AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9783822816745
192 pages
Éditeur : Taschen (30/11/-1)
3.92/5   13 notes
Résumé :
Un des plus appréciés de tous les réalisateurs, Stanley Kubrick est aussi un des plus mystérieux. Il entre dans le monde du cinéma, ambitieux, à l'âge de 26 ans et réalise son premier film Killer's Kiss. Il collabore quelques années avec Kirk Douglas, Laurence Olivier et Peter Sellers pour réaliser Lolita et Spartacus. La reconnaissance dans le milieu lui permet de réaliser des films, tels que 2001 : A Space Odissey, Clockwork Orange et Barry Lyndon. Il meurt en ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BrunoA
  27 mars 2020
Ce court ouvrage sur la filmographie de Stanley Kubrick évoque brièvement chacun des films de ce grand cinéaste dans l'ordre chronologique.
Enrichis par de belles images, les textes donnent un éclairage sur les sources d'inspiration de Kubrick et sur les sources littéraires de son oeuvre.
On n'apprend rien d'extraordinaire dans cet ouvrage, mais on bénéficie d'un plan d'ensemble intéressant sur une filmographie passionnante et parfois déroutante.
Commenter  J’apprécie          130
Vava5555
  19 juillet 2021
Cet ouvrage livre en pâture près d'un demi-siècle d'une carrière magnifique. L'occasion de se replonger dans un cinéma qui n'existe plus et de revivre les coulisses de chefs-d'oeuvre tels que « Lolita », « Spartacus », « Les sentiers de la gloire », « Barry Lindon », 2001, l'odyssée de l'espace », « Orange mécanique », etc. Kubrick avait le don de surprendre à chaque long métrage tout en ne bradant jamais son talent unique. Un livre indispensable pour tous ceux qui affirment aimer le cinéma !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
HardivillerHardiviller   17 août 2021
Très jeune , Stanley Kubrick l'avait compris : " Nous sommes capables du meilleur comme du pire , le problème étant souvent que , quand cela nous arrange , nous ne savons plus distinguer le bien du mal ; C'était l'un de ses thèmes principaux , un leitmotiv tout au long de son œuvre . Le bien et le mal . L'amour et la haine . Le sexe et la violence . Le désir et la peur . La loyauté et la trahison . Tous ses héros sont déchirés par ces forces contradictoires , le contexte ( Une guerre , une liaison amoureuse , un meurtre ) permettant de canaliser ce conflit interne afin de l'exposer au spectateur .

Kubrick reprit cette idée lors d'un entretien à propos de " Shining " , son film d'horreur : " Il y a en l'homme quelque chose de foncièrement mauvais . Une facette maléfique . L'un des intérêts du film d'horreur est de nous permettre d'illustrer les archétypes de l'inconscient . On peut y observer le coté obscur sans s'y frotter directement . "

Pour John Baxter , auteur d'une biographie de Kubrick , cette conception de l'histoire et des personnages peut s'appliquer à tous ses films .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
HardivillerHardiviller   22 août 2021
A sa sortie , " Les sentiers de la gloire " fit scandale partout dans le monde . Il fut interdit en France jusqu'en 1974 et fut retiré de la sélection du festival du film de Berlin . Il fut censuré par l'armée suisse jusqu'en 1970 . L'armée américaine le bannit de ses bases en Europe . Les critiques furent plus enthousiastes . Bosley Crowther du " New York Times " écrivit : " Le regard intense et froid de la caméra de Monsieur Kubrick transperce l'esprit calculateur des officiers , ainsi que le cœur de soldats résignés et terrifiés qui doivent accepter l'ordre de mourir "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
HardivillerHardiviller   18 août 2021
S Kubrick : " Les histoires de guerre ou policières ont l'avantage d'offrir une occasion quasi unique d'opposer un individu ou notre société moderne , à un cadre rigide de valeurs établies dont le public est pleinement conscient et que l'on peut utiliser comme contrepoint à une situation humaine , individuelle ou affective . En outre , la guerre est une sorte de laboratoire ou l'on peut étudier en accéléré les sentiments et les comportements
. Les mentalités se concrétisent et s'expriment ouvertement . Le conflit y est naturel alors que , dans une situation moins critique , il faudrait l'amener de manière détournée , le faisant paraître forcé ou , pire encore , artificiel . "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
colimassoncolimasson   12 juillet 2011
“One of the ironies in The Shining is that you have people who can see the past and the future and have telepathic contact, but the telephone and the short-wave radio don’t work, and the snow-bound mountains roads are impassable. Failure of communication is a theme which runs through a number of my films.”
Stanley Kubrick
Commenter  J’apprécie          20
colimassoncolimasson   12 juillet 2011
“When you get right down to it, the family is the most primitive and visceral wit in our society. You may stand outside your wife’s hospital room during childbirth muttering : “My God, what a responsibility! Is it right to take on this terrible obligation ? What am I really doing here ? and then you go in and look down at the face of your child and –zap!- that ancient programming takes over and your response is one of wonder and joy and pride”.”
Stanley Kubrick

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : stanley kubrickVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6166 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre