AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266287609
Éditeur : Pocket Jeunesse (19/09/2019)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 72 notes)
Résumé :
Pour retrouver sa liberté, elle doit ravir le coeur du prince...

Quand sa famille a été décimée par une horde de bandits, Zera a été sauvée in extremis par une sorcière. Mais cette dernière a pris son coeur en otage afin de faire d'elle son esclave.

Un jour, la sorcière propose un marché à Zera : si elle obtient le coeur du prince héritier du royaume, elle récupérera le sien. Si elle échoue, elle perdra à jamais la chance de redevenir h... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
Lornaric
  09 février 2021
Il y a trois ans, Zera et sa famille ont été attaqués par une bande de bandits. Seule survivante, elle a été sauvée de justesse par Chantenuit, une sorcière qui en lui volant son coeur l'a rendue immortelle et condamnée dans un même temps à une vie d'esclave. Transformée en Sans-coeur, Zera n'a d'autre choix que de se repaître de viande crue afin de faire taire "la faim" et ne pas devenir une créature incontrôlable, assoiffée de sang.
Mais un jour, Chantenuit lui propose un marché : si elle obtient le coeur du prince héritier du royaume, au propre comme au figuré, elle récupérera le sien. Dans le cas contraire, si elle échoue, elle perdra son unique chance de redevenir humaine et d'enfin recouvrir ses souvenirs.
Zera accepte et infiltre la cour ...
Une plume agréable et fluide pour ce récit assez original dans l'ensemble. L'histoire est bien rythmée, pas de temps mort, tout s'enchaine parfaitement. Un récit qui devrait séduire pas mal d'ados. Je découvrirai la suite avec plaisir.
Challenge multi-auteures SFFF 2021
Challenge féminin - item 51. Tome d'une série
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Luxnbooks
  30 septembre 2019
J'étais loin d'imaginer à quel point ce roman allait me captiver, j'ai découvert Sara Wolf dans des récits contemporains et sa série Je te hais, vient d'être a longtemps été ma favorite de l'auteure, mais ça c'était avant de découvrir cet univers. J'ai tendance à vouloir suivre une auteure dans toutes les étapes de son parcours, alors même s'il y a la crainte d'un nouveau registre la curiosité est un moteur. Lorsque Pocket Jeunesse a annoncé la publication de cette série, j'étais ravie tant pour le résumé que pour la couverture absolument sublime.
Zera a perdu sa famille il y a trois ans dans une tragique attaque où elle aurait dû périr, mais l'intervention d'une sorcière lui a permis de survivre. La magie a réussi à la maintenir en vie, mais sa sauveuse lui a pris son coeur afin qu'elle demeure son esclave. Bien qu'elle supplie chaque jour la sorcière de lui rendre sa liberté, la jeune femme est contrainte de vivre avec une faim insatiable qui lui murmure à chaque instant des actes terribles pour assouvir cette soif de sang. Alors qu'elle réchappe à une attaque, la sorcière lui propose un marché, Zera pourra récupérer son coeur si elle lui rapporte celui du Prince Lucien. Pour mettre son plan à exécution, la jeune femme se rend au royaume de Cavanos en tant que Fiancées du Printemps et espère obtenir le coeur du Prince.
Zera est une héroïne surprenante, lorsque nous faisons sa connaissance c'est son sarcasme qui se démarque. Rapidement elle va montrer l'image d'une jeune femme combative, avec ses convictions sur la manière donc la royauté dirige le peuple. Lutter contre la faim est un combat permanent et on va rapidement constater à quel point la Sang-Coeur peut avoir des mots durs envers elle-même. Elle ne cesse de ressasser ses erreurs et malgré qu'elle se qualifie elle-même de monstre, je l'ai trouvé parfois plus humaine que certains protagonistes. Afin de rendre crédible son plan, Y'shennria une noble au sombre passé, va devoir lui enseigner les bases de la noblesse. Bien que leur rapport soit explosif, j'ai apprécié les interactions et l'évolution au fil du récit.
Ma crainte c'était la manière dont on allait aborder la romance, Zera est chargé de séduire le Prince pour lui prendre son coeur, donc j'avais peur qu'on soit trop dans une séduction feinte. Et puis finalement, l'histoire prend une direction inattendue et la séduction va finalement être placée en second plan face à un complot. Notre héroïne bien qu'elle n'en soit pas consciente, va montrer sa part d'humanité et grâce à son sarcasme, réussir à se faire remarquer d'une manière imprévue. Lucien n'a pas l'intention de se marier et tout ce qu'il voit quand il regarde les Fiancées tout ce qu'il voit ce sont des chaînes. Alors évidemment oser briser le protocole et se servir des informations qu'elle a en sa possession c'est rafraîchissant pour le Prince et entre deux échanges sous le signe de l'humour mention spéciale à Malachite ; on n'aspire qu'à un rapprochement malgré la distance de Lucien.
Il y a bien évidemment une certaine méfiance, des femmes intéressées il en a rencontré beaucoup et sa seule préoccupation c'est le confort de son peuple. Les actes barbares se multiplient et l'ombre d'une guerre contre les sorcières plane au-dessus du royaume et cette guerre chacun souhaite l'éviter, et malgré leur différence Zera et Lucien vont bien souvent se retrouver dans les mêmes situations périlleuses, et découvrir une nouvelle facette de leurs personnalités. Tous les deux ont leurs propres missions, mais il va s'avérer difficile de lutter. Il demeure encore quelques questions sur l'univers et à mon sens, il n'est pas totalement exploité, mais la curiosité est là et les coutumes évoquées sont crédibles. J'ai particulièrement apprécié le personnage de Zera et le fait qu'elle soit narratrice nous permet de comprendre les souffrances de sa situation et le déchirement liés à sa quête et malgré son pacte avec le diable, on éprouve forcément d'empathie envers elle et j'ai craint l'issue de cette mission.
En refermant ce livre, j'ai immédiatement éprouvé une énorme frustration et en analysant mes émotions je réalise que je préfère éprouver cette douce torture plutôt que refermer ce livre indifférente. J'entends par là, que lire ce premier tome a été un vrai bonheur et je n'avais pas éprouvé ça depuis tellement longtemps l'excitation de découvrir la suite, que c'est finalement appréciable de pouvoir ressentir le plaisir de l'attente et le bonheur de surveiller la moindre information sur la publication de la suite. Bref, vous l'aurez compris c'est une lecture que je vous recommande et je ne peux que vous souhaiter d'apprécier votre lecture autant que moi !
Lien : https://wp.me/p4u7Dl-4FC
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Carole94p
  02 octobre 2019
Donne moi ton coeur était sans doute la sortie de chez Pocket Jeunesse que j'attendais le plus cette année. Il faut dire que Sara Wolf, l'auteure que j'ai rencontré lors d'un petit dej, nous avait déjà bien parlé de son roman, et la découvrir dans un autre genre que la romance contemporaine, c'était quelque chose de vraiment à double tranchant. Une fois en ma possession, j'ai décidé que ce serait ma prochaine lecture, j'avais envie de me sortir de ma panne de lecture et j'ai su qu'il me fallait un roman que j'attendais vraiment.

Sara Wolf m'avait déjà conquise avec sa trilogie Je te hais mais également avec La vie secrète de Bee. J'avais donc plus que hâte de découvrir Donne moi ton coeur, le premier tome de sa trilogie fantasy. Comme quoi, parfois, il faut s'éloigner de son genre de prédilection pour surprendre ses lecteurs quand ils ne s'y attendent pas. C'est donc un pari gagnant pour moi.
