AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B0186GDZGA
Payot et Rivages (30/11/-1)
3.5/5   1 notes
Résumé :
Par Helen Keller, sourde, muette et aveugle. Introduction par Nella Braddy Henney, traduction de René Jouan.
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après Ma libératrice - Anne Sullivan MacyVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Anne Mansfield Sullivan (1866-1936) est une éducatrice connue pour avoir enseigné à lire, écrire et parler à une jeune fille sourde, muette et aveugle : Helen Keller. Elle-même ayant des problèmes de vue, elle est placée à 8 ans, à la mort de sa mère, dans un hospice et ce n'est que quatre ans plus tard qu'elle sera admise à l'école pour aveugles de Perkins où elle en ressort diplômée. À 21 ans, elle est engagée pour éduquer et instruire Helen Keller, qu'elle ne quittera plus. Tout au long de sa vie, ses yeux lui ont posé problème. Elle a d'ailleurs subi plusieurs opérations, et c'est totalement aveugle qu'elle a atteint ses vieux jours.

Un peu plus de cinquante ans se sont écoulés entre la parution de "Sourde, muette, aveugle : Histoire de ma vie" et celle de "Ma libératrice : Anne Sullivan Macy". Si dans le premier, Helen avait délibérément choisi de ne relater essentiellement que le positif et les meilleurs moments de son existence, elle se rend compte désormais que ce fut une erreur. Voulant rendre hommage à sa « maîtresse », elle en profite pour revenir sur les difficultés qu'elles ont rencontrées pendant ses apprentissages, puis ensuite dans la vie adulte. D'autant qu'Anne a elle-même dû faire face à de grandes peines et obstacles tout au long de son existence : son enfance pour commencer, sa vue déficiente, le caractère quelque peu impétueux de la petite Helen, son combat pour qu'Helen réussisse dans ses études, à l'élever intellectuellement et socialement, puis ensuite les problèmes financiers, la place importante qu'elle aura au sein de la Fondation et ses nombreux problèmes de santé.

Helen Keller, certainement dû à son âge avancé, a ici une plume plus posée, plus consciente également du monde qui l'entoure (les deux guerres mondiales doivent y être pour quelque chose aussi). C'est le livre qui non seulement rend hommage à la femme qui a changé sa vie et l'a sortie des ténèbres, mais aussi celui qui lui donne la place et le rôle qui lui sont dus. Parce que si c'est Helen qui a été sur le devant de la scène, souvent Anne a été balayée à l'arrière. Helen met un point d'honneur à rectifier tout ça. Tout comme il a souvent été reproché à Anne d'avoir fait d'Helen sa marionnette, de l'avoir façonnée à son image. Là encore, Helen tient absolument à remettre les choses à leur place. Il est vrai qu'à l'époque, il était peu concevable qu'un infirme puisse penser par lui-même, heureusement l'être humain ne fait pas que régresser, il peut évoluer quand il s'en donne la peine : aujourd'hui, nous savons que la cécité et la surdité n'ont aucun impact sur l'intellect d'un individu. Mais à l'époque Helen et Anne ont dû souvent se battre et élever la voix pour se faire entendre et comprendre.

Avant d'entamer ce livre, j'ai d'abord hésité à attendre un peu. Puisque je venais tout juste de terminer "Sourde, muette, aveugle", qui est faut bien le dire plutôt long par moments (bien que très intéressant), j'avais un peu peur de vite me lasser. Finalement, je suis bien contente de les avoir lus l'un à la suite de l'autre, j'ai pu me rendre compte à quel point ils se complètent bien et comment le style d'Helen a pu s'affiner également.

Malheureusement, il y a encore quelques longueurs. Sans être ennuyants non plus, certains passages alourdissent le récit. Par contre, parce que moins édulcoré, parce qu'Helen accorde autant d'importance aux difficultés et conflits qu'aux moments de bonheur et de réussite, parce qu'elle nous parle d'Anne comme personne ne pourrait le faire, j'ai trouvé ce récit encore plus pertinent que le premier. Helen et Anne sont deux femmes épatantes, on le savait déjà certes, mais là maintenant c'est sûr à 200%.

Helen a révélé un côté de la personnalité d'Anne qu'on ne soupconnait pas : derrière sa facette de femme déterminée, persévérante et combattante, on y découvre une femme facilement dépressive dès que ses yeux la lâchent, une femme qui ne supporte pas les habitudes, qui a besoin de bouger sans cesse, de changer de décors, de découvrir et voir toujours de nouvelles choses, une femme amoureuse des livres et qui continuait de lire, le manuscrit collé au près de ses yeux malades, malgré les contre-indications des médecins.

Ce livre est aussi sensationnel que le premier, mais d'une toute autre manière, puisque raconté par une Helen plus âgée, qui s'ancre davantage dans la réalité.
Commenter  J’apprécie          5510

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Je ne peux cependant oublier qu'en abusant volontairement de ses yeux, à mon profit, elle raccourcit la période pendant laquelle elle aurait pu voir. Je sais que le Dr Berens la suppliait, presque en pleurant, de suivre avec le plus grand soin les traitements qu'il lui prescrivait et, tout particulièrement, de se reposer. Mais ni lui, ni moi, ni quiconque n'étions capables d'amener Annie à se ménager. Dès que je ne la touchais pas, voire pendant que je la touchais, elle avait le visage collé contre un livre. La lecture était devenue sa véritable vie [...].
Commenter  J’apprécie          350

Videos de Helen Keller (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Helen Keller
Une vie : Helen Keller
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (3) Voir plus



Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
966 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre

{* *}