AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Le Sang des Immortels (8)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
Dionysos89
  30 avril 2014
En science-fiction française, il y a évidemment Pierre Bordage qui sort du lot, mais Laurent Genefort ne doit sûrement pas être loin derrière. Avec ce Sang des Immortels, abordez une planète éminemment dangereuse pour l'explorateur qui sommeille en vous.

Les éditions Critic nous proposent là un nouveau Laurent Genefort avec ce roman plutôt court, du format que nous pourrions qualifier de « novella » (de la même épaisseur, en gros, que La Volonté du Dragon, de Lionel Davoust, pour prendre un exemple chez le même éditeur). La couverture, élaborée conjointement par Laurent Miny et Cyrielle Alaphilippe, est franchement sombre et nous appâte avec un monstre reptilien d'envergure. Pourtant, cet Immortel rapidement pointé comme le but du voyage n'est que le bout du chemin et celui-ci est parsemé d'embûches pour les cinq compagnons qui s'offrent à nous.
Pour des raisons très différentes, quatre explorateurs partent à la recherche d'une créature mythique sur un monde n'attirant pas du tout le visiteur intergalactique. Accompagnés d'un guide local qui aurait déjà traversé la jungle qui se place entre eux et cette cible de choix, ils attaquent leur chemin de traverse chacun à leur manière. L'histoire peut paraître simple et classique, comme nous pouvons les aimer parfois, mais cela est d'abord dû à la relative brièveté du récit. Laurent Genefort s'y est astreint, pour cause de conditions imposées à l'écriture, à établir une aventure courte mais intense par sa densité.
Le problème, s'il doit y avoir un, sera surtout que nous n'avons finalement aucune scène de véritable chasse, alors que l'on nous vend des chasseurs hors pair et des explorateurs aguerris. Nous suivons « uniquement » un parcours du combattant dans une jungle particulièrement hostile : les personnages se débattent face à leur environnement, puis entre eux, mais auraient pu être davantage acteurs de leurs aventures. Pour autant, ne connaissant par forcément la large étendue de l'oeuvre de cet auteur, ce roman est toujours l'occasion de découvrir son fort rapport à la faune et la flore extraterrestres.

Avec le Sang des Immortels, Laurent Genefort signe une novella volontairement en marge de ses processus d'écriture habituels, tout en incorporant ses thèmes favoris, notamment la place de l'Homme dans son environnement, qui se révèle particulièrement hostile.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
finitysend
  20 juillet 2012
Personnellement je me suis pas mal baladé dans des jungles extraterrestres ( sourires ) .
J'en garde d'ailleurs beaucoup de souvenir marquants , mais cette ballade sur la planète Verfébro possède une saveur tout à fait particulière .

Le fond de l'intrigue peut laisser perplexe un lectorat disons : exigent et sérieux ?
Car en effet la quête des personnages principaux du roman tourne autour d'un animal dont le sang aurait la propriété remarquable de conférer le privilège de l'immortalité .
Cet animal est légendaire et il fascine savants ( dont des experts en sciences humaines ) et chasseurs renommés aussi .
Certains habitants de cette planète jungle pensent cet être selon des paramètres variés qui confinent généralement avec du divin le plus souvent , mais aussi selon des paramètres affairant à des questions existentielles et philosophiques . ...

L'auteur appréhendera cette thématique de l'animal fabuleux , de façon tout à fait rationnelle et on aurait tort de redouter des coups fourrés de « sens of Wonder « débridé , parce qu'il n'y en a pas l'ombre d'un seul dans ce roman soigné qui est une distraction très rigoureusement élaborée et méticuleusement mise en images par des mots biens assemblés et selon une dynamique qui n'est pas dénué d'une certaine élégance à mon humble avis .

La caractérisation est soigné et ce groupe qui se lance dans cette jungle hallucinante est tout à fait palpable et crédible .
Le guide de cette expédition est le narrateur du roman et il s'exprime à la première personne .
C'est un personnage sympathique , touchant et compètent qui est par ailleurs , de par son histoire , tout à fait au coeur des problématiques coloniales de cette planète jungle faiblement peuplée mais aux populations clivées qui voient le monde de façons souvent divergentes et qui possèdent des intérêts contradictoires , sans parler des intérêts financiers qui possèdent littéralement cette planète comme d'autres planètes ou portions de planètes , ailleurs dans la pan structure . .

Le lecteur bénéficie à chaque instant de l'expérience de ce guide ( le narrateur ) et également de ses connaissances qui sont variées et qui concernent la flore et la faune mais aussi les différents peuplements culturels , les intérêts économiques divergents , les légendes et l'histoires , les cadres et structures de pouvoir de ce monde ainsi et last but not least, la configuration planétaire en général , qui est somptueuse, grandiose et singulière .
Mentionnons par exemple , le système planétaire avec une énorme géante gazeuse clouée dans le ciel , le volcanisme tout à fait spécifique et d'autres aspects géologiques tout à fait originaux ou encore le magnétisme et la mareselva , cette jungle maritime originale qui couvre intégralement les océans de ce monde passionnant pensé jusque dans le moindre détail .

Cet univers est marquant , et les lecteurs de science-fiction qui mettent aux premier plan de leurs exigences la qualité de l'univers , seront infiniment satisfait de cette jungle à la variété de formes de vie qui est à la limite de l'inconcevable ainsi élaborée selon une répartition qui procède selon des dynamiques d'organisation du vivant tout à fait étrangères à nos logiques de classification habituelles ...

Bienvenu au pays où les plantes ont l'air d'animaux et où les animaux ont l'air de plantes ..
En fait c'est plus compliqué que cela et le mieux c'est encore d'aller y faire un tour soi-même pour découvrir toutes ces abondantes merveilles déroutantes et crédibles .

Crédibles donc et ce n'est pas la moindre des satisfactions du lecteur qui se lance dans cette aventure mouvementée , bien rythmée et dépaysante dans un univers à la saveur inimitable .... ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Chiwi
  08 juillet 2014
Voici le premier roman de Laurent Genefort que je lis et c'est plutôt pas mal. le roman est court vu que c'est un Fleuve Noir, donc il peut manquer un peu de consistance. Cela se voit surtout du côté des personnages. Les quatre étrangers manquent d'épaisseur, ils sont là sans être là . le narrateur, leur guide, est celui qui s'en sort le mieux.

Par contre, la forêt est un personnage presque à part entière. Avec sa façon de la décrire, de la rendre vivante, il donne tout son importance au monde dans lequel évolue les personnages.

La traque du Drac est une version SF de la quête du Graal et l'immortalité qu'il pourrait conférer. A côté de cela on peut trouver une critique des multinationales qui exploitent sans respect des ressources.

C'est un roman assez simple, qui aurait gagné à développer un peu plus les personnages mais il permet un moment de lectures très dépaysant.
Lien : http://lecturesdechiwi.wordp..
Commenter  J’apprécie          103
Henri-l-oiseleur
  02 décembre 2015
Laurent Genefort a une plume facile et beaucoup d'aisance à raconter de bonnes histoires. Ce roman de lui a tout pour faire passer au lecteur un bon moment de distraction : une expédition en forêt étrangère et dangereuse, un guide à qui n'échappe aucun des vices de ses clients; une quête enfin dont l'aboutissement aura tout pour surprendre le lecteur. Certes, ce roman ne se relira pas et épuisera tous les charmes à la première lecture : c'est pourquoi il importe de ne rien dévoiler, à part les merveilles et les effrois de la jungle extraterrestre, le portrait psychologique des aventuriers et de leur guide, et la quête.
Commenter  J’apprécie          90
holyboy
  08 mars 2013
Le premier roman de Genefort que j'ai eu l'occasion de lire et grâce auquel j'ai découvert ce talentueux auteur de Sf. Que dire ? Ce qui m'a frappé surtout c'est le talent avec lequel l'auteur invente un monde cohérent, dépaysant, exotique et credible en si peu de mots. On se pose littéralement sur cette planète en quelques phrase.
L'intrigue et les personnages me paraissent être au second plan, ce qui importe le plus c'est ce monde en tension offert au lecteur, un décor dynamique qui se modifie au fil de l'aventure sous l'effet des actions des différents protagonistes. Un livre court et agréable.
Commenter  J’apprécie          30
Bookworm84
  29 août 2012
Le pitch de ce roman m'avait attirée, par son côté aventureux. Et, côté aventures, j'ai été servie ! Laurent Genefort a su dépeindre la jungle extraterrestre avec de tels détails que l'on sentait littéralement l'atmosphère étouffante, humide, emplie d'une faune et d'une flore dangereuse que parcourent les personnages.
Les termes nouveaux sont nombreux mais on arrive à se représenter, quoique de façon floue, cette faune et cette flore extraterrestre.
L'objectif des personnages - hormis le narrateur et guide, qui cherche surtout à faire fortune - quant à l'immortalité offerte par le Drac permet de renouer avec le thème de la quête d'immortalité. Par ailleurs, l'aspect politique est également effleuré, un conflit couvant sur cette planète où la nature a tôt fait de reprendre ses droits et où il n'y fait pas si bon vivre pour les humains.
Malgré la narration efficace, les péripéties nombreuses et le décor fort bien campé, la fin de l'ouvrage m'a déçue. Je m'attendais à quelque chose de différent. La définition du Drac m'a elle aussi déçue.
Malgré tout, le sang des immortels reste un roman de SF d'aventures de bon niveau, que je recommande comme lecture détente - ou presque, les balades dans la jungle étant rarement glamours !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Unpapillondanslalune
  09 décembre 2011
Les Éditions Critic nous proposent ici une édition augmentée du roman de Laurent Genefort paru en 1997.

Sur la planète Verfébro, quatre acolytes venus de l'espace et leur guide partent en quête du Drac, créature immortelle de légende qui, dit-on, rendra tout aussi immortel celui qui boira son sang. Si le Drac ne le tue pas d'abord.

Ce court roman se lit vite et bien. le dépaysement et l'action sont au rendez-vous, et l'on est tout de suite pris dans ce récit à la première personne.
Lien : http://unpapillondanslalune...
Commenter  J’apprécie          10
Nyx
  05 mai 2016
Merci aux éditions Critic pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce roman.
Tout d'abord un mot sur l'objet : je ne suis pas fan de la couverture en soi, ou du choix des couleurs, mais alors la texture légèrement velouté en fait un vrai plaisir à tenir, et ne prend pas les marques de doigts ! (détail important pour certains lecteur).
Le roman ce lit globalement vite, surtout dans la deuxième partie. En effet, le début souffre du temps d'adaptation. Je ne suis pas une grande habituée de la SF, et j'avoue qu'il me faut un moment pour me faire aux termes techniques et étranges qui débarquent. le choix de les mettre directement dans l'histoire, sans faire tout un paragraphe, est un choix assez judicieux puisqu'on en comprend une partie par le contexte, mais ajoute une difficulté au lecteur qui va buter un peu dessus. Toutefois, le scénario même nous vient en aide. En effet, sauf le guide Jemi, aucun des personnages principaux ne vient de ce monde, et se voit donc contraint de demander le sens de tel ou tel mot. Sympa pour le lecteur, qui ne demande pas mieux non plus !
Concernant l'histoire, elle se passe dans un autre monde, mais pourrait s'appliquer en Fantasy pure. La poursuite d'une bête mythique dont le sang pourrait donner l'immortalité. Proie (ou prédateur ?) ultime pour certain, étape sur la route de la divinité pour d'autres, étude, rêve ou simple contrat, le Drac déchaine les passions. Jusqu'à maintenant personne n'a réussi à confirmer ou infirmer la légende, mais ces quatre explorateurs et leur guide réussiront peut-être là ou les autres ont échoués.
Chacun a ses motivations cachées, ses secrets et ses douleurs, mais tous devront se serrer les coudes pour réussir à sortir vivant de l'aventure. Car le monde du Drac est en fait une forêt, même l'océan (maréselva). Entre les indépendantistes et les aventuriers, c'est une guerre sans pitié qui va se livrer.
Le début m'a paru lent à se mettre en place, et a bien failli me perdre, mais après un certain temps, j'ai eu un regain d'intérêt pour cette aventure, et le style de l'auteur n'y ait pas pour rien !
Le roman est court, et pourtant il ne donne pas une impression de trop peu, il est plutôt justement dosé. La fin – un peu ouverte – pourrait laisser place à une suite, mais se suffit à elle-même et permet au lecteur de continuer à faire vivre les personnages dans son imagination. Pas une mauvaise idée.
Bref, un début un peu douloureux pour ma part, mais une fin de lecture intéressée et passionnante. Bref, pas un mauvais investissement ^^
Lien : http://www.nyx-shadow.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La horde L'ascension du serpent

Que donnent les pierres extraitent d'un crâne de dragon?

Force et rapidité
Pouvoir et longévité
Pouvoirs magiques
Vision nocturne

20 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Hordes, Tome 1 : L'ascension du serpent de Laurent GenefortCréer un quiz sur ce livre