AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2017028150
Éditeur : Hachette (26/09/2018)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 51 notes)
Résumé :
Toute sa vie, Serina a été formée pour devenir Grâce : une femme choisie pour son élégance, sa beauté, et pour se tenir aux côtés du roi. Cette année, c’est le prince héritier, Malachi, qui va choisir sa compagne. Serina se rend donc dans la capitale de Viridia accompagnée par sa sœur, Nomi, qui deviendra sa servante. La première y voit l’opportunité de sauver sa famille de la pauvreté ; la seconde n’y reconnaît qu’un exemple de plus de l’oppression des femmes.>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
Mikasabouquine
  31 janvier 2019
Vraiment très très bon !
Entre « Red Queen » et « La Sélection », Tracy Banghart a su me captiver avec son ouvrage.
Il est vrai que « Grace and Fury » ne renouvelle pas le genre dystopique et qu'il y a du « déjà vu », mais c'est tellement bien exécuté que je ne peux lui en tenir rigueur.

N'ayant pas lu « La Sélection » je ne peux pousser la comparaison plus loin à celle du synopsis que je connais, mais il me semble que « Grace and Fury » se révèle incontestablement plus sombre et plus mature que la saga de Kiera Cass. En ce qui concerne « Red Queen » et bien... je ne peux vous faire part de ma comparaison sans prendre le risque de vous spoiler. Je resterai donc évasive. Il y a un point de ressemblance indéniable, point qui m'a davantage tenu en haleine dans « Grace and Fury »... Je l'ai beaucoup moins vu venir et le questionnement qui me faisait hésiter a maintenu un suspense que j'ai beaucoup apprécié ! De plus, Dans « Grace and Fury » nous suivons en alternance le point de vue de deux soeurs et aucune d'entre elles ne m'a agacé, ce qui est loin d'être le cas de Mare dans « Red Queen ». (petite aparté, à titre d'info j'aime bien la série de Victoria Aveyard, même si ma comparaison n'en donne pas l'impression. C'est simplement que les points négatifs de sa série je ne l'ai ai pas retrouvé dans « Grace and Fury » malgré la ressemblance.)

Voilà pour ce qui est des points de similitude avec les séries à succès young adult que nombreux d'entre vous connaissent. Mais même si ce premier tome de Tracy Banghart n'est pas 100% innovant, je lui ai trouvé tout de même de belles qualités qui font que cet ouvrage se démarque.
Niveau histoire, comme dit plus haut, le lecteur suit en alternance le point de vue de deux soeurs, Serina et Nomi. Deux soeurs qui, même si elles sont très différentes s'aiment profondément et sincèrement. J'ai beaucoup aimé les suivre toutes les deux. L'évolution de chacune est très intéressante et différente. Prenez un lion sauvage et mettez-le en cage, puis prenez un chat domestique et abandonnez-le dans la savane... voici nos deux soeurs. Ce que chacune vit est dur et déstabilisant. Même si il est évident que ce qui vit Sérina est beaucoup plus éprouvant, Nomi, quant à elle, doit se faire violence pour refouler son naturel. J'ai adoré les suivre toutes les deux, je n'ai pas de préférence ni pour l'une, ni pour l'autre. Au fil du récit j'avais tantôt envie de vite retrouver Sérina tantôt envie de revoir Nomi.

Le suspense est très bien entretenu tout le long de l'ouvrage. Entre les divers questionnements du lecteur et l'action, les émotions vacillent et virevoltent. Je n'ai pas ressenti un seul moment d'ennui et une seule longueur. Le rythme est juste et maîtrisé. De plus, en complément de nos deux soeurs à la personnalité affirmée, les protagonistes secondaires ne sont pas en reste. Aucun personnage n'est insipide. Que ce soit Asa que j'ai apprécié tout de suite, Malachi dont on appréhende les futurs faits et gestes, Val qui est moins présent mais néanmoins attachant, la charismatique Oracle, ou encore Braise, Mouette, Maris ou le nuisible Commandant Ricci qui m'a fait songer un peu à la commandante dans « Une braise sous la cendre ». Les combats au Mont destruction ont fait resurgir aussi de vieux souvenirs de ma lecture de la série « Saba, ange de la mort ». Et certain élément de l'histoire ont un petit côté de « The Curse » je trouve. Finalement, même si c'est du déjà vu et qu'il y a de nombreuses références à plusieurs ouvrages déjà existants, Tracy Banghart n'aurait-elle pas pioché le meilleur de la crème des romans young adult pour en faire un condensé ? Peut-être. Mais vu l'efficacité de ce récit ce n'est pas pour me déplaire.

En plus de tout avoir pour lui (un bon scénario, des protagonistes forts, une belle couverture et un titre bien choisi) ce livre aborde une thématique importante : celle de la condition de la femme. Un roman féministe, où les hommes ont finalement peur des femmes et de leur intelligence. Mais à trop vouloir brimer le sexe dit faible on risque d'en faire le sexe fort... la rébellion arrive... accrochez vous... J'attends le tome 2 avec impatience et j'espère qu'il sera à la hauteur !

Merci aux éditions Hachette Romans ainsi qu'au site NetGalley pour ce service presse numérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
ludi33
  16 novembre 2018
Quand on lit le résumé, difficile de ne pas penser à d'autres romans du même genre. Mais Grace and Fury se démarque en suivant deux jeunes filles, deux soeurs, dont on va suivre le destin dans ce premier tome. On s'attache facilement à Nomi, rebelle qui se plie à contre coeur aux règles de son monde et rêve de le changer. Pour Serina, c'est plus difficile, car la jeune fille se plie à tout se qu'on lui demande. Mais elle évolue au point de dévoiler elle aussi sa part de rébellion.
Les autres personnages sont complexes et manipulateurs et chacune de jeunes filles ne sait pas trop à qui se fier. Quand au monde décrit par l'auteur, il manque encore un peu de profondeur, mais est très maitrisé.
Les aventures de Nomi et Serina nous tiennent en haleine, et même si quelques ficelles ont déjà été utilisées, difficile de bouter son plaisir devant cette histoire. D'autant que l'auteur glisse un message pour le droit des femmes.
Vivement le tome 2 !
Merci à NetGalley et aux éditions Hachette pour m'avoir permis de découvrir ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Ivre_de_mots
  14 mars 2019
Ce qui m'a plu en premeir lieu, quand j'ai vu ce livre sur le site netgalley, c'est sa couverture qui attire l'oeil, puis ensuite, c'est son résumé qui rend le tout très intriguant. Ainsi, c'est pour cela que j'ai demandé d'avoir ce récit en service presse et je vous laisse avec mon avis sur celui-ci.
Avant de commencer ma chronique, je remercie le site netgalley et les éditions hachette, pour leur confiance en ce service presse.
Dans ce roman, nous faisons la rencontre de deux personnages, deux soeurs que tout oppose, mais qui sont unis et loyales, l'une envers l'autre. En premier lieu, il y a Nomi, la cadette qui refuse le chemin qu'on lui impose. A Veridia, les femmes ont des droits très restreints, ce qui rend Nomi consternée par cela, mais qui s'en incommode, bien qu'elle ne respecte pas toutes les règles. Cette dernière a été élevé pour servir Serina et faire en sorte de lui apporte de l'aide pour séduire le prince en la rendant attirante, en tant que Grâce. Serina, pour sa part, se doit d'être impeccable pour tenir le rôle de Grâce, qui se trouve être la place, la plus proche du prince héritier. Tout était prévu comme cela. Normalement. À cause d'une erreur de la part de Nomi, les deux soeurs se retrouveront séparés. La cadette sera remarqué par le prince qui la voudra comme une Grâce, et Serina comme sa servante. Pendant un temps. Jusqu'à être puni, à la place de sa soeur, et d'être amenée dans un endroit dans lequel personne ne voudrait aller.
Ce que j'ai aimé, dans ce premier opus, c'est la dualité Nomi/Serina. Les deux héroïnes sont différentes l'une de l'autre et vont se retrouver séparer à cause des épreuves, et devront faire face à des obstacles dont-elle auraient préféré ne pas avoir affaire. de plus, si Nomi se trouvait à l'endroit dans lequel Serina est jeté et vice-versa, elles auraient plus été dans leur éléments, en vu de leur caractères, mais du coup, comme ce n'est pas le cas, les difficultés dont-elles doivent assumer l'une et l'autre sont compliqué à gerer car elles ne possèdent pas le caractère adéquat pour l'environnement dans lequel elles sont. Par exemple Nomi a été élevé pour servir, pas pour être une Grâce. Elle doit séduire et être une parfaite femme qui respecte les ordres hors, les règles, elle veut justement les briser. Serina, pour sa part, et jeter sur une île, une sorte de prison pour les femmes considérées comme rebelle. La-bas, c'est la loi du plus fort qui l'emporte. Pour survivre, il faut se battre, au sens premier du terme. Il y a plusieurs clans de femmes, qui sont a des endroits différents de l'île. La nourriture est donné que si, lors du combat, la femme qui représente le clan gagne. de quelle façon, vous vous demander ? Je vous laisse découvrir.;)
Les personnages à l'intérieur du livre m'ont beaucoup plu. J'ai un petit faible surtout pour Nomi, et ceux qui l'entoure. En particulier un. Idem pour l'univers dans lequel elle est. le fait trahison et mensonge, là où elle se trouve, ai une place importante rend les choses intéressantes. On se demande de qui on doit se méfier. Puis son caractère, sa façon d'être et sa vision des choses m'ont fait accroché à la cadette, plus qu'à l'aîné. Serina, pour sa part, j'ai adoré l'évolution de son personnage. Je ne l'aimais pas vraiment au début. Je la trouvais trop malléable, trop esclave de la vie. Puis elle a changé, quand elle vu l'envers du décor. Au fur et à mesure que l'histoire progressais, Serina devenait plus dure, elle gagnait en caractère et en panache, en osant dire ce qu'elle pense, en argumentant sur ses idées, sur ses valeurs. de son côté, Nomi à appris à se taire, pour ne pas causer de tord ou s'en causer à elle même. Bien entendu, ni elle, ni sa soeur n'abandonnait l'idée de se retrouver, bien au contraire. Mais on sent que, même éloignée, elles ont un plan pour être de nouveaux unies.
Le récit m'a beaucoup plus, mais ce qui m'a dérangé, c'est la trop grosse ressemblance avec Red Queen. Vraiment beaucoup trop ressemblant par rapport à l'intrigue qui concerne Nomi. Rien que de dire ça, j'ai l'impression que c'est trop parler. du coup, j'ai trouvé dommage le fait que je sache, sans l'ombre d'un doute, ce qui va arriver, de son côté. Après, en ce qui concerne Serina, l'intrigue était plus original. Je me demandais vraiment ce qui allait arriver, et j'ai apprécié du coup, ne pas savoir à l'avance, même si j'aime parfois les spoiler ! ^^
En ce qui concerne la plume de l'auteure, bien que je n'aime pas vraiment quand c'est du point de vu externe, ça a été avec ce livre, même si j'aurai préféré que ce soit à la première personne, d'autant que ça s'y prêter bien. Mais la, ce n'est que mon avis, cela peut plaire ou ne pas plaire. Au début, j'avais un peu du mal à me mettre dans l'histoire, puis ensuite, ça allait tout seul. Je suppose que c'était juste le temps de bien m'immerger, et de m'attacher aux personnages ainsi que prendre part à l'intrigue. Une fois dans l'histoire, j'ai trouvé les descriptions agréable à lire, aussi bien celle des lieux, des vêtements, de l'univers, mais aussi celle des personnages et de leur émotions. Et même si la grande ressemblance avec d'autres livres m'a dérangé, j'ai tout de même hâte de lire la suite, d'autant plus que la fin donne envie d'avoir le tome 2 en main, pour pouvoir le commencer et le dévorer, sans plus attendre.
En conclusion, c'est une lecture qui m'a été agréable de découvrir. le livre est une dystopie dont l'histoire ressemble beaucoup à Red queen, mais qui arrive tout de même à se distinguer par la dualité de Nomi/Serina. J'ai apprécié le fait que les deux soeurs vont se retrouver séparer, dans des endroits qui ne leur conviennent pas. Un premier opus qui signe un bon début, une bonne construction de l'intrigue et qui promet un deuxième tome, bien plus captivant que celui-là.
Lien : https://ivredemots.weebly.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SuzyBess
  01 avril 2019
Voilà une saga à l'univers intéressant.
Dans un pays, Viridia, où les femmes sont opprimées, libres de ne rien faire selon leur volonté, nées pour obéir aux hommes et les servir, Serina et Nomi Tessaro sont deux soeurs opposées de caractères qui vont se voir confrontées à l'imprévu. Dès le plus jeune âge, Serina a appris la soumission afin de devenir une Grâce digne de ce nom, chargée de devenir favorite et concubine du prince héritier Malachi, futur roi Supérieur de Viridia; si cette condition de vie de femme-objet se pliant aux désirs des autres ne l'a jamais dérangée, il n'en va pas de même pour sa petite soeur Nomi qui, devant devenir la servante de Serina mais a l'âme rebelle depuis toujours, ne peut accepter le traitement dévolu aux femmes, au point qu'elle a appris auprès de leur frère Renzo à lire, une connaissance interdite aux personnes de son sexe. Alors que la sélection des trois Grâces de l'Héritier est arrivée, c'est, au grand étonnement de tous, Nomi qui est choisie par Malachi. Peu de temps après, Serina est trouvée avec un livre entre les mains, livre volé par sa soeur; pour protéger Nomi, elle va en porter la responsabilité et être envoyée sur une île-prison où elle va devoir se battre pour survivre dans un univers inhumain qui dépasse l'entendement, tandis que Nomi va devoir apprendre à se soumettre et à cacher ses émotions si elle veut pouvoir retrouver le lieu d'enfermement de sa soeur et déjouer un complot régicide au passage avec l'aide du séduisant frère de l'Héritier, Asa.
Il m'a fallu de nombreux jours après lecture de ce roman pour parvenir à mettre des mots sur un ressenti partagé. Si j'ai adoré le thème et le potentiel d'une telle histoire, il n'en a pas toujours été de même avec les personnages et le déroulement du récit.
Les soeurs Tessaro ont deux personnalités diamétralement opposées et vont se retrouver dans un court laps de temps à "échanger" leurs vies et leurs visions de celles-ci - Nomi va devoir renoncer à ses idées féministes pour devenir une jeune femme soumise aux règles du palais, quand la sage Serina va devoir déployer des idées de rébellion, elle qui avait toujours était en accord avec les lois contraignantes de son pays; aussi une véritable contradiction dans mon ressenti s'est faite: si j'ai trouvé que la conviction des demoiselles changeait un peu trop facilement, il m'a néanmoins semblé que cette fragilité démontrait que l'oppression des femmes à Viridia ne se faisait qu'en surface et que cette impossibilité de ployer leurs esprits était donc un élément fort de l'intrigue.
Concernant le déroulement du récit, j'ai encore une fois trouvé de manière totalement contradictoire que ce premier tome nous montrait à la fois beaucoup et pas assez de choses... de nombreuses péripéties nous attendent dans ce volume qui, tout à fait logiquement, nous introduit dans un univers que l'on ne connaît pas; c'est rythmé, on se laisse vite entraîner, et beaucoup d'éléments relatifs au monde qu'invente Tracy Banghart nous sont présentés, mais j'ai également eu l'impression que l'on stagnait dans une atmosphère pas toujours propice à avancer, et que l'action présentée n'était pas forcément à la hauteur de l'action attendue, que le tout s'étirait en longueur, nous laissant avec un final à suspense assez frustrant. Cependant, Tracy Banghart a trouvé le genre idéal pour son histoire, il est d'ailleurs impossible de ne pas penser à d'autres oeuvres dystopiques en lisant "Grace and Fury"; ainsi, nous faisons très vite le rapprochement avec la saga "La Sélection", de Kiera Cass, ou encore à "Hunger Games", de Suzanne Collins, concernant la partie île-prison. Mais en passant la prévisibilité des évènements, du triangle amoureux ou la déception que certains personnages ne soient pas exploités (comme Renzo, le frère de Serina et Nomi), force est de constater que le point fort de ce roman est clairement son univers ! L'auteure a vraiment développé des détails intéressants autour de Viridia, en commençant par son histoire passée, mais aussi concernant des éléments auxquels on ne pense pas toujours et qui pourraient faire de très beaux goodies si cette histoire se voyait un jour adaptée au cinéma (comme pour la saga "Harry Potter", par exemple) avec un jeu de cartes minutieusement décrit, ou encore le livre de conte à l'origine de la séparation des soeurs et qui est souvent mentionné... Certains personnages secondaires, comme Maris - l'une des Grâces choisie aux côtés de Nomi -, sont très intéressants et l'histoire de Serina, la violence qu'elle doit gérer de son côté, est vraiment captivante !
En alternant le point de vue de Nomi et celui de Serina, un contraste fort est apporté à l'intrigue, et s'il m'est arrivé d'avoir un peu de mal à m'intéresser à quelques personnes ou que le déjà-vu de certaines parties du roman m'ait ennuyé, ce roman m'a tout de même enchantée et il me tarde vraiment de lire la suite !
Lien : https://letoucherdespages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PandoLivresavie
  05 janvier 2019
Il fallait absolument que je lise ce livre, de la couverture au résumé tout me plaisait, et je dois dire que je ne suis absolument pas déçue par ce que j'ai lu. Cette histoire est très addictive, on se plonge dès le départ dans ce roman sans avoir envie d'en sortir. Grace and Fury est pour moi un mélange de la Sélection de Kiera Cass et de Huger Games de Suzanne Collins, deux séries que j'ai adoré lire et dont j'ai retrouvé certains codes ici.
Dans ce livre nous serons face à deux héroïnes, deux soeurs, Serina l'ainée et Nomi, deux jeunes filles au destin tout tracé. Serina a été élevée pour devenir une Grâce, une des courtisanes du futur prince héritier, Nomi elle, a grandi en sachant qu'elle sera là pour servir sa soeur et devenir celle qui va l'aider à se faire aimer du Prince, à devenir sa favorite. Si l'ainée des deux soeurs a toujours voulu être une Grace, Nomi est plus rebelle et n'a aucune envie de se mettre au service de cette famille, elle a toujours montré son désaccord contre les lois qui interdisent aux femmes de s'émanciper et devenir des êtres à part entière. C'est aidé de son frère jumeau qu'en secret elle bravera les interdits et apprendra à lire et à penser par elle-même, un gros plus pour elle, une revanche sur ce monde qu'elle méprise.
En arrivant dans les lieux où elles devront désormais vivre et apprivoiser l'héritier, les deux soeurs vont comprendre que tout ce à quoi elle s'était préparée n'arrivera pas et que leur avenir va être bouleversé. Obligées d'échanger leur place, c'est avec difficultés qu'elles vont se faire à leur nouveau rôle, à leur nouvelles attributions et que tout va aller de mal en pire. Prise en faute, Serina va devoir faire face à une condamnation qui va la transformer, exilée sur une ile dangereuse, entourée de la mer et de volcans prêt à entrer en éruption, elle va se retrouver face à toutes les femmes qui ont braver les lois pour essayer de s'en sortir. Elle va devoir apprendre à se défendre et à s'endurcir pour garder la vie sauve, c'est entourée de personnes qui l'effraient mais qui deviendront des modèles, des mentors qu'elle va se forger un caractère dur et montrer que la mort ne l'effraie pas. Il va lui falloir combattre et assurer la pérennité de son clan, car toutes les prisonnières à leur arrivée sur cette ile se voient affilier un clan, une intégration où elles devront faire leurs preuves et survivre, prouver qu'elles peuvent s'en sortir. Les choses ne seront pas aisées, surtout avec les gardiens qui profitent de la fragilité des plus faibles, elle devra apprendre à reconnaitre ceux en qui elle pourra se fier, bientôt elle deviendra celle qu'elle n'aurait jamais imaginé être.
Nomi aussi va aussi vite devoir se faire à ses nouvelles activités, rebelle dans l'âme, elle essaiera de se fondre dans la masse, non sans difficultés, son franc parler et sa manière de défier les autre la mettront parfois en position délicate. Elle devra se plier aux exigences et ce qu'on attend d'elle, elle va elle aussi s'entourer de personnes de confiance, cherchant sans cesse auprès de ceux qui pourront l'aider et l'aiguiller à avoir des nouvelles de sa soeur. Nomi va rapidement comprendre qu'elle évolue dans un univers bien plus dangereux qu'elle ne le pensait, elle va être confronter à l'angoisse mais aussi à la découverte de sentiments qu'elle ne pensait jamais connaitre. de rencontres en désillusions, Nomi va apprendre à ne pas se laisser impressionner par les autres Grace, ni marcher sur les pieds tout en prouvant sa fidélité de manière convaincante et surtout apprendre à se taire et à se faire discrète, s'est-en donné pour but de secourir sa soeur, elle mettra tout en oeuvre pour y parvenir.