Donne moi ton coeur, c'est l'histoire de Zera. Une jeune fille qui a perdu sa famille et qui est désormais une sans-coeur. La sorcière qui l'a sauvé de la mort lui a pris son coeur et s'en sert de moyen de pression pour diverses missions. Zera est consciente qu'elle n'est pas libre et la faim la ronge de l'intérieur. Alors quand celle-ci lui propose une dernière mission en échange de son coeur et celui des deux autres sans-coeur qui sont sous sa coupe, il ne lui faut pas longtemps pour savoir qu'elle va foncer et être enfin libre. Un coeur contre un autre. Rien de plus simple. Sauf que ce coeur appartient au prince héritié et que pour l'approcher, il va falloir qu'elle devienne une autre Zera... Mais quand on joue un jeu aussi dangereux, il faut être prêt à tout perdre.
Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai été agréablement surprise. L'univers de Sara Wolf est un mélange de plusieurs histoires qui me viennent en tête. Blanche Neige, bien sur, avec le coeur à voler mais aussi les chasseurs, Immortelle (de Julie Kagawa) pour la faim qui ronge les sans-coeur ou encore The book of Ivy pour la mission qu'elle doit mener à bien. Mais avec Donne moi ton coeur, Sara Wolf s'émancipe et propose quelque chose de plus original encore. L''univers est à la fois sombre et rempli d'espoir, un équilibre prêt à basculer à tout instant.
Côté personnages, j'ai apprécié Zera. Depuis trois ans, elle est une sans-coeur. Inspirer la peur, combattre les chasseurs, prendre des risques est son quotidien. Ses souvenirs étant effacés, elle perd petit à petit le peu d'humanité qu'il lui reste. Cette nouvelle mission va la pousser dans ses retranchements. Collaborer avec une femme qui refuse tout contact avec les sans-coeur, se faire passer pour une gentille et douce fiancée, contrôler sa faim qui voudrait tuer tout le monde sur son passage, Zera ne sera pas au bout de ses peines. Mais elle est prête à tout pour sa liberté. Sa force de caractère, son courage et finalement son "grand coeur" font d'elle une héroïne attachante et vraiment sympa à suivre.
J'ai bien sur, beaucoup apprécié Lucien, le prince. Derrière cette apparence désinvolte se cache une jeune homme qui voudrait voir les choses changer. Un brin mystérieux, il n'est pas un simple pantin dans cette histoire. J'ai également beaucoup aimé Mal, son fidèle garde du corps et ami. Avec eux, l'humour est bien présent et cela ajoute un vrai plus à l'histoire.

Enfin, Y'shennria (dont j'ai buté sur le nom à chaque fois), m'a vraiment surprise. Cette femme assez froide d'apparence se révèle bien plus intéressante et profonde qu'elle ne le laisse paraître. Son personnage est celui qui à mon sens à le plus évoluer au cours de ce premier tome de Donne moi ton coeur. Les échanges entre elle et Zera sont riches en émotions et non-dits.

Je me suis assez facilement laisser embarquer dans Donne moi ton coeur. Il est vrai que les personnages sont attachants et j'aime ce côté mission quasi-suicide. J'ai néanmoins trouvé qu'il y avait quelques longueurs durant la première moitié de ce premier tome. Peut-être est-ce simplement lié au fait que j'ai beaucoup de mal à lire en ce moment. Rassurez-vous, cela n'entache pas la lecture et une fois passer ce cap, les rebondissements sont nombreux et on ne voit pas les pages défiler.
Donne moi ton coeur suit un cheminement précis. Un monte doucement mais surement en tension. Au fil des pages, on sent que la pression monte, que la mission de Zera ne sera pas de tout repos et que les choses pourraient déraper d'un moment à l'autre. Sara Wolf insuffle du suspense au compte-goutte pour amener le lecteur à prendre confiance pour au final nous surprendre quand on s'y attend le moins. Et c'est ce qu'il s'est passé pour moi. J'ai fini ma lecture estomaqué.

En conclusion, si le début souffre de quelques longueurs, j'ai passé un très bon moment de lecture. J'ai particulièrement aimé l'univers proposé par Sara Wolf, ses personnages, toujours aussi géniaux mais aussi les rebondissements ainsi que la romance qui pointe le bout de son nez sans pour autant d'être omniprésente.
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2019..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
theannashaw
  09 septembre 2020

La théorie du second roman est une théorie littéraire qui m'est propre et que j'ai développé au fil des années et de mes lectures. Et si la plupart du temps cette théorie part du principe qu'un auteur qui a écrit un bon livre peut avoir eu un coup de chance et qu'il faut toujours en avoir lu au moins deux pour se faire une opi- nion, cela marche aussi dans l'autre sens : ce n'est pas parce que je n'ai pas aimé un livre écrit par un auteur que je n'aimerai pas les autres. Combien de fois me suis-je dit que si j'avais découvert un auteur avec un de ses romans plutôt qu'un autre je serais peut-être passée à côté d'un de mes romans favoris ? Ainsi donc, si je n'ai pas du tout aimé la première série de Sara Wolf, j'ai depuis découvert ses autres parutions qui m'ont énormément plues et il me tardait de me plonger dans sa première romance fantastique.
Lorsque sa famille est attaquée par des bandits, Zera perd tout : ses parents, son innocence, pratiquement sa vie et son coeur qu'elle a cédé à une sorcière en échange de l'immortalité et de la vengeance. Devenue l'es- clave de la sorcière, Zera espère bien un jour retrouver sa liberté. Et voila qu'un jour une occasion en or se présente. Tout ce que la jeune fille a à faire c'est voler le coeur du prince, littéralement. Mais si Zera est loin d'être la prétendante idéale, le prince Lucien n'est pas non plus ce qu'il parait être. Et alors que le danger menace, Zera devra faire un choix entre le coeur et la raison, ou presque.
Ce qu'il y a d'à la fois fascinant et génial dans ce roman c'est que l'histoire de base est somme toute assez basique pour le genre : une jeune femme à qui la vie a tout pris devient une farouche guerrière prête à prendre tous les risques pour défendre son mode de vie et renverser le pouvoir mis en place. Plus tard l'hé- roïne prend conscience que tout n'est pas ou tout noir ou tout blanc et commence à éprouver des sentiments pour celui qu'elle devrait haïr. La question étant de savoir ce qu'il adviendra d'eux quand il découvrira la véritable identité de son love interest. En revanche il y a quelque chose, un petit truc en plus, qui fait qu'on est immédiatement séduit par ce roman, par son ambiance et par ses personnages.
Et les personnages justement parlons-en ! Zera est une jeune femme forte mais pleine de failles, tiraillée entre sa raison et ses sentiments, ce qui la rend réalise, humaine et donc terriblement attachante. de plus on adore son sens de la répartie franchement hilarant la plupart du temps. Quant à Lucien, lui aussi sous ses airs de prince au coeur dur comme la pierre est en réalité généreux, rempli d'un trop plein d'émotions dont il ne sait pas toujours quoi faire et capable de quelques réparties franchement tordantes.
Les personnages secondaires eux aussi sont très intéressants et essentiels à l'histoire aussi bien les méchants que les gentils. J'ai notamment aimé le fait que les apparences sont bien souvent trompeuses et que ceux que la société considère comme dangereux et condamne sont en réalité ceux qui aspirent le plus à la paix et à la justice, quand ceux qui sont les plus respectables sont au contraire aussi pourris que leur apparence est lisse. J'ai particulièrement aimé le garde du corps de Lucien dont les petites blagues apportent un peu de légèreté à certaines scènes.
Concernant l'action à présent, on peut dire que Sara Wolf sait nous plonger dès le début dans l'univers qu'elle a créé et nous en explique les grands principes, les règles et les cultes. Ensuite de quoi elle nous em- barque dans un véritable tourbillon d'émotions en envoyant son héroïne en plein territoire ennemi. Tout au long du roman nous retenons notre souffle en la regardant jouer les équilibristes de rebondissements en re- bondissements. Jusqu'à l'ultime revirement de situation qui nous laisse particulièrement surpris et intrigués.
Mais comme toujours chez Sara Wolf, derrière une histoire très prenant se cache des messages puissants : ici il est question de fanatisme religieux, de communautarisme, du deuil qui aveugle parfois les gens au point de leur faire perdre le sens commun entre autres choses. J'ai également aimé le fait que l'autrice se joue des clichés notamment en nous rappelant que les apparences sont bien souvent trompeuses et que c'est ce que les autres pensent de nous qui nous permet de leur prouver qu'ils ont tort et de retourner la situation à notre avantage.
Sara Wolf parvient à me surprendre, de manière positive, de livre en livre. Il semble que le fait de reprendre des archétypes narratifs et de se jouer des codes de la littérature pour adolescents pour faire passer des mes- sages ne soit devenu sa spécialité et elle ne cesse de se réinventer pour notre plus grand plaisir. J'ai vraiment passé un très bon moment dans l'univers de Donne-moi ton coeur et vu la fin de ce premier tome il me tarde déjà de lire la suite.
Lien : http://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MadameRatou
  26 février 2020
Cette histoire est celle de Elizera, une jeune femme que la vie a brisée et qui n'a plus rien d'humain. En effet, voilà déjà trois ans que sa famille a été assassinée devant elle par des bandits et qu'une sorcière nommée Chantenuit l'a « sauvée » d'une mort certaine en prenant son coeur pour faire d'elle une esclave à son service. Transformée en une créature immortelle qui doit se repaître de viande crue pour ne pas devenir une bête assoiffée de sang qui détruit tout sur son passage, Zera se sait condamnée à obéir à son geôlier pour toujours et à mener une existence qu'elle ne supporte pas. Impossible pour elle de s'échapper ou de récupérer ce qui lui a été volé. Mais un jour, l'espoir sonnera à sa porte et on lui proposera un marché : son humanité, ses souvenirs et son coeur contre celui du prince Lucien Drevenis d'Malvane. Sa liberté, en somme, contre celle de quelqu'un d'autre, contre celle d'un homme qu'elle ne connaît pas. Pour ce faire, elle devra infiltrer la cour et se faire passer pour une prétendante de l'héritier — puisqu'il doit se trouver une épouse — afin de l'attirer dans un piège et le tuer. Zera n'a plus le choix, elle est consciente des enjeux et la récompense à la clé est trop belle pour qu'elle la laisse passer. Mais si sa véritable nature vient à être percée à jour, tout sera terminé. Commence alors pour la jeune femme une mission sans pareille dont le but est de reprendre le contrôle sur sa propre vie. Et peu importent les obstacles qui se dresseront sur son chemin.
J'ai apprécié la grande majorité des personnages de ce livre, et principalement les deux héros (heureusement, d'ailleurs). Commençons par Elizera, autrement appelée « Zera ». Elle est forte, intelligente, rusée, sarcastique, impulsive et terriblement drôle. Il lui arrive de faire de bonnes remarques et de surprendre, et d'un autre côté, elle peut énerver ceux qui l'entourent à cause de son impertinence. Elle a également un côté que je qualifierai d'attachant, et même si elle n'a pas de coeur qui bat dans la poitrine, elle connait l'empathie et ne pense pas qu'à sauver sa propre peau. J'ai apprécié les passages dans lesquels le lecteur la voit lutter contre sa nouvelle nature et j'ai trouvé cette touche de fantastique plutôt bien développée (quoiqu'un peu envahissante par moments). C'était intéressant et original. Malgré ses seulement dix-neuf ans et le drame qui l'a frappée de plein fouet, elle garde la tête haute et continue de se battre. Lucien, en ce qui le concerne, m'a plu du début à la fin : quand il se montrait distant voire arrogant et aussi quand il a commencé à se laisser approcher par Zera. Il mène une double vie et je suis contente de voir qu'il fait partie des nobles qui pensent à leur peuple. Bon, d'accord, c'est un schéma classique.. mais efficace ! Il a des valeurs et est tellement attentionné qu'on ne peut que l'aimer. Malachite — son garde du corps et meilleur ami —, lui, m'a intriguée et j'ai hâte de le retrouver dans le deuxième tome. La relation qu'ils entretiennent est juste.. mince, en fait, je ne trouve pas les mots. Notez juste qu'il me manque déjà. Vient ensuite Dame Y'shennria, qui va prendre Zera sous son aile et lui apprendre le plus de choses possible sur le monde d'aujourd'hui (dont celui de la noblesse). Elle va également se faire passer pour sa tante afin qu'elle puisse être présentée au roi et à sa famille. Son impassibilité des premières pages peut perturber mais elle va évoluer petit à petit et on finira par la voir telle qu'elle est vraiment, sous la carapace qu'elle s'est forgée au fil du temps. C'est un personnage qui mérite d'être approfondi et qui, j'espère, le sera prochainement. Nous avons bien sûr d'autres protagonistes, parmi lesquels Fione, Gavik et Reginall.
J'ai été étonnée de voir que l'autrice prenait le temps de lancer son histoire. D'abord, elle a fait le choix de nous présenter Zera en nous parlant de sa situation actuelle, de son passé et de sa « faim » plus ou moins contrôlable. C'est une bonne chose : au moins, elle a posé les bases. Après seulement on a pu plonger dans l'intrigue et en savourer chaque instant. Je n'ai pas connu les autres ouvrages de Sara Wolf, du coup, je ne la découvre qu'ici, mais je comprends mieux l'engouement lié à sa plume. Ma lecture était tellement fluide.. Les chapitres, même s'ils étaient longs, s'enchaînaient à une vitesse folle et je suis rapidement arrivée à la fin — méga frustrante, soi dit-en passant — ! Dans ce roman nous avons de l'action, des rebondissements, des révélations, du sang, des drames, des morts.. et de la romance. En résumé, donne-moi ton coeur est un presque coup de coeur pour moi. Encore une fois, les éditions Pocket Jeunesse ont frappé fort. J'ai besoin (j'insiste sur ce mot), mais vraiment, de la suite. Tout de suite.
Un immense merci à Camille — autrement connue sous les pseudos meandrelittéraire et madamerrance — pour ce beau cadeau de noël, puisque j'ai reçu le livre suite à un concours qu'elle avait lancé sur sa chaîne youtube. Merci merci merci, grâce à toi, j'ai pu découvrir un livre incroyable. ♥
Lien : http://madameratou.com/donne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
starmornielnastarmornielna   21 octobre 2019
Il y a deux choses que les hommes croiront toujours au sujet d'une femme : qu'elle est bête et qu'elle est faible. Et je ne suis ni l'un ni l'autre.
Commenter  J’apprécie          80
Livrinaa17Livrinaa17   19 février 2020
C'est dangereux les souvenirs. Parfois, ils vous emprisonnent. Mais le seul fait de pouvoir revivre les moments de bonheur quand la vie devient trop dure... Ça en vaut la peine.
Commenter  J’apprécie          40
filleaucheveuxrougesfilleaucheveuxrouges   30 septembre 2019
Qu'est-ce que la beauté ? Rien de plus qu'un bouquet de fleurs qui fane et que l'on jette.
Commenter  J’apprécie          70
Manonee03Manonee03   10 juillet 2020
Beaucoup disent que c'est par vengeance. Pour moi, c'est une tragédie : la mort engendre la mort. Tuer ne fait que créer plus de haine, et le monde en est déjà bien assez rempli.
Commenter  J’apprécie          20
Koneko-ChanKoneko-Chan   13 octobre 2020
Il est vieux, il est puissant et il s'ennuie : il n'existe pas de mélange plus dangereux.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : sorcièresVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4058 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..