AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2875570285
Éditeur : BOITE A PANDORE (20/06/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Les médias en bruissent, les livres se vendent, les langues se délient...
Aujourd'hui le BDSM (Bondage et discipline, domination et soumission, sado-masochisme) sort de l'ombre. Mais qui connaît réellement ces pratiques qui interrogent, effrayent ou attirent? Peu d'entre nous.
Diane Maris a décidé, elle, de lever le secret de ces mystérieux chemins et d'éclairer les recoins discrets de sa profession : Maîtresse.
Elle raconte avec une plume vraie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
verobleue
  31 août 2017
« Ma vie de Maitresse SM » est un récit témoignage de Diane Maris, domina belge depuis 20 ans. Découpé en une multitude de chapitres, le livre reprend tout aussi bien l'histoire de sa vie que les différents personnages qui fréquentent, assidument ou pas, son donjon.
Diane Maris, 64 ans en 2013, année de parution du livre, raconte son parcours de vie difficile qui la conduite à exercer ce « métier » peu banal. Elevée à la dure, à « l'anglaise » sans affection dans un pensionnat catholique, abusée sexuellement par un membre proche de la famille, enceinte après son tout premier rapport sexuel très jeune, l'auteur a vécu son lot d'histoires inhumaines qui ont fait d'elle la meneuse, rebelle à toute forme d'autorité. « On ne naît pas maîtresse BDSM, ce sont les aléas de la vie, de ma vie, qui m'ont amenée dans les travées obscures de la Domination – Soumission »
Les personnes qui ont recours à ses services sont des hommes. « […] ce sont les hommes qui se laissent prendre au jeu de la domination. Ce sont eux, le sexe dit « fort », qui aiment être accrochés à une croix de Saint-André, menottés ou baillonnés, un mors à cheval en bouche, fouettés ou abandonnés dans mon cachot. Ou simplement à mon service, travestis en soubrette. ». Ce sont des messieurs bien comme il faut, mariés, pères de famille respectables, notaires, banquiers, pilote, juge, avocats…Leurs demandes sont de deux ordres : douleur psychologique et / ou physique. Ils ressentent le besoin d'obéïssance, d'être salis, humiliés, de souffrir à l'extrème, de se transformer en femmes.
Dans le donjon s'exerce une dramatisation. Comme au « théâtre, un jeu de rôle, qui est parfois dangereux car l'homme, alors, se joue de ses limites et se donne en toute confiance ». Elle dispose d'un boudoir, d'un donjon, d'un « cabinet médical », d'une nurserie et d'un cachot. Dans chacun de ces endroits se joue un scenario particulier. Dans les décorations de l'espace scénique , on retrouve des chaines et des poutrelles, une Croix de St André peinte en rouge, une table noire, un chevalet, une gwendoline, cage en fer qui épouse les contours d'un homme debout, une cage horizontale avec une ouverture façon guillotine pour la tête, une table de gynécologie, du mobilier pour bébé à taille adulte. .. Pour les accessoires, on a le choix : des masques de latex, cuir ou de fer, cravaches, fouets, cannes, pinces de tout calibre, des scalpels, des aiguilles, des poires à lavements, des sondes urinaires, des simulateurs électriques mais aussi des culottes de PVC, des grenouillères roses ou bleues, des tétines, des chaussons ….
Chaque relation se passe entre adultes consentants et est conclue selon un accord tacite verbal. Les interdits sont définis et un mot clé sert à mettre fin prématurément à une séance. J'apprends qu'il existe des contrats de soumission, des contrats d'esclaves avec numéro inscrit sur un site web international. Contrats très régentés.
Diane Maris est la dominatrice, à la fois psychologue et comédienne qui concoit cette dramatisation.. Elle accompagne son sujet, le guide car elle comprend ce qu'il ressent, ce qu'il désire au plus profond de lui, elle entend tous les non-dits. Il n'y a aucune relation sexuelle. La dominatrice n'est pas une prostituée.
Selon l'auteur, le jeu de domination est pour ces hommes une sorte de thérapie pour combattre de vieilles blessures d'enfance ou toute autre souffrance jamais exprimée. D'autres viennent pour se déstresser car ils assument de grosses responsabliltés. D'autres enfin, veulent retourner en arrière, très loin, dans leur enfance, et même se replonger dans le ventre de la mère.

Son rôle de comédienne, Diane Maris le prend sérieusement : maquillage, coiffure, vêtements sont étudiés. le ton de sa voix, ses remarques , ses regards seront fonction du sujet. Ses mains sont dures. Elle sait frapper. Elle a une imagination débordante et surtout elle fait preuve de patience. Car l'attente, l'incertitude, la théatralisation procure l'excitation de ses clients. D'autre part, sa vie, ce sont les tortures, le fouet, le cachot, l'urologie, la scatologie… cela la laisse parfois au bout de ses forces, épuisée physiquement et psychologiquement.
Diane Maris avoue qu'elle a trouvé son fantasme dans ces jeux imaginés pour enlever « leur masque d'homme ». « Je jouis de ma puissance quand je mets les hommes à mes pieds, quand mon regard les hypnotise, quand, devant moi, ils se décomposent jusqu'à la perdition. »
Le livre se termine sur un entretien avec un psychologue cognitivo-comportementaliste interessé par les mécanismes de fonctionnement des attitudes humaines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ChtiteEmilie
  08 avril 2018
Ce témoignage est plus que troublant! Diane aurait pu être Madame tout le monde, mais non elle est Maîtresse. Une maîtresse bien particulière qui nous fait revivre à travers de courts chapitres son existence, mais aussi ses soumis.
J'ai aimé la transcriptions des séances BDSM ,mais c'est la vie de Diane Maris qui m'a le plus plus. Cette dame d'une 60ène d'année nous livre son enfance,les abus sexuels dont elle a été victime, ses enfants qui n'ont pas été acceptés par sa famille, ses maris, la case prison... Son seul amour est Freddy mais celui-ci la quittera. Une histoire hors norme décrite en 57 chapitres + un épilogue pour enfin se finir par un entretien avec un psy. Le récit est à 1000 lieux d'être érotique, encore moins pornographique. Maîtresse Diane est comme une thérapie pour tous ces hommes qui font appel à elle.
Un livre qui donne vraiment à réfléchir sur le pourquoi de notre existence et sur la norme.
Commenter  J’apprécie          140
CyranoGirl
  22 juin 2019
Le témoignage de Diane Maris, véritable Maîtresse SM, et le récit de ses sessions particulières.
Les « petites histoires » sont bien écrites. Entre chaque client, ou presque, elle nous explique comment se déroule sa vie personnelle.
Pas vraiment déroutant ni superbe. Se lit bien. Pas grand-chose à dire sur ce livre :)
Commenter  J’apprécie          10
lussailles67
  13 septembre 2017
Vous aimez l'amour calin, la sensualité, les sentiments? Maitresse Diane n'est pas faite pour vous..
Elle nous entraine dans ses séances de domination, d'humiliation, les souvenirs de son enfance qui l'ont, surement conduite à etre ce qu'elle est aujourd'hui
Un voyage au milieu du BDSM, ou maitresse diane nous transporte avec Brio
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
verobleueverobleue   31 août 2017
Ma vie est étrange. Je vous en laisse juge. Mais l'homme est, davantage encore, un animal étrange.Et après tout ce que j'ai connu, à 64 ans aujourd'hui, je ne suis pas encore certaine de bien le comprendre.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : bondageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
107 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre