AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2924550068
Éditeur : ÉLP éditeur (03/11/2015)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Fermez les yeux. Sombrez. Le monde extérieur s'efface. Votre conscience se brouille. Combien êtes-vous, finalement, à résider dans votre château intime ? Qui vient de se lever tandis que votre conscience s'est allongée ? Qui dirige maintenant ? Qui a pris le trousseau de clés ? D'autres hantent les couloirs de votre demeure. Vous dormez, locataire.Sous terre, dans un monde parallèle à celui du sommeil, l a nuit perpétuelle déroule ses magies . Des compo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
pictura
  02 août 2016
J'avoue, d'emblée, avoir été emballé par ces histoires. Histoires de ténèbres et de lumière est un petit recueil de six nouvelles originales. Originales car elles traitent de spéléologie et que jusqu'à présent je n'avais guère lu de littérature dans ce domaine.
On jugerait que ces histoires écrites ne sortent pas de l'imagination de l'auteur mais bel et bien de son vécu. Je me suis vraiment laissé glisser dans ces nouvelles qui ne relatent aucune histoire extraordinaire, très peu de rebondissements, très peu d'action. Dans les deux premières nouvelles par exemple, il ne se passe quasiment rien. On explore quelques galeries, on suit un guide. On est sous la ville. On parle un peu d'histoire, un peu de roches, un peu de passé pas très lointain. Et sans vraiment comprendre, on se laisse charmer par l'authenticité du récit, par l'écriture belle et soignée, par la banalité presque naïve de l'histoire, et la simplicité du récit renforce le côté extraordinaire de quelques scènes de vie, vraies, touchantes, chargées d'émotion.
L'auteur réussit brillamment à nous narrer la spéléologie et à tel point que moi-même, je ne m'interdis pas de tenter l'expérience. Enfin bref, j'ai appris pas mal de choses mais là n'est pas l'important. Il fait partager sa passion et on vibre illico.
Le seul bémol du livre, c'est son titre qui le dessert. On s'attendrait à des récits d'épouvante, des contes merveilleux ou des nouvelles fantastiques et il n'en est rien. Il ne rencontre ici que de hommes, des petites bébêtes, microcosme sous-terrain, et l'imagination involontaire du spéléologue bien évidemment lorsqu'il se retrouve coincé dans une galerie étroite ou dans une caverne, ou dans une cuvette empreinte d'un temps passé, lieu de passage d'hommes de un à trois siècles. Il n'y a pas que des grottes préhistoriques, bien au contraire ! Il suffit de prendre conscience de l'histoire du charbon par exemple. La spéléologie est une passion à multiples facettes et je n'en avais pas conscience : la géologie, l'étude des micro-organismes, la plongée, une grande part d'aventure, savoir apprécier la beauté du sous-sol, être conscient qu'on voyage dans la Terre et dans l'Histoire. On doit apprendre sur soi inévitablement dans ces lieux mystérieux, noirs… et sur l'homme (ça, c'est pour la nouvelle, la Faction, que j'ai trouvé rien moins que brillante !)
J'oubliai : interdit aux claustrophobes.
Ah si, un dernier point, mes remerciements : masse critique, les éditions ELP editeur et surtout l'auteur, ben oui. Une fois n'est pas coutume. Car outre ses nouvelles – je me répète où je me suis régalé – il m'a envoyé un petit mot bien sympathique. Et non on ne m'achète pas !! Enfin, sauf si c'est une blonde à forte….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
FungiLumini
  16 juin 2016
Je remercie Babelio et les éditions ELP de m'avoir permis de lire ce livre grâce à la dernière Masse Critique de littérature générale. Je l'avais sélectionné car la couverture m'intriguait, ornée de symboles mystiques et de couleurs sombres. ELP est une maison d'édition numérique, qui propose certains de ses livres en format papier. J'ai reçu ce livre en format papier.
La quatrième de couverture annonçait un recueil de nouvelles dans lequel le lecteur ferait un voyage autant physique que psychologique, durant lequel il découvrirait des univers magiques, des croyances ancestrales, de nouvelles cultures. Un voyage au centre de la Terre, des rêves et de la psyché, où l'obscurité côtoie la lumière. Malheureusement, ce n'était pas le cas.
J'ai trouvé le prologue intéressant : on se retrouve dans un cabinet de curiosités avec un petit garçon qui peigne les cheveux d'une tête réduite jivaro. A partir de ce moment, j'ai su que le récit serait réaliste plutôt qu'imaginaire, mais étant fort intéressée par l'anthropologie, il me tardait de découvrir de nouvelles coutumes, de nouvelles cultures venant des quatre coins du monde. le prologue, tout comme la quatrième de couverture, n'introduit pas du tout aux éléments qu'on va retrouver dans la suite du recueil.
Le livre comprend six nouvelles ancrées dans notre culture, chaque nouvelle étant elle-même divisée en plusieurs parties. Chaque récit relate une expédition dans des souterrains. On y découvre une faune et une flore particulière. Les descriptions sont très détaillées mais n'ayant moi-même jamais fait d'exploration de souterrains, j'avais parfois du mal à m'imaginer certaines situations.
On sent que l'auteur est un spécialiste du sujet. Il décrit avec précision les sous-sols, utilisant des termes techniques qu'il explique au lecteur. J'ai trouvé la façon d'introduire certains éléments un peu trop pédagogique, mais au moins, le lecteur n'est pas perdu à cause de concepts qu'il n'appréhende pas.
Si ce livre ne m'a pas plu, c'est surtout parce que j'ai eu l'impression qu'il ne se passait rien durant ces récits. A part des descriptions d'expédition, il n'y a pas de véritable action. J'ai aussi eu l'impression pendant tout le recueil de n'être qu'une spectatrice lointaine : je ne faisais pas vraiment partie de l'expédition, je ne faisais que regarder ce qu'il se passe sans y prendre part et j'ai trouvé ça dommage. Même si je n'ai pas vraiment apprécié le contenu des nouvelles, j'ai aimé la plume de l'auteur, agréable à lire, qui mêle avec fluidité fiction et réalité.
Ce livre ne m'a pas plu, car il ne correspond selon moi pas du tout à ce qui était annoncé en quatrième de couverture. Il nous plonge dans la réalité des souterrains avec de longues descriptions très précises des endroits à découvrir sous terre. Je suis sûre que ce livre plaira à certaines personnes, car la plume de l'auteur est agréable, mais il n'est pas fait pour moi.
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          43
sultanne
  21 juin 2016
ça sent le mystère et l'intrigue, le palpitant, le ténébreux, l'envoûtant, l'énigmatique... Lecture mystique promise par une première de couverture sobre et évocatrice, elle-même servie par une quatrième qui promet le frisson de l'occulte et la grandeur extatique..
Malheureusement la magie s'arrête ici et ne nous sert que quelques nouvelles sans réelle saveur. La plume de l'auteur, prometteuse, est pourtant riche et charnue, mais perd de sa virtuosité au fil des pages. La voix de Dyonisos tant attendue se fait frugale et seule demeure "l'obscurité des grottes" insipide et sans frisson.
Un opus qui ne tient malheureusement pas ses promesses, mais dont la plume séduisante saura, j'en suis certaine, percer et nous surprendre d'ici peu.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
FungiLuminiFungiLumini   16 juin 2016
Nous remontions le ruisseau sur un lit de galets calcaires parsemé de roches tombées des flancs du canyon. Dans l’eau peu profonde, des petites taches noires collées aux cailloux attirèrent mon regard : c’étaient des escargots de rivière, de deux espèces assez communes mais dont l’une a la particularité de ne supporter que des eaux non polluées. J’y vis un signe favorable.
Commenter  J’apprécie          10
FungiLuminiFungiLumini   16 juin 2016
Elle était belle, pensive et sage. Elle avait le regard noble. Et moi, j’ai toujours été seul, et toujours j’ai été transi d’amour pour ma Dame qui viendrait un jour. J’ai toujours été seul malgré les amis, seul avec un rêve pitoyablement romantique.
Commenter  J’apprécie          00
picturapictura   30 juin 2016
Mais les squelettes n'ont plus de sexe. Abandonnés au fond du silence, loin des regards, dans leur nuit humide, les squelettes sont sans sans enjeu ; ce qui fait qu'ils sont vertigineux francs.
Commenter  J’apprécie          01
autres livres classés : savoirVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Allan E. Berger (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Gardiens des cités perdues

Quelle est le nom de famille de Sophie ?

Roster
Foster
Hoster
Woster

10 questions
131 lecteurs ont répondu
Thème : Gardiens des Cités perdues, tome 1 de Shannon MessengerCréer un quiz sur ce livre