AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Flammarion

Depuis 1876 et leur création par Ernest Flammarion, les éditions Flammarion perpétuent la démarche de leur fondateur en proposant un catalogue varié, axé sur la littérature sous toutes ses formes et l`univers du savoir. Flammarion est également le premier éditeur de livres d’art en France, et offre chaque année au public français plus de 500 nouveautés dans les domaines de la Littérature générale, du Savoir, des Beaux Livres, du Pratique et de la Médecine.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Flammarion



Dernières parutions chez Flammarion


Dernières critiques
Maghily
  23 janvier 2019
Frankenstein ou Le Prométhée moderne de Shelley Mary W.
Ce roman est fort différent de l’image que je m’en étais forgée ; il s’agit davantage d’un roman d’introspection et de suspens que d’un roman d’horreur au sens où nous l’entendons aujourd’hui. L’autrice reste assez vague quant à la manière dont Frankenstein travaille : il y a très peu de descriptions de la Créature en elle-même ou des expériences qui ont mené à sa naissance. Nous savons qu’elle est très grande, avec une force surhumaine et un teint de zombie et qu’elle a été créée à partir d’éléments provenant des tombes ou des abattoirs. Mais cela s’arrête-là. Pour le détail, c’est à nous de l’imaginer…



De même, j’ai été assez surprise de voir qu’en réalité Frankenstein est le nom du scientifique et non celui de sa Créature. Cette dernière, d’ailleurs, n’a pas de nom.



Mais alors, de quoi parle ce roman ? Il permet à son autrice de montrer à quel point les apparences peuvent être trompeuses et que LE monstre n’est peut-être pas celui que l’on croit. Frankenstein est un être égoïste et ambitieux qui souhaite montrer qu’il peut dépasser ses professeurs… Jusqu’au jour où il atteint son but et se rend compte, par la même occasion, de son erreur. Au lieu d’assumer ses actes, il se sauve, espérant que son forfait disparaîtra de lui-même. Et ce n’est que lorsqu’il est directement touché par les conséquences de sa création qu’il cherche réellement à réparer ses actes. Et encore, il passe surtout énormément de temps à se plaindre et à se regarder le nombril !



La Créature, quant à elle, permet de démontrer que l’on ne nait pas mauvais mais que ce sont les circonstances de la vie et les comportements d’autrui vis-à-vis de nous qui vont influencer notre caractère et nos actes. Elle est autodidacte et fait preuve d’une grande capacité de raisonnement : ce n’est pas un monstre incapable de réflexion. Que du contraire, d’ailleurs, dans ses raisonnements pour convaincre Victor de l’aider, elle fait preuve de beaucoup plus de maturité et de logique que le scientifique.



On peut donc se demander si le message que l’autrice essaie de faire passer à travers ses deux personnages ne serait pas qu’il est nécessaire de faire preuve de tolérance face à ceux qui sont différents et qui nous font peur, simplement parce que nous ne les connaissons pas. Par ce thème, ce roman est encore assez actuel.



Par contre, il ressort de ce roman une impression qu’il a été écrit d’une traite, un peu à la va-vite. Peut-être cette impression me vient-elle du film, c’est possible. Toujours est-il que j’ai trouvé l‘intrigue assez simpliste et l’univers décrit est assez peu détaillé (à part, peut-être les paysages que traversent Frankenstein). Il ne semble pas avoir fait l’objet de beaucoup de recherches. Ce qui l’a rendu remarquable, à l’époque, c’est l’originalité de son histoire et les débats autour de la condition d’homme qui émanent des réflexions des deux personnages principaux.



Sa structure est également intéressante : il commence et se termine par des lettres qu’un certain Walton envoie à sa sœur alors qu’il effectue un voyage en Antarctique. A l’intérieur de cette correspondance vient s’imbriquer le récit que Frankenstein lui fait de ses aventures alors qu’il a été accueilli sur son bateau. Enfin, dans ce témoignage s’intègre le dialogue que Frankenstein a eu avec sa Créature. Il y a donc trois niveaux de narration différents, ce qui vient casser la monotonie du récit.



Ce qui fait l’attrait de ce roman, c’est le fait que l’autrice y intègre, par petites touches, certaines de ses opinions politiques : elle critique à plusieurs reprises la manière dont les Européens ont tué les peuples autochtones lors de la découverte de l’Amérique, elle critique la place de la femme dans la société à travers les rôles qu’elle assigne à ses personnages féminins, ou encore, elle rend sa créature végétarienne.

On peut comprendre que cela ait pu choquer à l’époque.



Je suis contente d’avoir finalement lu ce roman et je comprends pourquoi il est considéré aujourd’hui comme un classique de la littérature anglaise mais je n’en garderai pas un souvenir impérissable.
Lien : https://www.maghily.be/2019/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lilietlavie
  23 janvier 2019
Into the wild : L'histoire de mon frère de Carine McCandless
Chaos familial

Into the wild de Jon Krakauer est un de mes livres préférés. Il a été un de mes chocs littéraires et j?y pense régulièrement. L?aventure de Christopher McCandless alias Alex Supertramp m?a toujours fascinée malgé la fin tragique. Vivre au milieu de la nature et avoir un sentiment de liberté !



Carine McCandless, dans ce livre, raconte leur enfance difficile et donne les raisons possibles du souhait de Chris/Alex de vivre cette vie en pleine nature loin de parents dysfonctionnels. Sa soeur décrit les violences physiques et émotionnelles qu?ils ont subis toute leur enfance. Elle explique le souhait de son frère de couper tous liens avec ses parents et de vivre dans le calme.



Au delà de l?aventure de son frère et du retentissement mondial grâce au livre de Jon Krakauer et au film de Sean Penn, c?est le récit d?une femme qui espère toujours de sa relation avec ses parents et qui est continuellement déçue de les voir incapables de changer. C?est également le portait d?une fratie unie (6 demi frères et soeurs) contre ce couple infernal et manipulateur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bell-s
  23 janvier 2019
La légende des quatre - Le clan des loups de Cassandra O'donnell
Une nouvelle fois, Cassandra a su me séduire avec un de ses nouveaux livres. L'écrit de ce premier tome est tellement fluide, que j'en ai terminé sa lecture sans même m'en rendre compte. Parfaitement dosé en action, en intrigue et en personnages forts de caractères, la légende des quatre offre à la jeunesse un livre facile à lire, abordable par tous, tout en traitant le sujet avec maturité. Et n'oublions pas toute la légèreté dans le style d'écriture de l'auteur que j'avais déjà adoré et tant aimé dans les Rebecca Kean.

Je suis fan et j'ai hâte de découvrir très vite la suite !
Commenter  J’apprécie          00