AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Buffy - The next generation tome 1 sur 2
EAN : 9782017178415
464 pages
Hachette (24/08/2022)
3.97/5   97 notes
Résumé :
Frankie Rosenberg n’a pas connu l’époque sombre où sa mère Willow, sa tante Buffy et leurs amis ont combattu le mal.
Aujourd’hui, la vie à New Sunnydale est paisible, et Frankie tente simplement de survivre à sa deuxième année au lycée – et d’apprendre à utiliser ses pouvoirs pour rendre le monde meilleur.
Mais tout bascule lorsqu’une attaque meurtrière menace la communauté des Tueuses, et Frankie se retrouve propulsée au cœur de l’action.
Pa... >Voir plus
Que lire après Buffy : A chaque générationVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
3,97

sur 97 notes
5
18 avis
4
15 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis
Buffy étant ma série préférée de tous les temps (oui, rien que ça), l'annonce de la sortie française de ce roman m'a ravie. J'étais très curieuse de découvrir comment l'autrice allait faire revivre une oeuvre et un univers qui ont bercé toute une génération, et qu'on est quand même beaucoup à mettre sur un piédestal.

D'emblée, j'ai apprécié le ton du récit et la manière avisée avec laquelle Kendare Blake multiplie les références et clins d'oeil pour plaire aux fans de la première heure, tout en veillant à imposer son propre style pour séduire un nouveau public. Un bon moyen de faire le pont entre les générations… J'ai, pour ma part, très vite eu ce sentiment d'être de retour à la maison et de retrouver des amis perdus de vue depuis trop longtemps. Des retrouvailles qui s'accompagnent néanmoins de changements : Sunnydale a été reconstruite et modernisée, les personnages de la série ont pris quelques années, et une nouvelle génération est plus ou moins prête à prendre la relève…

Ainsi, si on a la joie de revoir certains personnages de la série culte, on découvre également un tout nouveau groupe constitué de personnalités assez marquées et variées. Rien ne remplacera le Scooby–Gang première génération, mais celui qui émerge au fil des pages se révèle aussi dynamique que sympathique. On y retrouve une certaine solidarité et une synergie sur laquelle chacun pourra s'appuyer pour faire face à des situations difficiles et périlleuses. Une entraide dont va avoir besoin Frankie, la fille de Willow, qui ne s'attendait pas à ce qu'une dramatique attaque contre la communauté des tueuses change sa vie à tout jamais.

Devenue la nouvelle Élue sans y être préparée, ni psychologiquement ni physiquement, cette dernière va être partagée entre son inquiétude de ne pas être à la hauteur de sa célèbre mère et de sa « tante Buffy », un double héritage difficile à porter, et son envie d'embrasser son nouveau rôle. J'ai beaucoup aimé cette idée de tueuse-sorcière, Frankie étant, en quelque sorte, la symbiose entre l'intuition, l'instinct de survie et la force de Buffy, et les pouvoirs de Willow. Il lui reste bien sûr beaucoup de chemin pour arriver à atteindre le niveau de ces deux femmes d'exception, mais on sent en elle le potentiel !

Potentiel dont elle doute beaucoup, Frankie étant une adolescente qui a peu confiance en elle. Elle aura d'ailleurs tendance, dans un premier temps, à tenter de se dérober à sa mission avant de, petit à petit, accepter son rôle et cette force intérieure qu'elle possède. Elle ne sera pas d'emblée brillante en tant que tueuse, allant même jusqu'à se blesser elle-même, mais on la voit avec plaisir gagner en force et en confiance, et même prendre des initiatives téméraires. Frankie est un personnage touchant auquel les adolescent(e)s peuvent facilement s'identifier, ce qui rend son évolution d'autant plus importante et émouvante.

En plus de cette nouvelle tueuse dont, je suis certaine, nous n'avons pas encore fait tout le tour, Kendare Blake propose une galerie de personnages intéressante, qui mêle anciens et nouveaux personnages. J'ai adoré revoir, entre autres, Willow devenue une mère cool et protectrice à la fois, Spike fidèle à lui-même même quand on le contraint à porter des habits pas très en accord avec sa personnalité, Oz qui veille sur son neveu… À cet égard, cet adolescent loup-garou, qui est aussi le meilleur ami de Frankie, m'a touchée par son histoire familiale, et la manière dont il prétend que l'absence de ses parents ne l'affecte pas vraiment. Heureusement qu'il a pu trouver chez les Rosenberg une famille de substitution, et en Oz une figure paternelle.

Autre nouvelle tête touchante, bien qu'un peu désobligeante et sur la réserve dans les premiers chapitres, Hailey, la soeur d'une tueuse disparue sur laquelle veillait Spike en tant qu'observateur. Pas très ravie de s'installer à New Sunnydale, alors qu'elle n'a qu'une envie, retrouver sa soeur, cette dernière va pourtant parfaitement s'intégrer à la bande. Je dois avouer que je l'ai même trouvée, du moins au début du roman, plus calibrée que Frankie pour devenir l'Élue. Elle m'a un peu fait penser à Faith (dans ses bons jours), et bien que cela se retourne parfois contre elle, j'ai aimé son côté fonceur, voire impulsif, et déterminé ! Très différente de Frankie, elle se révèle donc parfaitement complémentaire avec cette dernière. Une amitié importante pour cette adolescente qui vivait plus ou moins en recluse, sa soeur ayant toujours veillé à la protéger des dangers de son monde…

Et des dangers, il va y en avoir dans ce premier tome qui ne manque ni d'action ni de sang ! Entre l'attaque de grande envergure contre les tueuses qui soulève de nombreuses questions, notamment sur son ou ses commanditaires, et une menace mystérieuse sévissant de manière plus sournoise, Frankie et sa bande ne sont pas au bout de leur peine et des mauvaises surprises. Avec humour et intelligence, l'autrice pousse le concept de narcissisme au maximum et nourrit avec aplomb une critique sociétale, notamment envers les réseaux sociaux, non dénuée de fondement. Mais elle met surtout sur notre route une figure légendaire qui a fait couler beaucoup d'encre et, plus grave, beaucoup de sang. J'ai aimé que l'autrice mêle fiction et Histoire, rendant les interventions de l'antagoniste aussi effroyables que théâtrales.

Comme dans la série originale, Bienvenue à New Sunnydale comporte sa part de beaux démons, à l'instar d'un demi-démon érudit, dont la personnalité plutôt pacifiste ne semble pas plaire à sa mère, mais dont le physique ne laisse par Hailey indifférente. Je ne me suis pas particulièrement attachée à ce personnage, mais j'ai aimé la manière dont il permet à l'autrice d'aborder la thématique des préjugés. Vous verrez ainsi que même notre Scooby–Gang 2.0 peut se laisser aller à ce travers encore trop répandu… Et puis, un peu à la manière d'Angel dans la série, un démon à la réputation sulfureuse que l'autrice entoure d'un certain mystère, le rendant aussi ténébreux qu'attirant, fait son apparition. Ennemi ou allié ? Pourquoi aide-t-il Frankie quand il devrait vouloir se repaître de son coeur ? Une question qui, je l'avoue, m'a tenue en haleine, même si je croise les doigts pour que la potentielle romance que je vois émerger n'ait pas lieu. Mais je ne doute pas que l'ado que j'ai été l'aurait ardemment désirée…

En conclusion, si vous êtes, comme moi, fan de la série Buffy, je vous conseillerai de vous plonger dans cette lecture sans en avoir des attentes démesurées. le roman se lit très bien, il est entraînant et rythmé, et bénéficie d'un très bon travail sur la construction des personnages et la synergie de groupe. Mais on ne peut pas s'attendre à retrouver les mêmes émotions que dans l'oeuvre de Joss Whedon. Kendare Blake a su néanmoins s'approprier avec brio l'essence de la série pour proposer une suite divertissante entre action, bottage de fesses, humour, découverte de soi, amitié, famille, le tout enrobé d'un voile de mystère. D'ailleurs, la fin donne très envie de se jeter sur la suite, car soyez-en sûrs, la partie ne fait que commencer. Reste à découvrir qui l'a lancée et comment y mettre fin sans (trop) y laisser de plumes. Et puis, je garde au fond de moi l'espoir un peu fou qu'une certaine tueuse renaisse de ses cendres… Et c'est aussi ça la magie de Buffy, croire en l'impossible !

NB : la traductrice du roman, Nadège Gayon-Debonnet, m'a gentiment indiqué sur Twitter que Bienvenue à New Sunnydale était le premier tome d'une trilogie.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
Commenter  J’apprécie          172
Je tiens à préciser que ce livre est arrivé entre mes mains contre mon gré, mais que je me suis dit que tenter de lire pourrait ouvrir mes horizons.

Buffy, ça m'a rappelé les années 90, alors j'y suis allée en mode "nostalgie". Mal m'en a pris. Spike, Willow, Oz... Ce n'est plus pour moi.
Il y a du bon néanmoins, c'est assez drôle par moment, l'univers de Buffy est assez fidèle à ce que j'avais en tête et on rentre assez bien dans cette histoire. Mais pour le reste : sur la longueur, on s'accroche pour que le livre ne nous tombe pas des mains, les personnages n'ont aucune profondeur, on n'a pas d'empathie pour eux. Et les dialogues sont généralement assez insipides. Bref, je n'a pas trop aimé, c'est un euphémisme.
J'ai mis trois étoiles, par respect pour mes ancêtres.
Commenter  J’apprécie          173
Ayant grandie avec la Trilogie du samedi soir sur M6, ainsi que la série Buffy contre les vampires, j'attendais ce roman avec une impatience certaine. J'étais vraiment excitée à l'idée de retourner dans cet univers qui a bercé une bonne partie de mon enfance. J'étais vraiment très enthousiaste à l'idée de me plonger dans ce livre et la déception a été un vrai coup dur. C'est hyper navrant pour moi, mais je n'ai pas du tout accroché à l'histoire malgré le fait que je sois allée jusqu'au bout en espérant que les choses s'améliorent et qu'il y ait enfin cette petite étincelle qui m'a fait adorer la série télévisée...

On y fait la connaissance de Frankie, la fille de Willow Rosenberg. Somme toute, c'est une adolescente tout ce qu'il y a de plus classique si ce n'est qu'elle semble être hyper solitaire. Son seul ami est Jake, mais au lycée, ils ne se fréquentent pas. C'est aussi une demoiselle assez maladroite, et qui a peu confiance en elle, ainsi qu'en ses capacités. Tout comme sa mère, Frankie est une sorcière et elle utilise sa magie dans une optique totalement écologique. Au début, je me suis dit "pourquoi pas ?". L'écologie est un sujet d'actualité très important, mais je ne sais pas vraiment quel message a souhaité exactement transmettre l'auteure car elle reste très en surface et n'a pas approfondi son idée.

L'histoire propose une trame très intéressante. Il y avait tous les ingrédients pour proposer une vraie histoire qui aurait surfé plus ou moins sur la même vague que la série télévision ; mais je n'ai pas trouvé ça crédible. En fait, j'ai eu la sensation de lire une fanfiction pure et dure. Attention, je n'ai rien contre les fanfictions car certains en écrivent des excellentes que je me plais parfois à lire et à relire ; mais là, ça ne l'a carrément pas fait. Je ne me suis attachée à aucun personnage, aussi bien les nouveaux que les anciens. Je les ai quasiment tous trouvés très plat. Même les anciens personnages, je ne leur ai trouvé aucune réelle crédibilité et je n'arrivais pas à les superposer visuellement à ceux de la série. Ainsi, je n'ai jamais réussi à donner à la Willow du roman le visage de la Willow de la série. En revanche, des nouveaux personnages, j'ai plutôt bien apprécié celui de Hailey. Elle est, à mon sens, le personnage le plus réussi de ce roman car elle possède une consistance que les autres n'ont pas. Si tous les personnages avaient pu être comme elle, je pense que le fiasco n'aurait pas été complet, pour ma part.

J'ai également trouvé l'intrigue très longue à débuter. Les seules pages que j'ai trouvé relativement intéressantes, sont les 100 dernières (sur 460). Là, les choses commencent enfin à bouger, à se mettre en place, etc. J'ai eu quand même la sensation que tout était cousu avec un fil blanc pour que les choses soient très faciles à résoudre, etc... un problème se pose, et la solution est si évidente que même un novice la trouve... Bref, pour moi, ça a manqué de crédibilité. Et je suis restrée très en surface. L'immersion a été impossible du début à la fin.

Peut-être que le côté jeunesse était beaucoup trop prononcé à mon goût pour que je sois certaine d'apprécier ma lecture. Je suis passée totalement à côté. En revanche, je ne peux que saluer les connaissances de l'auteure sur l'univers de Buffy ! On sent qu'elle est très au fait des choses car j'ai quand même retrouvé quelques petites références, certaines parfois plus subtiles que d'autres, à des événements passés au cours de la série. Mais peut-être que l'auteure surfe un peu trop sur la nostalgie des fans de la série... Bref, c'est assez compliqué d'avoir un avis bien tranché sur la question.

Bien évidemment, il s'agit uniquement de mon avis personnel. J'ai vu quelques avis très bons, avec des fans de la série qui ont bien aimé leur lecture. Je pense que selon les états d'esprit, et les attentes, ça passe ou ça casse. Moi, j'en avais beaucoup - parce que Buffy quoi ! - et du coup, la barre a été placée très haute, même si je savais que c'était un livre jeunesse.
Commenter  J’apprécie          00
Environ 20 ans après l'ultime bataille entre Buffy et la Force, nous retrouvons Frankie, la fille de Willow, qui va au lycée de Sunnydale et apprend à utiliser la magie héritée de sa mère. Après une attaque contre les tueuses, Frankie se retrouve Tueuse à son tour. Aidée de ses amis, elle va devoir sauver sunnydale. La nouvelle génération est en marche.

Je suis une fan de la première heure de Buffy, c'est mon adolescence. J'étais donc très curieuse de découvrir ce roman et en même temps anxieuse que cela ne soit pas à la hauteur.
On est rapidement mis dans l'ambiance, on a les explications nécessaires concernant Frankie et j'ai beaucoup aimé son personnage, ainsi que ceux de ses amis. J'ai été ravie de devoir certains anciens personnages, mais il m'a manqué des informations sur ce qu'ils ont fait entre la Force et maintenant, c'est complètement passé sous silence. Oui, les héros de ce roman sont cette nouvelle génération, mais j'aurai aimé quelques infos supplémentaires sur les membres du scooby gang original.
L'intrigue est digne de Buffy, on a de l'action, de l'humour (potache), de la maladresse... tous ces ingrédients sont fidèles et Frankie est une digne héritière. J'ai juste trouvé bizarre que les adultes restent en retrait à certains moments.
Je ne peux pas en dire plus sans révéler une partie de l'intrigue, mais la fin est frustrante. Il me faut la suite, sauf qu'elle n'est même pas encore sortie en VO, donc il va falloir prendre mon mal en patience.

J'ai eu en tête tout au long de ma lecture les chansons de l'épisode musical, ça me donne très envie de revoir la série.

En bref, je le conseille aux nostalgiques de Buffy et à ceux qui veulent découvrir une petite partie de cet univers.
Commenter  J’apprécie          61
Alerte ! Fan de la série Buffy contre les Vampires en approche ! J'ai adoré chacune des saisons de cette série. C'est pourquoi, quand j'ai su que Kendare Blake en avait écrit une suite, j'ai tout de suite été hypée et j'ai enfin lu “A chaque génération”.
17 ans après les événements de la série, Frankie vit à New Sunnydale avec sa mère Willow. La petite sorcière est heureuse dans sa vie et est amie avec Jake, le loup garou, neveu d'Oz. Malheureusement, un jour, sa mère et elle reçoivent un coup de fil inquiétant : les tueuses de vampires en activité, alors réunies lors de la “Fête des Tueuses”, auraient été victimes d'une explosion et elles seraient toutes mortes. Frankie ressent à ce moment-là un étrange vertige et une force hors du commun. Serait-elle la nouvelle tueuse de vampires ?
Ce roman est sans nul doute réservé aux fans de la première heure de la série tant les clins d'oeil et les références sont nombreux. L'autrice a trouvé une explication et une suite plausible au dernier épisode de la série. J'ai adoré retrouver les personnages que j'aimais : Willow, Alex, Spike, Oz. L'histoire est tout à fait cohérente par rapport à la fin de la série, l'autrice a réussi à créer un futur crédible, autant pour la conception de Frankie que pour la résurrection de Spike.
J'ai beaucoup aimé les différents personnages, même si Frankie évolue un peu trop rapidement dans sa fonction de Tueuse. de même, j'ai regretté que Spike soit moins badass que dans la série… L'histoire évolue de façon simpliste avec ses rebondissements au bon moment. Ce roman se lit comme se regarde la saga : avec rapidité et addictivité. Et ça a marché totalement pour moi.
Malgré ses défauts, ce roman m'a procuré de belles émotions et une vague de nostalgie. Vivement le tome 2 !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
"Aussi tranquille et sereine qu'elle pouvait l'être à Sunnydale, Californie, ancien fief de Buffy, la Tueuse de vampires, et de sa bande d'amis, le femeux Scooby-gang. L'endroit pouvait même se targuer d'avoir eu sa propre bouche de l'Enfer, il y a bien longtemps. Mais celle-ci avait été détruite, et la ville, reconstruite"
Commenter  J’apprécie          20
Le lycée de Sunnydale. Il avait été reconstruit si souvent que les élèves l’appelaient « le bahut qui ne pouvait pas mourir ». On ne pouvait pas en dire autant de leurs camarades.[…] Mais cette version de l’établissement avait plutôt bien tenu. […]. Certes, le sous-sol avait été inondé quand les fondations s’étaient révélées instables, mais vu les circonstances, il fallait plus ou moins s’y attendre.
Commenter  J’apprécie          10
Entre la bouche de l’Enfer désormais fermée et la grande Willow Rosenberg qui vivait sur place, Sunnydale était devenue une sorte de havre de paix pour les Tueuses. Sa mère disait parfois en plaisantant qu’elle allait ouvrir un gîte à leur intention et l’appeler « Au pieu ».
Commenter  J’apprécie          10
Vi devait rouler jusqu’à Portland pour pouvoir s’acquitter de ses devoirs de Tueuse, et elle disait que, même là, les vampires étaient bizarres : ils emmenaient leurs chiens partout, pourchassaient leurs victimes à vélo, et une bonne moitié exigeait des proies véganes. Hailey soupira. Des vampires hipsters, on n’en trouvait nulle part ailleurs.
Commenter  J’apprécie          00
Tu ne peux être comme elle, parce que tu n’es pas elle. Tu ne peux être que toi.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Kendare Blake (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kendare Blake
Livres cités ♡ :
- "Three dark crowns" par Kendare Blake - "U4 : Stéphane" par Vincent Villeminot - "Chanson douce" par Leïla Slimani - "Une chambre à soi" par Virginia Woolf - "King Kong théorie" par Virginie Despentes
Maquillage ♡ :
Palette yeux : "Venus" - Lime Crime Rouge à lèvres : "Pumpkin" - Lime Crime Vernis : "Flashed" - Essie
Me joindre ♡ :
lescarnetsopalyne@gmail.com
Retrouvez moi sur les réseaux sociaux ♡ :
Email : lescarnetsopalyne@gmail.com Twitter : https://twitter.com/CarnetsdOpalyne Facebook : https://www.facebook.com/carnetsdopal... Instagram : https://instagram.com/mlle_opalyne/ Goodreads : https://www.goodreads.com/user/show/1... Blog : http://les-carnets-d-opalyne.blogspot... Hellocoton : http://www.hellocoton.fr/mapage/opalyne
+ Lire la suite
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (239) Voir plus



Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
2057 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..