AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie de Prémonville (Traducteur)
ISBN : 2290004618
Éditeur : J'ai Lu (09/03/2009)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 93 notes)
Résumé :

Grâce au travail de Rhapsody et de ses compagnons, les terres bolgs s'affirment à présent comme une nouvelle puissance politique que ses voisins ne peuvent plus ignorer. Rhapsody et Ashe se lancent dans un périple qui conduira la jeune femme à la rencontre d'Elynsynos, un dragon vieux de plusieurs milliers d'années. Mais le chemin qui l'en sépare est long, surtout avec un inconnu aussi imprévisible qu'Ashe. Pendant ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
BaronBreton
  07 octobre 2012
Ce premier tome de la seconde partie de la Symphonie des siècles comment par quatre prophéties : celle des Trois, de l'hôte indésirable, de l'Enfant Endormi et du dernier gardien. Toutes ces prophéties seront abordées dans ce tome afin de faire avancer l'histoire mais surtout de compléter l'Histoire de l'univers créé par Elizabeth Haydon. Car cette fois ci l'auteure va bien nous parler du passé de son monde, de ses mythes et légendes, et ainsi combler un grand vide et donner des réponses aux lecteurs/trices, surtout via la rencontre avec la dragonne.
Comment le monde est né, qui sont les Preniers Nés et leurs descendant, les mauvais présages qui planent sur le monde, etc. en somme une réponse aux mystères du passé.
Bien que l'intrigue n'avance véritablement qu'au deux tiers du livre, les différentes rencontres de Rhapsody permettront de poser les grandes trames de l'univers et les enjeux car jusqu'à présent l'échiquier n'était par encore en place, on était dans un simple "tour de chauffe". Les pions sont donc bien prêts à rentrer dans la partie et les voiles peuvent commencer à tomber.
Rhaposdy ayant quitté la forteresse d'Achmed et Grunthor, ces deux derniers sont peu présent mais l'ont fait d'autre rencontre : celle d'un dragon *bis repetita* et Ashe (qui se dévoile sous son vrai jour vu le temps qu'il passe en compagnie de l'héroine). de plus, bien que les deux Bolgs ne soient pas trop présent on en apprend plus à leur sujet et surtout sur Achmed et sa nature. Ce dernier reste à mon goût le personnage le plus impressionnant, encore plus par le fait qu'il se serve de la beauté de Rhapsody à ses fins et qu'il se sait malheureusement lui aussi sensible au charme de son amie, ce qui a le dont de l'énerver ; un personnage toujours haut en coucleur (et toujours aussi cynique pour notre plus grand plaisir) qui saura par ailleurs remettre la Lirins à sa place et surtout à la confronter à la réalité du monde et de ses habitants.
Pour en revenir à Rhapsody (oui encore elle), ce personnage reste le "problème" de cette oeuvre, il est très très très agréable de voir une femme héroïne et surtout avec un tel caractère (la voir juré comme un barbare est un plaisir par exemple, ainsi que son auto dérision sur sa 'blondeattitude') mais avec le recul elle tient ici un peu beaucoup de la 'Marie Sue', tout lui réussi et trop facilement une fois encore.
J'en prend pour exemple un apprentissage à l'épée avec une maîtresse d'arme réputée dure et froide et qui l'accueillera comme sa fille et rira même avec elle ; le tout pour un entrainement extrêmement rapide qui fera de la Lirin une vrai machine de guerre, ou presque. Si vous ne supportez par Rhaposdy, continuer le cycle peut être dur (mais bon il reste le sociopathe d'Achmed et le grand Bisounours Hulkien de Grunthor !)
Au final un tome du changement, les choses sérieuses sont véritablement en place, ou plutôt elles vont s'accélérer encore plus car impossible de faire machine arrière.
Elyzabeth Haydon confirme son talent avec une écriture toujours aussi comparable à de la musique et avec un tome qui structure son univers de façon solide, aussi bien pour son passé que pour son futur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
aventurine
  27 juin 2017
(Ma critique concerne les deux parties du deuxième tome : Prophecy)
Je ne pensais pas être aussi heureuse de retrouver les personnages de la Symphonie des Siècles, mais je crois que ce deuxième tome est encore mieux ! Que ce soit le voyage vers la caverne d'Elynsynos en compagnie de Ashe, les incroyables discussions avec le Dragon, le temps passé dans la forêt de Tyrian, la découverte de l'Enfant de la terre ou encore tout ce qui a suivi, tout a été parfait.
J'ai aimé retrouver la beauté de cette histoire avec sa magie musicale, l'écriture magnifique et lumineuse, les personnages profonds avec lesquels je suis liée. J'ai été heureuse de découvrir un peu plus Ashe, d'en apprendre sur son passé, sur sa personnalité et il est venu s'ajouter à mes personnages préférés.
Je ne sais pas comment expliquer à quel point cette histoire me touche, de par les relations profondes et réalistes, par la bonté qui se dégage de l'écriture. Je me sens bien dans cet univers malgré les épreuves et les souffrances que subissent les personnages. C'est une histoire épique, une fresque magnifique, de la Fantasy classique comme on les aime mais originale en tellement de points.
C'est un véritable bonheur de poursuivre la série et j'ai hâte de découvrir la suite pour que des réponses viennent à toutes mes questions, mais c'est déjà tellement beau et puissant que je ne sais pas comment ça pourrait être mieux. Mais vu la façon dont l'auteur m'a surprise, je pense qu'elle va réussir ce tour de force et me procurer encore de nombreuses émotions imprévues !
Rien d'autre à ajouter, c'est un bijou !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mondaye
  03 mars 2016
Un deuxième tome palpitant à la non-fin troublante... frustrante... normalement encore une fois en toute logique l'histoire ne devrait pas être coupée là...
En fin passons!
Même si nous suivons toujours Achmed et Grunthor, le récit est tout de même surtout centré sur Rhapsody, qui connait une certaine évolution au cours du récit -même si elle reste un peu trop sainte ni touche à sa manière. A ses côté le troublant Ashe...troublant oui c'est le mot... impossible à cerner comme de juste. Même si mes théories ont trouvées une part de leur confirmation la "fin" bouleverse tout.
Sinon on apprend pas mal de choses sur l'univers dans lesquels nos personnages évoluent, et on rencontre de nouveaux assez intéressants. Entre autre une dragonne endeuillée de trente mètres de haut. :)
Non vraiment un bon tome, dommage que l'on soit laissé sur notre faim.
Commenter  J’apprécie          30
dazboness
  03 août 2010
Désormais partie intégrante du monde dans lequel ils vivent et des drames qui s'y déroulent, Rhapsody et ses compagnons décident de s'implique dans la recherche et la destruction du Mal qui rôde dans les parages, issu de l'Ancien Monde et qui désire plus que tout détruire les hommes.
Ainsi, tandis que Grunthor et Achmed font de la nouvelle nation bolg, un royaume avec lequel il faut compter et traiter sur un pied d'égalité, Rhapsody parcourt le monde afin d'y rencontrer un dragon, avec l'aide du mystérieux Ashe au comportement parfois inquiétant.
Dans ce volume, Rhapsody prend de l'importance car elle se trouve initiée à de nombreux secrets concernant l'histoire du monde entre le moment où elle l'a quitté et celui où elle est revenue, mais aussi au sujet des premiers temps du monde et de la naissance des premières races (et de l'ennemi qu'elel combat). egalement, elle va apprendre de nombreuses choses concernant sa destinée et celle de ses amis, qu'elle est à la fois guérisseuse et guerrière, vouée à défendre et aimer les innocents, mais aussi à vaincre et tuer le Mal où qu'il se trouve.
Lien : http://homelaet.canalblog.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   25 mai 2014
[Prophétie du dernier gardien]
Au milieu d’un Cercle de Quatre se tiendra un Cercle de Trois,
Tous Enfants du Vent, et pourtant aucun,
Le chasseur, l’indéfectible, le guérisseur,
Rassemblés par la peur, liés par l’amour,
Pour débusquer celui qui se cache du Vent.

Ecoute, ô gardien, et regarde ton destin :
Le chasseur montera la garde,
L’indéfectible aussi abandonnera,
Le guérisseur aussi tuera,
Pour débusquer celui que se cache du Vent.

Ecoute, ô dernier de ton espèce, écoute le Vent :
Le Vent du passé qui salue son foyer,
Le Vent de la Terre qui met en sûreté,
Le Vent des étoiles qui porte le chant maternel chéri,
Qui cache l’Enfant du Vent.

Des lèvres de l’Enfant Endormi jailliront les mots de toute sagesse
Prends garde au Somnambule
Car le sang sera la clef
Pour débusquer celui qui se cache du Vent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AlfaricAlfaric   26 mai 2014
[Ashe à Rhapsody] - Si vous appartenez à la Première Génération, vous ne disposerez que d’un nombre extrêmement réduit de semblables avec qui faire votre vie, qui ne mourront pas dans vos bras avant que vous ayez eu l’occasion de les connaître.
[…]
- Quand j’étais toute petite, ma mère disait que le temps qu’on passait ensemble valait cette perte, car sans l’acceptation de cette douleur, il n’y aurait rien de précieux à perdre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
amelie_garfieldamelie_garfield   08 décembre 2014
La tête dans les mains, il sanglota en respirant l'odeur âcre du sentier, détrempant de ses larmes de dragon le sol meuble, sur lequel il laissa une coulée d'obsidienne pailletée de poussière d'or qui scintillait dans la lumière tressautante.
Commenter  J’apprécie          50
AlfaricAlfaric   25 mai 2014
[Prophétie de l’Enfant Endormi]
L’Enfant Endormi, des trois le dernier né,
Vit dans les rêves, bien que la Mort soit venue
Ecrire son nom au plus profond de son cœur déchu
Et que personne encore n’ai songé à le pleurer ;

La deuxième, qui gît dans le sommeil profond,
Entre un ciel d’eau et les sables inconstants,
Attend, les mains croisées, patiemment,
Le jour où elle se dressera de ces fonds.

Quant à l’aîné, qui repose aux confins
De la crypte à jamais silencieuse de la Terre,
Il n’est pas encore là, mais sa naissance amère
Signera du Temps même sa fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
AlfaricAlfaric   26 mai 2014
Il existe de nombreuses raisons, égoïstes ou généreuses, pour lesquels on met des enfants au monde. […] Les races sans âmes ont parfois un désir très profond d’engendrer une descendance, quelle qu’elle soit, pour garantir leur immortalité. […] N’en est-il pas de même pour chaque parent ? N’échange-t-on pas un peu de son âme contre une parcelle d’éternité ?
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1320 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre