AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791091549455
Éditeur : Artalys (10/06/2014)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Jenna est une jeune femme dévastée quand elle revient chez ses parents, Sibylle, une femme autoritaire et froide, et Patrice, un homme totalement effacé. En attendant que naisse cet enfant qui grandit en elle mais dont elle ne veut pas, elle se souvient de cet hiver, neuf ans auparavant, où sa mère la contraignit à passer Noël chez son amie Élisabeth. Là, elle fit la connaissance d’un jeune Américain, Ryan, de passage lui aussi dans cette maison. L’amour naquit entr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
gabrielleviszs
  17 juin 2014
Je voudrais remercier Jessica Lumbroso, l'auteure de ce livre, qui n'est pas encore paru, mais qui, d'après ce que j'ai pu comprendre est en bonne voie, de m'avoir permis de lire cet oeuvre et d'avoir mis également ma touche en tant que béta. J'ai mis du temps avant de pouvoir écrire quelque chose dessus, tout simplement parce que l'histoire m'a bouleversé totalement à la première lecture. Lorsque j'ai refermé la dernière page, je ne me sentais pas capable d'écrire le moindre mot sur ce livre, tant j'en avais les larmes aux yeux. Des larmes de tristesse, de joie mélangé. J'ai donc attendu une semaine pour le relire, plus posément, histoire de mettre donc ma petite couleur rouge dessus, ce qui n'était pas énorme au vu de ce qui était si bien écrit. Une fois fait, j'ai relu mes notes, courtes, certes, mais je n'ai pu m'empêcher de le relire une troisième fois et une quatrième et sincèrement, j'ai arrêté de compter, parce qu'il y à une chose de sur : l'émotion est toujours présente, même après un nombre inconsidéré de lecture, même en sachant ce qui allait se passer. Il est clair que ‘le temps d'un hiver' à laissé une trace en moi, je ne peux pas le nier et je n'ai pas envie de le nier tout simplement parce que dans cette histoire tout le monde peut se retrouver à un moment ou un autre et que mes propres souvenirs sont remontés à la surface à chaque fois que je tenais ce livre entre mes mains. Je dis bien tenir, car, je l'ai sorti sur papier afin de pouvoir le lire plus facilement.
Jen pour les intimes, ou Jenna pour les autres, voire Jenny parfois, est une jeune femme de 26 ans, qui retourne chez ses parents, seule, ou presque. Son ventre bien arrondi démontre la présence d'un petit bout qui risque de bientôt pointer le bout de son nez. A peine arrivée chez elle, les souvenirs affluent, le fait de retrouver sa chambre intact, après huit ans d'absence sans donner de nouvelles à sa famille, voir les photographies en l'état, l'odeur même l'imprégnant, Jen va revoir dans ces dix dernières années défiler devant ces yeux, tandis qu'elle continuera d'avancer vers un futur incertain. La crainte de revoir sa famille qui ne faisait que la brimer pour des choses futiles, ne la croyant pas une seule seconde lorsqu'elle disait la vérité... Les souvenirs de Jen ne sont pas forcément idylliques, bien au contraire, nous découvrons une mère autoritaire, ne montrant pas de sentiments, juste de la froideur, n'écoutant pas les besoins que pourraient avoir sa fille, puisqu'elle n'est rien d'autre à ces yeux qu'une enfant qui doit faire ce qu'on lui dit et se taire. Et un père transparent n'osant affronter le caractère de son épouse, préférant rester dans le silence plutôt que de créer des conflits. Ce n'est pas une écriture en continuité, commençant à l'anniversaire des dix-huit ans de l'héroïne, jusqu'à nos jours et même après, il y à une alternance entre ce qu'elle vit actuellement, à ses souvenirs. Et cette alternance est fluide, sans à-coups, un échange qui se fait naturellement, entre ces moments de lucidité où elle vit et le fait de replonger dans ce passé qui la maintient dans un état de profonde torpeur.
Nous faisons connaissance avec les amis de la jeune femme, à cette époque qui formait un groupe soudé : Lisa, Jeff, Max, Baba, Chris et Alec. Elisabeth, de son surnom Lisa ou Liz est une très bonne amie, des parents aimants qui n'hésitent pas à prendre en charge Jen lorsque les siens partent en voyage sans elle histoire de ne pas fêter noël en famille. Elisabeth est le contraire de Jenna, plus ouverte au monde, elles s'entendent très bien, ayant pour passion commune la musique, tout comme avec Jeff, Max, Chris, Baba et Alec. Ce dernier est le meilleur ami de la jeune femme, ils se connaissent depuis toujours ou presque. Depuis leurs six et quatre ans respectifs, ils ne se quittent plus, ayant crée entre eux deux une très belle bulle de protection. Lorsqu'elle à besoin de lui, il est présent, à n'importe quel moment de la nuit comme du jour et l'inverse est exacte. Alec est le meilleur ami que tout le monde rêve, pouvoir poser sa tête sur une épaule confiante, savoir être écouté et recevoir en retour, pouvoir être protégé de tout et de tous. Ils sont amis depuis si longtemps que chacun des gestes pourraient être comparés à ceux d'un vieux couple, étant toujours attentif à l'autre, à ses besoins, sachant se compléter parfaitement. En quelques mots, personne ne pourrait probablement jamais s'interposer dans cette amitié, mais et il y à toujours un mais, un événement va se produire.
Il s'agit de l'arrivée d'un couple d'amis américains des parents d'Elisabeth qui viennent passer quelques jours de vacances chez eux, leurs deux fils, Connor et Ryan dans les bagages. Deux adolescents totalement différents, tant le premier est ouvert aux autres ayant la conversation facile, que le second plus taciturne, sur la réserve, torturé émotionnellement par un passé difficile à digérer, analysant le tout avant de se jeter dans la gueule du lion, enfin, il s'agit de son point de vue, car qui peut dire qu'un groupe d'ami est un piège ? Une attirance inexplicable en quelques heures va se produire entre Ryan et Jen sans que l'un des deux ne puissent y faire quelque chose, les mettant à terre l'un comme l'autre. L'attirance, le rejet, la répulsion, les premiers émois, l'un comme l'autre à envie de détester celui ou celle qui le met ainsi, ouvrant une faille qui n'aurait pas dû se produire, éparpillant ainsi les émotions de ces deux personnes, mais également de leur entourage. Énormément de questions se posent, comment Jen va-t'elle pouvoir concilier son avenir dirigé par sa mère alors que l'amour semble frapper à sa porte ? Comment gérer une situation ou près de 10 000 kilomètres les séparent ? Et surtout comment gérer les amis et plus particulièrement Alec, dans ce cas ?
La peur de se perdre, la peur de les perdre et de ne pas savoir qui nous sommes, la peur de rester seule, mais à deux, comment faire lorsque quelqu'un vous à toujours dicté votre conduite ? Les épreuves sont lourdes à porter pour Jen, Alec, Ryan, Lisa, Connor et tous les autres. Que faire lorsque le monde autour de vous va bien, mais que vous-même ne trouvez pas la force pour garder la tête hors de l'eau parce que vous allez mal et restez dans le silence ? La musique adoucit les moeurs, mais comment faire lorsqu'elle ne peut plus être présente dans votre vie ? Plus je tournais les pages et plus l'envie de pleurer me prenait, des traitresses laissant des traces sur mes joues, surtout lorsque vous lisez les paroles des musiques que l'auteure à choisi pour mettre plus de force dans ces mots qui forment l'histoire. Prendre aux tripes, c'est cette sensation que j'ai eut en le lisant, tomber dans une spirale infernale de sentiments : la joie de se découvrir amoureux, la peur de l'être, l'envie, le désir, la jalousie, la colère, la tristesse infinie, le désespoir, allant jusqu'à l'envie de mourir et enfin le pardon. Et ce passage où Jen s'en veut terriblement de ne pas être présente, à un moment fatidique, à ce moment où elle prenait enfin un peu de bon temps après tous ces événements… Je n'en suis pas ressortie indemne, mes propres souvenirs sont revenus à la surface, balayant tout ce que je croyais. Certains diront que ce n'est qu'un livre, juste du papier et qu'il ne faut pas se laisser aller ainsi ! Pour ma part, j'ai eut l'impression de suivre un film, un de ceux dont on connait inéluctablement la fin et pourtant on le regarde sous toutes les coutures, espérant qu'enfin le bonheur va arriver d'une manière ou d'une autre tant les descriptions sont au plus juste, tant on à envie de voir un sourire s'éclairer entre ces pages Je pouvais visualiser les maisons, les rues, les visages, les attitudes, la façon dont les regards étaient apportés… J'ai pu ressentir les émotions de chacun au même moment qu'eux.
J'ai aimé la façon dont Jenna voit les choses, elle n'est ni faible, ni forte, elle subit, tombe pour se relever en douceur, essayant de se construire comme elle peut, avec l'aide qu'elle à sans la vouloir. Son avancé est graduelle, usant de mots qui pointent justement ses états d'âmes, la perte de son coeur brisé, l'espoir qu'elle entrevoit enfin pour arriver à toucher du doigt et prendre en main un destin qu'elle n'avait pas eut le droit d'avoir plus jeune. Les souvenirs sont ce qu'il y à de plus douloureux, oublier n'est pas facile, oublier ne résout pas tout, il faut savoir se surpasser, aller au-dessus et surtout laisser du temps pour combler les manques. Ces manques d'amour que l'héroïne à du mal à combler malgré tout, la méfiance envers ceux qui l'approchent de trop près. L'auteure nous montre les multiples facettes d'un personnage qui le rend humain, avec ses doutes, ses craintes et ses joies, un personnage qui peut être n'importe qui d'entre nous. Comme je l'ai dit au tout début, chacun peut se voir en Jenna, mais également en Ryan, en Elisabeth, en Alec… Parce que la vie est faite ainsi, de hauts et de bas, de joies et de peines, de combats pour survivre, tenir bon et de moments où nous aurions envie de tout plaquer. le courage est une force entre ces lignes, le courage de décider d'avoir le choix, de s'en sortir, d'avancer, de dire non, de pouvoir grandir à son rythme et d'accepter cette partie de nous qui n'était pas prête à la perte d'un être cher.
Comme vous pouvez le voir dans la liste des livres que je lis habituellement, il s'agit de fantastique, très peu de ce type de littérature, et il est rare que je fasse un tel éloge pour un livre différent, mais celui-ci, ‘le temps d'un hiver' est un bijou de littérature, poignant, émouvant, vrai, que je ne peut que recommander à lire, à relire, à garder près de soi comme un bien précieux. Aimer ne suffit pas toujours, aimer n'est pas qu'un mot à jeter à la figure de l'autre, les gestes sont importants, bien plus que cette simple phrase qui peut être prononcée sans conviction. Mais l'entendre est un soulagement pour l'autre, parce qu'il résume tout, parce que le dire, c'est s'investir, c'est avoir confiance en soi et en l'autre, avoir confiance en un avenir commun. Une très belle épreuve de vie qui nous ait donné par la lecture de ce roman dont la plume légère et fluide de l'auteure ne nous laisse pas sans émotion : un coeur de glace se verrait fondre à la première lecture. C'est peut-être trop, ou trop peu, mais je sais que grâce à Jessica Lumbroso, je me suis réconcilié avec ce genre de littérature et je l'en remercie, parce que je serais passé à coté d'un véritable petit bijou livresque.
Un dernier extrait qui me tient à coeur et qui résume pour ma part beaucoup de ces pages.

Mon avis complet : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-temps-d-un-hiver-jessica-lumbroso-a105901898
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sarahaimelire
  13 décembre 2014
Il s'agit là d'une belle romance, dont on ne peut pas sortir indemne.
Dans ce roman, nous faisons la connaissance de Jenna, une jeune femme de 26 ans qui retourne dans la maison de ses parents après 8 ans d'absence. Nous la suivons ensuite à travers l'alternance de deux temps du récit : son passé, ses souvenirs et l'évolution de sa vie à partir de ce retour. Grâce à cette trame que j'ai beaucoup apprécié, nous replongeons, avec elle, dans son enfance; une enfance triste auprès de Sybille et Patrice, une mère horriblement froide et un père aimant mais malheureusement trop en retrait. J'ai été particulièrement touchée par les différents éléments qui nous donnent des informations sur l'ambiance dans laquelle Jenna a grandi :
"Je n'ai plus l'âge de croire au Père Noël, pourtant, il m'est souvent arrivé d'espérer un miracle, d'enfin entendre mes parents prononcer des mots magiques qui auraient effacé les erreurs, raccommodé nos coeurs, et m'auraient fait réaliser la profondeur de leurs sentiments. Mais jamais un mot d'excuse n'a franchi les lèvres de ma mère ; jamais un mot d'amour, celles de mon père. L'attente tue à petit feu l'espoir, le poignardant sans vergogne, et je n'ai d'autre choix que de vivre avec elle."
"C'est la première fois que je vais décorer un sapin, avoua Jenna.
— Quoi ?
— Mes parents ont un rituel : partir en vacances durant cette période. Comme il est plus important pour moi d'étudier que de m'amuser, je ne les accompagne jamais. Ils m'envoient tous les ans chez cette vieille bourrique de Germaine. Elle passe les vacances à me faire faire son ménage. Aussi, Noël n'existe pas dans ma famille. Tout au plus, il leur arrive parfois de m'offrir un cadeau."
Heureusement, Jenna peut s'échapper de son quotidien au travers de sa passion pour la musique, passion qu'elle partage avec un groupe d'amis dont font partie, Alec et Elisabeth, ses meilleurs amis. C'est d'ailleurs lors de vacances chez celle-ci qu'elle va rencontré Ryan. Ryan, ce jeune homme qui l'attire tant après être passée au-dessus d'une certaine animosité, celui qui sera responsable de tant de larmes, de tant de rire mais surtout qui lui offrira la plus belle chose qui soit.
"Quelque chose d'indéniable l'attirait vers lui, comme un aimant. Mais son comportement le lui rendait antipathique. Et elle en vint à se dire que passer deux semaines en sa compagnie serait un véritable calvaire."
"Sa présence le ravissait alors même qu'il ne souhaitait pas se laisser aller. Il ne voulait rien éprouver, rien ressentir, ne pas s'attacher, ni à elle, ni à cette ville, ni à cette vie. Il n'était là que quelques jours, et ça lui convenait. Et pourtant, elle l'intriguait. Elle l'attirait."
Malgré cela, Alec, son meilleur ami, restera toujours présent, parfois dans l'ombre, mais gardera toujours une place importante... Il s'agit d'ailleurs d'un personnage que j'ai beaucoup apprécié, qui malgré les difficultés et les déceptions, ferra preuve d'un grand courage afin de prendre sur lui et de soutenir Jenna. Il semble être un homme bien, tout simplement, et en devient donc très touchant.
Nous retrouvons également Jenna dans sa vie d'adulte, essayant au mieux de la gérer, grandissant et évoluant chaque jour notamment grâce à son bébé.
"Parce que tu es la plus belle chose qui me soit arrivée.
Ta présence est une bénédiction. Elle me réconforte. Il m'a fallu du temps pour comprendre que je t'espérais. Oui, contre toute attente, je t'attendais avec impatience. Tu as su m'apprivoiser, tous ces longs mois à te former dans mon ventre."
Le personnage de Jenna est un personnage que j'ai beaucoup aimé. J'ai aimé la voir évoluer au fil des pages, passant d'une jeune ado mal dans sa peau à une jeune femme apaisée et comblée. Pour une fois, l'héroïne n'est ni niaise, ni modèle; il s'agit simplement d'une femme qui évolue, qui grandit, qui affronte la vie à sa façon, en acceptant ses émotions face aux difficultés, qui fait des erreurs, qui baisse les bras parfois, mais qui retrouve finalement l'espoir. Une personne humaine, tout simplement. Une description poussée nous permets de bien cerner les personnages, de parfaitement comprendre ce qu'ils ressentent, de pouvoir s'identifier et s'y attacher.
A noter également que quelques belles scènes de sexe, très bien écrites et décrites, mêlant habillement douceur et passion viennent renforcer encore le plaisir de la lecture.
"La jeune femme se rapprocha quelque peu de lui. Les muscles de son bas-ventre se contractaient d'envie ; elle se sentait humide et prête à toutes les folies. Ses doigts se posèrent sur le torse de son compagnon, suivis de près par sa bouche, et tandis qu'elle l'embrassait, elle vint englober son sexe dans sa main. Ryan tressaillit. Et alors que Jenna commençait lentement à le caresser, il sentit monter en lui un désir ardent, qui lui fit perdre pied.
Comme pour se raccrocher à elle, il lui redressa le menton et vint cueillir ses lèvres, avec plus d'ardeur que jamais. Son corps entier était parcouru de délicieux frissons alors que les caresses se faisaient plus profondes, plus aventureuses. Il l'embrassa à n'en plus finir, de dizaines de baisers plus enflammés les uns que les autres. Sans rompre son étreinte, il la plaqua violemment contre le mur, dans une soudaine perte de contrôle. le choc fit perdre à Jenna son souffle et tandis qu'elle reprenait sa respiration, le jeune homme lui embrassa les joues, avant de descendre le long de son cou, puis sur sa poitrine, contre laquelle le coeur de Jenna battait à tout rompre. Enfin, il s'empara d'un des seins.
Ils étaient doux et ronds, au goût salé d'eau de mer. Ryan s'amusa avec leur pointe dressée, savourant leur contact sur sa langue. Il la titilla jusqu'à ce que l'envie de la posséder soit soudain trop forte, et tandis qu'il continuait de l'embrasser, il la pénétra doucement de ses doigts. Elle poussa un long soupir en se contractant. Il joua habillement avec eux, lui procurant un plaisir indicible qu'elle n'avait jamais ressenti, tantôt titillant le coeur même de sa féminité, tantôt revenant à la charge de son clitoris en feu. Jenna tremblait désormais comme une feuille et peinait à garder appui sur ses jambes flageolantes."
Ce roman est tellement complet et bien écrit, qu'il est difficile d'en dire plus d'autant que je ne voudrais pas trop en dévoiler car il me semble important d'évoluer, en tant que lecteur, au même rythme que ce roman et ses personnages.
Voilà donc un roman vrai, qui parle de la vie à travers une magnifique plume, qui évoque les blessures de l'existence, la perte d'un être cher, l'importance de l'espoir avec la possibilité de se reconstruire, l'importance de croire en l'amour et en la force que peut nous donner l'autre dans le couple, le besoin de fuite et la culpabilité qui en découle, la solitude et bien d'autres choses qui font de ce roman, un roman qui touche, qui marque, qui fait réfléchir et qui vaut surtout la peine d'être lu.
J'ai également beaucoup aimé l'intégration de paroles de chansons au récit; ces chansons sont toujours parfaitement bien choisies pour correspondre à l'état d'esprit des différents personnages.

Lien : http://leslivresdesarah.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mylittledreams
  19 mai 2014
COUP DE COEUR
J'ai eu envie de vous parler aujourd'hui d'un roman que j'ai lue comme bêta-lectrice et qui est en cours d'éditions chez Artalys j'ai eu un tel coup de foudre pour ce roman que je ne pouvais pas ne pas en parler
L'histoire nous fait découvrir au début du roman Jenna qui revient chez ses parents après 8ans enceinte et seule…
« Juste une gamine paumée dans une vie trop petite pour elle… ou bien trop grande. »
Puis on découvre Jenna a 18 ans qui se rappelle ce qu'était son passé sa vie...
Avec eux ses amis Elisabeth sa meilleur amie Jeffrey maxime baptiste Christophe et Alec…
Alec lui qui la comprend si bien quand rien ne va elle sait qu'il est toujours la, toujours près depuis le jardin d'enfant à prendre sa défense à la consoler à la protéger de ses parents mais surtout d'elle-même. Leur amour amitié les confortent et ils donneraient tout pour que jamais le temps de s'interpose entre eux
On y découvre aussi ses parents, sa mère autoritaire froide dénuée de tout sentiment qui décide de tout de ce que doit être la vie de sa fille sans ne jamais se soucier de ce qu'elle veut elle…
Et son père qui lui ne dit jamais rien se rangeant toujours bien silencieusement derrière sa femme n'osant s'affirmer même si cela fait souffrir sa fille
Et pourtant Jenna aimerais tellement pouvoir franchir cette barrière qui la sépare de cette mère froide et dure et de ce père qui ne fait rien...
Et qui sait peur être que l'épreuve quelle endure maintenant à 26 ans brisera ses barrières…

Jenna vois sa vie basculer le jour où elle rencontre un jeune américain Ryan qui d'apparence torturé distant lui donne même l'impression de la détester sans même la connaitre. Et aussi bien l'un que l'autre se retrouvent désemparer face à cet amour naissant qui s accompagneras de bien des difficultés… comment vivre avec un tel amour pour cet homme qui bientôt repartira chez lui en Amérique !?
Comment faire pour vivre cet amour tout en ayant des sentiments si partager pour Alec…
Tout faire pour ne pas perdre cet ami ce repère celui qui est pour elle comme une bouffée d'oxygène dans ce monde qui l'étouffe
Tout au long des pages qui défilent on est totalement embarquer dans cet histoire j'ai rigolé avec elle mais aussi pleurer face à tout son désarrois… qu'aurai-je fait a sa place ? Je ne sais pas, surement la même chose ! et comme pour nous plonger un peu plus dans l'univers du roman et dans ses scènes de vie si importante pour l'histoire l'auteur nous offre la une multitudes de passage musicaux, et je ne peux que vous conseiller d'écouter les musiques au moment où elles sont proposées elle apporte un tel poids au mots qui sont fasse à nous, (d'ailleurs j écrit actuellement cette chronique avec les musiques du livre en boucle a coter de moi), des paroles de chansons qui sont lourdes de sens et qui retranscrivent si bien ce qu'as voulu nous faire partager Jessica (l'auteure)
« Dream on » d'Aerosmith en passant par « you've got a friend » de Taylor James mais celles qui resterons gravées dans ma tête est bien 3 dorrs down « here without you », et « Picture » de kid rock qui chante avec Cheryl crow je ne peux pas vous parler du passage ou il est question de cette chanson mais je peux vous dire qu'elle est juste parfait !! le choix des musiques est vraiment parfait et els mots aussi ! le livre se lit tout seul et les pages défilent à grande vitesse, la ou les histoires d'aujourd'hui sont pour la plus part remplies de vampires et de personnages tout aussi fantastique j'ai retrouvé en ce livre le plaisir de lire une histoire sans tout se surnaturel et pleine de simplicité, juste elle cette filles paumée et attachante qui m'a touchée au plus profond de moi et qui m'a fait vibrer ! Les rencontres qu'elle va faire les choix décisifs qui bousculerons sa vie… il va falloir que je m'arrête car je risque de finir par trop en dire et je veux vous laisser vous imprégner vous-même de cette magnifique histoire qui nous donne pour leçon que quoi qu'il arrive ou que l'on soit et peu importe nos choix il y a forcément en ce bas monde une personne qui sera assez forte et qui nous aimera assez pour rester toujours là pour nous, il ne faut donc jamais baisser les bras…
Je le dit et le redit ce livre est un coup de coeur comme jamais je n'en est eu !! Il ma parler ma envoutée et ce ne st pas pour rien que je le st déjà relus a plusieurs reprise quand je me sentais un peu perdue ou triste, je ne peux pas expliquer il agit sur moi comme un pansement, il me montre qu'il ne faut jamais baisser les bras…
J'espère de tout coeur que cette histoire vous transportera autant que moi !! Et surtout que ce livre soit éditer car il le mérite !!
Mais avant tout je veux juste te remercier toi Jessica toi qui m'a permis avec toute la gentillesse du monde de le lire alors qu' il n'était pas encore éditer et merci à ton imagination d'avoir donner vie à un tel livre !!

Lien : http://mylittledreams.eklabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pinklychee
  11 septembre 2014
Jenna est une jeune femme dévastée quand elle revient chez ses parents, Sibylle, une femme autoritaire et froide, et Patrice, un homme totalement effacé. Enceinte d'un enfant dont elle ne veut pas, elle se souvient de cet hiver, neuf ans auparavant, où sa mère l'a contrainte à passer Noël chez son amie Elisabeth.
Là, elle fait la connaissance de Ryan, un jeune Américain: un amour désespéré naît entre eux, car tout les sépare, Ryan étant en couple et seulement de passage. Il ne reste plus à Jenna qu'à combattre son attirance, mais elle s'en avère incapable.
Et tandis que son enfant vient au monde, elle entrevoit la possibilité d'un pardon et du retour de la lumière dans sa vie.
Dire que cette lecture a été compliquée est un faible mot, puisque j'ai plus d'une fois sérieusement songé à l'abandonner...
Au début du livre, nous suivons donc Jenna, jeune fille passionnée de musique, qui se retrouve à fêter Noël chez son amie Elisabeth pendant que ses parents sont partis en vacances de leur côté. Là, elle rencontre Ryan, jeune Américain de passage,et frère du petit ami de Liz. Entre eux, l'attirance est immédiate et réciproque, et pourtant, Jenna le repousse de toutes ses forces, puisque Ryan est en couple et n'est pas censé rester en France.
J'ai adoré ce passage, ça a été un véritable tourbillon de sentiments, et si le jeu du chat et de la souris qui s'installe entre les personnages aurait pu lasser, pour moi il n'en a rien été!
Et puis paf, soudain c'est la débâcle: la mère de Jenna décide d'exiler sa fille, qui se retrouve séparée de Ryan sans avoir la possibilité de lui dire au revoir.
Jenna sombre alors dans une terrible déprime, et les 200 pages qui suivent m'ont vraiment donné envie d'arrêter ma lecture, c'était totalement démoralisant, et j'avais vraiment du mal à enchaîner ne serait-ce que 5 pages d'affilée...
Rien ne nous est épargné, nous avons droit à tous les états d'âme de Jenna, et franchement ce n'était pas gai du tout! Je comprends qu'elle soit malheureuse, je pense que n'importe qui d'autre à sa place l'aurait été aussi, mais là pfiou! Elle se comporte comme une gamine capricieuse, envoyant paître ses amis, et surtout se servant d'Alec, son meilleur ami amoureux d'elle, pour tenter d'oublier. Il faudra attendre le retour de Ryan (pendant ces fameuses 200 pages) pour que les choses s'améliorent enfin.
Alec est mon personnage masculin préféré de ce livre, même si parfois ses réactions m'ont laissée un peu dubitative. Il est amoureux de Jenna, qui continue à le considérer comme son meilleur ami, et il reste à ses côtés envers et contre tout, prêt à tout pour la rendre heureuse. Mais voilà, Alec n'est pas Ryan, et même si Jenna est attirée par lui, rien n'y fait, il reste son ami et elle a du mal à envisager toute autre relation avec lui. Bref, ce garçon est une sorte de mec idéal, dommage que Jenna ne s'en rende pas compte!
Par contre, comme vous l'aurez certainement compris, je n'ai pas vraiment accroché au personnage de Jenna, je l'ai trouvée immature, égoïste, changeante et tête à claques, un peu comme une gamine faisant sa crise d'adolescence. Je n'ai pas apprécié sa façon de traiter ce pauvre Alec, comme s'il n'était bon qu'à essuyer ses pleurs et à attendre qu'elle prenne une décision en ce qui concerne leur avenir. Elle aimerait que rien ne change entre eux et que leur relation reste la même, quitte à ce que cela le fasse souffrir.
Mais je n'ai pas non plus apprécié qu'Alec se laisse marcher dessus, je veux bien qu'il soit amoureux, mais au point de tout gâcher pour elle...
J'ai également beaucoup apprécié Elisabeth, par contre les parents de Jenna auraient mérité des claques! ^^
J'ai apprécié la plume de l'auteur, qui malgré tout est restée fluide et agréable à lire. J'ai aimé ce parti pris de raconter l'histoire à partir de deux points temporels différents: d'un côté, nous avons l'histoire de Jenna et Ryan, neuf ans auparavant, et racontée d'un point de vue externe; de l'autre, nous avons les pensées de Jenna au jour d'aujourd'hui, avec un texte à la première personne.
J'ai juste trouvé dommage le sort un peu prévisible réservé à Ryan (j'avais deviné dans les grandes lignes, il me manquait les petits détails), et j'avais également plus ou moins deviné la fin, mais vu son côté positif qui a réchauffé mon petit coeur en guimauve, je n'ai rien à y redire!
Une lecture en demi-teinte pour moi donc...
Lien : http://pinklychee-millepages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
dupontnathalie262
  07 août 2014
Le temps d'un hiver est une romance tendre et bouleversante. Vous ne refermerez pas ce livre les yeux au sec, autant vous prévenir.
Après huit ans d'absence, Jenna revient chez elle, enceinte et seule. de retour dans sa chambre qui n'a pas changé, elle se souvient de cet hiver là, 10 ans plus tôt, l'hiver où elle a rencontré Ryan. L'hiver qui a bouleversé sa vie.
Avec ses souvenirs, qui commencent à la veille de ses 18 ans, on découvre ses amis, sa passion pour la musique, Alec, son meilleur ami et ses parents. Ses parents, sa mère qui ne la regarde que pour la mépriser, autoritaire, froide et distante qui refuse systématiquement de croire ce que Jenna lui dit. Son père, transparent.
Et puis, il y a Ryan, ce jeune américain venu passer les vacances chez son amie Elisabeth, Ryan qui va complètement bouleverser sa vie, Ryan qui va prendre une place indélébile dans le coeur de Jenna.
Je pense qu'il ne faut pas que je dise plus sur l'histoire car je risque de vous spoiler et ce serait vraiment dommage parce qu'il faut découvrir cette histoire par soi-même. Et vous ne ressortirez pas indifférent.
L'histoire est prenante, on s'attache facilement à Jenna mais aussi aux autres personnages de l'histoire. L'écriture de l'auteur est particulièrement touchante, elle vous emmène complètement dans son monde qui ne vous laissera pas indifférent, si vous aimez les romances bien sur, car ici, pas de monstres à trois tête, ne de créatures aux dents longues, non, ici, les démons sont dans la tête et les souvenirs de Jenna et ce récit est indiscutablement une vrai romance.
J'ai beaucoup apprécié l'écriture de l'auteur, elle est simple, réaliste, remplie d'émotions qui vous transpercent le coeur et aussi plein de tendresse.
Toutefois, l'utilisation de la troisième personne pour les souvenir de Jenna m'a un peu dérangée au début, je pense que je me serais plus vite immergée dans l'histoire si elle avait été racontée à la première personne, là, quand j'ai commencé ma lecture, j'ai eu une impression de détachement, j'avais l'impression qu'un étranger racontait l'histoire de Jenna. Mais je vous rassure, cette impression ne subsiste pas longtemps.
Je remercie les Editions Artalys pour cette très belle découverte toute en émotions que je ne peux que vous conseiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   17 juin 2014
« Huit ans se sont déjà écoulés…
J’ai l’impression d’être toujours la même… Aussi paumée… Aussi oppressée… Comme cette petite fille que j’ai été. Pauvre gamine insupportable en mal d’amour. Mon cœur, qui étouffe autant qu’alors, saigne d’un torrent que je ne peux étancher.
Encore aujourd’hui, un réflexe répulsif me pousse loin de Sibylle, ma très chère mère, cet être autrefois distant, froid, rigide telle une pierre inerte, affrontant la vie la tête haute, le cœur fermé. Cet être duquel j’ai pourtant cherché en vain l’amour, l’affection, la reconnaissance, alors qu’une barrière invisible se dressait entre nous, haute et infranchissable pour ma petitesse d’enfant. Avec maladresse, j’ai tenté, oh oui ! Tenté un geste, un pas vers elle ; j’ai voulu la toucher, l’émouvoir, mais sans parvenir à m’approcher de son cœur cruel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gabrielleviszsgabrielleviszs   17 juin 2014
« Mon cœur palpite avec force.
Oui, tu m’as fait comprendre ce qu’aimer veut dire. Je regrette seulement de n’en avoir pas eu conscience plus tôt…
Longtemps après, je contemple encore le temps filer lentement. Assise sur ma chaise à bascule, face à la fenêtre, je tiens entre mes mains les pages gondolées. Mon cœur, désormais asséché, est comme apaisé.
Les pages sont fripées, abimées. Je les ai beaucoup manipulées. Par endroit, les lettres se confondent les unes aux autres. L’encre a bavé, formant des tâches sombres sur ses mots.
Je respire calmement. La colère a disparu ; je n’en veux pas à Sibylle. Ceci fait désormais partie de notre passé, à toutes les deux. Un passé douloureux, qui ne vaut peut-être pas la peine d’être ravivé. Et de soulagement, je réalise que je ne suis plus tout à fait cette enfant espiègle qui rêvait de liberté. Aujourd’hui, je me sens vieille…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          34
MissDupontMissDupont   20 avril 2016
- Je ne vais pas si mal que ça. Tout va pour le mieux, j'ai des amis sur qui compter, des passions. Je ne veux pas m'apitoyer sur mon sort. D'autres ont des problèmes bien plus graves.
- C'est vrai. Mais je ne suis pas là pour soulager la terre entière. Seul ton bonheur m'importe.
Commenter  J’apprécie          70
gabrielleviszsgabrielleviszs   17 juin 2014
Il n’en faut pas plus pour que mes barrières s’effondrent devant cet être sans défense. Il est si petit, si léger, les yeux clos, entre mes bras protecteurs ! Il sent bon, et sa peau fripée est douce. Ses doigts sont minuscules, et je ne peux m’empêcher de les prendre délicatement entre les miens. Sans m’en apercevoir, des larmes coulent sur mes joues froides, et se noient dans ma bouche étirée par un large sourire. Pourquoi n’ai-je plus envie de le quitter ? Je relève des yeux larmoyants, fatigués, et m’exclame : « Regarde ! Il est si petit ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszsgabrielleviszs   17 juin 2014
- Tu vois, c’est justement de ça que j’essaie de me protéger. Tu me fais peur, Jenna. J’ai l’impression que tu connais tout de moi, et ça m’effraie. Arrête de lire en moi comme si tu comprenais tout.
Jenna referma son livre, étrangement blessée et se leva, l’affrontant du regard.
- Tu ne t’es jamais dit que je pouvais avoir aussi peur que toi ? Tu débarques de nulle part et tu fous mon cœur en vrac. Je ne comprends rien, je ne sais rien. Ne crois pas être le seul effrayé. J’ai peur de l’inconnu.
- Et je suis l’inconnu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
442 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre
.. ..