AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2717848193
Éditeur : Economica (12/05/2004)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 5 notes)
Résumé :
«L'homme est l'instrument premier du combat » : le célèbre constat d'Ardant du Picq retrouve aujourd'hui toute son actualité.
Si la haute technologie renforce son intérêt comme carte maîtresse des premières phases d'un conflit de haute intensité, l'homme est revenu se placer au coeur des crises nouvelles, celles qui se règlent d'abord dans les champs psychologiques. C'est le moral qui compte pour l'emporter ou résister sur la durée, c'est le mental qui prévau... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Astroploukos
  20 novembre 2016
Enfin une édition disponible des réflexions sur le combat de cet officier du second Empire qui a marqué son temps mais surtout les "sciences" militaires. Souvent cités, voir référencés dans les bibliographies d'ouvrages spécialisés, ces textes étaient rarement disponibles. L'initiative d'Ivrea est donc heureuse et permet au commun des mortels de découvrir des propos qui sonnent parfois étrangement de la part d'un militaire.
Complètement détaché d'un esprit de corps où le "militairement" correct est plutôt de rigueur, le colonel Ardant du Picq essaye de réveiller les esprits obtus de son temps en démontrant l'inéluctabilité de l'évolution des pratiques du combat. Technicien clairvoyant de sa pratique, Ardant du Picq, propose quelques ajustements aux procédés employés par l'armée française.
Au final on obtient l'unique témoignage d'un soldat sur des pratiques militaires dénuées de toute influence héroïque et l'étude quasi mécanique et pragmatique de l'exercice du combattant, dont l'importance dépasse grandement le cadre stricte de l'armée française.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
stekasteka   29 mai 2018
Le choc franc n'existe jamais. L'impulsion morale d'un des adversaires renverse presque toujours l'autre d'avance, un peu plus loin, un peu plus près; cet "un peu plus près", fut-il le nez à nez, avant le premier coup de sabre, une des deux troupes est déjà battue et s'enchevêtre pour la fuite.
Commenter  J’apprécie          30
stekasteka   29 mai 2018
Suivant le moral de l'ennemi, les démonstrations doivent se faire de plus ou moins loin, ce qui fait dire que le mode de combattre varie avec l'ennemi et que c'est école à faire avec chacun.
Commenter  J’apprécie          10
stekasteka   29 mai 2018
Plus on a confiance en ses moyens de défense ou d'attaque, plus on est démoralisé, déconcerté de les voir, à un moment donné, insuffisants pour arrêter l'ennemi.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : tactiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
424 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre