AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782075187398
496 pages
Gallimard Jeunesse (04/05/2023)
3.89/5   339 notes
Résumé :
Ce devait être un été inoubliable : un road-trip dans l'Ohio avec sa meilleure amie, quelques flirts et sa première fois. Claudine avait tout prévu... sauf le divorce de ses parents. Traînée par sa mère sur une île minuscule du Sud, elle s'apprête à passer un mois de juillet déprimant. C'est alors qu'elle rencontre Jeremiah Crew.

Sensible et sensuelle, une romance à fleur de peau par l'autrice de Tous nos jours parfaits.
Que lire après L'Été de tous les possiblesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (81) Voir plus Ajouter une critique
3,89

sur 339 notes
Mary Grove, Ohio. Claudine, surnommée Claude, et sa meilleure amie, Saz, s'apprêtent à passer un été aussi formidable que déchirant. Si elles ont prévu de parcourir l'Ohio en long en large et en travers, avant de lui dire adieu pour les quatre prochaines années, elles savent aussi que la séparation qui les attend, l'une partant étudier à New York, l'autre à Chicago, sera difficile à vivre. Mais 7 jours avant la remise des diplômes, Claude a une conversation pour le moins sérieuse et complètement inattendue avec son père. Celui-ci lui annonce que sa mère et lui se séparent et étant donné que Mary Grove est une petite ville, ils préfèreraient qu'elle n'en parle à personne. Même pas à Saz. Les jours suivants, la jeune fille les passe comme dans un brouillard, incapable de réaliser la situation et combien cela va complètement changer sa vie. C'est alors que sa mère lui annonce qu'elle a prévu de partir pour quelques semaines sur une île, en Géorgie, là où ont vécu ses ancêtres. Si elle a besoin de s'éloigner de sa maison, de son père, et d'y voir plus clair, elle tient à ce qu'elle l'accompagne et le road trip devra attendre...

Cet été-là sera celui des désillusions, des chagrins, des déceptions, de la perte de l'innocence mais aussi celui des rencontres, des amours, des amitiés, des découvertes, du passage à la vie d'adulte... En somme, de tous les possibles... Si Claude est triste à l'idée de voir ses parents se séparer, eux qui formaient le triangle parfait, est déçue de ne pas partir en voyage avec sa meilleure amie, ces quelques semaines, passées loin de tout, seront pour elle l'occasion de s'ouvrir au monde et aux autres, de prendre sa vie à bras le corps et de s'abandonner dans les bras d'un jeune homme, d'autant plus que tous les deux savent qu'au bout de quelques semaines, leurs chemins se sépareront... Comme Jennifer Niven l'écrit dans le préambule et ses remerciements, cette histoire se base sur des faits réels. Et cela s'en ressent tant les mots sont justes et posés, les émotions à fleur de peau. La relation que tissent peu à peu Claude et Jeremiah est particulièrement touchante et réaliste. le temps de cette parenthèse estivale sera l'occasion pour la jeune femme de vivre intensément ce que la vie lui offre mais aussi de trouver et comprendre qui elle est vraiment. Porté par une plume sensible et émouvante, L'été de tous les possibles est de ces romans qui traitent avec subtilité et intelligence de la fin de l'adolescence et de tous ces émois...
Un très beau roman...
Commenter  J’apprécie          670
Coup de coeur pour ce roman qui raconte le passage à l'age adulte d'une jeune américaine de dix-huit ans..

Ce devait être l'été de l'émancipation, l'entre deux, entre le lycée et la fac : un road trip avec sa meilleure amie avant de se retrouver à la rentrée, séparées pour la première fois, dans deux facs différentes, deux états différents, autant dire un océan...
Ce sera l'été de la séparation de ses parents et le triangle parfait qu'ils formaient, elle, son père et sa mère, va éclater... une autre femme.
Pour soutenir sa mère , écrivain, Claudine ne partira pas avec sa meilleure amie, mais partira sur une île, en Géorgie, où ont vécu leurs ancêtres, passer l'été.
Ce sera l'été des séparations, des adieux à l'enfance, en la croyance en la perfection de ses parents. Ce sera l'été de l'éloignement avec sa best friend, son âme soeur qui vit une belle histoire d'amour avec une autre amie, ce qui place Claudine en deuxième position, position à laquelle la renvoie son père, également, qui c'est sûr, un jour, formera une nouvelle famille.
Ce sera l'été de l'adieu à sa chambre, à sa maison, qu'ils vont devoir vendre pour vivre ailleurs , éclatés, chacun quelque part, loin des deux autres.
Non, c'est sûr, la vie après cet été ne sera plus jamais pareille...
Mais , c'est aussi, l'été de la première fois, de la première histoire d'amour, et c'est magnifiquement décrit, d'une justesse folle. Poétique, émouvante, sensuelle.
Et puis, il y a cette île, les amis qu'elle s'y est fait, les tortues, la plage..
Formidablement raconté, ce roman a des relents de vérité, et il suffit de lire les remerciements à la fin du roman, pour s'apercevoir qu'un écrivain, puise beaucoup dans sa vie pour créer. Cela n'aurait pas pu en être autrement... Pas aussi sensible, réaliste, puissant...
Ah, cette adolescente qui se cogne à la vie, à ce que ses parents lui cachent, aux garçons, à l'amitié fusionnelle qui finit par devenir moins incandescente...
Ah, ce vieux livre sur la sexualité qu'elle débusque dans une maison, et ce qui s'y raconte et qui a beaucoup vieilli...
Ah, cette gamine, qui du haut de son inexpérience sexuelle explique au garçon dont elle est folle amoureuse que ça serait mieux si...
Une plongée dans l'adolescence qui se termine, un roman à offrir aux filles qui ont, ou qui vont avoir , l'âge de tous les possibles...

Ps / juste un petit bémol sur les surnoms anglo-saxons qui sonnent bizarrement à mes oreilles de française... Jeremiah qui devient Miah (pas le plus viril des prénoms...Mia) ; alors que Claudine devient Claude ou Captain' parfois... (pas très glamour..). A part ça, tout est parfait dans ce roman:-)
Commenter  J’apprécie          540
Ce roman… incroyable.
C'est une relecture et j'avais oublié à quel point il m'avait parlé et frappé lors de ma première lecture, il y a de ça un an et quelque. Qu'est-ce que je suis contente de l'avoir relu et de pouvoir enfin le mettre dans ma bibliothèque !! de toute façon, je pense que je vais maintenant pouvoir considérer ce fait comme acquis : les livres de Jennifer Niven sont (pour moi) des valeurs sûres et des romans que je vais adorer. Celui-là n'est pas un immense coup de coeur (contrairement à Tous nos jours parfaits) mais il rentre clairement dans la catégorie de ceux que j'ai ADORÉ.

Déjà, je le considère comme un roman d'été donc si vous le lisez en plein décembre vous serez peut être moins dans l'ambiance (quoique, l'autrice peut réussir à vous transporter dans la chaleur et la moiteur d'une île à moitié déserte à place de votre plaid).
Oui, une île à moitié déserte. Pourquoi donc ?
Laissez moi vous faire un petit topo : Claudine (surnommée Claude, oui comme dans le Club des 5) apprend à la fin de sa terminale que ses parents divorcent et, pour se changer les idées et se reconstruire, sa mère décide de l'emmener passer un mois sur une île de grand maximum 30 habitants, sans réseau et envahie par la végétation, sur les traces de l'histoire de leurs ancêtres. Sauf que, ce qui aurait pu sembler être les pires vacances de sa vie, vont devenir les plus belles et importantes.

