AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782845880412
221 pages
Éditeur : Florent Massot (31/12/2001)
3.45/5   10 notes
Résumé :
Mon père n’a pas dû faire gaffe. C’était pas le bon jour pour trimbaler cette nouille souriante de Ravy S. Bhalam Rashkany, l’ingénieur cinghalais, génie des O.G.M. meurtriers. C’était pas le bonjour pour aller déquiller les pontes de la mafia russe marseillaise, ni pour faire du stock-car en semi-remorque dans les allées résidentielles du bord de mer. ,C’était pas le bon jour pour provoquer le bouchon du siècle sur l’autoroute du soleil, ni pour transformer la plus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
pops74
  16 juillet 2012
Lu la réédition en numérique chez Publie.net
Sur la couverture de Flocoon Paradise, (une couverture qui biche, que c'est la Dame au Chapal qui l'a faite !) il est spécifié que ce n'est pas une histoire qui parle que de ski. Loin de là, on ne parle ici à pratiquement aucun moment de ski, bien que le sujet central soit l'ouverture d'un tout nouveau complexe hivernal, une station construite de toute pièce dans la vallée du Beal répondant au doux nom de Flocoon Paradise.
Mais pour ses premiers visiteurs, le paradis va très vite se transformer en enfer. Je m'explique. On suit à travers ce roman, une troupe de journaliste, invités en exclusivité, une semaine avant l'ouverture officielle du complexe. Un complexe en forme de flocon, située dans une vallée où personne n'avait songé à construire jusque-là, une vallée où tout le monde sait qu'il ne faut pas construire (enfin presque tout le monde !). Parmi les journalistes de Modes & Travaux, Télérama, le Nouvel Obs et autres magazines à thèmes, se trouve Raymond Lautaret, photographe indépendant et qui sera notre guide dans cette mascarade.
Lui n'est pas là pour les mêmes raisons que les autres et nous offre un point de vue extérieur sur ce séjour. Un séjour qui va vite se transformer en cauchemar, mais je ne vous en dit pas plus !
L'écriture est rapide, les événements se succèdent, de façon plus ou moins attendue, certains sont inutiles dans le récit mais tout se passe toujours avec humour, ou plutôt avec moquerie, envers des journalistes caricaturés. Même dans les situations les plus dramatiques, ils sont grotesques. Mais ils ne sont pas les seuls à en prendre pour leur grade : les attachés de presses et les engrenages des technologies font eux aussi les frais de l'humour corrosif de l'auteur.
On comprend vite que Raymond n'est pas là pour compter les marmottes, il est en quête d'un morceau de son passé. Il le trouvera mais je trouve que l'auteur ne nous en dit pas assez sur cette recherche, enfin surtout sur sa trouvaille. L'objectif du voyage passe à l'arrière-plan, derrière la critique du monde journalistique et la bêtise des humains qui pensent toujours pouvoir dompter la nature.
Une lecture numérique de la collection Publie.noir chez Publie.net au doux prix de 2,99€ sur toutes les bonnes librairies numériques.
Lien : http://actualitte.com/blog/q..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
tulisquoi
  16 juin 2011
Selon la loi de Murphy, « si quelque chose ‘peut' mal tourner, alors cette chose finira ‘infailliblement' par mal tourner ». En gros, il s'agit un peu de la loi de l'emmerdement maximum. Et c'est ce à quoi va être confronté le gotha des journalistes venu assister à l'inauguration de ce nouveau site. Il y a là Télérama, le Nouvel Obs, Libération, Fitness Fantastic World, Libre Belgique, Dépêche Mode, Elle, Maisons & Jardins, Investir, La Vie catholique et tant d'autres…
Alors forcément, on se demande ce que La Vie catholique ou le Nouvel Obs vont bien pouvoir écrire sur un complexe de ski. Ou même Investir. Mais après tout, les journalistes sont contents, ils profitent d'un séjour gratuit et se disent qu'ils vont bien pouvoir relier cela d'une manière ou d'une autre à la ligne éditoriale de leur journal ; le service comm est heureux aussi, ils vont faire parler de leur complexe situé dans une vallée ou personne n'a jamais rien voulu construire ; l'attaché presse, Gabrielle ou plutôt Gab est suuuuper contente, un sourire collé aux lèvres quoi qu'il arrive, même quand elle doit gérer les petits tracas des journalistes en même temps que les doses d'homéopathie à prescrire à son rejeton par téléphone…
(lire la suite...)
Lien : http://www.tulisquoi.net/flo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   27 avril 2011
Proche de l’asphyxie, Albert Atlan n’arrive pas à se justifier. Il aimerait bien expliquer à Schlomo qu’il a confondu le bidon d’alcool pour nettoyer les écrans informatiques avec un cendrier design, que des cendriers design comme celui là, il en a vu plein dans une boutique de la rue Saint-Denis, qu’ils n’étaient pas chers et qu’il a failli s’en acheter un pour chez lui, et qu’il n’avait pas fait gaffe au panneaux d’interdiction de fumer, et qu’il n’y est pour rien si la direction de Flocoon Paradise lui a offert un monstrueux havane et si le tissu qui recouvrait la caisse de torches fumigènes pour la descente aux flambeaux de la nuit prochaine était en synthétique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   27 avril 2011
Le célèbre trio comique Télérama, le Nouvel Obs et Libé s’est avachi dans les banquettes en cuir qui jalonnent le hall. Une main négligemment posée sur le dossier, les jambes ostensiblement croisées, le verbe haut, des petits cigares qui schlinguent, du cuir qui crisse, du marbre qui résonne, on les sent dans leur élément. Leur conversation a basculé des subtilités de l’art baroque hongrois vers les affres de la création qui hantent les réalisateurs de cinéma nord-coréens confrontés à un double paradoxe culturel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brigetounbrigetoun   27 avril 2011
La famille Atlan se balançait à plus de quatre cent mètres au dessus du torrent. Les forces de l’ordre se balançaient un peu plus haut, entre deux à-pic, frôlant les falaises enneigées dans un interminable mouvement de yoyo. L’aigle royal se balançait obstinément au dessus d’eux, son mécanisme coincé en position d’attaque, le volatile factice perdant quelques plumes à chaque choc sur le toit de la cabine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brigetounbrigetoun   27 avril 2011
Gabrielle ne plaisante pas. C’est une vraie attachée de presse très professionnelle, une fille intègre, au service des journalistes qu’elle a invité. Une qui répond à toutes leurs demandes, qui prévient tous leurs souhaits, prête à tout pour faire de leur séjour un moment inoubliable. J’ai parlé de faire un tonneau, elle me le rappelle, tout simplement.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Philippe Carrese (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Carrese
La text'tape de Philippe Carrese - Obsession textuelle
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Une belle histoire d'amour" de Philippe Carrese.

Comment s'appelle la gamine qui apparaît au début de l'histoire ?

Gisèle
Cindy
Jessica

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Une belle histoire d'amour de Philippe CarreseCréer un quiz sur ce livre