AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Il faut désobéir : La France sous Vichy (9)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
jeunejane
  14 août 2017
Une petite fille voit partir son grand-père à une cérémonie où il va rencontrer un ami qu'il n'a plus vu depuis soixante ans.
C'est à partir de ce moment qu'on apprend l'aventure de Pierre, policier à Nancy pendant la deuxième guerre mondiale sous le gouvernement de Vichy.
Quelques collègues et lui-même ont reçu l'ordre d'arrêter des Juifs de leur ville, ils n'avalent pas cet ordre et décident de le contourner.
C'est ainsi qu'ils arriveront à sauver trois cents Juifs et feront après la guerre partie des Justes.
On n'aurait pas pu choisir un autre titre "Il faut désobéir".
Le texte est complet, clair,relaté de façon très objective. Les illustrations de Pef sont très parlantes et se mêlent à quelques documents photos qui correspondent à des moments clés de l'époque.
Le livre est arrivé dans ma classe en 2002 et sortait chaque année lorsque la conversation s'y prêtait.
Les enfants, en CM2, avaient entendu parler du massacre des Juifs et ce petit livre ramenait de l'humain et du bon sens au milieu de ces atrocités.
Je le racontais, un échange oral avait lieu. Ensuite, les enfants se l'appropriaient à tour de rôle.
J'ai racheté le livre par la suite pour le placer à la disposition de mes petits-enfants.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Liliz
  30 juin 2014
"Il faut désobéir : la France sous Vichy" est le premier opus d'une trilogie intitulée "Les trois secrets d'Alexandra". Publié chez Rue du Monde, cet album documentaire à destination des enfants nous racontent l'histoire d'une petite fille, Alexandra, qui est sur le point de se rendre à une cérémonie en compagnie de ses grands-parents afin d'honorer un certain monsieur Pierre. Son grand-père lui narre alors l'histoire de sa vie : enfants, monsieur Pierre, policier, n'a pas voulu collaboré et obéir aux ordres du régime de Vichy et leur a dit de fuir avant une rafle. Il leur a sauvé la vie parce que, pour lui, son métier "c'était d'arrêter les voleurs de pommes, pas d'éteindre les étoile".
Ce livre est basé sur une histoire réelle : lui et ses collègues ont sauvé la vie d'environ 300 juifs en désobéissant. Il a fait un choix, le bon choix. Très bon ouvrage qui permet aux plus jeunes d'appréhender une partie de notre histoire à la fois cruelle et compliquée à comprendre lorsqu'on est enfant.
La collaboration entre Pef, pour les illsutrations, et Didier Daeninckx, pour le texte, est une réussite. Leur message est passé aux jeunes générations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Corinne31
  12 janvier 2017
Un sujet maintes fois abordées pour la jeunesse.
C'est traité d'une manière simple et claire, c'est réaliste.
Les auteurs amènent les informations de manière à ce que le lecteur se sente impliqué peu à peu et prenne position.
L'histoire centrale est ponctuée d'informations documentaires qui permettent aux lecteurs les plus jeunes et les moins informés de comprendre les évènements du récit.
Commenter  J’apprécie          51
Harioutz
  12 mars 2016
Un excellent album jeunesse, superbement illustré, pour raconter aux enfants les nazis, l'étoile jaune, les rafles, et Vichy, avec un vocabulaire simple.
Commenter  J’apprécie          50
Vance
  10 avril 2010
[...] Un style volontairement direct, un vocabulaire simple nous retrace cette histoire dans laquelle Pierre, le policier, intervient régulièrement pour les tancer, les raccompagner à la maison, leur confisquer les postes de radio et même les convoquer afin qu'ils soient enregistrés. Pierre, symbole de l'autorité, grand gaillard aux yeux vifs. Pierre qui, un matin, au lieu de les rafler, leur ordonne de s'enfuir et de se cacher car "Il faut parfois désobéir pour rester un homme."
Malgré un choix de photos pas toujours judicieux qui accompagnent les petits paragraphes explicatifs (de l'élection d'Hitler au jugement de Nuremberg, en passant par les camps de concentration), cette histoire dans l'histoire se permet le luxe de ne pas appuyer là où ça fait mal, de ne pas en faire trop et de demeurer digne : après tout, il ne s'agit que d'un épisode tragique parmi des milliers d'autres, mais également, et à travers cela, de l'héroïsme ordinaire d'un homme extraordinaire (la dédicace en exergue précise d'ailleurs qu'avec ses sept collègues du Commissariat Central de Nancy, il a permis à près de 300 Juifs d'échapper à la rafle de juin 1942 en désobéissant aux ordres de Vichy).
Lien : http://journal-de-vance.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
laliseusedebonnesaventures
  09 août 2019
Rien que le titre donne envie !
L' incitation n'est pas démagogique , elle nous rappelle une époque où désobéir était autrement plus dangereux qu'actuellement. Alors, allons-y ! sans hésitation ...
Commenter  J’apprécie          00
celinefabre27
  26 mars 2017
Acheté pour les élèves et parce que j'aime beaucoup Daeninckx. Ca conviendrait mieux à des enfants plus jeunes. Mais c'est sympa, et bien illustré.
Commenter  J’apprécie          00
loofiebrod
  20 octobre 2012
Une histoire simple, racontée avec des mots simples et très bien illustrée par PEF. A noter sur chaque page de texte des petites notes documentaires ou des photos : suffisantes pour une première approche pour des enfants. Un peu creux pour des adultes… mais cet album s'adresse à des enfants !
Commenter  J’apprécie          00
Lali
  19 avril 2011
Un violon dans la nuit, dont je vous ai parlé il y a quelque temps, fait partie d'une trilogie dont Il faut désobéir est le dernier tome. Écrit par Didier Daeninckx et illustré par Pef, cet album raconte à Alexandra comment son grand-père a été sauvé des camps grâce à l'humanité d'un homme. Cet homme qu'il va retrouver des années plus tard et à qui il doit la vie.

Si l'histoire est bien racontée et illustrée avec justesse, les vignettes explicatives laissent à désirer : photos sans grand intérêt, notes presque simplistes. Il faudra donc que lecteur adulte y mette un peu du sien pour étoffer le contexte plutôt que lire uniquement ces vignettes. Pour le reste, l'album est une belle réussite et met en scène des personnages attachants.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La mort n'oublie personne

En quelle année se passe l’histoire ?

1963
1953
1958

9 questions
90 lecteurs ont répondu
Thème : La mort n'oublie personne de Didier DaeninckxCréer un quiz sur ce livre