AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791034805280
Éditeur : Evidence Editions (14/02/2018)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Un thriller glaçant à ne pas mettre entre toutes les mains ! Léna Dessis, 27 ans, domiciliée à Auchel, est retrouvée nue, sauvagement lacérée, sur les friches de cette petite ville du Pas-de-Calais. Son assassin s'est acharné sur elle. L'affaire est transmise à la brigade criminelle de Lille. Le commandant Dambrois mène l'enquête en collaboration avec les policiers sur place. L'énigme se corse quand une citation de Shakespeare est retrouvée dans l'utérus de la v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
edco6974
  06 mars 2018
Tout d'abord, je dois être franchement avec vous, j'ai été quelque peu effrayée par la couverture assez trash de ce roman. J'ai un peu hésité mais j'ai finalement accepté de le lire grâce à SimplementPro.
Je m'attendais à une histoire très très sanguinolente mais en commençant et au fur et à mesure de ma lecture, je me suis rendue compte que c'était un roman policier un peu comme les autres. Il y avait des meurtres bien sûr avec des lacérations et autres mais je ne me suis sentie oppressée comme je l'aurais cru.
Mais c'était sans compter sur le moment où j'arrive à l'enlèvement de Faustine, une jeune femme de 20 ans qui avait aidé à la capture d'un malade (enfin un...faut le dire vite!!!!). Là je peux dire que je ne rigolais plus du tout (déjà que ça n'était pas le cas au début) mais mon avis sur ce roman allait virer de tout au tout.
Les descriptions de ce qu'il s'est passé, les blessures et autres étaient plus "profonds", plus recherchés et surtout franchement plus "horribles".
A partir de ce moment, la couverture collait avec l'histoire.
Il y a un plus à ce roman, la recherche de ce qui totalement "inattendu" pas dans le truc où on se dit "que c'est chouette"...là je me suis dit: "Mon dieu, c'est affreux"... mais très bien trouvé. Vous allez me dire : "de quoi parle-t-elle?"...Mais du truc qui en jette, qui est machiavélique, qui vous retourne le cerveau...Le "truc" quoi!!!!
En terminant ce roman, ce que j'ai aimé ce sont les citations de Shakespeare... Toutes tirées de divers pièces mais qui allait parfaitement avec le moment choisi...J'y ai vu une grande recherche de la part de l'écrivaine car qui pourrait sortir une citation aussi ancienne? Soit il faut vraiment de la chance soit être fan de Shakespeare ou alors être très motivée pour trouver ce que l'on cherche.
L'ambiance est pesante, normal étant donné les meurtres, mais sur la fin est encore plus lourde car on voit la démence qu'une personne peut transmettre à d'autres qui sont plus fragiles juste dans un but: faire mal, très mal...J'ai vraiment très envie de vous en dire plus mais alors je vous raconterais le livre mais ce n'est pas le but.
L'auteure a un très belle plume, une histoire qui tient la route (en plus elle est complètement tordue, ce que j'aime) et les personnages n'en sortent vraiment pas indemne, comme quoi les policiers sont humains et peuvent vivre des choses affreuses comme tout être humain....
Lisez le mais ce n'est pas pour tout le monde...Attention donc...
La phrase qui décrit le livre: "On dit que le sang veut du sang" dans Macbeth de Shakespeare...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszs
  11 mars 2018
Je remercie la maison d'édition Evidence, ainsi que Jennifer pour l'envoi de cette "novella". J'ai reçu la demande sur le site simplement et lu très rapidement. La couverture donne déjà le ton, ce petit livre devrait être bien sanglant ! En parlant de l'image, j'ai vu de suite le poing avec le bistouri dans la main, alors qu'un autre a vu le visage en tout premier. C'est très explicite et je vois déjà la scène du livre qui caractérise cette photo.
Auchel, commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France. Auchel un nom qui fait rêver pour des crimes qui sont perpétrés. le corps d'une jeune femme est découvert. le crime est si horrible (lacérations multiples entre autre) l'enquête est donnée de bon coeur à la brigade criminelle de Lille. Dambrois, le commandant va donc mener l'enquête avec la police sur place. Deux jours plus tard, un nouveau cadavre est découvert. On ne peut pas parler de tueurs en série, car il n'y a que deux crimes, mais c'est forcément le même type. Des citations sont trouvées à l'intérieur des corps, Shakespeare s'amuse à refroidir les jeunes femmes brunes. Et ce n'est que le début.
Un policier qui démarre au quart de tour. le sanglant ne peut pas être renié, le gore est vite dit, sauf pour une scène. Il m'en faut plus pour être dégoutée, donc ici c'était bien. Les meurtres sont bien amenés, le fameux "Shakespeare" tient d'une main ferme son art et sa manière de martyriser celle qu'il enlève. Même physionomie, jolie, brune, dans les mêmes âges, les victimes sont tellement ressemblantes que cela frappe de suite la police. Les crimes sont odieux, les victimes martyrisées, mais pas trop le temps de s'attendrir, car les descriptions sont rapides.
J'ai beaucoup aimé lire le côté de "Shakespeare", sans être dans le "je", être en retrait, voir les gestes, tenter de comprendre pourquoi il fait cela. Oui, c'est forcément "il" car il y a eu pénétration, viol. Pourtant il est doué, pas d'empreintes, pas d'ADN, rien, juste des cadavres laissés dans des états lamentables. du côté des enquêteurs j'ai eu un peu plus de mal, car même en sachant que c'est un peu plus qu'une nouvelle, tout allait très vite. Et un détail m'a fait tiquer : ils arrivent à se poser à un moment pour souffler alors qu'il y aurait une nouvelle victime potentielle ? Je n'ai pas tout compris, après je ne suis pas de la maison (comprenez dans la police) donc je ne sais pas comment ils fonctionnent réellement.
Shakespeare est un personnage complètement dépravé. Et encore ce n'est pas le seul adjectif que je pourrais donner. J'avais compris l'histoire du chiffre 3, après avoir lu le chiffre 2, mais pas la suite. Je parle par énigme, je sais bien. Je n'avais pas vu venir le dénouement de l'enquête et j'avoue avoir un peu de mal à comprendre tous les éléments qui ont fait que Shakespeare soit sorti de l'ombre. le commandant Dambrois est un homme de terrain. Il aboie plus qu'il ne parle, donne des ordres clairs et précis et force un peu les choses. ce qu'il n'aurait peut-être pas dû pour certains passages du récit. J'ai beaucoup aimé Lilly, un grain de folie, toujours avec des piles, elle est survoltée. Son travail est sa vie, sa passion et tant qu'il y aura des monstres en liberté, elle ne cessera de bosser.
En conclusion, un petit livre qui risque de choquer certains par des passages un peu trop sanglant, mais comme dis plus haut, ils sont courts et intenses. Des personnages torturés qui apportent un plus à l'histoire. Une enquête qui ne mâche pas ses mots. Et "Shakespeare" qui vaut le détour car une surprise de taille est au bout du bistouri.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/l-etreinte-de-la-mort-cathy-amblot-zalwert-a138003388
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
laetitiamercier95
  21 avril 2018
Dans ce roman l'auteure nous emmène à Auchel (petite ville du Pas de calais) ou des crimes horrible sont commis par un homme se faisant appeler Shakespeare ,l'enquête sera confiée à la brigade de Lille ,une enquête difficile ou ils devront trouver qui est cette personne qui tue des jeunes femmes brunes d'une façon horrible en leur infligeant des sévices d'une rare violence et en laissant dans le corps de chacune de ses victimes une citation de Shakespeare .
Qui est cet homme et pourquoi fait-il cela ?
Arriveront-ils à le trouver avant qu'il ne tue à nouveau ?
A vous de le découvrir 😉
WHAOU ce roman est captivant et très sanglant à ne pas mettre entre toutes les mains certaines scènes pourraient choquer certaines personnes mais si vous êtes fan de thriller / horreur n'hésitez pas ce livre est fait pour vous.
L'auteure nous entraîne dans une enquête policière sanglante avec une grande facilité,on ne s'ennuie pas une seule seconde les rebondissements et le suspense sont bien présents.
La plume de l'auteure est très addictive ,elle a fait un vrai travail de description que ce soit sur les lieux,les scènes de crime,les personnages,les sévices infligés et l'enquête tout y est très bien décrit.
Ce roman se lit très bien et rapidement ,c'est simple une fois commencer on ne le lâche plus j'ai tout simplement adoré.
J'ai apprécié retrouver la petite ville d'Auchel dans ce roman étant moi même originaire de cette région je peux vous dire que quand je passerais par Auchel je ne pourrais m'empêcher de penser a ce roman .
Alors si vous êtes fan de thriller/horreur je vous conseille de suivre ce lien pour découvrir ce roman ,vous passerez un excellent moment lecture et vous ne serez pas prêt d'oublier cette histoire .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FloppyCorse
  01 mars 2018
L'avis de Maelle pour Lectures à Flo(ts)
Voici un thriller avec des meurtres bien sanglants et « gores » une enquête menée tambour battant par l'équipe d'enquêteurs.
Suite à des morts de jeunes femmes ayant été violées et salement amochées, le commissaire et son équipe se lancent sur la trace de « Shakespeare » avant qu'une autre jeune femme subisse sa folie.
Une plongée dans l'horreur. J'ai été séduite par la précision des scènes de meurtres. Me suis sentie « impliquée » dans l'enquête et quand nous pensons les choses prendre le chemin de la résolution, un événement vient perturber nos convictions!
Quand un membre de l'équipe se retrouve impliqué dans l'histoire, la donne n'est plus la même et l'on se demande si du bon va en sortir !
Un petit quelque chose m'a un peu gênée quand même…. le fait que l'équipe prenne le temps de se reposer… ça fait un peu baisser la crédibilité…Et un final auquel je n'aurai pas pensé avec un mobile qui me laisse perplexe.
En bref une histoire qui se lit vite, prenante et qui, malgré les points cités plus haut, est bien menée et m'a embarquée à la poursuite du tueur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lousine
  05 avril 2018
L'histoire se passe à Auchel (dans le Pas-de-Calais) au début du mois de mai. Un homme d'une trentaine d'années conduit un van et dépose une bâche dans la nature. Justin et Amelia, faisant leur jogging dans le coin, la découvre ainsi que son contenu : une tête en dépasse. Un deuxième corps est ensuite retrouvé. Deux équipes de police sont donc en charge des affaires. Sur les 2 victimes, un message est retrouvé à l'intérieur même du corps (dans l'utérus de la première et dans la gorge de la deuxième) : une citation de Shakespeare.
J'ai trouvé la mise en place de l'intrigue plutôt rapide. Les phrases brèves et le rythme rapide laissent ainsi une place minime au suspens. Certains événements sont un peu trop attendus à mon goût.
L'histoire est construite sur une alternance entre la découverte de chaque victime et un flash-back sur son meurtre par « Shakespeare ». Ce procédé permet ainsi d'apporter du mouvement au livre et d'éviter d'ennuyer le lecteur.
Un retournement à la fin permet d'être cependant surpris même si j'aurais aimé que l'histoire soit un peu plus développée pour éviter d'arriver trop vite aux différentes péripéties.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   11 mars 2018
Shakespeare » la déshabille, la bâillonne et l’attache à l’aide de cordes aux barreaux du lit. En attendant qu’elle se réveille, il descend, se sert un whisky, s’assoit sur une chaise de cuisine et se remémore le déroulement de l’enlèvement, le sourire aux lèvres et l’œil lubrique. À vingt heures, après plusieurs verres engloutis, il remonte. Les choses sérieuses peuvent enfin commencer. Sa proie est réveillée depuis un bon moment, il la laissait se débattre, paniquer, suffoquer. De la voir ainsi offerte, son excitation grimpe d’un cran. Il se déshabille en prenant soin de bien détailler sa proie. Il lui enlève son bâillon en lui intimant de se taire, commence par lui toucher le visage, les cheveux, tout en lui murmurant à l’oreille ce qu’il compte lui faire. La jeune femme s’affole encore plus, elle lui promet de se plier à sa volonté s’il ne lui fait pas de mal, en vain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   11 mars 2018
Jeudi 11 mai.
David Dambrois est réveillé à 4 h 30 par un appel du commissariat d’Auchel, il se passe un peu d’eau sur le visage et s’habille en vitesse. Quinze minutes plus tard, il rejoint le capitaine Patrick Luppunini et le médecin légiste, qui par un heureux hasard se trouvait chez une amie, dans la ville voisine. Un second cadavre a été découvert par un jeune couple, à une dizaine de mètres du premier. C’est une jeune femme d’une trentaine...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Miss_HuakinthosMiss_Huakinthos   21 mars 2018
De sa gorge béante, le Dr Grandberg extrait un morceau de papier entouré de film transparent, c'est une nouvelle citation : "L'étreinte de la mort est comme la morsure d'un amant qui fait mal et qu'on désire." Shakespeare.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : folieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1406 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre