AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2897582294
Éditeur : (30/11/-1)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Ouvrage fascinant, best-seller du New York Times !

Pour en finir avec les fringales! Et perdre du poids pour de bon.

Les recherches du Dr Ludwig sur le contrôle du poids le prouvent: ce n’est pas parce qu’on mange trop que l’on grossit, mais que c’est parce que l’on grossit que l’on mange trop. Pourquoi? Parce que les cellules adipeuses affamées par une alimentation déséquilibrée stockent tout ce qu’elles peuvent. Et déclenchent des env... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
xnewlo
  22 mai 2017
Toujours un peu plus attentive au fil du temps à mon alimentation, il m'arrive de lire de temps en temps des livres sur ce sujet. Ici, c'est la couverture au titre énorme, un peu "choc" qui m'a attiré. L'auteur nous promet l'arrêt des grignotages, zéro frustration et une perte de poids durable. Pour ma part, il s'agit de manger de tout, en quantité raisonnable, mais j'ai été curieuse de découvrir ce que voulait nous apprendre ce diététicien.
On entre vite dans le vif du sujet, où pour l'auteur, les glucides sont mauvais, et la malbouffe, ancrée par nos sociétés de consommation, nous pousse tous à devenir obèses, ou, tout du moins, en surpoids. Mobile économique ? le point de vue de l'auteur est parfois un peu extrême je trouve. Toutefois, la corrélation qu'il établit entre le sucre et nos cellules adipeuses est intéressante. le sucre appelle le sucre, et puisque l'on en mange trop, notre organisme peine à éliminer le surplus. L'auteur joue sur la dépendance à la nourriture: plus on mange, notamment des aliments sucrés, plus on grossit. A l'inverse, plus on les supprime de notre alimentation, et plus on mange de "bon gras", plus on mincit.
L'auteur nous présente donc les trois étapes de son procédé. La première, d'une durée de deux semaines, éradique complètement les glucides. Cela sous entend peu de fruits, des légumes à volonté, pas de pâtes, de riz, de pain, de pomme de terre, de gâteau etc...
La deuxième propose la réinsertion de quelques aliments contenant des glucides, tels que les bananes, les fruits secs, etc.
Enfin, la dernière étape est celle de la stabilisation, où le patient doit être capable de s'analyser lui même, et de se rendre compte de combien de portions de glucides son corps est capable de supporter, sans grossir.
Voilà pour les grandes lignes. Je dois admettre que l'approche de ce docteur est intéressante. On en apprend davantage sur le fonctionnement des cellules et du métabolisme. Il renverse complétement les idées reçues actuelles, et tente de nous démontrer que les régimes où l'on compte les calories ne sont pas durables. de plus, dans son programme, il privilégie les bons gras (huiles végétales, noix, poissons gras, viandes grasses, fromages, lait entier etc...). Difficile de croire que la crème fraiche fait maigrir, au détriment des bananes, des melons, des pâtes et des pommes de terre à l'eau. Pour moi, tout doit rester question d'équilibre.
Cette méthode, avec ses nombreux outils et ses fiches de suivis, m'a paru très intéressante. Les arguments de l'auteur m'ont donné l'envie de m'y plonger, puisque, hormis la perte de poids promis, il paraitrait que ce concept donne moins de coups de "mou", plus de tonicité.
Néanmoins, lorsque l'on arrive à la dernière rubrique avec les recettes, et les ingrédients indispensables, je me suis dis que c'était irréalisable... Bien trop onéreux, avec des ingrédients assez peu communs dans les supermarchés (farine de pois chiche, huile de coco, pâte de soja etc..). En ville, cela ne doit pas être très difficile à trouver de petits magasins vegans et bio, mais lorsque l'on habite en campagne comme moi, c'est un peu peine perdue. Quoi qu'il en soit, je trouve donc ce régime très contraignant. Qu'allez-vous faire si l'on vous invite à une soirée pizza chez des amis ? Ou si l'on vous invite au restaurant où l'on ne vous autorise qu'à manger des légumes vapeur en accompagnement ? L'auteur propose même de préparer ses petits tupperwares et de les amener discrètement au restaurant. Un comble, pour un ouvrage qui propose à première vue une méthode simple et durable. C'est une méthode très proche du régime cétogène, qui lui, multiplie les portions de gras au détriment des sucres (couennes de jambon, beaucoup de fromages et laitages). Pas sûr qu'à long terme, cela soit bon pour les artères et le cholestérol...
Quoi qu'il en soit, cet ouvrage en premier lieu intéressant dans son analyse faite du corps humain et de son métabolisme devient vite décevant dans la pratique. le concept est bien trop contraignant, trop onéreux, et compliqué à suivre. C'est, pour moi, un régime où, au moindre écart, vous le payez cher. Vous partez une semaine en vacances, vous avez le malheur de manger un sandwich et une salade de pâtes, pas sûr que cela passe inaperçu sur la balance. Ce n'est pour moi, pas une vie, de se passer de pains, de pâtes, de riz, de pomme de terre. A long terme, cela risquera d'être frustrant d'autant plus que ce sont des ingrédients phares de notre gastronomie française (tout du moins, le pain et les pommes de terre!). Tout est question de quantité pour moi, mais qu'importe. Ne vous attendez pas à une solution miracle. Ce programme est trop ardu à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ViolaineB
  25 mai 2017
Ce livre est destiné à celles et ceux qui font attention à leur alimentation.
L'auteur, un docteur américain spécialisé dans la nutrition, considère que les glucides hautement transformés et la diminution dans nos alimentations de matières grasses sont à l'origine de l'obésité qu'il constate en amérique.
Il explique alors en quoi ces glucides sont mauvaises et en quoi les graisses et protéines sont importantes à notre organisme. C'est très intéressant et à la portée de toutes et tous.
Enfin, il propose un programme alimentaire et un régime incluant 3 semaines de menus très précis, avec les recettes et listes de courses.
J'ai suivi ces menus, en les adaptant un peu (oeufs brouillés épinards le matin, très peu pour moi!) et effectivement j'ai constaté des effets bénéfiques : plus de fringales et envie de sucre, repas savoureux, augmentation de l'énergie.
Je trouve néanmoins le régime difficile à suivre au long terme car il supprime quand même énormément les glucides dont le riz et pâtes (même complètes), et c'est de mon point de vue difficile à concilier avec une vie sociale, l'offre alimentaire actuelle et le temps limité devant les fourneaux.
C'est donc pour moi un régime complémentaire à ceux d'IG bas que je suis déjà :
- IG bas vous offre plus de libertés dans le choix des glucides
- mais, pour les lectures que j'ai faites, pas d'informations précises sur les quantités et associations de lipides / protéines. -> c'est sur ce point que Au secours j'ai toujours faim, apporte des réponses très concrètes
Je le conseille donc fortement, même sans le suivre, pour l'explication sur les glucides, l'aide sur les quantités à consommer et les recettes sympa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : sainVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
69 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre