AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782919049066
326 pages
Argemmios (04/10/2011)
4.08/5   12 notes
Résumé :
An de grâce 1599. Renaissance tardive.

Au carrefour des influences slaves et germaniques, alors que les guerres de Religion persistent à déchirer l'Europe, la Moravie conserve ses traditions d'un autre âge et sa mémoire païenne, dans une paix fragile.

Mais là où les femmes se rassemblent pour se transmettre le vieux savoir, au travers de gestes immuables, certains hommes ont beau jeu de parler de sorcellerie et de brandir un terrible ou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Bookworm84
  21 mars 2012
Moravie, fin 1599. Aux abords de Velky, dans le domaine d'Ostrov, Marie épouse Vaclav Vanek, fils de la veuve Léna. le juge Michna, invité aux noces, est attaqué sur la route du retour par ce qui semble être un Appesart, un revenant. Il décède de ses blessures malgré les bons soins du médecin français installé à Velky, Jean Bonhomme. Alors que le mystère de cette mort n'est toujours pas résolu et qu'un moine-fantôme, ainsi qu'un loup à trois pattes, hantent la campagne, voici qu'un nouveau juge arrive. Et il est bien décidé à éradiquer toute sorcellerie. Malgré le danger, Léna, prêtresse de la Dame, se refuse à cesser la pratique des anciens rituels…
La Moravie est une région de l'actuelle République Tchèque. L'auteur de Masky s'est intéressée à cette région pour suivre les traces de Johannes Kepler, dont la mère fut accusée de sorcellerie. Viviane Etrivert a ainsi effectué cinq ans de recherches sur le sujet, voyageant en Moravie, se documentant sur les procès de sorcellerie de l'époque et, bien sûr, sur le folklore de la région ainsi que sur le folklore slave. Ces longues recherches, très poussées, ont donné naissance à un roman historique d'une grande qualité. le personnage de Kepler fait d'ailleurs une petite apparition dans le livre, rappel du point de départ de l'auteur dans son inspiration.
Le lecteur est embarqué dès la première page au coeur de la Moravie de 1599. Que ce soit par les détails de la vie quotidienne et de ses fêtes, avec la noce de Marie en ouverture, ou les croyances et rites de la population, nous voilà immergés quelques siècles en arrière. le folklore tchèque et slave est très présent : les habitants de Velky suivent des traditions ancestrales et dedek (lutin domestique), elfe, esprit humain prenant la forme d'un animal, déesse féminine et protectrice, et bien d'autres créatures féeriques traversent l'ouvrage de leur présence, de façon franche ou subtile. La touche de surnaturel, pourtant, se fait légère car le folklore est évoqué avec une telle force, une telle présence et un tel naturel, qu'il n'est pas besoin de grands effets pour découvrir les présences féeriques qui parcourent le récit. L'auteur nous présente les moraves et nous fait voir leur environnement par leurs yeux : cette belette, là, n'est-elle pas fée déguisée ? Et ce reflet dans la rivière, n'est-ce pas une rusalka ?
Outre le folklore morave et slave qui abonde, les procès de sorcellerie ont aussi la part belle. Ces derniers sont décrits avec véracité et, il faut bien le dire, sont d'autant plus choquants.[Lire la suite de la critique sur le site de Fées Divers]
Lien : http://feesdivers.fr/chroniq..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Goupilpm
  10 juillet 2018
Alors qu'il s'en revient des noces de Marie avec le marchand Vaclav Vanek, le juge Michna est attaqué sur la route par ce qui semble être un revenant. Découvert par le médecin français Jean Bonhomme il décédera quelques jours plus tard. Un nouveau juge arrive, chassé quelques années auparavant pour avoir puisé dans les caisses de la ville, il est bien décidé, sous couvert de chasse aux sorcières à se venger. Il est accompagné par un frère inquisiteur et par son propre bourreau. Malgré le danger, Léna, la mère de Vaclav et prêtresse de la Dame se refuse à cesser la pratique des anciens rituels.
Pour écrire ce roman où le folklore tchèque et slave occupe une place primordiale, l'auteure a effectué de longues recherches se rendant même en Moravie où elle ses longuement documenté sur ce sujet, mais aussi sur les us et coutumes de l'époque et sur les procès en sorcellerie. Dans le développement de son récit elle fait également mention de livres anciens sur lesquels elle s'est appuyé pour donner une histoire riche en détails.
La part de surnaturel se veut légère et s'imbrique de matière naturelle dans le folklore qui est évoqué avec beaucoup de force. L'époque à laquelle se déroule l'histoire, à savoir la période de Noël, ajoute elle aussi sa part de féerie.
Les phénomènes étranges se multiplient, ce qui donne aux juges toute latitude de poursuivre sa chasse aux sorcières aidé par certaines rumeurs et dénonciations. L'auteure nous apprend même qu'il existe un ouvrage, écrit par un moine, détaillant de manière précise et aussi très farfelue, les indices permettant d'identifier une sorcière ou d'incriminer un innocent. Les scènes de tortures sont décrites de manière plutôt sobre.

Le panel de personnages est très diversifié allant de l'aubergiste à la prêtresse ; et tous ont dans le récit un rôle a jouer même s'il est minime. Des personnages très bien dépeints et l'on n'a aucun mal à s'attacher aux protagonistes de premier plan ou à les détester.
L'auteure conduit son récit de main de maître, tous les ingrédients sont dosés de manière à mettre en exergue les thématiques qu'elle avance : la tolérance, le rejet des institutions corrompues, la haine, la violence,... et en opposition la féerie des rites et processions païennes.
La plume de l'auteure est agréable à lire. L'univers est intéressant , le mots slaves intégrés au récit et traduits en bas de page permet au lecteur de mieux s'intégrer s'y intégrer. L'intrigue qui passe presque au second plan est bien menée et attise la curiosité du lecteur qui soupçonne tout le monde. le dénouement arrive un peu trop vite, trop facilement et de manière impromptue.
Masky est une lecture agréable qui permet de passer un bon moment et approfondir les connaissances sur l'histoire, l'inquisition, le folklore, les us et coutumes de l'époque.

Lien : http://imaginaire-chronique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mazuay
  17 août 2014
J'avoue avoir été un peu perdue, noyée par ce roman.
La renaissance slave ne m'est pas très familière. le vocable spécifique est tout nouveau pour moi. Et jongler avec le lexique n'est pas vraiment évident en lecture sur support epub. L'utilisation alternée des noms, surnoms et fonctions des personnes (avec des consonances auxquelles je ne suis pas habituée) m'a aussi un peu freinée dans ma lecture. Je ne suis pas en train de dire qu'il aurait fallu l'écrire différemment, juste que j'ai eu du mal à me plonger dans l'atmosphère, par méconnaissance de l'environnement. Ceci ayant vraisemblablement été anticipé, Viviane Etrivert a pris le soin d'expliquer les termes, comme les us et coutumes. Mais difficile de tout imprimer du premier coup. C'est le risque dans ce genre de roman immersif.
Parlons donc de cette immersion. Je ne me suis pas plongée sur la carte du coin, mais je dirais que l'action se situe du côté de Prague. Je n'avais même pas tiré de ma mémoire que le saint empire romain germanique allait jusque-là. L'auteur a voulu montrer, dans ce contexte historique, un pan de la vie de villageois face aux conflits de religion, au pouvoir et autres administrations locales. J'avais déjà lu quelques romans qui approchaient l'Inquisition (dans les Fortunes de France de Merle ou le nom de la Rose d'Eco par exemple) mais jamais sous cet angle de la révolte des païens. Ce roman est une ode à la tolérance, un rejet des institutions corrompues. le parti est pris. Mais la poésie avec laquelle les faits sont relatés, en particulier les rites et processions, nous transportent dans un monde de féerie. La naïveté, la connivence, la loyauté ou encore l'hypocrisie de certains personnages semblent assez improbables dans leur réussite. Aucune transposition contemporaine possible. Basée sur des faits historiques, bibliographie a l'appui, le travail de recherche de l'auteur semble immense. Et le rendu, je l'ai dit, est féerique. On se laisse captiver dans la brume.
Je recommande donc ce livre pour son atmosphère et la découverte d'une région et d'un temps peu familiers… pour peu que vous ne soyez pas rebutés par pléthore de termes locaux.
[...]
Lien : http://question-sf.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


Videos de Viviane Etrivert (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Viviane Etrivert

Conférence Sorcières d'hier et d'aujourd'hui 1/2
Conférence "Sorcières d'hier et d'aujourd'hui" enregistrée à Zone Franche (Bagneux - férier 2013) Avec Dominique Camus, Pierre Dubois, Anne Fakhouri, Cécile Guillot et Viviane Etrivert. Animée par Stéphanie Nicot La suite : youtu.be L'audio de la conférence en intégralité : www.actusf.com
autres livres classés : moravieVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2036 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre