AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782845657816
52 pages
Soleil (23/06/2004)
4.04/5   23 notes
Résumé :

Après Les Trésors enfouis d'Armorique, Les Mille Visages du Diable, et la cruelle beauté des Fleurs d'Écume, Les Contes du Korrigan vous dévoilent les arcanes de la Haute Cour de Justice des Korrigans et de leurs cousins, Teuz et Poulpikans. Dans ce 4ème volume, Koc'h enfile sa robe d'avocat pour plaider la cause de ses semblables qui, offensés par la sottise, l'arrogance ou la malveillance des humains, ont choisi de punir les fauteurs de troubles à leur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Kassuatheth
  20 octobre 2014
Parmi les quatre, c'est mon tome préfère autant par les images, par le thème choisi que par les histoires.
Je ne suis aucunement un spécialiste du graphisme des bandes dessinées mais j'ai quand même senti qu'il y avait plus de couleurs différentes dans ce tome, surtout pour les deux dernières histoires.
Le thème comme tel était fascinant. Des korrigans interagissant avec des humains plus ou moins gentils leur infligeaient des punitions plus ou moins importante.
C'est surtout la fin insolite de la troisième histoire qui suscité mon admiration. Jamais je ne me serais attendu à un tel dénouement.
J'oubliais : pour la première fois, on voit apparaître des femmes miniatures volantes. Par intuition, je suis allé sur le web et j'ai demande des images d'elfes et je pense que ces demoiselles en sont.
De plus, ces contes m'ont appris que les Bretons descendaient des Celtes. Plus j'en apprend sur la France, plus je réalise qu'elle est une mosaïque de peuples.
Commenter  J’apprécie          290
Ewylyn
  19 mars 2014
Un quatrième tome tout aussi passionnant et sympathique, divertissant et enchanteur. On nage en plein pays breton avec ces histoires captivantes, l'univers celtique est présent et nous fait rêver. On en redemande !
Ce qu'il y a de bien avec cette série c'est l'immersion totale dans la Bretagne, avec les costumes, les paysages, les décors, le vocabulaire, quelques mots de bretons se glissent de temps en temps. Rien de bien méchant, la traduction est en bas de page.
Une fois de plus, le fil rouge est des plus intéressant, on y évoque la pierre de justice, un tribunal se réunit pour juger des facéties orchestrées par le petit peuple fantastique. L'idée est plaisante et bien menée, j'aime ce côté plus sombre qui apparaît. le texte est toujours aussi lisibles et compréhensible permettant une lecture agréable.
Les graphismes sont de toutes beauté. La couverture est magnifique, j'adore ce vieux livre avec cet encrier et sa plume, ces parchemins, ces dessins s'apparentant à des aquarelles... C'est magique. Les dessins sont très beaux, malgré la diversité des illustrateurs et des coloristes, il existe une certaine fluidité et unité dans l'ensemble, c'est extraordinaire. Les dessins nous montrent des décors très enchanteurs, des ambiances à la fois fantastique et fantasy, c'est un savant mélange brillamment honoré par les couleurs. La colorisation est magistrale, les couleurs sont belles, elles permettent de mieux imaginer les sublimes paysages bretons, de rendre compte des costumes, les créatures rencontrées sont belles.
Le sonneur : l'histoire se situe à Sainte-Anne d'Auray où nous faisons connaissance avec un sonneur, Lao, odieux ! Il se moque de la religion, pourtant très présente à l'époque en cette région, il se moque des femmes, des traditions, des korrigans. Il est méprisant et méprisable, j'ai beaucoup apprécié la leçon que lui donne les korrigans, elle aussi amusante qu'effrayante. Elle a le mérite d'être à la hauteur de l'attitude du sonneur. C'est une belle histoire, dont il faut tirer des enseignements.
Le Teuz-ar-pouliet : cette fois-ci, nous partons à Locronan, une cité du Finistère. Barbaïk est une jeune femme très spéciale, je comprends son idée d'être moderne, de ne pas épouser le premier venu, de ne pas être une femme popotte-enfants. Néanmoins, ses manières sont peu sympathiques, elle est égoïste, capricieuse, fainéante et mauvaise langue, son idée se noie dans sa personnalité. L'histoire m'a bien amusée, j'ai adoré les malheurs qui s'acharnent sur Barbaïk, même si on finit par compatir à son sort. Jégu est attachant et plein de bonnes intentions, j'aime sa relation avec Teuz ar pouliet, un drôle de lutin drôle et plein de charme.
La noix du poulpikan :mon histoire préférée de ce quatrième tome. Elle se déroule à Pont-Aven et nous présente Soazig, une lavandière très amoureuse du peintre Armand, élève de Gauguin, un très grand peintre. Ils filent le parfait amour jusqu'au jour où notre héroïne offense gravement un poulpikan, qui pour se venger lui offre une noix. En la mangeant, Soazig tombe enceinte. Elle est jetée du domicile familiale, abandonnée par son amour. Là aussi, on est partagé entre la peine du poulpikan et celle de Soazig, on les comprend un peu tous les deux. J'ai beaucoup adoré cette histoire.
Pour conclure, cette série est formidable. Elle nous transporte au coeur des légendes et mythes bretons, avec un texte de qualité et soigné ainsi que des illustrations magnifiques. On est enchanté par les histoires qui nous sont contées tout en appréciant un fil rouge des plus intéressants. Nous avons le thème de la justice, captivant et passionnant, à travers trois belles histoires qui nous interpellent d'une manière ou d'une autre.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lucilou
  14 avril 2020
Koc'h le Korrigan est de retour et après nous avoir enchanté avec des contes d'eau et de sel, il nous mène avec lui à la réunion de la Haute Cour de Justice de la reine des fées où sont discutés les peines infligés aux humains par le Petit Peuple... Gare à celui qui se sera montré injuste ou cruel, qui aura outrepassé les règles magiques: celui là récoltera ce qu'il a semé...
Ainsi c'est dans ce cadre féerique et judiciaire que prends corps ce quatrième volume des Contes du Korrigan. La cour est le prétexte qui sert à dérouler les histoires dont les héros sont aussi les accusés. Notre Korrigan a revêtu la robe de l'avocat et le sinistre Skoul celle du procureur.
Si les récits présents ont tous pour point commun les tours joués par certains membres (parfois éminents) du Petit Peuple, ils sont tout de même très différents les uns des autres et "La Pierre de Justice" constitue à cet égard l'un des meilleur volume de la saga.
Diversité dans les dessins, les couleurs bien entendu et on ne peut que saluer une fois de plus (et ce ne sera pas la dernière) la qualité des illustrations et le talent des artistes à la barre, qu'ils soient conteurs ou enlumineurs... Diversité éditoriale donc, mais diversité dans les tonalités, dans l'atmosphère des histoires également et en tant que lectrice, c'est un petit bonheur!
La première affaire concerne Dir Bottez et un sonneur orgueilleux et impénitent, voire carrément méchant, que l'amour rachètera. La deuxième nous met en présence d'un imbécile heureux, d'une coquette paresseuse et amère comme un mauvais café et surtout d'un irrésistible petit Teuz. Enfin, la troisième nous conduit à Pont-Aven et à une jeune fille qui séduit un poulpikan doux et timide... Cette histoire est peut-être ma préférée des trois... Quoique le Teuz.... Quoique le sonneur... C'est tout là le problème de cet album: la quasi impossibilité de dégager une favorite dans le groupe... A l'angoisse, à l'énergie et en fin de compte à la douceur du "Sonneur" succède la drôlerie, l'espièglerie de du "Teuz-Ar-Pouliet" que le romantisme et la brutalité de "La Noix du Poulpikan" vient alors détrôner... Quand je dis que ce volume fait partie des meilleurs de la saga... Lisez et vous verrez!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Freelfe
  26 janvier 2015
La pierre de Justice est le tome 4 de la série BD Les contes du Korrigan, réalisée par Ronan le Breton, Erwan le Breton, Jean-Luc Istin et un collectif d'auteurs et de dessinateurs. Ce tome coûte 14,50€ et est publié par les Editions Soleil dans leur collection Celtic.
C'est une BD qui raconte des petits contes très sympathiques. Ici, nous sommes devant un procès de plusieurs petits korrigans qui ont fait subir diverses choses aux humains. Ils vont être jugés afin de savoir si ce qu'ils ont fait étaient mérités ou pas.
J'ai plus au moins apprécié les dessins selon le style. Cependant, j'ai apprécié toutes les histoires et découvert quelques légendes bretonnes que je ne connaissais pas.

Je recommande cette série de BD à tous, elle est vraiment très agréable à lire !
Lien : http://freelfe.blogspot.fr/2..
Commenter  J’apprécie          40
Elana
  01 novembre 2013
Après An Dioule ou encore les Morganed, c'est la Pierre de Justice qui est mise à l'honneur dans ce quatrième tome. Les contes du Korrigan nous font voyager une fois de plus sur les terres de la Bretagne et nous font découvrir à nouveaux de bien belles histoires.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
KassuathethKassuatheth   18 octobre 2014
Je ne suis pas fermier. Je n'ai que faire d'une femme qui a la croupe d'une jument et les mamelles d'une vache.
Page 169
Commenter  J’apprécie          270
KassuathethKassuatheth   20 octobre 2014
Qu'il soit noir, qu'il soit blanc, chaque chèvre aime son chevreau.
Page 214
Commenter  J’apprécie          202
ElanaElana   08 novembre 2013
A partir de ce jour, Lao découvrit le sens des mots: Amour, Humilité, Sincérité... Il épousa Benedig et ils eurent beaucoup... enfin, vous devinez quoi!
Commenter  J’apprécie          20

Video de Erwan Le Breton (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erwan Le Breton
{Conférence d'Erwan le Breton - Construire des mondes}
À l'occasion du lancement du site web Fantasy, retour aux sources (fantasy.bnf.fr), la BnF propose un cycle de conférences qui retrace l'histoire et les sources littéraires de la fantasy, ainsi que ses métamorphoses multiples dans le domaine du jeu vidéo ou du cinéma.Erwan le Breton, membre de l'équipe Editorial Creative Services d'Ubisoft et ancien directeur artistique de la licence Might & Magic, revient sur son expérience de créateur de jeux vidéo.
Conférence enregistrée le 23 janvier 2020 à la BnF I François-Mitterrand
En savoir plus : le n°87 de Chroniques (https://c.bnf.fr/Ghr)
+ Lire la suite
autres livres classés : armoriqueVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4481 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre