AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2815909863
Éditeur : L'Aube (18/04/2014)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Volturno Belonore, un homme dans la puissance de l'âge, règne sans conteste sur ses trois fils, sa jeune épouse et son village, San Catello, en Lombardie. Un soir de la fin de l'été 1911, une luxueuse voiture tombe en panne et ses occupants demandent de l'aide à Volturno... En échange de quoi, ils lui prédisent la fortune grâce au minerai enfoui dans son terrain. Hélas, la prédiction va s'avérer malédiction : seul Marzio, le fils cadet, y échappera. Du moins, à cons... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
saphoo
  14 juillet 2016
Lecture rapide car passionnante, pris dans le tourbillon de cette histoire au coeur d'un petit village italien au début du XX e siècle. Bien que je m'attendais beaucoup plus à une histoire essentiellement basée sur la musique et à la naissance d'un virtuose, j'ai apprécié malgré tout ce roman.
L'histoire commence par une supercherie, d'un ingénieur tombé en rade en rase campagne qui informe à l'heureux propriétaire du champs près duquel il attend d'être secouru, qu'il regorge d'un minerai d'une grande valeur. Fort de cette information, le père de la famille Belonore, accorde l'aide indispensable pour que ce monsieur puisse poursuivre sa route. C'est le début d'une série de malheur dans tout le village dont chaque habitant dépend des uns et des autres, où règne le maître qui n'est autre que Belonore. Ce dernier doit bien avoué l'aveu de ce monsieur et il promet richesse à tout le village. Il s'évertue à trouver ce fameux filon de minerai, avec l'aide de ses fils au risque de leur vie.
Nous vivons au coeur de ce village ancré dans ses coutumes.
Il se trame des tragédies, des passions, et la naissance d'un personnage qui fera face à ces conditions, refusant de subir le destin, préférant se l'approprier.
Il y a les 3 frères, la grand-mère, le père et la marathe : la beauté incarnée qui rend fou plus d'un homme.
Et la musique dans tout ? Et bien c'est à la Scala que débute le récit fait par notre virtuose qui est sur le point de donner son concert, et se remémore, un certain jour où il a mis la première fois les pieds ici même à la Scala alors qu'il n'était qu'un gamin, un campagnard venu du fin fond de sa cambrousse. de la musique, il ne connaissait que les touches de l'harmonium de l'église de son village. Mais c'était déjà le début d'une révélation, la fibre du musicien qui commençait à se tramer. Quand un beau jour, un violoniste, beau comme un Apollon vint au village. Il offrit sa beauté, sa musique, son talent. tous les villageois étaient sous le charme. Marzio, n'avait jamais vu de violon et ce fut pour lui, un grand moment, emporté par ce son.
Mais le conte de fées finit pas toujours bien, le méchant sommeille toujours dans un coin.
Je ne peux pas en dire d'avantage, mais notre Marzio, toujours en nous contant son enfance, son village, est là en osmose avec la Scala prêt à mettre en oeuvre, son talent, son génie, sa persévérance, son rêve : devenir celui qu'on écoute comme tout le village avait écouté ce Michele. Il n'est plus ce gamin bouseux, il est le violoniste Marzio Belonore, le grand, l'unique. La consécration d'un virtuose obstiné : Virtuoso ostinato.
Très belle histoire avec son lot de rêves, de drames, d'histoire, d'espérance...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
denisarnoud
  02 juin 2015
Dans ce roman nous suivons Marzio Belonore à deux périodes de sa vie. le roman s'ouvre en 1911 alors qu'une automobile est coincée dans une ornière à l'orée d'un champs à San Catello en Lombardie. Dans ce trou perdu, les automobiles on ne les connaît qu'en photo et on s'en méfie. A San Catello on vit encore comme au XIXème siècle, beaucoup des paysans du cru n'ont jamais vu la ville et s'en portent très bien.
Parallèlement nous retrouvons Marzio, devenu violoniste virtuose qui se prépare pour un concert à la Scala de Milan en tant que soliste. Anxieux, il revient sur son passé, se remémore tous les événements qui l'ont conduit là, sur cette scène prestigieuse.
Tout à donc commencé en 1911 quand cette voiture est restée coincée dans un fossé aux abords du champ de Volturno Belonore. Cette voiture transporte un employé de ministère de haut niveau vers un rendez vous d'importance. Pour ce sortir de ce mauvais pas et constatant le manque d'empressement de la famille Belonore à l'aider (à San Catello on s'occupe de ses affaires et tout ce qui est étranger est suspect), l'homme va faire croire au paysan que son champ contient un minerai très recherché, qu'il marche sur une fortune. Volturno est un homme droit dans ses bottes, sûr de son fait, il est déjà le petit roi du village, mais cette promesse de fortune va mobiliser toute son énergie, il ne va plus penser qu'à cet espoir de richesse et entraîner toute sa famille et le village dans sa folie prospectrice. Une folie qui va mener au drame.
Virtuoso ostinato est un roman passionnant qui nous parle de folie, d'aveuglement. La folie du désir de richesse, la folie de l'amour. L'amour de Marzio pour Ofelia, la jeune femme de son père auprès de laquelle il a grandi et dont il est fou amoureux depuis toujours. Cet amour est impossible, mais Marzio a une autre passion la musique, il va s'y plonger corps et âme. Pour Marzio, la musique comme la vie est un combat, un combat contre les autres, un combat contre la résignation, contre soi même, contre les autres qui eux aussi luttent pour obtenir une parcelle de bonheur. Un bonheur qui semble bien inaccessible aux habitants de San Catello. Philippe Carrese nous plonge dans cette Italie du début du XXème siècle, une Italie divisée, pas encore réunifiée, divisée comme le village lui même. L'Italie paysanne, un monde où il faut lutter pour vivre ou il faut être obstiné pour sortir du lot, même si cette obstination ne peut mener qu'à la tragédie. Philippe Carrese signe ici un très beau roman, émouvant, poignant sur cette fatalité qui frappe l'homme, celle de courir obstinément vers son malheur. Un roman âpre comme la terre lombarde, mais aussi flamboyant, plein d'une faconde toute italienne dans sa description savoureuse et pleine d'un humour grinçant des querelles entre villageois. Une bien belle découverte. Un roman intense.
"Sur le plateau, Alfredo Visconti, premier violon, fait un geste discret. Toute la troupe se met en branle. Rite immuable : le hautbois lance sa plainte. C'est la curée, l'interminable minute de l'accord, la chasse à la note juste. Tous les timbres convergent vers ce la glacé et rectiligne, avant que les cuivres ne viennent parader avec leur si bémol claironnant. Les corridas ont leurs fanfares qui annoncent, joyeuses, le carnage à venir. Les philharmoniques ont elles aussi leur prodrome rituel : l'accord. Une fois l'eurythmie de l'orchestre réglée, l'hallali pourra commencer : la meute sera parée. Marzio observe les violonistes sur le devant de scène. Une fois de plus, l'ennemi le plus redoutable sera dans ses rangs : celui dont il devra se méfier se tiendra pile derrière lui. "
Lien : http://leslecturesduhibou.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Garoupe
  16 juin 2014
L'histoire commence avec Marzio Belonore, lombard de naissance, violoniste virtuose, au moment où il va donner un concert à la Scala de Milan, au début des années 1930.
Non. L'histoire commence avec Volturno Belonore, père de Marzio, à qui on fait croire que son champ contient du minerai rare et précieux, au début des années 1910.
Non, en fait, ces deux histoires se répondent car dans les coulisses et sur scène, le Marzio de 1930 trouve tous les prétextes (une vision, une odeur, une ambiance,...) pour se replonger dans l'histoire du Marzio de 1910 : la déchéance de la famille Belonore, son amour pour sa belle-mère, la douce et jeune Ofelia, de trois ans à peine son aînée, son amour pour la musique, sa haine de son père, la chute de son paysan patelin de naissance, la fuite loin de ses racines,…
Tout cela est très bien orchestré et écrit par Philippe Carrèse qui rend une copie très propre : un style léger et agréable mais pas futile, entraînant et parfois drôle, une histoire bien ficelée qui se joue, se noue et se dénoue à 20 ans d'intervalle.
Volturno Belonore est le type même du patriarche qui ne règne pas que sur sa maison mais aussi sur le village. Sa maison se compose de ses 3 fils issus d'un premier mariage, Lucio, Marzio et Toma par ordre de naissance, de sa mère, de sa seconde épouse, Ofelia dont il a eu une petite fille Vittoria. le village est bien entendu coupé en deux entre les pro-Belonore et les anti-Belonore, peu nombreux mais au pouvoir de nuisance important.
Tout cela cache évidemment des histoires beaucoup plus sombres où la folie des hommes et des femmes se combine à la vie, aux relations amoureuses, à la passion qu'elle soit entre des êtres humains ou entre un être humain et un art ou encore soumise au dictat d'une ambition démesurée.
« Virtuoso ostinato » est un livre sur la passion et sur la folie, donc, mais c'est aussi un livre sur l'aveuglement, l'entêtement (que cela concerne Volturno et sa chimère de mine ou Marzio et ses passions pour Ofélia et pour la musique), l'impossibilité atavique au bonheur qui semble inhérente à tous les êtres humains qui ne vivent pas de ce qu'ils ont mais de ce qu'ils veulent. C'est cette logique qui les mène inévitablement à leur perte (ou à une forme de perte). Celle-ci peut prendre plusieurs formes mais elle passe irrémédiablement par le malheur et l'obstination à chercher ce malheur.
« Virtuoso ostinato » n'est donc pas un roman innovant tant dans sa forme que dans son fond mais est un moment de lecture que j'ai trouvé passionnant et émouvant et qui distille goutte à goutte son doux parfum qui sent bon l'Italie rurale et sa triste fatalité qui se loge dans l'âme de chaque être humain.
Lien : http://garoupe.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nathv
  24 juin 2014
Merci à la "masse critique" de Babelio ainsi qu'aux Editions de l'Aube de m'avoir mis ce livre entre les mains!
C'est un livre comme je les aime: prenant et envoûtant, au point que l'on peine à le déposer entre deux moments de lecture.
C'est une histoire à double voix, celle du fils Marzio et celle du père Volturno, qui nous fait parcourir 20 ans de la vie de cette famille italienne paysanne. Famille qui, sur les promesses d'un "ingeniere", pense faire fortune en exploitant le minerai de sa terre. Malheureusement, cette promesse va se transformer en véritable catastrophe, semant le trouble au sein du village et, également, au sein de cette famille.
Dès les premières pages, je me suis sentie emportée par le tourbillon de ce récit, mêlant le présent du virtuose Marzio au début des années 30 aux souvenirs de l'enfant qu'il était en 1911. Les personnages sont attachants, l'histoire merveilleusement construite et le style de l'auteur absolument superbe. Tant les passages au sein du village de l'Italie profonde que ceux sur la scène de la Scala à Milan sont bluffants de sincérité, de réalisme et d'intérêt.
En résumé, j'ai été subjuguée par ma lecture et ravie de découvrir cet auteur. Nul doute que je prendrai plaisir à lire ses précédents et futurs romans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Shabanou
  27 septembre 2018
Bonjour les lecteurs ...
Voici le ° volet d'une saga en trois tomes.
Ce premier livre aurait pu s'appeler " La malédiction des Belonore" plutôt que " le virtuose obstiné" , en effet ...
Nous sommes en Italie, dans un bourg de Lombardie, 1911, aube de la 1° guerre mondiale.
Volturno Belonore, le patriarche, règne en maître absolu sur son clan et le village.
Grugé par un " ingénieur" de passage, Volturno est persuadé d'avoir, sur ses terres, un filon de minerais précieux.
Dès lors, il s'attèle à la tâche et y entraine, contre leur volonté, ses fils et les villageois.
Il s'acharne jusqu' en perdre la raison.
Un désastre en découle .
Une descente aux enfers commence pour la famille Belonore dont seul le fils cadet, devenu violoniste renommé, va échapper.
Le premier volume de cette trilogie raconte la tragédie, la carrière de concertiste de Marzio qui, s'exilera en France et combattra dans les tranchées.
Marzio, le fou de musique au point de tout perdre.
L'écriture de Philippe Carrese est fluide et agréable.
L'histoire est bien ficelée et donne envie de se plonger dans la suite de l'aventure.
Ce n'est pas LE roman révolutionnaire mais il est assez divertissant et j'ai passé un bon moment de lecture.
Petit point positi en plus : les expressions italiennes qui parsèment le récit ( traduites ) donnent un petit côté chantant qui m'a enthousiasmé.
Bientôt la suite ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
denisarnouddenisarnoud   02 juin 2015
Sur le plateau, Alfredo Visconti, premier violon, fait un geste discret. Toute la troupe se met en branle. Rite immuable : le hautbois lance sa plainte. C'est la curée, l'interminable minute de l'accord, la chasse à la note juste. Tous les timbres convergent vers ce la glacé et rectiligne, avant que les cuivres ne viennent parader avec leur si bémol claironnant. Les corridas ont leurs fanfares qui annoncent, joyeuses, le carnage à venir. Les philharmoniques ont elles aussi leur prodrome rituel : l'accord. Une fois l'eurythmie de l'orchestre réglée, l'hallali pourra commencer : la meute sera parée. Marzio observe les violonistes sur le devant de scène. Une fois de plus, l'ennemi le plus redoutable sera dans ses rangs : celui dont il devra se méfier se tiendra pile derrière lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Philippe Carrese (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Carrese
Les fidélités de Diane Brasseur aux éditions Points
Que ne dit-on pas contre les hommes infidèles... Salauds, lâches, hypocrites, égoïstes... L'ont-ils cherché ? Assurément. L'ont-ils tous mérités ? Ca reste à voir. Notre narrateur à 54 ans, un emploi, une famille. Ses semaines, il les passe à Paris en compagnie d'Alix, sa maîtresse, de 20 ans sa cadette. Ses week-ends, à Marseille, entouré de sa femme et de sa fille. La situation serait confortable, s'il n'était pas rongé par la culpabilité. A la veille de Noël, il décide qu'il doit faire un choix : sa femme ou sa maîtresse. Mais comment choisir quand on se sent tenu par des fidélités multiples ?
http://www.lagriffenoire.com/les-fidelites-209091.html
Virtuoso ostinato de Philippe Carrese aux éditions de L'Aube
Volturno Belonore, un homme dans la puissance de l'âge, règne sans conteste sur ses trois fils, sa jeune épouse et son village, San Catello, en Lombardie. Un soir de l'été 1911, une luxueuse voiture tombe en panne en bordure de son champ. Ses occupants lui demandent de l'aide. En échange de quoi, ils lui prédisent la fortune grâce au minerai enfoui dans son terrain. Hélas, la prédiction s'avère malédiction ; seul Marzio, le fils cadet, y échappera. du moins, à considérer que devenir virtuose au détriment de la passion amoureuse n'en fasse pas partie...
http://www.lagriffenoire.com/virtuoso-ostinato-268935.html
Dernier désir de Olivier Bordeçarre aux éditions le Livre de Poche
Mina et Jonathan Martin ont fui la ville et sa fureur consumériste pour une vie plus simple sur les bords du canal du Berry. Un jour, leur nouveau voisin frappe à la porte. Élégant, riche, spirituel, il se prénomme Vladimir et porte le même patronyme qu?eux. Une coïncidence qui amuse le couple. Seulement, Vladimir Martin a un comportement étrange : il copie le mode de vie des Martin, couvre leur fils et Mina de cadeaux, adopte l?allure de Jonathan, s?achète la même voiture, décore sa maison à l?identique? Jonathan se méfie, sa femme n'y voit que du feu. le nouveau venu ne leur veut-il que du bien ? Avec un art maîtrisé du suspense, Dernier désir interroge nos aspirations secrètes dans une société de bonheurs factices.
http://www.lagriffenoire.com/dernier-desir.html
+ Lire la suite
autres livres classés : folieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Une belle histoire d'amour" de Philippe Carrese.

Comment s'appelle la gamine qui apparaît au début de l'histoire ?

Gisèle
Cindy
Jessica

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Une belle histoire d'amour de Philippe CarreseCréer un quiz sur ce livre