnage de contradiction : il est épris de Célimène, jeune veuve au caractère frivole, sournois, entourée d'une société non moins futile. Tout amoureux, il se convainc cependant de pouvoir influer sur son caractère, son attitude.



La franchise est-ce l'envie de se nuire ? C'est un peu la question que l'on se pose durant toute la pièce au travers du personnage d'Alceste. Lui qui n'aime rien tant que la sincérité des sentiments, les érigeant en vertu morale, il se retrouve cependant peu à peu isolé des autres.

L'erreur d'Alceste est de penser que tous ceux qu'ils côtoit, la cour, la société ignorent tout de l'hypocrisie, des faux-semblants, de la fourberie dont ils sont les acteurs et les victimes. Il veut combattre seul et contre tous cette immoralité, leur ouvrir les yeux, la conscience. Il ignore que tous les autres savent déjà ce qui se joue derrière les convenances, les bienséances. Il ignore également qu'à trop leur rappeler leurs mauvais penchants, Célimène, Philinthe, Éliante (cousine de Célimène), Arsinoé (amie de la même), Oronte et tous ceux qui l'approchent perdent patience, s'exaspèrent, désespèrent de sa personne, lui qui reste pourtant quelqu'un de très attachant.



Il faut en somme en convenir avec Philinthe (v. 73-80) :



"Il est bien des endroits où la pleine franchise

Deviendrait ridicule et serait peu permise;

Et parfois, n'en déplaise à votre austère honneur,

Il est bon de cacher ce qu'on a dans le coeur.

Serait-il à propos et de la bienséance

De dire à mille gens tout ce que d'eux on pense ?

Et quand on a quelqu'un qu'on hait ou qui déplaît,

Lui doit-on déclarer la chose comme elle est ?"



ou encore (v. 145-148) :

"Mon Dieu, des moeurs du temps mettons-nous moins en peine,

Et faisons un peu grâce à la nature humaine;

Ne l'examinons point dans sa grande rigueur,

Et voyons ses défauts avec quelque douceur."





Relire le Misanthrope ?

Moi, je veux me dépêcher et veux tout entendre.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PiertyM
  19 juillet 2018
L'alchimiste de Paulo Coelho
Un voyage initiatique, une quête de soi, une fabrique de sa légende personnelle, la chasse au trésor, la quête de la sagesse, L'alchimiste est d'un style aussi simple que toutes les questions philosophiques qu'il soulève paraissent superficielle. Mais cela en fait aussi un livre particulier et accessible à tout le monde...
Commenter  J’apprécie          90