Commençons par les personnages qui sont hyper complexes, attachants et uniques.
J'ai adoré Claude par dessus tout : elle est forte, a des principes et des valeurs que je respecte et que j'admire énormément, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et, surtout, elle grandit. Elle apprend, passe par des phases plus dures que d'autres, tombe et se relève… elle vit sa vie d'adolescente et je me suis énormément reconnue en elle lors de centaines de petits moments.

Mais, ce qui est le plus important pour moi, ce sont les messages transmis par cette histoire. J'ai énormément appris durant ma lecture et j'ai eu l'impression de mûrir et de grandir aux côtés de Claude.
Premièrement, à propos de la beauté du monde.
On est dans une île sans internet, les paysages sont magnifiques, il y a des chevaux sauvages, des plages, des forêts, des ruines, des couchers de soleil, des tortues (et des moustiques !). Grâce à la plume de Jennifer Niven, j'ai eu l'impression d'avoir tout ça sous les yeux, c'est juste magique. Et Claude n'a que du papier, un crayon ainsi que son téléphone sans une pauvre barre de 4G et, miracle, elle survit ! Elle marche, découvre, rit, pleure, s'émerveille, et apprend à savourer le silence.
Je trouve que ça encourage à se décrocher de son écran et à profiter de la beauté de ce qui nous entoure.

Passant rapidement sur tous les messages féministes qui mettent en relief des femmes fortes et indépendantes, il y a un aspect essentiel sur "faire sa première fois" et tout ce qui est du rapport au sexe.
Franchement, je pense que je pourrai recommander ce roman à tous les ados d'entre 15 et 18 ans rien que pour ça. Parce que Claude se pose exactement les mêmes questions que tout le monde, on parle de consentement, de respect mutuel, d'amour, de maturité, il y a des rires et en même temps des passages tellement importants. C'est réaliste et tout le monde devrait le lire. On a vraiment cette sensation de compréhension et de reconnaissance mutuelle, l'autrice aborde la plupart des problèmes d'ados et ça fait du bien de trouver des personnages auxquels on peut s'identifier autant !
Toute l'histoire ne tourne bien sûr pas autour de ça, mais j'ai trouvé important de le préciser.

Mais surtout c'était magnifique, c'est une histoire de résilience, de retour aux sources, de nature, d'amour, d'explorations (autant de soi, que des autres et du monde) et pleine de beauté. Il y a de superbes leçons de vie. Je ne peux que le recommander dix mille fois à chaque ado aimant un peu lire, on apprend, on réfléchit, on rit, on sourit et on pleure avec Claude et Jeremiah.
Et je reprends les mots de l'autrice pour conclure : maintenant, filez écrire votre vie.
Commenter  J’apprécie          255
Pour Claudine, ce devait être un été de rêve : le dernier des années lycée avant le départ de sa ville natale pour l'université, un road trip avec sa meilleure amie qu'elle préparent ensemble depuis des mois. Mais c'était sans compter sur ses parents qui lui annoncent brusquement leur séparation. Tous ses plans bouleversés, Claudine se voit contrainte d'accompagner sa mère sur une petite île perdue dont est originaire sa famille... mais n'est-ce pas quand le hasard s'en mêle qu'on fait les plus belles rencontres ?

Je n'ai pas vraiment réussi à entrer dans ce roman et ma lecture a été assez laborieuse pour ne pas dire ennuyeuse. Alors que j'adore d'habitude ce genre de récit, j'ai ici eu du mal à m'attacher vraiment au personnage de Claudine, que j'ai trouvé assez mal caractérisé et pas toujours très cohérent, j'ai eu l'impression qu'elle n'avait pas vraiment de personnalité à part bien sûr la relation complice qu'elle entretient avec sa mère et la colère suite à la séparation de ses parents. L'île où mère et fille vont passer l'été donne un beau cadre à l'histoire avec ce paysage encore sauvage, son histoire mouvementée et le lien avec la famille de Claudine mais j'ai trouvé que là aussi ce point était assez mal exploité. L'auteur s'en sert pour donner un peu d'originalité à l'histoire mais on en apprend finalement assez peu et cela n'apporte pas vraiment de rebondissement. Pour le reste c'est du très classique : les meilleures amies qui s'éloignent quand l'une d'elle tombe amoureuse, la difficulté à accepter la séparation de ses parents, la vie qui est bouleversée du jour au lendemain et à laquelle il faut s'adapter, le tout m'a paru assez fade, encore une fois il m'a manqué une note d'humour ou un peu plus d'émotions pour m'intéresser vraiment.

Alors bien sûr il reste l'histoire d'Amour avec un grand A entre Claudine et le beau Jeremiah. Quelques jolis moments, une liberté de ton pour décrire les rapports entre les personnages (enfin une fille qui sait ce qu'il veut et une auteur qui parle ouvertement des relations amoureuses et de la sexualité), beaucoup de romantisme bien sûr mais (car oui désolée il y a un mais) beaucoup de répétitions aussi et l'impression parfois de faire du surplace sans que l'histoire ne décolle vraiment. Décidément, impossible avec ce roman de retrouver les gros coups de coeur que j'ai souvent en lisant la littérature ado ou young adult dont les auteurs sont généralement très forts pour nous émouvoir et nous embarquer dans leurs histoires. Ce n'était peut être pas le bon jour ou je ne suis peut être pas sensible à la prose de l'auteur mais en tous cas pour moi cela restera un roman sympathique mais assez fade et que j'aurai sans doute vite oublié. Dommage !
Commenter  J’apprécie          180
Claudine se souviendra de cet été à tout jamais. En effet, c'est l'un des plus durs qu'elle aura a supporter de sa vie : ses parents divorcent, c'est tout son monde qui s'écroule. Pour pallier à cette nouvelle, sa mère l'emmène avec elle en vacances durant un mois sur une île isolée, sur la trace de leurs ancêtres. Là-bas, totalement coupée du monde extérieur, Claudine va se recentrer sur elle-même et tenter de se reconstruire tant bien que mal. Fort heureusement, elle pourra compter sur l'aide de ses nouveaux amis, travailleurs saisonniers sur l'île, et en particulier sur Jeremiah, un jeune homme particulièrement séduisant, avec qui elle va vivre une douce romance.

J'ai beaucoup aimé suivre l'évolution de l'histoire d'amour qui se noue sous nos yeux. Tout en pudeur, douceur et poésie, Claudine et Jeremiah vont se rapprocher, apprendre à se connaître, se chercher, se séduire. Leur jolie histoire n'est pas sans rappeler les amourettes d'été que chacun d'entre nous a déjà dû connaître un jour ou l'autre. On ressent avec clarté toutes les émotions qui traversent Claudine face à ce premier amour : l'expérience nouvelle, la peur de la séparation, l'espoir des sentiments réciproques, la joie de partager des choses à deux. Fatalement, comme toutes les bonnes choses ont une fin, le nuage noir de la fin des vacances pèse constamment au-dessus de leur tête. Un compte-à-rebours qui les pousse à profiter au maximum du temps qui leur est accordé d'être ensemble.

En parallèle de ces premiers émois d'adolescents, c'est une véritable crise familiale que Claudine et sa mère traversent. le pilier de la famille a décidé de se séparer d'elles ; une situation difficile à comprendre, à expliquer, à accepter, mais pourtant bien inévitable. Elles vont devoir faire face à deux, continuer à vivre, essayer de pardonner et se reconstruire malgré tout. Fort heureusement, Claudine trouve dans ses nouveaux amis, un soutien indispensable face à cette situation exceptionnelle.

Le récit prend place dans un cadre particulièrement paradisiaque : au coeur d'une petite île sauvage, reculée, peu touristique, où le réseau Internet a du mal à passer, où l'authenticité des lieux et des habitants permettent de se déconnecter des tracas habituels pour se reconnecter à l'essentiel. Les lieux sont propices à la rêverie, à l'évasion, mais ils sont aussi source de mystères. En effet, nos deux protagonistes ont des ancêtres qui ont naguère vécues sur cette île : elles cherchent à en découvrir plus sur leurs histoires respectives.

Une romance émouvante, pleine d'émotions, sur les premiers émois des amours de vacances, le déchirement d'une famille, la reconstruction, la quête de soi. J'ai beaucoup aimé le cadre paradisiaque de l'histoire, l'ambiance légère et poétique des lieux, qui fait de ce récit un livre parfait pour l'été !
Lien : https://analire.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          220

Citations et extraits (115) Voir plus Ajouter une citation
Qu'est-ce qui fait que l'amour s'arrête ? Un jour, il y a de l'amour entre deux personnes, le lendemain, plus rien. Où va cet amour ? Un truc vivant, si puissant... comment peut-il disparaître comme s'il n'avait jamais existé ? J'imagine une pièce, ou même carrément une planète, où se trouve tout l'amour dont on ne veut plus. Une sorte de décharge des sentiments. Avec des petits éclats d'amour éparpillés un peu partout. Des gens qui fouillent, récupèrent les plus gros, les plus beaux pour tenter d'en faire quelque chose, de les recycler. C'est bien ce qui se passe quand on rencontre quelqu'un d'autre, qu'on retombe amoureux - on se réconcilie avec soi-même, on recolle les morceaux et on essaye encore.
Commenter  J’apprécie          130
C'est la seule question qui tourne en rond dans ma tête : comment se fait-il que le sol se soit dérobé sous mes pieds, comme ça, sans prévenir ? On ne pense jamais au sol sur lequel on prend appui, parce qu'on est persuadé qu'il sera toujours là. Jusqu'au jour où il disparaît.
Commenter  J’apprécie          300
Ce que personne ne sait, c'est que j'écris un roman. Un mauvais roman, interminable, que j'adore même s'il n'y a aucune intrigue, environ sept cent cinquante personnages et que je ne le terminerai sans doute jamais. Pour l'instant, il remplit trois cahiers et je continue à écrire. un jour je le jetterai au feu...ou je le taperai sur mon ordi.
J'ouvre mon cahier. Je débouche mon stylo.
Je fixe la page blanche.
Elle me fixe.
- Arrête de me fixer comme ça !
J'écris mon prénom, juste pour lui montrer qui est la cheffe.
Commenter  J’apprécie          130
La vie est une succession de peines. Qui vous submergent, vous coupent le souffle au point qu’on pense ne plus jamais pouvoir respirer. Et puis avant même qu’on ait pu s’en rendre compte, ce ne sont plus que des mots sur le papier, silencieux, endormis, jusqu’à ce que quelqu’un tombe dessus et les lise.
Commenter  J’apprécie          170
À un moment, il faut se lancer. Avoir confiance à nouveau. Et au pire qu'est-ce qui peut t'arriver ? [...] Sinon tu peux rester sur le qui-vive vingt-quatre heures sur vingt-quatre, mais ça ne t'empêchera pas d'avoir quand même des galères. Parce que c'est la vie.La chose dont tu peux être sure et certaine, c'est que tu auras des galères. C'est pour ça qu'il faut profiter de ce que l'on a.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Jennifer Niven (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jennifer Niven
MES DERNIÈRES LECTURES | 8 romans jeunesse & ado percutants 📖
autres livres classés : eteVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (937) Voir plus



Quiz Voir plus

tous nos jours parfaits

qui est l'ancien petit ami de Violet ?

Ryan Cross
Gabe Romero
Finch

7 questions
72 lecteurs ont répondu
Thème : Tous nos jours parfaits de Jennifer NivenCréer un quiz sur ce livre

{* *}