AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782743657734
112 pages
Payot et Rivages (28/09/2022)
3.79/5   12 notes
Résumé :
Pablo passe l’été dans la maison de sa grand-mère, en bord de mer. Il connaît les lieux par cœur : été après été, il s’y est amusé et y a grandi. Mais l’enfance s’éloigne. Aujourd’hui, ses parents le lui répètent, il faut penser à l’avenir. Mais une fois les parents partis, l’été va reprendre ses droits…
Pablo rencontre Carla : qui est cette fille qui ne semble appréhender le monde qu’à travers l’objectif de son appareil photo ? Que cherche-t-elle à capter de... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Christophe_bj
  25 octobre 2022
Pablo arrive en train au bord de la mer, dans la maison de sa grand-mère, avec ses parents, tous deux scientifiques, pour passer une semaine de vacances. Il a des révisions à faire. Il craint de s'ennuyer avec « des vieux » mais lorsque ses parents l'avertissent qu'ils doivent repartir le lendemain de façon imprévue, il demande à rester. Peut-être la rencontre d'une jeune fille n'est-elle pas étrangère à ce changement d'avis. ● Les dessins ainsi que l'objet-livre tout entier sont magnifiques. Les couleurs, la qualité du papier, les dessins de l'album photo, tout est d'une grande beauté. ● Mais cette bande dessinée est beaucoup trop taiseuse pour moi ; son charme n'a pas vraiment opéré. Il y a peu de dialogues, beaucoup de pages sans aucun texte ; je suis déçu car j'avais lu Nul si découvert de Valérian Guillaume et je pensais retrouver ici son inventivité langagière, ce qui n'est pas le cas. ● Pour les amateurs de beaux dessins, de personnages contemplatifs et d'images muettes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
DOMS
  29 septembre 2022
Cette année encore, Pablo part en vacances avec ses parents. Révisions au programme, mais aussi plage et retrouvailles avec sa grand-mère dans cette maison où il revient chaque été.
Mais avouons-le, quand on est adolescent, les parents et grands-parents paraissent bien vieux et démodés, et l'on a envie de bouger, danser, sortir. Pourtant, il faut réviser et le programme est dense, alors Pablo reste là pendant que ses parents vont retrouver leurs amis.
Enfin, ça c'est sans compter sur sa grand-mère bien plus moderne et jeune qu'il n'y paraît, et qui a bien compris que la jeunesse a autant besoin de liberté et de changement que de révisions pour s'épanouir.
Alors elle pousse Pablo à aller se baigner, se promener. Au village il rencontre Carla, une jeune fille qui ne quitte jamais son appareil photo. Tout est bon pour elle, clic, clic, son oeil collé au viseur, elle est très occupée à prendre des photos. Mais heureusement pour lui, elle va avoir besoin de l'aide de Pablo pour venir à bout de celles qu'elle souhaite envoyer pour participer à un concours.
Peu à peu, une belle histoire se noue entre les deux adolescents, sous le regard complaisant et tendre d'une grand-mère comme on rêverait tous d'en avoir. Dans la chaleur de l'été, la grand-mère évoque des souvenirs anciens quand les jeunes s'en créent de nouveaux, un beau regard sur le temps qui passe, la vie à se construire, les rencontres mais aussi les relations avec la famille, parents, grands-parents, toutes ces choses qui font que l'on devient ce que l'on est.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
marietjf
  27 septembre 2022
C'est l'été, les vacances. Souvenirs d'adolescent, de départ à la mer. Il fait chaud. On cherche l'ombre, ou pas. Cette période, c'est celle de l'insouciance, celle où tout est possible.

Pablo connait bien ces lieux, il y a passé tous les étés. C'est la maison de sa grand-mère. Mais il grandit et cette fois, l'objectif estival, c'est réviser.

Carla, elle, a l'appareil photo fixé au regard, elle campe avec son père et son petit frère.. leur rencontre va bouleverser leur été.

Une petite histoire, tendre, douce, banale... le regard que nous offre Cécile Dupuis sur cette rencontre, sur les jours qui vont suivre, sur cette urgence à être ensemble, est lui tout sauf banal. Des petites cases comme des instantanés, un jeu avec l'ombre et la lumière, des cases plus grandes qui jouent avec le temps qui passe, des regards amoureux mais pudiques... Comment ne pas être sous le charme de cette ambiance ? de ces couleurs chaudes si bien choisies, de cette envie de prolonger chaque minute, de faire de cet été un moment suspendu, hors du temps.

Cet album dégage un charme indéniable et j'y ai succombé inconsciemment, progressivement. J'ai cédé face à cette douce nostalgie, face à ces moments si forts que nous avons tous connus… un album contemplatif qui cherche à fixer ces moments uniques. Une piqure de rappel qui m'a touché droit au coeur.
Au fait ça sort demain, tu sais ce qu'il te reste à faire…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (2)
BoDoi   29 septembre 2022
On se laisse charmer par cette tranche de vie faite de sentiments contenus et propose un de ces instantanés, à première vue banal, et qui dans le même temps marque ses protagonistes à tout jamais.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   27 septembre 2022
On sent très vite qu'il n'est pas ici question de tout révolutionner, juste de raconter une histoire assez simple, sans chichis, qui nous permet de passer un très bon moment, comme une belle pause estivale, à l'ombre des pins…
Lire la critique sur le site : Sceneario

Video de Cécile Dupuis (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cécile Dupuis
Dans le 136e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente Par l’ouest vers les Indes, premier tome de la série Ana & l’entremonde que l’on doit au scénario de Marc Dubuisson et au dessin de Cy., édité chez Glénat. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : – La sortie du 7e tome de la série Aya de Yopougon que l’on doit au scénario de Marguerite Abouet, au dessin de Clément Oubrerie et c’est édité chez Gallimard – La sortie de l’album Les sauveurs que l’on doit au scénario conjoint de Fabien Morin, Julien Derain et Laurent Hopman, au dessin de Chhuy-Ing Ia et c’est édité chez Deman éditions – La sortie du deuxième et dernier tome de Ténébreuse que l’on doit au scénario de Hubert, au dessin de Vincent Mallié et c’est édité chez Dupuis dans la collection Aire libre – La sortie de l’album Vergès, une nuit avec le diable que l’on doit au scénario de Jean-Charles Chapuzet, au dessin de Guillaume Martinez et c’est édité chez Glénat dans la collection 1000 feuilles – La sortie de l’album L’ombre des pins que l’on doit au scénario conjoint de Valérian Guillaume et Cécile Dupuis, qui signe aussi le dessin, et c’est édité chez Virages graphic – La sortie en intégrale de Peepshow que l’on doit à Joe Matt et aux éditions Vagator dans la collection Revival
+ Lire la suite
autres livres classés : eteVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus