AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1612278523
Éditeur : Riviere blanche (30/11/-1)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
« On a trouvé des fibres végétales noires suffisamment grosses pour qu'on les reconnaisse à l'œil nu, et cette branche de fleur, là, on dirait du lilas, mais noir. » Quelques semaines après sa mutation, à deux ans de la retraite, au commissariat de Neuilly, en raison de sa grande probité, pour remplacer le Commissaire Devereau, un peu trop conciliant avec la haute société neuilléenne et les mais de l'ancien maire, Sandre se retrouve, le midi du premier janvier deux ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Lavieestunlongfleuvetranquille
  23 avril 2019
Le roman de gare, sous une expression trop péjorative et souvent mal interprétée, regroupe en réalité une littérature populaire dans le sens noble du terme qui ne s'encombre guère de pensées métaphysiques, délassante et peu complexe, surfant sur des stéréotypes et d'une certaine légèreté avec la morale.
Le roman noir en fait partie et "Lilas noir" débute avec un incipit percutant racontant le calvaire d'une jeune femme subissant un horrible viol en réunion.
L'intrigue étant l'élément majeur de ce genre, il n'est point utile d'en raconter plus que ce que dévoile la quatrième de couverture.
A mon sens, l'exercice est difficile, et il est partiellement réussi dans sa recherche de la mise en valeur de plusieurs combats légitimes d'actualité, sur les femmes, d'une certaine forme de pouvoir, des inégalités sociales, d'une hégémonie de la minceur et du positivisme.
Cependant, j'ai moins aimé l'emploi systématique d'un verbiage de rue, d'un langage imagé qui fait partie du décor, certes, mais qui restreint l'image de ceux qui l'emploi. Tout les policiers ne sont pas des San Antonio (que j'adore...) et tout les avocats ne sont pas des intellos (dans leur façon de parler).
Cette caricature des personnages est un peu lourde, forcée et souligne un contexte ou tout est bon ou mauvais, sans vraiment d'intermédiaire ni de subtilité.
Enfin, et sans rentrer dans des considérations politiques, les diverses références orientées vers des personnes réelles et célèbres du gouvernement de l'époque (ou ayant été au gouvernement ou au pouvoir suprême) amène l'intrigue vers des rivages qu'ils n'auraient pas fallu atteindre, soulignant une pollution idéologique qui aurait pu être évité.
En résumé, quelques erreurs de débutant (c'est un premier roman), mais également plein de bonnes idées qui soulignent un certain potentiel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          94
livrement_ka
  17 avril 2019
Présentation physique du livre :
Un livre de format moyen comprenant environ 250 pages.
La couverture représente le dessin d'une jeune femme.

Résumé : 
On a trouvé des fibres végétales noires suffisamment grosses pour qu'on les reconnaisse à l'oeil nu, et cette branche de fleur, là, on dirait du lilas, mais noir. »

Quelques semaines après sa mutation, à deux ans de la retraite, au commissariat de Neuilly, en raison de sa grande probité, pour remplacer le Commissaire Devereau, un peu trop conciliant avec la haute société neuilléenne et les mais de l'ancien maire, Sandre se retrouve, le midi du premier janvier deux mille quatorze, sur une scène de crime peu banale qui va l'entrainer dans une enquête pour meurtres en série qui, entre pressions et impasse, va lui coûter sa santé.

Sur l'auteur et son univers
Gemme, presque quinqua à l'imagination débordante, vit en Région Parisienne, entre un mari adorable et dévoué, Loulou, et un chat tyran domestique, Myrddyn. Passionnée d'Histoire, d'histoires, de mythologie, de littératures de l'imaginaire et avec un goût certain pour le thriller et le polar, elle signe ici son premier roman terminé (le terminé est essentiel, en l'occurrence). Elle hante depuis bientôt quinze ans les festivals essentiels de la SFFF

Sur les éditions
Rivière Blanche publie des manuscrits dans l'optique résolument nostalgique des années 1970. Les maquettes de couverture de nos collections ont été d'ailleurs volontairement conçues en tant qu'hommages aux anciennes collections "blanche" et "bleue" d'Anticipation et "noire" d'Angoisse du Fleuve Noir, indiquant par là même nos préférences éditoriales.
AVIS
Un grand merci pour l'envoi de ce livre qui ne m'attrait pas à première vue mais qui s'est révélé une petite perle.

Début du livre 
Mardi 31 décembre 2013 23h30 Neuilly-sur-Seine
assis à son bureau Anthony fixer sans le voir un dossier papier ouvert devant lui.  c'était le soir de la Saint-Sylvestre 

C'est vrai que ma première impression a été plutôt négative. Car étant fan de jolies couvertures j'ai trouvé cette dernière plutôt fade.
Puis ayant déjà lu un livre de Philippe Ward qui m'a transmis ce titre, et pour lequel j'avais déjà eu la même réaction, je me suis plongée dedans et n'ai pas pu le lâcher avant la fin.
Alors l'ambiance est plutôt prenante. En effet, le policier Sandre, alors qu'il est à deux ans de la retraite et qu'il vient d'intégrer son poste après une mutation est chargé de l'enquête de plusieurs assassinats dans des conditions sordides et surtout ayant comme point commun une affaire de tournante dans les hauts lieux de la bourgeoisie et les quartiers huppés de Neuilly sur Seine.
La victime, une jeune femme simple sans fioritures est aujourd'hui un mannequin reconnu.
Pour quelles raisons toutes ces personnes sont tuées.
Tous les regards convergent vers la jeune victime qui semble être le noyau central de cette enquête.
L'auteur nous emmène dans cette course haletante pour arrêter le meurtrier dans sa quête de vouloir a priori venger la victime.
Nous passons de la description de l'agression qui s'est produite en 2009 à l'année 2014 où le meurtrier sévit. Puis entre temps nous parcourons les années intermédiaires pour essayer de comprendre le cheminement du meurtrier et surtout les événements importants et marquants.

Le style de l'auteur
Des mots simples et posés permettent au lecteur de se plonger dans l'intrigue dès le départ et d'être happé par toute l'enquête.

Le décor
La région parisienne et plus particulièrement Neuilly-sur-Seine et les beaux quartiers

Le genre
Un polar-thriller

La forme de l histoire
Plusieurs chapitres rythment ce livre passant des années 2009 aux années 2014.
Le texte est aéré et la plume très fluide ce qui en fait une lecture très agréable.

Un tout petit bémol pour la couverture que je ne trouve pas très accrocheuse.....

Conclusion : 
Un polar qui vous prend aux tripes.
Je vous le conseille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Lillyunlivre
  12 juillet 2019
🦋L'HISTOIRE🦋
Neuilly est en proie à des homicides horribles, les victimes sont retrouvées violées et étranglées avec des fibres de Lilas Noir dans la gorge et autres orifices. Les grandes pontes sont secouées par ces actes qui touchent pour le moment seulement des personnes aisées. le commissaire Sandre reprend l'enquête dès sa prise en poste, après avoir succédé à un homme qui se laissait facilement graisser la pâte.
Son adjoint met la main sur un ancien greffier ayant démissionné de son poste suite à une horrible affaire de viol collectif dont les fils à papa ont été facilement acquitté suite à quelques magouilles parentales, ce dernier a fait le lien entre les affaires de Neuilly et d'autres similaires à travers le pays, toutes les victimes ayant un lien avec le procès qui lui a ouvert les yeux sur les moeurs désobligeantes qui ne protègent plus les victimes, mais plus le bourreau.
Ce qui reste le plus surprenant reste que chaque victime était enfermée de l'intérieur à chaque fois, ce qui rend difficile de trouver le mode opératoire qui se rapproche de plus en plus de l'improbable.
Lyla, la victime du viol collectif dont tous les instigateurs et aussi ceux de la parodie du procès semblent devenir à leur tour victimes a pour sa part remonté la pente et refait sa vie en devenant une égérie de mode.
La police semble s'intéresser à elle de près et pourtant elle reste irréprochable.
Un mystère qui va vite user les nerfs vieillissants du commissaire Sandre.
Alors, alors, alors,
Le roman est décrit comme un livre d'horreur et policier, je confirme que les deux genres sont présents, mais le côté policier ressort beaucoup plus que le côté horreur qui n'est au final jamais amplement dévoilé, tout comme le meurtrier.
Je ne peux pas dire que ce fut un coup de coeur, j'ai toujours eu du mal avec le genre policier et enquête, préférant le suspens du thriller et les frissons de l'horreur.
Un sujet très difficile est exploité, le viol ! J'ai appris, avec grand étonnement (oui, j'ai eu du mal à croire à ce ratio), que 8 femmes sur 10 ont déjà subi une agression sexuelle !!! La scène décrite du viol y est choc sans pour autant être explicite, le après aussi est détaillé, car après un viol, surtout brutal, il ne suffit pas de se cacher sous sa couette après une douche bouillante et des litres de larmes et de savons. Non, ici on découvre les ‘'coulisses'', la prise en charge par les urgences, les procédés pour tenter d'amoindrir la souffrance physique et morale de la victime. Cette partie m'a vraiment touché même si certains détails restent choquants, il n'en reste pas moins qu'ils sont abordés sans pour autant paraitre déplacés.
J'ai moins aimé le côté enquête, préférant la reconstruction au fil des années de Lyla que nous rapporte les deux points de vue et époques.
Les dialogues m'ont laissé également un arrière-gout de trop courtois, trop réfléchi.
🦋LA CONCLUSION🦋
En conclusion, une histoire à lire et découvrir. Un sujet qui ouvre les yeux sur une réalité que l'on se dit souvent impossible de nous arriver et un style plaisant à la lecture.
Lien : https://lillymohre.wixsite.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
LesLecturesDuCrepuscule
  07 juin 2019
J'ai adoré lire ce livre, l'intrigue est captivante, passionnante. Les personnages sont intéressants et très bien construits.
Dans ce roman, on suit Lyla, une jeune femme brisée, violée et dont les coupables ont été blanchit du fait de leurs statuts privilégiés.
Cette jeune femme se reconstruit peu à peu au fil des pages, je suis ravie qu'elle ait retrouvé goût à la vie, on prend plaisir à la voir s'épanouir, elle le mérite. Mais son bonheur pourrait bien être en danger, lorsque son passé resurgit et menace de faire voler en éclats sa nouvelle vie. Ses violeurs se font tués les uns après les autres, sans qu'un seul indice soit laissé sur les scènes de crime. Alors qui est le coupable ?
Le commissaire en charge de cette enquête est désemparé, l'absence de preuve sur les lieux des crimes ne lui laissent aucune piste pour résoudre cette affaire qui l'obsède et qui pourrait bien lui coûter sa santé.
Le récit est bien mené, il alterne entre la vie de Lyla et l'enquête qui est mène en parallèle. Ce livre aborde des thèmes extrêmement forts comme le viol et le harcèlement sexuel mais également la justice et l'estime de soi. J'ai adoré ce livre et je le recommande vivement !
Lien : https://leslecturesducrepusc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Aourelig
  05 mai 2019
Voici un livre qui une fois commencé ne nous permet pas de faire une pause.
Des personnages attachants, une intrigue bien menée, un vocabulaire bien choisi, fonds de ce livre un petit moment volé hors du temps.
Le rythme de Gemme sait nous cueillir quand on ne s'y attend pas et rends impossible le fait de refermer le livre avant la dernière page.
Sujet difficile, traité avec une certaine masetria !
Ce premier roman est un petit bijoux et un auteur a suivre !
Commenter  J’apprécie          11
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Jane Austen

Qui a publié ses "mémoires" ?

son père
sa soeur ainé
son neveu
sa fille

8 questions
48 lecteurs ont répondu
Thème : Jane AustenCréer un quiz sur ce livre