AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782846282581
222 pages
Éditeur : Blanche (16/09/2010)

Note moyenne : 3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Quelle est cette chambre qu'elle ne reconnaît pas ? Ce lit dans lequel elle est attachée ? Et qui est cette femme violente et perverse qui a pris possession de son corps ? Obsédée par une souffrance dont elle ne trouve pas l'origine, Margot est internée depuis trois mois sans garder le moindre souvenir de ce qui lui est arrivé. Qu'a-t-elle commis de si terrible pour que les infirmières chuchotent sur son passage ? Pourquoi sa mère ne lui répond-elle plus au téléphon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
marcbordier
  24 août 2014
Critique disponible sur mon b log http://www.marcbordier.com
Où vas-tu Margot ? est un roman érotique publié en 2011 par une jeune auteur débutante du nom de Sève Maël. Je n'en attendais pas grand' chose, si ce n'est de me vider un peu l'esprit de mes préoccupations alors que je passe l'été loin des plages à travailler et à gérer l'intendance de mon installation à Londres.
J'ai été très agréablement surpris. Alors que j'imaginais un récit plein de clichés à l'eau de rose cucul la praline à la E.L. James (voir ici l'article que j'ai consacré à 50 Nuances de Grey), j'ai trouvé un thriller érotique captivant et haletant dont la narration conduit le lecteur de page en page jusqu'à un dénouement horrible et inattendu. le récit est raconté du point de vue de Margot, une jeune femme d'une vingtaine d'années frappée d'amnésie. Un beau jour, elle se réveille internée dans un hôpital psychiatrique après des événements douloureux et inquiétants dont le souvenir est tellement pénible qu'elle les a refoulés au fin fond de sa mémoire. Avec le soutien d'un psychologue compréhensif, elle va peu à peu sortir de son état léthargique et reconstituer sa mémoire perdue. Elle se rappelle tout d'abord sa vie d'épouse aimée et comblée par un mari prévenant et plein d'attentions, depuis le jour de leur rencontre jusqu'à son quotidien de femme au foyer heureuse de retrouver l'homme qu'elle aime après sa journée au travail. Ce tableau idyllique se fissure un soir de janvier lorsqu'elle surprend son mari en compagnie d'un autre homme dans une posture sans équivoque dans la cabane au fond du jardin. La découverte brutale des penchants homosexuels de celui qu'elle croyait connaître marque le début d'une période de dépression et de tension qui ira de mal en pis jusqu'à la scène finale.
D'un point de vue littéraire, le principal intérêt de ce roman réside dans sa construction narrative. Celle-ci débute par des chapitres hésitants et remplis d'interrogations sans réponses, comme si la narratrice marchait à tâtons dans un brouillard où elle alterne entre somnolence amnésique et gesticulation impuissante (p.29: "Je fais partie d'un univers irréel. J'ai basculé dans l'autre monde, où il n'y a que du chaos et de la poussière. Je ne trouve plus la sortie. Je cours et m'agite, je m'affole, j'appelle à l'aide, mais personne ne vient."). Cette première partie (chapitres 1 à 6) est essentiellement consacrée au temps présent et au quotidien dans l'hôpital psychiatrique. Les souvenirs de sa vie d'avant l'internement sont peu présents et le plus souvent relégués au second plan. Tout au plus l'héroïne se rappelle-t-elle avoir été mariée autrefois à un certain Loïc rencontré lors d'une vente aux enchères.
A l'occasion d'une séance de massage, la mémoire lui revient de manière brutale et inattendue. Là où les efforts de la conscience s'étaient révélés impuissants, la stimulation sensorielle vient réveiller des souvenirs sensuels profondément enfouis, des réminiscences de corps fiévreusement enlacés. A ce stade, le lecteur émoustillé se réjouit à la perspective de lire des pages entières de cochonneries écrites par une femme. le public contemporain aime bien ça, et la critique journalistique l'a bien souvent encouragé dans ses goûts en encensant les premiers romans un peu olé-olé d'une Virginie Despentes ou d'une Marie Darrieussecq.
Mais il sera très vite déçu (ou enchanté, c'est selon les préférences de chacun…) en arrivant à la scène érotique très virile entre les deux hommes au fond du jardin. L'histoire prend alors un tour inattendu, et le banal roman érotique bascule du côté du thriller à la Jean-Christophe Grangé (je pense en particulier à son dernier roman le Passager, dont j'ai publié une critique sur ce blog; là aussi, une personne amnésique s'efforce de se réapproprier son identité et son histoire en remontant le fil des événements ayant précédé son internement). A partir de ce moment, les chapitres naviguent entre le présent du centre de soins psychiatriques et le passé de la vie d'avant. Au fil des pages, le récit s'accélère en accordant de plus en plus de place à l'histoire tourmentée des amants emportés par la puissance du sexe. Après une dernière suspension dans le temps présent, il s'achève brutalement par une scène tragique que je vous laisse le soin de découvrir. Bonne lecture…
Lien : http://www.marcbordier.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
xnewlo
  08 février 2014
Acheté lors des soldes chez France Loisirs, le résumé semblait assez prometteur...
Margot, jeune femme apprentie bibliothécaire croise lors d'une vente aux enchères le beau Loïc. Tous deux sont en lice pour l'achat d'un tableau. Loïc va remporter la vente pour ensuite... offrir le tableau à Margot ! S'en suivra rapidement deux années de mariage formidables. Mais un beau jour, Margot a la malchance de tomber sur son mari, ayant des rapports sexuels avec un collègue. Oui, un collègue. le calvaire va commencer pour elle...
L'histoire se passe dans un hôpital psychiatrique. Margot essaie de se souvenir de son passé douloureux... Elle ne se rappelle de rien, et ne sait pas pourquoi elle est enfermée "chez les fous".
Durant tout ce livre, nous assistons à la bataille intérieure de Margot. Pourquoi se retrouve-t-elle enfermée dans un hôpital psychiatrique ? Pourquoi sa mère est distante et n'est jamais venue la voir ? Pourquoi n'a-t-elle eu aucunes nouvelles de son gentil mari ? Certaines scènes sont très crues et limites à avaler... Margot parait parfois vulgaire dans ses propos. On dit toujours que l'amour rend aveugle ( et c'est bien vrai !), mais là, il y a des limites. Mettre son propre corps sur le marché pour comprendre les pulsions de son mari homosexuel... C'est un fait, son mari à ces tendances. Mais Margot n'aurait pas dû fréquenter des clubs gays pour comprendre. D'autant plus qu'elle a eu le tord de croire qu'elle pouvait changer les penchants de son homme avec quelques accessoires... le fait d'être homosexuel n'est en rien une maladie, elle espérait changer son mari, quelle sotte. Lui, son tord a été de lui cacher sa nature et de profiter d'elle pour avoir des enfants.
Ce livre a été un peu dur à avaler. L'histoire semble un peu saugrenue. Je trouve que parfois, on prend un peu les homosexuels pour des pervers dans les scènes crues... N'importe quoi. le style de l'auteur est franc, direct, et les personnages sont vulgaires. J'ai tenu le fil car je voulais savoir pourquoi Margot était enfermée. Au final, une grosse déception. Moi qui m'attendait à une belle histoire d'amour érotique... Va plutôt falloir que j'attaque 50nuances de Grey moi !
Je ne retiens que la vulgarité du roman et l'abordage de l'homosexualité a été fait sous un angle peu flatteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          27
lea61200
  13 janvier 2021
Quelle ne fût pas ma déception quand j'ai compris qu'il s'agissait d'un roman érotique. N'aimant pas ce genre, je savais que ce roman ne serai pas un coup de cœur pour moi. Pourtant j'ai continué ma lecture car le livre n'étais pas très long et que je voulais savoir ce qui était arrivé à Margot.
Évidemment, je n'ai pas vraiment apprécié le fait que le sexe soit autant présent dans l'histoire. Dès les premières pages, elle ne parle que de ça et ne pense qu'à ça. J'avais surtout l'impression que cela n'apportait pas grand chose à l'histoire. Si encore il y avait une forte histoire d'amour derrière mais ce n'étais pas du tout le cas. En effet, pendant une bonne partie du livre Margot ne parle que de son mari mais pourtant je n'ai pas vraiment eu l'impression qu'il y ait vraiment d'amour entre le deux.
J'ai trouvé que l'homosexualité était assez mal abordé dans ce livre et que les révélations sur ce qui était arrivé à Margot étaient assez évidentes et prévisibles. J'ai aussi trouvé que le personnage de Loïc était mal construit passant d'une extrémité à l'autre sans vraiment comprendre pourquoi. C'est dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
kevinm
  17 septembre 2010
Incroyable tout simplement et impossible d'arrêter la lecture! Une fois le livre fini, on y pense et on y repense! Il ne nous lâche pas!
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
xnewloxnewlo   06 février 2014
Ils nous ont pourri notre enfance avec leurs contes à la noix, ils nous ont fait rêver à des tas de choses et on y a cru. Au père Noël, à la petite souris, aux cloches, à la magie, aux princes charmants. Le résultat ? On se morfond toutes dans une vie merdique à continuer à rêver à toutes ces histoires dont on nous a bourré le crâne quand on était petites. Et on est malheureuses parce qu'on continue à attendre et attendre et attendre en regardant par la fenêtre à la recherche d'un quelconque signe, et que, patience, bientôt ce sera notre tour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : thriller érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
342 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre