AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782365772792
176 pages
Éditeur : Urban Comics Editions (05/07/2013)
4.06/5   26 notes
Résumé :
Qui connaît réellement le passé d’Arthur Curry, cet hybride mi-homme mi-atlante, que l’on appelle Aquaman ? On sait qu’il a œuvré aux côtés de la Ligue de Justice. Mera, sa compagne, croit tout savoir de lui. Croit qu’elle est la seule à avoir caché des choses sur son passé. Pourtant, c’est auprès de l’homme qui l’a trahi, que le passé d’Arthur va refaire surface. Un sombre passé, profondément lié à la personne d’un criminel connu sous le nom de Black Manta. Et à un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,06

sur 26 notes
5
6 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Dionysos89
  14 mars 2014
Après un premier tome tonitruant qui remettait en valeur dignement le personnage du roi de l'Atlantide, Geoff Johns, Ivan Reis et Ivan Prado proposent la suite de cette série estampillée « New 52 ».
Ce deuxième tome nous propose les épisodes 7 à 13 de la série Aquaman parmi les « New 52 », ainsi qu'un épisode-prélude (parmi les fameux numéros #0 de septembre 2012 en VO). C'est l'occasion pour Geoff Johns de placer Aquaman dans sa stature très humaine : malgré la plongée dans le passé du super-héros, c'est la psychologie d'Arthur Curry qui est fouillée en fait. Flashbacks, précisions sur ses origines, son adoption par un marin, tout nous est donné pour que nous en apprenions davantage sur le passé d'Aquaman, bien longtemps déprécié parmi le petit monde des lecteurs de comics super-héroïques.
Et super-héroïque, Aquaman l'est incontestablement, puisqu'avec sa force surhumaine, son armure royale et ses dons liés à la faune marine, il apparaît clairement comme un égal de Wonder Woman, Superman et autres Flash. Dans cette ligne temporelle, il se trouve d'ailleurs qu'Aquaman a précédemment connu une autre ligue, avant la fameuse Justice League. Ce concept d'équipe est toujours aussi vendeur, même quand il s'inscrit dans le passé d'un personnage particulier comme ici. La trame narrative s'en suit de manière relativement classique avec, en premier, le rappel de la composition de l'équipe (avec quelques précisions sur le caractère particulier de certains), puis, par la suite, la réunion motivée dans le présent de cette même équipe, et enfin, nous finissons avec la conclusion de l'intrigue secondaire qui les a réunis. Rien d'exceptionnel donc, mais nous sommes surtout là pour suivre la réintroduction d'un ennemi mortel d'Aquaman : Black Manta. Celui-ci et Aquaman se connaissent particulièrement bien et leur relation va porter toute l'intrigue du présent volume.
En parallèle de cette histoire très volontariste, l'aspect graphique prend surtout une place incommensurable. Comme depuis leur collaboration avec Geoff Johns sur Blackest Night, Ivan Reis nous propose un dessin des plus puissants, épique et envoûtant. Ce dernier forme d'ailleurs un duo intéressant de dessinateurs avec Joe Prado ; ils se complètent parfaitement puisque nous enchaînons leurs planches sans aucun problème. Tout cela est surtout magnifié quand les éléments (eau, feu, terre, air, tout y passe) se déchaînent, et autant dire que batailler sur terre comme sur mer avec un demi-dieu de l'océan, cela fait des étincelles.
L'autre ligue est donc un opus parfaitement dans la continuité du premier tome de la série Aquaman : Geoff Johns rend à ce super-héros l'action qu'il mérite et le duo Ivan Reis Joe Prado propose des planches de très belle facture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          304
FrancoMickey
  29 janvier 2021
Nous voici de retour pour le deuxième volet sous la plume de Geoff Johns des aventures de notre sculpturale gueule d'ange à la chevelure de corail aux reflets d'or. Au menu ? de la castagne acrobatique, une équipe de choc façon « BFF à la vie à la mort » (Best Friends Forever pour les non-initiés ndlr) et des séquences homériques en pagaille. Embarquez dans ce cocktail détonnant qui vous mènera des profondeurs de l'océan aux confins de la jungle (manquait plus que Rahan pour parfaire le tableau).
L'auteur dépoussière l'histoire du héros de l'Atlantide et fait souffler un vent de fraîcheur revigorant et même carrément grisant. Plongez de toute votre âme d'enfant dans une épopée entièrement axée sur le divertissement et l'action qu'un tissu dramatique gravitant autour de la genèse d'Aquaman vient subtilement enrober. Les enjeux se révèlent passionnants mais plus encore, creusent des sillons plus que prometteurs pour la suite de cette odyssée maritime.
Aux commandes artistiques, Ivan Reis régale toujours autant. Sa griffe ciselée donne naissance à des planches enchanteresses à la fois nerveuses et chargées de puissance émotionnelle. La rage de certaines scènes à la tension palpable transpire littéralement par les pages. Par ailleurs, la savante orchestration de certaines séquences agitées s'avère divine, conférant ainsi une immersion totale à l'expérience graphique. Pas le temps de dire ouf que vous voilà happés au coeur de combats titanesques ébouriffants.
Que dire d'autre ? Enfourchez votre hippocampe préféré et foncez tête la première dans les entrailles Atlantes aux côtés du sexy blondinet au sourire le plus ravageur et aux pectoraux les plus gonflés de la planète océan. A vos marques, prêts, plongez ! Ouais je sais elle était facile mais m'en fous c'est vendredi tout est permis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
BazaR
  15 octobre 2014
Encore une fois, que du bon et même encore meilleur.
Alors comme ça monsieur Aquaman on fait des cachotteries à sa petite femme adorée, hmmmm ?
Racontez-moi ça !
On ne vous connaît que depuis six ans ? Bizarre je vous croyais plus vieux d'au moins 70 ans… J'ai dû changer d'univers entretemps… C'est ça ? On est chez DC Renaissance ? Ah, ok (je m'y fais pas).
Et vous avez eu le temps de faire partie d'une autre ligue ? Mince alors vous perdez pas de temps ! On les connaît les autres ? Non ? Ils sont tous affublés d'un artefact Atlante ? Intéressant ! Et ils ont tous une personnalité qui mériterait un comics personnel ? Je demande à voir !
Mais dites-moi, la jolie sauvage là, Ya'wara, vous n'auriez-pas elle et vous, par inadvertance, ngoro-ngoro dans la case ? Vous voyez ce que je veux dire ? Oui ? Mais votre magnifique épouse va vous écharper mon vieux…
Même pas ? Elle est compréhensive ? Je trouve que vous abusez de sa bonté…
Et le méchant de l'histoire… Dites-donc je le connais celui-là, avec son gros casque d'insecte aux yeux rouges, Black Manta c'est ça ? Il vous en veut dites-donc ! Vous avez assassiné un membre de sa famille ou quoi ?
Ah oui ? (mince)
Et il est responsable de la mort de votre père ? Et vous voulez le zigouiller aussi ? Mais c'est une vendetta ! Ce n'est pas raisonnable !
Mais il assassine les membres de votre ancienne ligue les uns après les autres ? Pour récupérer les artefacts ? Parce qu'il aime tuer vos amis ? Ah c'est carrément un danger public ! Avertissez la police !
Bon, vous inquiétez pas, tout ça finira par s'arranger ! Mon conseil, écoutez vos amis et ne faites pas cavalier seul.
Ça fera 2000 Euros ! Merci !
(Note du chroniqueur : j'ai un peu craqué là , mais c'est vraiment de la bombe cette BD. Action, personnages tragiques ou pathétiques, et le dessin est top).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Pavlik
  11 septembre 2017
Geoff Johns et Ivan Reis ont été chargé, dans le cadre des "New 52" (52 séries de DC relancées à la suite du crossover Flashpoint) de remettre au goût du jour Aquaman, un héros, il faut bien le dire, qui évoluait plutôt en ligue 2 chez l'éditeur. A noter qu'ils officiaient aussi sur la JLA.
Aquaman est un héros assez ancien puisqu'il apparaît en 1941, créé par Paul Norris et Mort Weisinger. Historiquement son père humain n'est pas son géniteur mais, dans cette nouvelle version, il l'est.
En effet, si l'ambiguïté sur ce point était de mise dans le premier volume, elle est ici levée, et nous apprenons que Tom Curry est bien le père naturel d'Arthur, qu'il a eu avec Atlanna, la reine de l'Atlantide et qu'elle fut empêchéede vivre avec eux, pour des raisons politiques.
Ce deuxième tome, qui regroupe les épisodes 7 à 13 de la série est un cran au-dessus du premier ;
-cette fois, il n'y a pas d'hésitation sur le ton du récit, Geoff Johns se situant dans une histoire de super-héros classique.
-du coup, il réintroduit un "méchant" digne de ce nom, un ennemi recurrent d'Aquaman, à savoir Black Manta. C'est un personnage au background et à la personnalité intéressant.
-la qualité des dessins d'Ivan Reis et de Joe Prado augmente, il y a des planches vraiment sympa.
Geoff Johns, comme il le laissait penser dans les premiers épisodes, exploite le passé d'Aquaman, et l'on découvre que, malgré l'apparence idyllique de sa relation avec son épouse Mera, il ne lui a pas tout révélé sur ses anciennes activités.
Notamment, il s'est bien gardé de lui parlé de l'équipe dont il a fait parti (simplement baptisé" les autres", c'est le neveu du patron, en stage, qui a trouvé le nom ou quoi ?), et qui comptait dans ses rangs le Prisonnier, la Prophétesse, l'Agent, Vostok et la très peu vêtue, mais néanmoins très belle, Ya'wara, dont on imagine bien que Mera ne voit pas le retour d'un très bon oeil. Chaque membre possédait un artefact atlante qui lui conférait ses pouvoirs. Mais voici que Ya'wara apprend que la Prophétesse s'est fait tuée, elle en informe aussitôt Aquaman...
Cet arc est donc bien meilleur que le précédent, et l'on est ravi d'en apprendre un peu plus sur la situation en Atlantide, notamment que c'est Orm, le demi-frère d'Aquaman, qui règne. La construction du récit, à base de flashbacks, est on ne peut plus classique mais assez efficace. Personnellement, je pense que j'aurais préféré une option dans laquelle Aquaman aurait eu, d'emblée, un rôle politique affirmé, de part le fait d'être un chef d'état (un peu comme Black Panther, roi du Wakanda), car je trouve que c'est un super-pouvoir en soi (et très original).
Néanmoins, le fait de faire d'Arthur Curry un prince en exil (plus ou moins volontairement) peut également s'avérer payant, dans la mesure où ça procure aux auteurs un objectif à long terme (reconquérir son trône) ; à voir comment cela évolue.
PS : je trouve aussi dommage que l'on ne mette pas assez en avant le pouvoir de contrôle de la faune marine d'Aquaman, c'est quand même bien cela son essence...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
fairy-man
  29 juillet 2013
Excellent d'un bout à l'autre. Plus sombre que le premier tome, et plus gros je tiens à le signaler pour les maniaques (comme moi) du rapport pages/prix. 144 pour le premier, contre 176 pour celui ci, toujours à 15 €.
Au niveau du scénario, pareil avec Geoff Johns toujours aussi bon, le dessin est assuré par Ivan Reis (juste mon dessinateur préférer en ce moment), accompagné de Joe Prado qui assure pas mal lui aussi.
Pour ce tome, nouveauté de la part d'Urban (enfin j'avais jamais vu ça encore chez eux) tous les épisodes se suivent sans définir ou s'arrête chaque chapitre. Un peut comme panini comics.
Ce tome comporte les numéros 7 à 13 pour conter l'histoire de L'autre Ligue, ainsi que le numéro 0 lui aussi dessiner par Joe Prado et Ivan Reis (une chance). Numéro 0 qui conte l'origine de l'autre Ligue.
Bref, nous voilà avec un tome génial comme son prédécesseur qui confirme qu'Aquaman est bien le outsider des New 52.
Ps : je sais pas si vous avez remarqués pour ceux qui on pu lire ce tome mais il schlingue un peut au sens propre. Faute au nouvel imprimeur Italien ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41


critiques presse (2)
Bedeo   02 septembre 2013
Un très bon album d’Aquaman et on en redemande d’autant que l’univers possède encore plein de secrets à nous dévoiler. On vous recommande donc de vous lancer dans les aventures d’un héros ombrageux et téméraire qui se positionne comme un protecteur des océans et un gardien de la surface. Le tout dans un style classique mais diablement efficace.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Sceneario   08 juillet 2013
L'autre ligue est une agréable surprise qui confirme tout le bien que l'on a pu dire lors de la sortie du tome 1. Une oeuvre, un récit de super-héros, intelligent et réussi.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   06 janvier 2014
Ma plus grande peur a été vaincue. Mon vœu le plus cher, exaucé. Je ne suis pas mort tout seul.

Commenter  J’apprécie          160
PavlikPavlik   10 septembre 2017
[Ya'wara] Mais Arthur et moi, nous étions liés.
[Aquaman] Télépathiquement.
[Mera] Ce n'est pas mieux.
Commenter  J’apprécie          60
YaneckYaneck   23 juillet 2013
Agent: Ca descend trop vite. Sauvez qui vous pouvez!
Prisonnier: Non, Agent. On les sauve tous. Ou cette fois, je meurs avec eux.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Geoff Johns (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Geoff Johns
Vidéo de Geoff Johns
autres livres classés : comicsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz des profondeurs !

D'ou viennent les créatures cannibales et mangeuse d'hommes ?

du désert
des océans
de la foret
des montagnes

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Aquaman, tome 1 : Peur abyssale de Geoff JohnsCréer un quiz sur ce livre