AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.31 /5 (sur 8 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Suresnes , le 08/09/1971
Biographie :

Julien Bobroff est physicien et professeur à l'Université Paris-Sud.

Après avoir longtemps exploré les subtilités du magnétisme et de la supraconductivité, il dirige une équipe de recherche inédite, "La physique autrement", dédiée à la vulgarisation : expositions, conférences, vidéos, animations, sites Internet, etc.

Il publie, avec "Mon grand mécano quantique" (2019) son premier livre, un ouvrage étonnant dans lequel il raconte l'histoire de quelques grandes découvertes en physique quantique.

site officiel : http://hebergement.u-psud.fr/supraconductivite/


Ajouter des informations

Julien Bobroff : “J`essaye de dépeindre à ceux qui n`y connaissent rien comment on est parvenu à découvrir les incroyables propriétés du monde quantique.”



08/04/2019

Dans Mon grand mécano quantique, vous présentez l`histoire de nombreuses découvertes en physique quantique, quelle a été la démarche qui a amené à l`écriture de cet essai ? Et plus largement à votre travail de vulgarisateur scientifique ?

Dans mon activité autour de la vulgarisation, j`essaye d`explorer de nouveaux territoires, notamment en travaillant avec des designers et des créatifs. Mais pour ce livre, j`ai voulu finalement revenir à quelque chose d`assez simple et qui me tenait à coeur : mettre en récit mon domaine de prédilection, la physique quantique. Mais je ne voulais pas juste faire un énième livre de vulgarisation alors qu`il en existe déjà pleins d`excellents. J`ai donc choisi un angle nouveau, celui des expériences. Raconter comment la science se découvre vraiment au quotidien, au coeur des labos, dans un monde de grosses pompes, de scotch, d`hélium liquide, et de beaucoup de bidouillage. J`essaye de dépeindre à ceux qui n`y connaissent rien comment on est parvenu à découvrir les incroyables propriétés du monde quantique, non pas juste avec de belles équations, mais aussi avec du bricolage, des astuces et d`incroyables machines.


Y a t-il, parmi les différentes découvertes que vous présentez, une expérience qui a votre préférence, un portrait de physicien qui a votre affection ?

Je les adore toutes ! Mais peut-être que celle qui me touche le plus, c`est l`expérience menée par Otto Stern, un physicien allemand de l`entre-deux-guerres, qui décide d`observer des atomes d`argent auxquels il fait subir un champ magnétique. Et il va découvrir comment se comportent ces atomes grâce... à la fumée de son cigare, qui va soudain créer d`étranges tâches noires au contact de l`expérience et permettre de voir les atomes ! Il découvre alors que ces atomes refusent d`aller tout droit et vont systématiquement vers le haut ou vers le bas. C`est en fait la toute première preuve qu`ils sont quantiques. C`est aussi une belle histoire car elle raconte ce qu`est la science en train de se faire, la patience qu`il faut, l`obstination, l`ingéniosité, et parfois un peu de chance. Otto Stern était un merveilleux scientifique, un théoricien, le premier assistant d`Einstein (!), mais qui, après un séjour en station météo pendant la première guerre mondiale, s`est dit qu`il allait plutôt faire des expériences ! Enfin, cerise sur le gâteau, c`est l`expérience qui a finalement mené à l`invention de l`IRM dans les hôpitaux.


Vous communiquez une véritable passion pour la physique quantique et pour les bâtisseurs de cette discipline. Qu`a-t-elle de si singulier à vos yeux ?


La physique quantique me fascine, même après 25 ans à travailler à ses côtés. Elle révèle les propriétés du monde du tout petit, de l`atome, de l`électron, de la molécule... Et ce monde là ne se comporte pas du tout comme le nôtre, les objets y sont ondulatoires, traversent les murs, peuvent être à deux endroits à la fois ! C`est la physique de l`invisible, qui viole toutes nos intuitions. C`est donc un formidable terrain de jeu pour les vulgarisateurs.


Vous racontez que les avancées scientifiques en physique expérimentale sont à la fois le fait d`idées lumineuses et d`un travail de bricolo laborieux et opiniâtre. Laquelle de ces deux facettes vous semble la plus importante ?

Les deux vont de paire, mais souvent on ne présente que les grands théoriciens et leurs idées géniales, Albert Einstein, Niels Böhr, Erwin Schrödinger... Qui a entendu parler de Onnes, de Davisson, Schallow ou Geim ? Pourtant ils ont découvert, bien avant les théoriciens, la supraconductivité, la dualité onde-particule, le laser ou le graphène ! On imagine toujours que les théories viennent d`abord, puis arrivent les expériences pour les vérifier. Il n`en est rien. Les expérimentateurs sont en fait comme des explorateurs en territoire vierge. J`ai voulu raconter leurs voyages dans ces contrées inconnues de l`infiniment petit...