Une lecture que j'ai beaucoup aimé, j'ai retrouvé tous les codes de la dystopie et j'ai pris plaisir à en découvrir de nouveaux. Grace and Fury est un premier tome qui pose des bases solides et duquel on ressort choquée et impuissante. C'est un livre où il va se jouer beaucoup de choses dans l'ombre, des choses que l'on ne voit pas venir et qui vont venir bouleverser ce face à quoi nous étions certain. Nous serons face à deux héroïnes différentes mais tout aussi combatives, deux personnes qui ont grandi dans le but d'un avenir bien précis qui va être bouleversé et venir mettre en péril leurs idées, leurs choix mais aussi leur vie. J'ai ressenti beaucoup de choses durant ma lecture, les émotions sont poussées à l'extrême grâce à la manière dont l'auteure nous expose les conditions de vie de Serina et Nomi. Tout y passe dans ce livre, la peur, les complots, la haine mais aussi l'amitié, l'espoir et la romance, tout est présent, chaque ingrédient rend cette lecture passionnante et addictive.
J'ai vraiment hâte de lire la suite de ce livre, la fin de ce premier tome m'a vraiment retournée, le second tome promet grand nombre de bouleversements.
Lien : https://www.livresavie.com/g..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
MikasabouquineMikasabouquine   25 janvier 2019
Les femmes n'avaient pas le droit de lire.
Les femmes n'avaient pas le droit de choisir leur mari, leur métier, leur avenir.
Pas le droit de plonger pour pêcher des perles ou vendre des biens au marché pour aider leur famille.
Pas le droit de se couper les cheveux à moins qu'un homme ne le leur demande.
Pas le droit d'avoir des idées.
Pas le droit de choisir.
Commenter  J’apprécie          72
abookcatcherabookcatcher   27 décembre 2018
– Tous tes rêves sont hors de notre atteinte, l’interrompit Serina, lassée de l’aigreur de sa soeur. Tu ne pourras jamais choisir ton métier ou ton mari, ni… ni rien d’autre. Ca ne marche pas ainsi.

Ce n’était quand même pas la faute de Serina si Viridia n’accordait que très peu de libertés aux femmes. Elle avait appris il y avait bien longtemps que s’y opposer ne servait à rien. Elle préférait donc tirer le meilleur parti de ce qu’elle avait. Et elle avait une chance de devenir l’une des femmes les plus vénérées de tout le pays. Si l’Héritier la choisissait, elle pourrait, qui sait, donner le jour au futur Supérieur.

– Rien ne devrait être hors de notre atteinte, voilà ce que je pense, dit Nomi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AurelieToutSimplementAurelieToutSimplement   27 octobre 2018
Dans toutes les histoires, les femmes abandonnent tout, dit Maris d’une voix étranglée. On est censées céder, toujours. Et ne jamais se battre. Pourquoi, à ton avis ? — Parce qu’ils ont peur de ce qui se passerait si on le faisait.
Commenter  J’apprécie          20
SuzyBessSuzyBess   01 avril 2019
- Mon père répétait souvent que l'oppression n'est pas un état définitif. C'est un poids que l'on porte jusqu'à ce qu'il devienne trop lourd... et qu'on s'en déleste. Cela ne se fait pas sans peine ni douleur, mais il était convaincu que ce poids serait toujours, toujours, combattu et renversé au bout du compte.
Commenter  J’apprécie          10
AurelieToutSimplementAurelieToutSimplement   27 octobre 2018
Les femmes ne se battaient pas. Jamais. Ni contre les hommes, ni entre elles. La violence était toujours sanctionnée par la plus stricte des punitions. Serina avait entendu des histoires de femmes ayant voulu se défendre seules : une cousine éloignée qui s’était révoltée contre un mari colérique, une fille de l’usine textile qui avait giflé un homme cherchant à lui voler un baiser. Toutes avaient été sévèrement punies. Fouettées, emprisonnées… envoyées au Mont Destruction ou dans une prison semblable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : royautéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Tracy Banghart (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2720 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre