AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791091549585
Éditeur : Artalys (01/11/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Alexia est une adolescente comblée, bien qu’elle vive dans un pays menant une guerre contre son voisin depuis de longues années, le royaume d’Argalone.

Quand arrivent ses seize ans, elle choisit de s’émanciper pour partir à la découverte du monde avec l’homme qu’elle aime. Mais un drame inattendu bouleverse tout. Désormais seule, elle doit faire face à la douleur et la colère qui la submergent

Pour ne pas sombrer, elle choisit de s’enga... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
Lectureavie
  25 janvier 2015
Je remercie les éditions Artalys et Jess pour ce premier partenariat ! :D

Alexia va avoir 16 ans dans 3 jours. À cette occasion, elle décide de s'émanciper pour visiter son royaume, ce que peu de femmes font depuis qu'elles en ont le droit.
Mais une terrible tragédie survient, et elle décide finalement de s'engager dans l'armée, en tant qu'apprentie car elle est exclusivement masculine.
Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'elle n'est pas ordinaire...

Tout d'abord, Alex (ou Alexia). C'est un personnage génial, que j'ai aimé dès le tout début ! :D Déjà, qu'elle choisisse de s'émanciper malgré tout ce qu'elle va laisser derrière elle montre une véritable force et une détermination hors du commun ! J'aime beaucoup les gens comme ça, et j'avais hâte de la suivre, pour voir ce qu'il adviendrait d'elle !
Elle a son sens des priorités, qui est tout à fait admirable, elle est courageuse, intelligente, spéciale... bref, vous comprenez que c'est un personnage exceptionnel !
Vers la fin, quelques uns de ses actes m'ont peut-être un petit peu dérangée, mais malgré tout, j'ai été extrêmement heureuse de suivre ses aventures « en direct » !
Vive la narration à la 1ère personne ! :D
Ensuite... Je vais vous parler de Tomas ! :D Tomas est mon 2ème personnage préféré (hormis Alex). Dès qu'Alex le rencontre, déjà on sait comment ça va finir, mais j'ai tout de suite eu un bon pressentiment le concernant ! :D Il est comme la plupart des garçons en fait, jaloux et bête (juste un peu xD), mais il a aussi une grande sensibilité et une grande humanité, des qualités inestimables, vous ne trouvez pas ? :D
J'attendais toujours avec impatience les scènes dans lesquelles il apparaissait ♥
*se parle toute seule : « je vais parler de qui maintenant ? Pffff, j'ai vraiment une mauvaise mémoire, ça fait genre 4h que j'ai terminé le livre ! »* *boulet*
Bref, le Capitaine, peut-être ? :) Dès le début, il m'a bien plu aussi ! :D Et il est resté sur sa lancée sur tout le roman ! Je ne vais pas dire qu'il s'est amélioré parce que je l'ai parfois trouvé autoritaire, mais en tout cas il ne s'est pas détérioré non plus ! :P
Je trouve qu'il jouait presque le rôle de père de substitution pour Alex ! *réflexion* Oui oui, c'était tout à fait ça ! :D
Et, j'ai trouvé ! :D Hugo !! :D Alors Hugo, lui ce n'est pas le père de substitution d'Alex, mais le frère de substitution ! Il est juste trop cool et c'est le parfait meilleur ami ! *-* Toujours là pour toi, mais qui te charrie un peu (PAS TROP SURTOUT), qui te faire rire, qui te remonte le moral... Bref, je me répète mais c'est un personnage parfait ! ♥


Je suis rentrée dans l'histoire dès le début.
En effet, l'univers m'a tout de suite intéressée, et je voulais vraiment en apprendre plus.
Déjà, il faut dire que le roman commence fort. On est OBLIGES de savoir la suite quoi ! ^^ Après, je dois quand même dire qu'un certain événement se devine assez facilement, et lorsque je suis arrivée sur la fin, je n'ai pas été plus surprise que ça, c'était même à prévoir ! ^^
Mais bon, passons dans le vif du sujet : l'histoire complète.
Comme dit dans la partie « Les personnages », je les ai tous aimés. Alors forcément, quand vous aimez tous les personnages, et qu'aucun ne vous insupporte, c'est déjà bien parti ! :D
J'ai été absorbée par l'histoire, et les pages ont défilé à une vitesse affolante ! Ce roman se lit très vite, ce qui accentue l'effet de vitesse !
Je ne pensais plus à ce qui m'entourait, je n'étais plus raisonnable quant à l'heure à laquelle me coucher, bref, une vraie catastrophe pour mes pauvres parents !! ^^
Je ne compte pas les fois où j'ai enchaîné sur un autre chapitre sans même m'en rendre compte, regarder l'heure et même si j'avais dépassé la limite du raisonnable, continuer envers et contre tout !
Vous connaissez ce sentiment ? Ce sentiment qu'on vous arrache quelque chose ?
Eh bien, c'est tout à fait ce que j'ai ressenti suite à la dernière page. Comme je n'avais pas vu le roman défiler, j'ai voulu tourner la page sur ma liseuse (donc forcément je ne me rendais pas compte que j'étais à la toute fin) et lorsque j'ai vu que rien ne se passait, j'ai eu un temps d'arrêt. « Que se passe-t-il ? » fut ma première pensée. Puis mon regard a dérivé sur le nombre de pages, et en voyant que c'était la dernière, je n'ai d'abord pas compris, et pensé que c'était une erreur.
Mais non, la fin est bien comme ça ! Elle m'a tellement prise au dépourvu, après l'enchaînement d'actions qui la précède ! J'avais l'impression que ce n'était pas normal, qu'il me manquait une partie. Puis après, la réflexion est revenue dans mon cerveau (étant partie pendant que je lisais xD), et je me suis dit que c'était une excellente fin – attention, uniquement pour l'auteure ! Pour le lecteur, nous n'allons pas nous voiler la face : elle est horrible !
Alors je préviens tout de suite les éditions et l'auteure, je me jette sur le second livre lors de sa sortie, qui je l'espère, n'est pas dans un jour trop lointain, sous peine de me décevoir profondément ! :D
Petite parenthèse qui n'a pas vraiment à voir avec l'histoire : j'ai été un peu déçue par la couverture. Je trouve que le graphisme n'est pas vraiment génial, enfin qu'il ne rend pas honneur à l'histoire ! :/
Malgré tout, les couleurs sont harmonieuses, mais bon, j'aurai préféré autre chose ! ^^

Je conseille vraiment ce livre à tous les amateurs de fantasy ! Il est tout simplement génial, et l'auteure a une plume qui nous emporte à la suite d'Alexia sans possibilité de retour !
Malheureusement, j'ai trouvé des points négatifs.
JE VOUS AI FAIT PEUR HEIN OUI ? :D
Non, en fait, ce n'est pas vrai ! ^^
J'ai été absorbée dans ma lecture tout du long du roman, et je ne regrette pas de m'être engagée dans l'armée aux côtés d'Alexia ! :D (figuré, bien entendu)
Bref, un petit concentré d'actions, de magie, d'amour, et de bonheur qui frôle le coup de coeur ! ♥
N'hésitez pas à le lire si vous en avez l'occasion !! :D
Lien : http://lectureavie.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JessSwann
  08 avril 2015
Difficile de chroniquer ce roman... Déjà, j'ai lu plusieurs chroniques ( contrairement à mon habitude) avant d'entamer ma lecture : toutes étaient très élogieuses et j'avais donc de grandes attentes pour ce roman. Ensuite, je suis une "fan" de fantasy et encore plus fan de Robin Hobb et George RR Martin. Ces deux points étant spécifiés, je dois dire que j'ai apprécié ma lecture mais pas autant que je l'avais imaginé. Sans doute parce que j'ai eu énormément de mal avec Alexia. Pourtant, au début, c'était bien parti, mais rapidement, je l'ai trouvée un peu imbue d'elle-même, sentiment renforcé par le fait que ce soit " la grande magicienne" que le monde attendait... J'ai trouvé ça too much. de plus, j'ai trouvé que l'auteure insistait trop sur le côté "sympathique", " attendrissant" de l'héroïne ( le petit frère handicapé, la gentillesse envers ses parents, son village, sa timidité/manque d'assurance alors qu'elle est bien entendu ravissante, mais l'ignore )
Sur les relations entre les personnages, autant j'ai trouvé que la relation d'Alexia et Maxi était cohérente, autant j'ai trouvé que sa relation avec Tomas allait trop vite et du coup manquait de crédibilité. Et j'adresserai le même reproche à la plupart des relations du roman, tout n'est qu'effleuré, on entre pas dans la profondeur de la psychologie des personnages (mais je pense que je ne suis pas le public cible du roman : si je me mets dans l'esprit que c'est de la fantasy jeunesse, c'est tout à fait acceptable )
J'enchaine avec le scénario. J'ai apprécié le côté "les femmes sont aussi capables que les hommes" mais j'ai tiqué sur les fameux soldats noirs, qui ont tous le teint basané et ont une image rétrograde de la femme qui doit être soumise. Ce détail m'a vraiment mise mal à l'aise je l'avoue. du coup je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire. Non pas à cause de la plume de l'auteure que j'ai trouvée agréable (non mais il ne faut pas croire, j'ai tout de même aimé ma lecture, mais moins que ce que j'escomptai au vu des critiques que j'ai lues) mais parce que je n'ai pas réussi à m'immerger dans l'histoire.
Je pense que je suis passée à côté de ce roman, je ne me suis pas attachée à l'héroïne et peut-être (surement) que je suis trop vieille pour le lire ! En fait, j'ai trouvé ça trop tranché ( pas de gris, pas de nuances : les méchants sont méchants, les gentils sont gentils) et pas assez approfondi psychologiquement : parfait pour un roman jeunesse mais pas pour ma vision d'un roman fantasy. Je salue cependant le côté féministe du roman, mais malheureusement, je ne suis pas non plus très féministe... Et certains détails m'ont fait tiquer : comme les épaules développées d'Alexia... Une femme qui s'impose est-elle forcément obligée d'avoir le physique d'un homme ? (Mouais pour être honnête, si elle avait été une crevette, je lui aurais reproché un manque de crédibilité... mais mon point de comparaison est Dany dans GoT donc forcément...) Bref, j'ai passé un assez bon moment (en dépit de toutes mes critiques) mais je n'ai pas trouvé le roman renversant.
Ce que j'aime : un scénario assez bien ficelé. le côté féministe
Ce que j'aime moins : l'héroïne trop parfaite... le manque de profondeur de psychologie des personnages (à mon gout). L'habitude très agaçante de l'héroïne de parler de Mr Machin ou Mr Truc (sérieux ça m'a pris la tête). le manque de nuances de l'histoire. L'accumulation de clichés, notamment dans le triangle amoureux
En bref : Un roman fantasy agréable à lire mais qui ne m'a pas transportée. Cependant, je pense qu'il plaira à un public adolescent/young adult : il réunit toutes les qualités propices à les emporter et c'est bien écrit
Ma note
5/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DrunkennessBooks
  09 avril 2015
Il fallait bien que ça arrive un jour. Voici ma première déception aux éditions Artalys. Jusqu'ici, s'il ne s'agissait pas de coup de coeur, il s'agissait au moins de belles surprises. Et là, je ressors de cette lecture assez déçue.
Dans un monde où il est difficile pour les femmes de trouver leur place, Alexia n'hésite pas et choisit de s'émanciper. Âgée de seize ans, la jeune fille a tout pour être heureuse dans son village. Mais elle rêve de contrées lointaines et seule cette cérémonie pourra lui permettre de partir à la découverte du monde. Mais de sombres évènements vont détruire ses rêves. Déterminée à ne pas se laisser abattre, elle s'engage dans l'armée afin de combattre les ennemis de son pays et révèlera des dons précieux dans cette guerre interminable.
Dès le début, j'ai eu du mal à me plonger dans le récit et ce, pour plusieurs raisons. Pour commencer, je n'ai pas vraiment adhéré au style de l'auteur. le style est très simple et c'est justement ce qui m'a gênée. Si la lecture aurait pu en être facilitée, c'est paradoxalement ce qui m'a le plus bloquée. le récit manque de descriptions, ce qui rend difficile de se plonger totalement dans l'ambiance. Cela donne à cet univers une impression de superficialité. D'un côté, le récit a été long à se mettre en place, l'auteur ne se concentrant pas assez sur les éléments qui pourraient réellement le faire avancer, et de l'autre, des points qui méritaient d'être approfondis ne l'étaient pas. À cela s'ajoute l'absence de suspens. En effet, j'ai trouvé le récit beaucoup trop prévisible. Les rebondissements n'en étaient pas vraiment et il était extrêmement frustrant de n'avoir aucun effet de surprise.
J'ai également eu cette impression de superficialité pour les personnages, auxquels je n'ai pas réussi à m'attacher. Alexia est une jeune fille courageuse qui ne se laisse pas abattre facilement, malgré tous les drames mais je l'ai également trouvée égocentrée. Si elle s'engage dans l'armée, c'est par soif de vengeance. Or cette volonté, qui était pourtant le fil directeur de l'histoire, devient plus que secondaire pour ne pas dire complètement occultée par ses sentiments amoureux… Ses capacités, qui apparaissent dès les premières pages du roman, ne sont quasiment plus évoquées et lorsqu'elles le sont, c'est seulement en quelques lignes. Au final, j'ai plus eu l'impression de lire une romance qu'un roman fantasy initiatique. Il en va de même pour les personnages secondaires encore plus survolés que l'héroïne.
Autre point qui m'a gênée : le décalage entre l'univers et les noms des personnages. Ces derniers me paraissaient un peu trop modernes et communs compte tenu de l'aspect médiéval du récit.
Au final, pour de nombreuses raisons, je n'ai pas accroché à ce roman : une histoire trop prévisible, des personnages superficiels et un univers pas assez approfondi… Autant d'éléments qui m'ont découragée de lire la suite. Des amours maudites est loin d'avoir répondu à mes attentes en tant qu'adepte de fantasy.
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
April-the-seven
  21 juillet 2015
Je remercie chaudement les Éditions Artalys pour cet envoi en service presse. Des amours maudites était un livre qui me faisait envie, en grande amatrice de fantasy. J'en suis ressortie avec la furieuse envie d'avoir le tome 2 sous la main.
Pour la couverture, je ne suis pas très fan du rendu, je trouve la musculature du jeune homme assez… étrange, ainsi que les visages vus de profil.
Je vous déconseille de lire le résumé, car il retire vraiment toute la surprise à l'histoire. Heureusement, je me suis refusée à le faire et j'ai plongé dans ce monde tête la première et sans harnais. Et finalement, j'ai passé un agréable moment.
Alexia est une adolescente qui vit dans un village aux côtés de ses parents et de son petit frère. Son père étant forgeron, c'est naturellement qu'elle met la main à la pâte à la forge et conçois des armes pour les soldats de son royaume.
C'est à l'âge de 16 ans qu'une jeune fille obtient le droit de s'émanciper. Alexia a donc le choix : rester dans son village ou partir. La jeune fille ne rêve que d'une chose, prendre le large pour visiter les contrées mystérieuses de son pays. Seulement elle n'en a pas vraiment le temps. Quelques jours après ses 16 ans, un terrible événement survient, menaçant l'équilibre de sa vie tout entière.
Alexia est donc contrainte de quitter son village la mort dans l'âme, et fait des pieds et des mains pour intégrer le corps militaire du royaume. Si aucune femme n'est acceptée parmi les soldats, elle a tout de même la chance d'être engagée comme apprentie auprès d'un capitaine. Alexia prouvera ainsi à tout le monde qu'elle est loin d'être une femme comme les autres et que ses ennemis n'ont qu'à bien se tenir.
Je dois dire que j'ai particulièrement apprécié ce message de féminisme habilement disséminé durant la lecture. À travers Alexia, l'auteur nous montre que l'on peut être une femme, et avoir sa place dans un domaine soi-disant réservé aux hommes. C'est une vision qui porte l'héroïne dans ses derniers retranchements, et j'ai vraiment aimé ça.
Ce livre se lit relativement vite. À l'origine je m'attendais à de la pure fantasy très poussée, mais la trame de base est assez classique, même si elle cache bien des surprises. J'ai ouvert grand la bouche à deux reprises. (ATTENTION SPOILER !!) La première lorsque le village d'Alexia est attaqué. Cette scène est criante de réalisme et m'a un peu retourné l'estomac. Je m'attendais à une issue comme celle-là pour pousser l'héroïne à partir, mais tout de même ! C'était merveilleusement bien décrit et surtout très déchirant. La deuxième, lorsqu'elle retrouve Maximilien. Et là je me suis dit “oh la la, Alexia, dans quel problème t'es-tu fourrée ?” (FIN DU SPOILER).
L'héroïne est une personne assez têtue et volontaire. Elle commet quelques bourdes, mais qui n'en fait pas ? Elle apprend toujours de ses erreurs, n'hésite pas à tenir tête à ses supérieurs lorsqu'elle estime avoir raison. J'aime beaucoup ce genre de personnages, car ils ont une véritable ligne de conduite et en dévient rarement.
J'ai trouvé que la romance arrivait à point nommé, même si l'idée du triangle amoureux m'a un peu lassée. J'en ai lu beaucoup, jusqu'à présent, et c'est quelque chose qui se fait beaucoup trop à mon goût (ça me sort littéralement par les trous de nez, pour être honnête). Même si le retournement de situation était brillant, j'aurais voulu que l'héroïne sache un peu plus ce qu'elle voulait. Durant tout le roman, elle était forte et indépendante, et d'un coup elle se transforme en une petite chose fragile qui ne sait plus si elle aime plus l'un, ou plus l'autre.
Quant aux autres personnages, Tomas m'insupportait. Exiger d'Alexia qu'elle passe à autre chose alors qu'elle peine à faire son deuil au bout de 2 mois, c'est fort ! Je l'ai trouvé égoïste, très antipathique, voire détestable. Les gens avec ce genre de caractère, j'ai tendance à vite les condamner. Et avec le pauvre Tomas, ça n'a pas loupé.
Maxi, Hugo et les autres ne m'ont pas déplu. Les personnalités sont réalistes, et ils sont tous bien construits.
Une jolie plume, un style affirmé et une belle maitrise de l'histoire.
J'aurais par contre aimé un monde encore plus poussé, un roman un peu plus long. Même si les coutumes sont différentes de notre monde à nous, découvrir un nouveau bestiaire ou des paysages improbables aurait été sympathique.
Merci à l'auteur, j'ai passé un bon moment et je ne regrette pas d'avoir commencé cette saga. Les chapitres défilent vitesse grand V, on va de surprise en surprise et je suis certaine que Frédérique Arnould n'a pas fini de nous faire ouvrir des yeux grands comme des soucoupes !
Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszs
  17 novembre 2015
Je remercie l'auteur, Frédérique Arnould pour l'envoi de son livre en format numérique.
Alexia est une presque femme, car elle va bientôt fêter ses 16 ans. Fille de forgeron, elle a appris ce métier avec beaucoup de joie, pour elle comme pour son père. Malgré cela, elle désire s'émanciper, afin de découvrir le monde. Et dans ce monde, ou plutôt devrais-je dire au Royaume d'Argalone, les femmes peuvent s'émanciper le jour de leur 16 ans. La fête est magnifique, tout comme la jeune femme qui se découvre apte à porter des robes, enfin une. Son meilleur ami, Maximilien, surnommé Maxi va en profiter pour se déclarer. Une soirée idéale pour un passage à l'âge adulte. Mais le lendemain, une attaque surprise rase le village, ne laissant que très très peu de survivants. Au final, Alexia restera seule. L'armée est son seul salut. Elle va partir pour un voyage qui ne sera pas de tout repos.
Le livre est écrit à la première personne. Nous avons Alexia qui parle de ce qu'elle voit, ce qu'elle fait, ses impressions. L'histoire se déroule vite au départ, en même temps nous en apprenons un peu plus sur la jeune femme et qu'elle a une particularité qu'elle ne sait pas. J'ai aimé le fait qu'elle soit robuste niveau épaule, en même temps l'auteur aurait fait une femme fragile arrivant à manier les outils de forgeron, j'aurais tiqué. le coté « émotion difficile » est lorsqu'elle récupère le carnet de dessin de son petit frère qui est différent des autres petits garçons. Alexia à beaucoup d'émotions en elle qui tourbillonne, le sentiment de vengeance est grand, mais son envie d'apprendre également. le capitaine qui la prend sous son aile est quelqu'un d'important, mais il ne se prend pas la tête. Un soldat qui travaille bien est récompensé, autrement il devra recommencer. Les entraînements sont difficiles, mais comme Alexia à un con coup de massue, il lui faut surtout travailler son endurance. Elle est vive, intelligente et ne mâche pas ses mots. La découverte de ce qu'elle a en elle est rapide pour nous, mais pour elle c'est plus long.
Elle fera la rencontre de plusieurs personnes, donc le capitaine de cette garnison qui la prendra pour apprentie. Je l'ai trouvé juste, courageux et ouvert d'esprit, car pour prendre une femme dans l'armée il faut l'être. Il y aura également Hugo et Tomas. le premier un apprenti comme elle et le second fait partie de l'armée. D'autres viendront étoffer l'intrigue qui à pour coeur : la vengeance. Mais ce n'est qu'une infime partie du livre. La jeune femme va se découvrir et apprendre. Confiance, amitié, amour font partie intégrante de ce premier tome. Les personnages principaux sont dévoilés au fur et à mesure, même si je suis certaine qu'il y a encore des découvertes à faire.
J'ai beaucoup aimé voir que le déroulement se situait – si cela se passait dans notre monde – au temps du moyen-âge. Pas de voitures, pas d'électricité, chevaux à volonté, épées au quotidien... La surprise juste avant la fin m'a assise. En lisant je n'avais pas vu que cela allait arriver, provoquant quelques dégâts dans la vie sentimentale d'Alexia.
Petits bémols : J'ai vu facilement ce qui allait arriver, en même temps je dirais que la quatrième de couverture donne vraiment trop de détails. Je ne suis pas fan des trios amoureux déjà à l'avance et certaines relations m'ont parues arriver comme un cheveu sur la soupe : trop rapide surtout. Je ne parle pas forcément des sentiments amoureux. Et la fin est abrupte, j'ai cru qu'il y avait quelque chose derrière, perdu !
En bref, le livre se lit très vite – je l'ai lu d'une traite au final – qui a quelques bons rebondissements. le personnage principal est une femme qui sait aussi bien faire qu'un homme. Il n'est pas passé loin du coup de coeur pour être honnête, mais certains points évoqués juste au dessus ont fait qu'il est resté sur de l'or. Dans tous les cas, je continuerais la suite avec plaisir.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-guerriere-d-argalone-tome-1-des-amours-maudites-frederique-arnould-a119301134
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
lessorciereslessorcieres   28 novembre 2014
Ma mère m’avait toujours affirmé que le jour de mes seize ans serait l’un des plus beaux jours
de ma vie. Et elle ne s’était pas trompée !
Mais elle avait omis de me dire que le surlendemain, je vivrais un véritable cauchemar qui
hanterait toutes mes nuits. Comment continuer à avancer quand on a perdu tous ceux que l’on
aime ? À quoi se raccroche-t-on lorsque l’on a un trou à la place du cœur ? À l’espoir d’un nouveau
jour ? Non, on se cramponne à celui de se venger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gabrielleviszsgabrielleviszs   17 novembre 2015
Le sourire aux lèvres, le prince m’expliqua que ce n’était là que les appartements réservés à la famille royale, et qu’il n’occupait qu’un étage parmi d’autres. Il s’arrêta devant une porte et l’ouvrit. J’y entrai en premier et restai complètement ébahie par la beauté, par l’immensité de la pièce qui était inondée de soleil. Je tournai sur moi-même pour admirer tout ce qu’elle recelait. En apercevant les grandes fenêtres, je m’y précipitai pour contempler l’extérieur. Je m’émerveillai comme une enfant face à la splendeur de la vue.
Les maisons, à la drôle de forme octogonale et aux façades agrémentées d’arbustes fleuris, s’étalaient sur des kilomètres. Les rues, toutes pavées de pierres blanches et rouges, serpentaient au milieu des bâtisses comme une rivière façonnée par le temps jusqu’à déboucher sur une place inondée de monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LECONTEDECHULECONTEDECHU   20 mars 2016
Pour ne pas sombrer, elle choisit de s’engager dans l’armée. Bien que celle-ci soit exclusivement masculine, elle y est acceptée comme apprentie. Placée sous l’autorité d’un capitaine qui s’avère ne pas être ordinaire, elle se découvre elle-même certains dons. Ils lui seront très utiles pour participer à cette trop longue guerre, accomplir la vengeance qu’elle souhaite et, peut-être, cicatriser les blessures de son cœur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   17 novembre 2015
Impuissante, j’assistai à un ballet étourdissant d’épées. Les lames fendaient la chair de mes amis, faisant gicler leur sang, sectionnant leurs membres dans un concert barbare de cris et de hurlements. À cela s’ajoutaient les horribles images des maisons en feu. Les flammes léchaient la pierre, noircissant les murs et embrasant les toits. L’odeur âcre de la fumée asphyxiait mes poumons et mon cœur de colère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : arméesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1180 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..