Sans dire que certains ont eu de la chance, il y a parfois d`étranges coups de pouce du destin dans les découvertes (un bout de scotch qui traîne, un cigare fumé au bon moment). Quelle est la part de hasard dans ces découvertes ?

Ah le hasard, on adore le mettre un peu à toutes les sauces. Pourtant, presqu`aucune de ces découvertes ne doit tout au hasard. Il ne faut pas confondre hasard et inattendu. Prenons Kammerlingh Onnes, un hollandais qui découvre que certains métaux, soudain, à très basse température, conduisent parfaitement le courant et font léviter les aimants ! Certes, il ne s`y attendait pas et personne n`avait même imaginé que ce phénomène de supraconductivité existe. Mais il cherchait des comportements originaux de la matière près du zéro absolu.



Et cela faisait quinze ans qu`il construisait le labo et l`expérience pour ça. Ou encore André Geim, qui découvre soudain dans les années 2000, sur un bout de scotch dans la poubelle, qu`il y a une sorte de bout de charbon, mais d`un seul atome d`épaisseur, le graphène. Là encore, pas seulement du hasard : il cherchait à obtenir ce matériau, et c`est en discutant avec un collègue que celui-ci lui suggère d`aller chercher dans la poubelle. Et ensuite, Geim va passer quelques années pour arriver à le mesurer et en révéler les incroyables propriétés, et c`est pour cela qu`il aura le prix Nobel.


Le livre est richement illustré par Marine Joumard, comment s`est passée la collaboration avec la dessinatrice ? Et avec l`éditeur ?

Je connaissais déjà Marine avec qui nous avions plusieurs fois collaboré autour de la vulgarisation et de l`enseignement. Elle vient d`une section d`illustration scientifique de l`Ecole Estienne avec qui nous adorons faire des projets un peu originaux, comme le livre le plus froid du monde, ou des pliages quantiques. Marine m`a accompagné dans la réalisation du livre, avec des tas d`idées formidables, comme ces fiches d`identité à chaque chapitre qui mettent en scène la découverte qu`on y raconte.


L`éditeur, Christian Counillon chez Flammarion, est aussi quelqu`un de formidable. C`est lui qui m`a convaincu d`écrire un livre, et qui m`a accompagné tout au long de cette aventure, lui qui m`a forcé à y mettre un peu plus de ma propre expérience, à le façonner dans un format qui ne soit pas trop intimidant pour le grand public, lui aussi qui m`a suggéré de profiter de chaque chapitre pour expliquer un concept de quantique, mais rassurez-vous, sans équations !


Les lectures de Julien Bobroff


Quels sont vos livres de vulgarisation scientifique favoris ?

J`aime particulièrement les livres de Simon Singh, celui sur le théorème de Fermat, sur les codes secrets ou le big bang. S`agissant de la quantique, j`ai un faible pour Le grand roman de la physique quantique, de Manjit Kumar, qui nous plonge au coeur de la naissance de cette aventure humaine. Enfin, du côté de la biologie, j`ai dévoré récemment Aux sources de la vie d`Eric Karsenti.


Quelle est votre première grande découverte littéraire (si vous en avez une) ?

J`étais adolescent, fou de SF à l`époque, et j`ai soudain découvert Italo Calvino. J`ai alors compris ce que la littérature pouvait offrir d`intelligence, de drôlerie et d`imagination.


Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Peut-être La traversée du Mozambique par temps calme de Patrice Pluyette, là encore merveilleux d`imagination. Ou sinon, plus récemment, Julia Deck, une auteure toujours surprenante et captivante.


Et en ce moment que lisez-vous ?

Je viens de finir Faire Mouche de Vincent Almendros, une histoire glaçante avec une très belle chute. Et côté science, le très chouette Retour vers le Paléo, paru dans la même collection que mon livre, qui dépeint avec beaucoup d`humour comment nos ancêtres étaient en fait bien plus modernes qu`on ne pense...



Découvrez Mon grand mécano quantique de Julien Bobroff aux éditions Flammarion :


Entretien réalisé par Pierre Fremaux

étiquettes
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Piatka   29 mai 2019
Mon grand mécano quantique de Julien Bobroff
La physique quantique nous enseigne que toute particule se comporte comme une sorte d’onde : c’est la dualité onde-particule. Il s’agit plutôt d’une onde de probabilité.
Commenter  J’apprécie          100
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox