AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Les fruits du verger

Liste créée par zellereb - 8 livres. Thèmes et genres : littérature française , littérature médiévale

Verger, Rainer Maria Rilke // Peut-être que si j’ai osé t’écrire, / langue prêtée, c’était pour employer / ce nom rustique dont l’unique empire / me tourmentait depuis toujours : Verger. // Pauvre poète qui doit élire / pour dire tout ce que ce nom comprend, / un à peu près trop vague qui chavire, / ou pire : la clôture qui défend. // Verger : ô privilège d’une lyre / de pouvoir te nommer simplement ; / nom sans pareil qui les abeilles attire, / nom qui respire et attend… // Nom clair qui cache le printemps antique, / tout aussi plein que transparent, / et qui dans ses syllabes symétriques / redouble tout et devient abondant. / ........... Sur un thème semblable, voir aussi les listes de Palmyre "Dans mon verger il y a" et d'Alzie "le jardin des délices". ........... Illustration : Camille Pissarro, Femme dans un verger. .......... Publié le 22/03/2018
+ Lire la suite


1 Le goût des pépins de pomme
Katharina Hagena
227 critiques 127 citations

A la mort de Bertha, ses trois filles, Inga, Harriet et Christa, et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l'Allemagne, pour la lecture du testament. A sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours de ce qu'elle va en faire. Bibliothécaire à Fribourg, elle n'envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu'elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin qui l'entoure, ses souvenirs se réveillent, reconstituant l'histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique, de trois générations de femmes Ajouter à mes livres
2 Cligès
Chrétien de Troyes
2 critiques 3 citations

Un retour à la Grèce, ainsi se définit Cligès, le deuxième roman de Chrétien de Troyes, daté de 1176 : l'inventeur du roman breton se laisse hanter par les souvenirs de Troie et de Thèbes, de Tantale et d'Alexandre, de Médée et des magiciennes de Thessalie, avant d'explorer plus avant la forêt de Brocéliande sur les traces de la Fée amante. Aux " métamorphoses " d'Ovide, il oppose la sienne, la " muance " de l'oiseau d'Héliopolis dont Phénice, son héroïne, porte à merveille le nom. L'amour ne se décline plus sur le mode d'une passion fatale, qui s'abîme dans la mort, il est ?uvre de vie et naissance nouvelle. Cligès opère la transmutation de Tristan et Iseut. Sans rien ignorer cependant de l'?uvre des ténèbres, des tours de l'illusion ni des voies de la dérision : l'histoire de la fausse morte rappelle la Femme de Salomon et annonce Roméo et Juliette Ajouter à mes livres
3 Vergers
Rainer Maria Rilke
5 critiques 89 citations

Ce soir mon c?ur fait chanter des anges qui se souviennent... Une voix, presque mienne, par trop de silence tentée, monte et se décide à ne plus revenir ; tendre et intrépide, à quoi va-t-elle s'unir ? «C'est le premier poème de Vergers, écrit autour du 1er février 1924 ; il dit, avec une espèce de joie étonnée et reconnaissante, que la poésie recommence, que l'excès du silence est rompu ; en fait, pour Rilke comme pour beaucoup d'autres poètes, que le souffle, que la vie vous sont rendus. Parce que l'on a cessé d'être enfermé en soi-même. [...]» Philippe Jaccottet. Ajouter à mes livres
4 L'oeuvre de Dieu, la part du diable
John Irving
95 critiques 62 citations

Dans un orphelinat situé au fin fond du Maine, Wilbur Larch, gynécologue excentrique, se livre à une double mission : mettre au monde des enfants non désirés, et futurs orphelins - " l'oeuvre de Dieu " -, interrompre illégalement des grossesses - " la part du Diable ". Mais entre lui et un orphelin réfractaire à quatre tentatives d'adoption, vont peu à peu se développer des sentiments qui ressemblent fort à ceux d'un père et d'un fils. Ajouter à mes livres
5 L'Amandière
Simonetta Agnello Hornby
4 critiques 2 citations

Lorsque Maria Rosalia Inzerillo meurt le 23 septembre 1963, la ville bruisse de toutes les rumeurs. Les habitants de Roccacolomba ne sont d'accord que sur un point: «l'Amandière» avait un sale caractère. Mais qui était-elle? Une servante effrontée? Une administratrice dévouée? Une manipulatrice? Un pion de la mafia locale? Toutes les hypothèses sont possibles, car chacun a désormais son histoire à raconter sur le parcours de cette humble paysanne devenue gardienne des biens de la puissante famille Alfallipe. Cette mosaïque de secrets révélera une femme singulière, dans une Sicile toujours prisonnière de ses traditions. Ajouter à mes livres
6 Le roman de la rose
Guillaume de Lorris
4 critiques 90 citations

Le Roman de la Rose est un récit codé de l'initiation amoureuse. A I'âge où "Amour prélève son péage sur les jeunes gens", le poète rêve qu'il entre dans le verger de Plaisir et s'éprend d'un bouton de rose. Malgré tous les obstacles, il parviendra à le cueillir et à le déflorer avant de s'éveiller. Le songe allégorique est ici un moyen d'investigation des mouvements obscurs de l'âme et de l'éveil des sens. Laissé en suspens par Guiflaume de Lorris, le poème est achevé par Jean de Meun vers 1270. Le premier met en récit les motifs du lyrisme courtois. Le second, tout en abordant les grands mes philosophiques, scientifiques, moraux et sociaux temps, élabore une théorie provocante de l'amour et de la sexualité. A eux deux, ils proposent une somme poétique, amoureuse et intellectuelle d'une ampleur et d'une vigueur inégalées. La présente édition et la traduction qui l'accompagne sont entièrement nouvelles. Pour la première fois le lecteur dispose en un seul volume du texte intégral du Roman de la Rose et de sa traduction en français moderne. Ajouter à mes livres
7 Le gardien du verger
Cormac McCarthy
4 critiques 2 citations

«Depuis quelque temps la route était déserte, blanche encore et calcinée, mais le ciel à l'ouest déjà rouge de soleil. II marchait doucement dans la poussière, s'arrêtant de temps à autre, courtaud volatile disgracieux vacillant sur une patte, pour examiner le tampon de ruban adhésif qui sortait de la semelle de sa chaussure. » Lorsqu'il écrit ces lignes, en 1965, Cormac McCarthy n'est encore qu'un jeune écrivain qui va publier son premier roman. Pourtant, tout ou presque est déjà dans cette phrase inaugurale. Un paysage que le vide rend irréel, où dominent le blanc aveuglant et le rougeoiement du ciel; un personnage à la Chaplin, qui n'existe qu'à travers ses gestes, ses mimiques, ses attitudes, comme privé de monde intérieur, mais bientôt plongé dans un tourbillon de bruit et de fureur : la Prohibition, la crise de 29, des scènes de chasse au petit matin, de jeunes paysannes à demi nues au bord de la rivière, une voiture noire au capot luisant qui fonce dans la nuit. Et toujours cette nature sauvage, violente, intacte, plus ancienne que l'homme, et qui, probablement, lui survivra. Ajouter à mes livres
8 À l'orée du verger
Tracy Chevalier
99 critiques 41 citations

En 1838, dans l'Ohio, les fièvres ne font pas de cadeau. À chaque début d'hiver, James Goodenough creuse de petites tombes en prévision des mauvais jours. Et à chaque fin d'hiver, une nouvelle croix vient orner le bout de verger qui fait péniblement vivre cette famille de cultivateurs de pommes originaires du Connecticut. Mais la fièvre n'est pas le seul fléau qui menace les Goodenough : l'alcool a fait sombrer Sadie, la mère, qui parle à ses enfants disparus quand elle ne tape pas sur ceux qui restent ; les caprices du temps condamnentrégulièrement les récoltes de James, et les rumeurs dont bruisse le village de Black Swamp pointent du doigt cette famille d'étrangers. Heureusement, la visite de John Chapman, figure majeure de l'introduction des pommiers dans l'Ohio, la saveur d'une pomme mûre à point et la solidarité qui peut unir deux enfants partageant le même sort éclairent parfois l'existence de Martha et Robert Goodenough. Des années et un drame plus tard, frère et s?ur sont séparés. Robert a quitté l'Ohio pour tenter sa chance dans l'Ouest. Il sera garçon de ferme, mineur, orpailleur, puis il renouera avec l'amour des arbres que son père lui a donné en héritage. Au fin fond de la Californie, auprès d'un exportateur anglais fantasque, Robert participe à une activité commerciale qui prendra bientôt son essor : il prélève des pousses de séquoias géants pour les envoyer aux amateurs du Vieux Monde. Auprès de Molly, cuisinière le jour, fille de joie la nuit, il réapprend le langage de la tendresse. De son côté, pendant toutes ces années, Martha n'a eu qu'un rêve : quitter sa prison mentale de Black Swamp et traverser les États-Unis à la recherche de son frère. Avec la précision et le sens du romanesque qui ont fait sa marque de fabrique,Tracy Chevalier plonge les mains dans l'histoire des pionniers et dans celle, méconnue, des arbres : de la culture des pommiers au commerce des arbres millénaires de la Californie. Mêlant personnages historiques et fictionnels, À l'orée du verger rend hommage à ces hommes et ces femmes qui ont construit les États-Unis. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          60

Ils ont apprécié cette liste