AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782851083524
177 pages
Éditeur : Editions du Chêne (25/04/1984)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Née en 1871, Edith Holden est une naturaliste anglaise qui vécut dans le petit village d’Olton (Warwickshire). C’est la campagne de cette région qu’elle nous décrit et qu’elle peint à l’aquarelle dans ce journal de 1906. Elle a alors 35 ans. Elle y relate ses balades, peint l’éveil de la nature au printemps, prend note de ces petits riens qui font le bonheur de son existence : l’éclosion de la première fleur de coucou, les noisettes cueillies, le nid du rouge-gorge ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Folfaerie
  21 juin 2015
Pourquoi seuls les Anglais sont-ils capables de tels trésors ? C'est probablement que ce type d'ouvrages n'est pas pris au sérieux en France, ou bien que nous sommes trop cartésiens, je ne sais…
J'ai trouvé cette pépite un peu par hasard, et simplement parce que c'est la regrettée Florence Herbulot qui avait traduit ce journal pour les éditions du Chêne.
Edith Holden était une jeune femme naturaliste qui vivait à Olton dans le Warwickshire. En 1906 elle entreprend la rédaction de ce délicieux journal, illustré par ses propres aquarelles, entrecoupé de ses poèmes préférés, Burns, Shelley, Browning… entre autres. On y trouve aussi des dictons, et évidemment ses observations sur la faune et la flore locale, soigneusement consignées.
Le paon du jour, la vipère commune, des oeufs de grive, l'anémone et la grande digitale sont croqués avec talent, ses aquarelles sont réellement de qualité et traduisent la fraîcheur de la rencontre, l'émerveillement de celle qui qui contemplait la nature, jour après jour, quel que soit le temps. Je l'imagine, arpentant au printemps les petits chemins de campagne serpentant entre les haies, ou bien juchée sur sa bicyclette, luttant contre les bourrasques de vent pour rejoindre un lieu secret, mare ou bosquet, susceptibles de lui fournir quelques croquis.
Un coin de campagne qui donne le goût des belles choses, une envie d'harmonie avec les bêtes et les plantes qui vivent et poussent autour de nous, et surtout qui souligne la parfaite simplicité d'une vie en plein air, passée à contempler et observer, une façon de résister au rythme trépidant d'une société qui façonne des existences creuses et dépourvues de sens. Faire une pause, s'asseoir sur un coin d'herbe et ouvrir l'almanach d'Edith Holden en tournant paresseusement les pages…
Les éditions du Chêne ont réalisé un beau travail : la reproduction en fac simile permet d'apprécier la calligraphie de Corinne Rouault et une mise en page qui respecte l'oeuvre originale, spontanée et joyeusement fouillis. Bref, un coup de coeur.
Lien : https://labibliothequedefolf..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          183
dancingbrave
  29 décembre 2012
Reproduction en fac similé du journal de 1906 d'une jeune naturaliste, Edith Holden, qui nous décrit et nous dépeint la flore et la faune de la campagne anglaise au fil des saisons.
Les textes sont illustrés de balles aquarelles de l'auteure accompagnées d'extraits de poésie britaniques, de citations.
L'ensemble constitue plus un objet à contempler qu'un ouvrage technique, quoi que....
Commenter  J’apprécie          40
Enya75
  11 novembre 2016
Un journal plein de charme, de fraicheur, et surtout de tendresse vis à vis des animaux et de la nature au fil des saisons. On a envie de sauter dans les pages et de se retrouver dans la campagne anglaise, au petit matin, d'observer les oiseaux et les arbres, d'esquisser quelques croquis, puis de rentrer prendre un thé dans un cottage du Warwickshire . Les aquarelles, les poèmes, la moindre observation parmi les pages de cet ouvrage m'ont totalement séduite. Ce livre est magnifique, ravissant, c'est un poème tout entier, une ode à la nature, aux saisons. Un must à posséder dans sa bibliothèque et à consulter souvent, juste pour le plaisir...
Commenter  J’apprécie          10
keisha
  03 août 2015
Reproduction en fac similé du journal de 1906 d'une jeune naturaliste, Edith Holden, qui nous décrit et nous dépeint la flore et la faune de la campagne anglaise au fil des saisons.'
Aquarelles, poèmes, descriptions, observations dans les chemins du Warwickshire, promenades à pied ou à bicyclette... Épatant!

Lien : http://enlisantenvoyageant.b..
Commenter  J’apprécie          20
IreneD
  30 janvier 2019
Je ne me lasse pas de le relire
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Lucitron4712Lucitron4712   21 octobre 2016
Ce soir nous avons découvert un crapaud qui sautillait dans l'entrée; il a dû venir par la porte du jardin, restée ouverte toute la journée. Dans toutes les haies, les bourgeons de feuilles progressent de manière remarquable depuis trois jours qu'il fait beau, et les fleurs d'arbres se sont ouvertes toutes grandes, montrant étamine et filaments. Au matin, je suis allée voir le champ aux jonquilles; tous les bourgeons de fleurs sortent de l'herbe, tout droits comme de petites lances vertes parmi les lames d'épées des feuilles vert-bleuté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : journalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3199 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre